Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des problèmes économiques et sociaux: temps de travail, retraites, conflits sociaux, de vos expériences heureuses ou malheureuses dans le monde du travail, etc...

Modérateur : Équipe de modération

#4480773
sinistrevent a écrit :
23 mai 2018, 19:13
Mettre fin aux allocations familiales serait une avancée.
Pas d'accord, il faut juste les plafonner pour éviter ceux qui font des dizaines de gamins juste pour les allocs
Mettre fin à l'APL.
Impossible sans diminuer les prix des loyers: mon fils en contrat pro qui touche 750€/mois je vois pas comment il pourrait se loger ... non, le truc c'est de les plafonner: quelqu'un qui se fait financer 100% de son loyer + charges parce qu'il ne travaille pas (hors handicapé bien sur) ce n'est pas normal.
Mettre fin à la CMU
+1
Mettre fin aux bourses, exceptés celles au mérite.
Encore une fois, impossible sans changer le système: un fils de smicard ne pourra jamais intégrer une école supérieure à 300km de chez lui si les parents doivent tout payer ... ou alors tu veux vraiment créer des castes et que les riches se reproduisent entre eux [smilie=icon_smile068.gif]
#4480820
filochard a écrit :
13 juin 2018, 23:27
Les chiffres d'évasion fiscale que tous les journaleux sortent sans se poser de questions sont non seulement complètement fantaisistes mais mélangent allégrement optimisation fiscale légale et fraude fiscale illégale.
Mais ça a toujours fait plaisir aux feignasses de croire qu'il y a une cagnotte quelque part ou il suffit de se servir. Clair que si il y a bien une chose que les feignasses détestent c'est quand on leur rappel que pour gagner de l'argent il faut travailler. Préfèrent que les autres travaillent pour eux.
il est quand même normal pour le gouvernement de colmater les brèches légales ou illégales qui permettent à certains de payer moins que les autres, et du coup de renchérir la facture pour ceux qui ne les utilisent pas.
Maintenant, si on n'a besoin d'argent immédiatement, il ne faut pas compter dessus, parce qu'il y aura toujours une part de fraudes, et que pour les optimisations ça prendra des décennies à se mettre d'accord avec les autres pays.
On ne peut pas compter sur cet argent, donc ça ne nous abstient pas de faire des économies sinon c'est encore sur ceux qui ne peuvent pas s'évader que ça retombera.
Mais il n'y a pas de miracle, plus d'économies, c'est moins de dépenses, moins de prestations. Il faut choisir entre le beurre ou l'argent du beurre
#4480836
omega95 a écrit :
13 juin 2018, 12:11
Kazgrol a écrit :
12 juin 2018, 22:04
omega95 a écrit :
12 juin 2018, 21:46
Un revenu SANS contrepartie est une aberration qui encourage le chômage (plus 300.000 emplois non pourvu en PERMANENCE en France, quand on VEUT bosser il y a du boulot !!!).
Un revenu de solidarité contre les accidentes de la vie, ok, mais pas pendant plus de 6 mois, après cela devient une RENTE !
Si en 6 mois vous n'avez pas retrouvé un boulot, c'est que vous ne VOULEZ pas bosser !!
POINT ! (Ma période de chômage la plus importante a été de 1 an car je m'étais inscrit à un stage de création d'entreprise qui prenait 1 an... - et en échange je n'ai eut droit qu'à l'équivalent de 6 mois de chômage durant ces 12 mois !).

