Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui n'est pas spécifique aux autres thèmes

Modérateur : Équipe de modération

#4507951
https://www.youtube.com/watch?v=bTq6XyP1n_g
Enquête sur la Loi du 3 janvier est un livre choc. Il montre, point par point, comment la France a été mise en esclavage par la dette avec juste un simple texte anodin. Il montre comment l'élite des hautes fonctionnaires a renoncé, pas à pas, à la Nation française, à son âme et à son indépendance. C'est l'histoire des manipulations successives, organisées et pilotées pour ne profiter qu'à une seule entité : les banques privées. Grâce à cette loi, la France a été conquise sans bruit, sans une balle tirée et sans aucune résistance : chaque semaine, ce sont 4 nouveaux milliards, empruntés par l'État pour payer retraites, salaires et aussi... intérêts de la dette, qui s'ajoutent aux 1700 milliards déjà dus, alors qu'au même moment 800 emplois industriels sont détruits chaque jour. Ce livre est le récit de la pire trahison de l'Histoire de France.
#4507955
simplennux a écrit :
07 août 2018, 19:09
... ce sont 4 nouveaux milliards, empruntés par l'État pour payer retraites, salaires et aussi... intérêts de la dette...
Si le l'État français emprunte c'est bien parce qu'il vit au-dessus de ses moyens. Le problème est bien là et non pas dans le fait que ses créditeurs soient des entités privées.
Alberto a/ont remercié ça
#4508013
Quand tu commences ton pseudo par "simple" , tu ne peux rien espérer produire de bon. Celui-là est juste un troll de passage, une espèce de robot décérébré.
#4508049
Karhuson a écrit :
07 août 2018, 19:15
simplennux a écrit :
07 août 2018, 19:09
... ce sont 4 nouveaux milliards, empruntés par l'État pour payer retraites, salaires et aussi... intérêts de la dette...
Si le l'État français emprunte c'est bien parce qu'il vit au-dessus de ses moyens. Le problème est bien là et non pas dans le fait que ses créditeurs soient des entités privées.
Ce qui est sur c'est que vous n'êtes pas français . Commencez par vous occuper de votre pays .
#4508050
C'est un texte extrêmement vertueux qui permet de bien maîtriser l'inflation en donnant accès à des prêts au meilleur taux du marché. La conséquence est que les prêteurs aux agents privés (entreprises et ménages) ne prennent plus que très peu de prime de risques.

En 1973, l'inflation était à 8-10%, les emprunts de l'état à 0 (planche à billets) et ceux des ménages et des entreprises à 13 - 17%

Aujourd'hui l'inflation est 1%, les taux pour l'état à 1% et les prêts moyen long terme pour les acteurs privés à 1,2 - 2%.

Sans cette excellente loi mise en œuvre dans les pays vertueux du nord de l'Europe, nous serions allés dévaluation compétitive en dévaluation compétitive avec des conséquences graves sur le pouvoir d'achats et la solidité de nos entreprises.

Nos financiers ne sont pas idiots. S'ils gardent cette loi, c'est qu'elle renforce nos fiances. Ils ne sont pas masos.
Ceux qui la combattent sont les habituels démagogues de l'ED et de l'EG qui essaient d'apparaître comme des grands économistes alors qu'ils n sont que des charlatans...
#4509568
spitfire a écrit :
08 août 2018, 02:36
C'est un texte extrêmement vertueux qui permet de bien maîtriser l'inflation en donnant accès à des prêts au meilleur taux du marché. La conséquence est que les prêteurs aux agents privés (entreprises et ménages) ne prennent plus que très peu de prime de risques.

En 1973, l'inflation était à 8-10%, les emprunts de l'état à 0 (planche à billets) et ceux des ménages et des entreprises à 13 - 17%

Aujourd'hui l'inflation est 1%, les taux pour l'état à 1% et les prêts moyen long terme pour les acteurs privés à 1,2 - 2%.
L'argent est faite pour être dépenser , sinon ça ne sert à rien. A la base c'est juste du papier ( comme le papier toilette ) .

