Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des problèmes économiques et sociaux: temps de travail, retraites, conflits sociaux, de vos expériences heureuses ou malheureuses dans le monde du travail, etc...

Modérateur : Équipe de modération

#4481223
Une fois de plus la France a bradé son industrie et s'est fait bananer!
https://finance.orange.fr/actualite-eco ... ad6d1.html

On a des gouvernants INCOMPETENTS soumis aux lobbies!
Le géant américain General Electric (GE), qui avait acquis la branche énergie d'Alstom en 2014, a renoncé à son engagement de créer un millier d'emplois d'ici à la fin de l'année en France, conduisant le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à affirmer jeudi qu'il devrait payer "des compensations".

Le PDG de GE, John Flannery, s'est rendu mardi à Bercy pour annoncer à M. Le Maire que son engagement était "hors d'atteinte". Il a assuré être "confronté à un environnement difficile du fait de l'évolution défavorable de ses marchés historiques dans le secteur de l'énergie", selon le ministère.

M. Flannery a succédé l'an passé à Jeff Immelt, le PDG qui avait mené à bien l'acquisition de la branche énergie d'Alstom en 2014 pour 13,5 milliards de dollars. Il avait qualifié cette opération de "très décevante" en novembre.

Bruno Le Maire a "regretté" l'annonce de GE, qui selon Bercy n'avait créé que 323 emplois en France à la fin avril.

"Une entreprise n'abandonne pas ses engagements", a-t-il jugé dans la soirée, lors d'une visite au chantier naval de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

"Je suis en discussions avec General Electric, je leur ai déjà indiqué que GE devrait verser des compensations à hauteur des emplois qui n'ont pas été crées en France", a-t-il déclaré.
#4481249
Sylvanus5 a écrit :
15 juin 2018, 06:08
Pourquoi devrons-nous demander aux entreprises de tenir leurs promesses, alors qu'on accepte que les élus ne les tiennent pas ? [smilie=icon_smile063.gif]
Peut-être parce que pour les 2 on paie de notre poche [smilie=icon_smile040.gif]
#4481303
les accords prévoyaient des pénalités, donc on peut les appliquer
le gouvernement ne s'est pas fait baladé
GE ne va pas créer des emplois s'il n'en a pas besoin, quoique ça représente un peu plus de 3 ans de SMIC.
des estimations d'activité qui fluctuent ça arrive. GE n'aurait pas pris le risque de ces pénalités s'il ne comptait pas tenir ses promesses
Les accords prévoyaient une pénalité de 50.000 euros par emploi net qui ne serait pas créé avant la fin 2018, soit une amende potentielle de près de 34 millions d'euros si la situation n'évolue pas d'ici à la fin 2018.
La gifle du curé

"péter un cable", non mais person[…]

Sujets du bac philo 2018

Ceci illustre bien le fait qu'il y aie des […]

SÉBASTIEN JALLAMION RELAXÉ

L'islamophobie n'est pas une opinion. C'est u[…]

L ifrap a bien analysé cela agnes verdier m[…]