Celui qui veut trouve des solutions, celui qui ne veut pas trouve des excuses !!!
Oui 300 000 emplois pour 10 millions de chômeurs. le compte n'y est pas.
300.000 Emplois non pourvus EN PERMANENCE, vous ne comprenez pas quelle mot ? Même avec 50 milliards de chômeurs, le simple fait qu'il y ait TOUJOURS des emplois non pourvus EN PERMANENCE signifie qu'il y a plus d'emplois proposés que de gens prêtes à les prendre...
Kazgrol a écrit :
12 juin 2018, 22:04
Tout le monde ne veux pas monter une boite, certains se satisfont très bien du statut de salarié.
Alors ne vous plaignez pas, si vous aimez votre statut , il faut assumer les avantages ET les inconvénients...
Kazgrol a écrit :
12 juin 2018, 22:04
Mais là aussi c'est pareil, des emplois d'accord mais quel genre?
Des truc comme en Angleterre bientôt où on t’appelle de jour comme de nuit pour 1 voir 2 h de travail?
C'est vers ca qu'on se dirige.
Une bonne partie sont des emplois à forte valeur ajoutés (technologiques). On manque de codeurs en informatique, automatisme on manque de roboticiens, de mainteneurs en micro mécanique etc... Vous appelez ça des emplois de merde sous payés, vous ?!
Kazgrol a écrit :
12 juin 2018, 22:04
Donc moi je bosse quand les boites d'intérim m'appellent mais si elles ne m'appellent pas?
Je postule aux offres d'emploi, je ne recois jamais de demande d'entretien, pourtant j'en ai fait des heures de formation à la recherche d'emploi.
Il est certain que d'attendre que le monde ai besoin de vous et vous appelle, ça n'est surement pas le moyen le plus efficace de retrouver du boulot...
Posez vous la question : Est-ce que ma formation permet d'offrir une prestation dont on a besoin ? Si vous êtes un BAC+25 en histoire de l'art et que le marché a besoin de plombiers chauffagistes, il est certain que vous resterez au chômage !!
Kazgrol a écrit :
12 juin 2018, 22:04
A un moment donné moi j'entends ceux qui disent mais y'en a du boulot ben oui c'est vrai, mais quand un employeur à le choix entre prendre un celibataire sans enfants comme moi ou un pere de famille avec des enfants à charge vers qui est ce qu'il va se tourner vous pensez?
Encore heureux je dirai mais ca n'est pas toujours aussi évident que ce que vous nous décrivez.
Au restos du coeur, y'a pas mal de personnes mal en point niveau santé rien de grave mais 50 ans, obèses, difficultés a se mouvoir.
D'autres sont déprimés au point qu'ils comprennent plus rien de là où ils sont.
D'autres ont sombrer dans l'alcool et s'en sortent pas.
Y'en a même qui bossent mais ils sont encore sous le seuil de pauvreté.

Non définitivement la vie n'est tendre avec personne, mais elle bien plus sévère avec certains.
Au risque de ma répéter : Celui qui veut trouve des solutions, celui qui ne veut pas trouve des excuses !!!
BOUGEZ VOUS LE CUL !!!
J'ai un pote qui est passé de comptable à gérant de salle de sport tout en montant une boite de sécurité de caméras de surveillances... LUI, il se bouge le cul, il n'a pas attendu qu'une éventuelle boite d’intérim l'appel... Il s'est formé au boulot qu'il voulait faire, il n'est pas resté à regarder la TV en attendant le RSA !!! (PS : au passage il est marié avec 2 enfants avec une femme au chômage, alors le coup du : je peux pas, j'ai une famille...)
Qu'il est merveilleux votre monde idéalisé où il suffit de se bouger pour que tout marche, je suppose que vous omettez sciemment d’éviter de songer à mes périodes de travail qui prouvent que je cherche bel et bien.

Celui qui veut trouve des solutions, celui qui ne veut pas trouve des excuses !!! Ok ok, tu fais comment pour la trouver la solution quand t'es alcollo au dernier degrés, que ca fais trois ans que t'as causer a personne qu'on te chasse comme un pestifiéré partout où tu vas?
C'est bien beau les idées toutes faites les belles formules mais la vie ne fonctionne pas comme ca.