En 1973 nous avions le plein emploi , une économie en parfaite santé, ainsi que de très bons services publiques . Bref la France avait une influence dans le monde .
spitfire a écrit :
08 août 2018, 02:36
Nos financiers ne sont pas idiots. S'ils gardent cette loi, c'est qu'elle renforce nos fiances. Ils ne sont pas masos.
Cette loi a détruit notre industrie et elle détruit tous nos services publiques . Quand aux financiers oui ils sont complètement idiots de détruire leur propre civilisation .
#4509570
La loi de 73 ne fait qu'imposer un plafond à l'emprunt que peut faire l’État auprès de la banque de France. Ce plafond était très faible à l'époque car adapté à l'endettement de l'époque (le budget de 74 est excédentaire), mais rien n'empêchait de le modifier. C'est ce qu'a fait la Grande-Bretagne dont le plafond correspond aujourd'hui à l'équivalent en livre de 450 milliards d'euros.
C'est le traité de Maastricht, et non la loi de 73, qui interdit aux États d’emprunter à leurs banques nationales:
« Il est interdit à la Banque de France d’autoriser des découverts ou d’accorder tout autre type de crédit au Trésor public ou à tout autre organisme ou entreprise publics. L’acquisition directe par la Banque de France de titres de leur dette est également interdite. Des conventions établies entre l’Etat et la Banque de France précisent, le cas échéant, les conditions de remboursement des avances consenties jusqu’à la date d’entrée en vigueur de la présente loi au Trésor public par la Banque de France. »
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCo ... e=20130325

Je rappelle que ce traité a été approuvé par referendum. Les français ont la société pour laquelle ils ont voté.

Ceci étant dit, ce problème d'emprunt ne se poserait pas si l’État français ne dépensait pas plus que ce qu'il gagne (déjà dit sur ce fil d'ailleurs).
#4509620
simplennux a écrit :
12 août 2018, 18:21
spitfire a écrit :
08 août 2018, 02:36
C'est un texte extrêmement vertueux qui permet de bien maîtriser l'inflation en donnant accès à des prêts au meilleur taux du marché. La conséquence est que les prêteurs aux agents privés (entreprises et ménages) ne prennent plus que très peu de prime de risques.

En 1973, l'inflation était à 8-10%, les emprunts de l'état à 0 (planche à billets) et ceux des ménages et des entreprises à 13 - 17%

Aujourd'hui l'inflation est 1%, les taux pour l'état à 1% et les prêts moyen long terme pour les acteurs privés à 1,2 - 2%.
L'argent est faite pour être dépenser , sinon ça ne sert à rien. A la base c'est juste du papier ( comme le papier toilette ) .

En 1973 nous avions le plein emploi , une économie en parfaite santé, ainsi que de très bons services publiques . Bref la France avait une influence dans le monde .
spitfire a écrit :
08 août 2018, 02:36
Nos financiers ne sont pas idiots. S'ils gardent cette loi, c'est qu'elle renforce nos finances. Ils ne sont pas masos.
Cette loi a détruit notre industrie et elle détruit tous nos services publiques . Quand aux financiers oui ils sont complètement idiots de détruire leur propre civilisation .
L'économie de 1973 n'avait pas que des points positifs: inflation, faible capitalisation de nos entreprises, perspectives de marché en baisse, tensions ur les cours, taux d'intérêt élevés pour les entreprises et les ménages, entreprises peu compétitives dans beaucoup de secteurs.

Cette loi aurait détruit nos services publics, alors qu'ils se sont tous améliorés et étnedus? Il faudra m'expliquer! De quelle destruction parlez vous?????
Citez moi des exemples!
#4509761
Pash a écrit :
12 août 2018, 18:32
La loi de 73 ne fait qu'imposer un plafond à l'emprunt que peut faire l’État auprès de la banque de France. Ce plafond était très faible à l'époque car adapté à l'endettement de l'époque (le budget de 74 est excédentaire), mais rien n'empêchait de le modifier. C'est ce qu'a fait la Grande-Bretagne dont le plafond correspond aujourd'hui à l'équivalent en livre de 450 milliards d'euros.
C'est le traité de Maastricht, et non la loi de 73, qui interdit aux États d’emprunter à leurs banques nationales:
« Il est interdit à la Banque de France d’autoriser des découverts ou d’accorder tout autre type de crédit au Trésor public ou à tout autre organisme ou entreprise publics. L’acquisition directe par la Banque de France de titres de leur dette est également interdite. Des conventions établies entre l’Etat et la Banque de France précisent, le cas échéant, les conditions de remboursement des avances consenties jusqu’à la date d’entrée en vigueur de la présente loi au Trésor public par la Banque de France. »
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCo ... e=20130325

Je rappelle que ce traité a été approuvé par referendum. Les français ont la société pour laquelle ils ont voté.

Ceci étant dit, ce problème d'emprunt ne se poserait pas si l’État français ne dépensait pas plus que ce qu'il gagne (déjà dit sur ce fil d'ailleurs).
Revenons en effet aux fondamentaux. Il ne sert à rien de discuter de la façon dont on finance la dette quand on ne fait pas de déficit. Déjà dit aussi mais notre interlocuteur n'est pas doué d'intelligence, et en plus il réouvre des débats vieux comme le Fopo.

Bonjour, Le côté sombre de Hollande […]

Souvent. Il était tout de même f&ea[…]

https://twitter.com/notrejeannedarc/status/1029445[…]

Ce n'est pas à la sexualité qu'il […]