"Une bonne partie sont des emplois à forte valeur ajoutés (technologiques). On manque de codeurs en informatique, automatisme on manque de roboticiens, de mainteneurs en micro mécanique etc... Vous appelez ça des emplois de merde sous payés, vous ?!"

Oui c'est parce que j'ai ce genre de formation que je me coltine du port de charge en Usine ...

"au passage il est marié avec 2 enfants avec une femme au chômage, alors le coup du : je peux pas, j'ai une famille...)"
Qu'elle se bouge le cuuuuuulll !

En tout cas moi je vous apprécie pas du tout parce que vous êtes monsieur le reflet cristallin de ce qui ne va pas dans cette société lorsque l'on est chômeurs.

Tout ce que je vous souhaite c'est d'avoir un jour le genre de tuile qui vous conduira sur le chemin de la précarité à long termes et on verra si vous ferez toujours autant le malin après ça.
Quand on ne sais pas le mieux c'est de fermer sa bouche je pense.

C'est à peu prés tout le bonheur que je vous souhaite vous verrez quand vous nous aurez peter tout notre systéme social et que rien n'aura changer vous verrez.
#4480851
Dav a écrit :
14 juin 2018, 07:31
sinistrevent a écrit :
23 mai 2018, 19:13
Mettre fin aux allocations familiales serait une avancée.
Pas d'accord, il faut juste les plafonner pour éviter ceux qui font des dizaines de gamins juste pour les allocs
Mettre fin à l'APL.
Impossible sans diminuer les prix des loyers: mon fils en contrat pro qui touche 750€/mois je vois pas comment il pourrait se loger ... non, le truc c'est de les plafonner: quelqu'un qui se fait financer 100% de son loyer + charges parce qu'il ne travaille pas (hors handicapé bien sur) ce n'est pas normal.
Mettre fin à la CMU
+1
Mettre fin aux bourses, exceptés celles au mérite.
Encore une fois, impossible sans changer le système: un fils de smicard ne pourra jamais intégrer une école supérieure à 300km de chez lui si les parents doivent tout payer ... ou alors tu veux vraiment créer des castes et que les riches se reproduisent entre eux [smilie=icon_smile068.gif]
Avoir des enfants doit être un choix et non une source de revenus. Devoir gagner de l'argent et s'installer avant de faire des enfants, c'est un principe assez évident. Les cassos décidant d'avoir un gosse sans en avoir les moyens, je ne vois aucune raison de les aider. Quand à la qualité de parents suffisamment immature pour ne pas se préoccuper de questions financières quand ils décident d'avoir un gosse, elle doit être proche du nul. ... Je suis pour la gratuité de l'avortement par contre, et de la stérilisation (je serais presque d'avis d'offrir une prime, d'ailleurs, aux toxicos, malades mentaux et autres boulets s'ils se décident à cette stérilisation, ce serait toujours plus rentable que de se taper des familles de boulets qui couteront aussi bien mineurs que majeurs). Notons que, si je ne suis pas pour les Allocs, je suis par contre tout à fait partisan de la demi-part supplémentaire aux impôts ce qui est une manière cohérente pour l'état de prendre en compte l'augmentation des charges et diminution des revenus qu'impliquent le fait d'avoir des gosses.


L'APL est une fausse bonne idée. La part du cout des logements dans le budget a drastiquement augmenté ces dernières décennies et l'APL a sa part de responsabilité dans ce système vicieux.

Quand au fils de SMICARD qui a tous mon respect, j'ai bien mis une exception quand aux bourses: le mérite. Je n'estime pas que les études soient un droit inaliénable a n'importe quel con mais qu'elles doivent se mériter par la force de volonté, d'intelligence et de travail. Que ce fils de Smicard, de famille monoparentale soit aidé parcequ'il est brillant, oui, deux fois oui et trois fois s'il le faut.
#4480863
sinistrevent a écrit :
14 juin 2018, 10:04
Avoir des enfants doit être un choix et non une source de revenus. Devoir gagner de l'argent et s'installer avant de faire des enfants, c'est un principe assez évident. Les cassos décidant d'avoir un gosse sans en avoir les moyens, je ne vois aucune raison de les aider. Quand à la qualité de parents suffisamment immature pour ne pas se préoccuper de questions financières quand ils décident d'avoir un gosse, elle doit être proche du nul. ... Je suis pour la gratuité de l'avortement par contre, et de la stérilisation (je serais presque d'avis d'offrir une prime, d'ailleurs, aux toxicos, malades mentaux et autres boulets s'ils se décident à cette stérilisation, ce serait toujours plus rentable que de se taper des familles de boulets qui couteront aussi bien mineurs que majeurs). Notons que, si je ne suis pas pour les Allocs, je suis par contre tout à fait partisan de la demi-part supplémentaire aux impôts ce qui est une manière cohérente pour l'état de prendre en compte l'augmentation des charges et diminution des revenus qu'impliquent le fait d'avoir des gosses.

Pas grand chose à ajouter.
Si, on pourra considérer le besoin écologique à la décroissance démographique pour devrait annihiler le besoin démographique des bourgois retraités.
L'APL est une fausse bonne idée. La part du cout des logements dans le budget a drastiquement augmenté ces dernières décennies et l'APL a sa part de responsabilité dans ce système vicieux.

Quand au fils de SMICARD qui a tous mon respect, j'ai bien mis une exception quand aux bourses: le mérite. Je n'estime pas que les études soient un droit inaliénable a n'importe quel con mais qu'elles doivent se mériter par la force de volonté, d'intelligence et de travail. Que ce fils de Smicard, de famille monoparentale soit aidé parcequ'il est brillant, oui, deux fois oui et trois fois s'il le faut.
tout à fait.
d'autant que le besoin démographique lié au Ponzi de nos aînés est annihilé par le besoin démographique écologique.
Modifié en dernier par dadais le 14 juin 2018, 10:37, modifié 1 fois.
#4480868
sinistrevent a écrit :
14 juin 2018, 10:04

Avoir des enfants doit être un choix et non une source de revenus. Devoir gagner de l'argent et s'installer avant de faire des enfants, c'est un principe assez évident. Les cassos décidant d'avoir un gosse sans en avoir les moyens, je ne vois aucune raison de les aider. Quand à la qualité de parents suffisamment immature pour ne pas se préoccuper de questions financières quand ils décident d'avoir un gosse, elle doit être proche du nul. ... Je suis pour la gratuité de l'avortement par contre, et de la stérilisation (je serais presque d'avis d'offrir une prime, d'ailleurs, aux toxicos, malades mentaux et autres boulets s'ils se décident à cette stérilisation, ce serait toujours plus rentable que de se taper des familles de boulets qui couteront aussi bien mineurs que majeurs). Notons que, si je ne suis pas pour les Allocs, je suis par contre tout à fait partisan de la demi-part supplémentaire aux impôts ce qui est une manière cohérente pour l'état de prendre en compte l'augmentation des charges et diminution des revenus qu'impliquent le fait d'avoir des gosses.


L'APL est une fausse bonne idée. La part du cout des logements dans le budget a drastiquement augmenté ces dernières décennies et l'APL a sa part de responsabilité dans ce système vicieux.
je ne suis pas sûr que les allocations suffisent pour qu'un gosse rapporte de l'argent, ceux qui font des gosses pour les allocs font à mon avis un mauvais calcul
je suis d'accord sur le fait que les parents doivent assumer financièrement d'avoir un enfant, et donc plus d'allocation familiales pour les nouvelles naissances. Mais vous n'êtes pas cohérent en maintenant le quotient familiale, c'est tout autant une aide. les allocations familiales sont tout autant une compensation à la charge des familles. Vous voulez compenser cette charge pour les familles payant des impôts et pas pour celles n'en payant pas, c'est ça ?

pour les APLs, c'est réputé avoir eu un effet pervers sur le prix des locations dans le privé.
Mais n'empêche qu'il permet aussi de moduler le prix du loyer en HLM (même s'il y en a déjà une intégrée), et de ce coté, je ne pense pas qu'il y ait eu d'effet pervers
sur le fond, il faut qu'il y ait suffisamment de logements sociaux pour tous ceux qui en ont besoin et que le prix du loyer soit modulé en fonction des revenus.
Pour que ça ne représente pas une charge excessive pour la communauté, il faut déroger aux normes pour construire plus économiquement quitte à ce que le confort et l'esthétique y soit moins bien, aussi pour que ceux qui payent plus cher dans le privé y voient un avantage.
A partir de là plus d'APLs
#4480871
danielfr40 a écrit :
14 juin 2018, 10:34
sinistrevent a écrit :
14 juin 2018, 10:04

Avoir des enfants doit être un choix et non une source de revenus. Devoir gagner de l'argent et s'installer avant de faire des enfants, c'est un principe assez évident. Les cassos décidant d'avoir un gosse sans en avoir les moyens, je ne vois aucune raison de les aider. Quand à la qualité de parents suffisamment immature pour ne pas se préoccuper de questions financières quand ils décident d'avoir un gosse, elle doit être proche du nul. ... Je suis pour la gratuité de l'avortement par contre, et de la stérilisation (je serais presque d'avis d'offrir une prime, d'ailleurs, aux toxicos, malades mentaux et autres boulets s'ils se décident à cette stérilisation, ce serait toujours plus rentable que de se taper des familles de boulets qui couteront aussi bien mineurs que majeurs). Notons que, si je ne suis pas pour les Allocs, je suis par contre tout à fait partisan de la demi-part supplémentaire aux impôts ce qui est une manière cohérente pour l'état de prendre en compte l'augmentation des charges et diminution des revenus qu'impliquent le fait d'avoir des gosses.


L'APL est une fausse bonne idée. La part du cout des logements dans le budget a drastiquement augmenté ces dernières décennies et l'APL a sa part de responsabilité dans ce système vicieux.
je ne suis pas sûr que les allocations suffisent pour qu'un gosse rapporte de l'argent, ceux qui font des gosses pour les allocs font à mon avis un mauvais calcul
je suis d'accord sur le fait que les parents doivent assumer financièrement d'avoir un enfant, et donc plus d'allocation familiales pour les nouvelles naissances. Mais vous n'êtes pas cohérent en maintenant le quotient familiale, c'est tout autant une aide. les allocations familiales sont tout autant une compensation à la charge des familles. Vous voulez compenser cette charge pour les familles payant des impôts et pas pour celles n'en payant pas, c'est ça ?
Oui.
Et c'est très cohérent: si tu n'es pas capable de t'assumer ce n'est pas à la société de pallier à tes faiblesses.
La solidarité ne devrait se penser que vis à vis de celui qui produit un effort.
Le père ou la mère qui se taperait deux boulots pour payer plus que le nécessaire à ses gosses, y compris des cours particuliers ou des activités périscolaires: oui. Aider le cassos qui ne bosse pas depuis dix ans est à moitié alcoolique ou la neuneu qui se fait faire un gosse par le premier qui lui paye un joint: Non. Mais, comme je l'ai dit, je suis prés à sponsorisé la stérilisation.

Puis je vais vous dire, j'en ai tellement vu dans ma carrière. Des gosses délinquants tandis que maman restait toute la journée dans son canapé en cuir et sa télé grand écran, des mères qui n'en avait rien à foutre que leur fille se fasse troncher par le dealer du quartier tant qu'elle lui ramenait son shit, des pères qui s'enfilait bière sur bière en regardant leurs mômes partir à l'école... et vous voudriez aider ça? moi pas: qu'ils crèvent. de faim s'il le faut l'humanité n'y perdra pas grand chose.

edit: j'oubliais le cas de l'allocation rentrée scolaire qui permet toujours de se racheter un beau téléviseur, tandis qu'ensuite tu iras mendier à l'assistante sociale de l'argent pour acheter des cahiers et des stylos.... a gerber.
omega95 a/ont remercié ça
#4480875
danielfr40 a écrit :
14 juin 2018, 10:34
je ne suis pas sûr que les allocations suffisent pour qu'un gosse rapporte de l'argent, ceux qui font des gosses pour les allocs font à mon avis un mauvais calcul
Non, leur calcul est bon. Le tiens est faussé par le coût de l'enfant que tu "surestimes" (car prenant en compte son bien-être).
#4480973
Réponse à agri-info-intox du 23 mai 2018 à 19h06

C’est ce que j’appelle tout tirer vers le bas.
Déjà il faut bien se dire que ce n’est pas nos dépenses qui sont trop hautes mais nos recettes qui ne sont pas trop basses.
Et cela est dû principalement à un manque d’actifs du à la perte de nos industries et de nos secteurs d’activité ainsi qu’aux nouvelles technologies.
Et ne soyons pas naïfs, l’avenir dans ce domaine est envahit de nuages noirs, car ces mesurettes peuvent être l’éclaircie du moment, mais la pression de la mondialisation ainsi que la mise en place de ces nouvelles technologies auront forcément un impact sur l’emploi dans notre société.

Faire croire qu’il faut pour l’histoire d’un budget diminuer les prestations, alors que le nombre de pauvres est en augmentation constante est une gageure majeure.

Alors que la répartition ne soit pas au top, c’est une évidence, mais de penser que la masse des aides sociales soit trop élevée est un manque de bon sens évident.

Brulot Lemaire n’a pas forcément l’objectivité nécessaire, il est conditionné par les contraintes qu’il s’est lui même formaté pour être crédible au sein de l’U.E.
Réduire les prestations chômage est un non sens épouvantablement pénalisant, mais il doit être en mesure de répondre aux personnes licenciées, ne vous en faites vous serez au plus mal que miséreux.
C’est cela un gouvernement qui n’a pas de recettes miracles, contrairement à ce que l’on aurait pu penser avec les envolées théâtrales de Macron lors de sa campagne présidentielle.

Là encore cette mondialisation sauvage devenue ingérable tant de containers voir de trains remplis de produits qui déglinguent nos industries entourées d’un beau ruban de contrefaçons arrivent sur les territoires européens montre un laxisme qui sont les conséquences d’une U.E. plongée dans le désastre.
#4481010
Les prestations chômages sont la contrepartie des cotisations que nous versons pendant notre activité salariée
Les règles d'attributions doivent être choisie pour permettre à l'ex salarié de tenir le temps de trouver un emploi et pour encourager cette recherche
si les conditions font qu'une partie significatives des gens peuvent se satisfaire de cette situation sans chercher d'emploi, c'est autant d'argent qui manque pour ceux qui en ont vraiment besoin.
Seuls l'expérimentation peut permettre de découvrir les effets pervers d'un choix.

Par exemple au début du système de licenciement économique, on conservait son salaire très longtemps donc certains ne se mettaient à chercher que quand ils arrivaient en fin de droit.
J'en connais qui alternent période de travail juste le temps d'acquérir des droits et des périodes de chômage, volontairement
s'ils ne sont pas très nombreux ce n'est pas très grave, mais si ça met le système en déficit, ça peut le détruire.

Les mécanismes de contrôles également en produisent. Certains passent des entretiens juste parce que c'est requis et les sabotent.
#4481108
babiscus a écrit :
13 juin 2018, 11:32
Parce que ce que tu dis, c'est ma proposition, mais pas du tout celle de Macron. Et jusqu'à preuve du contraire, je ne suis pas président de la république.

Où as-tu vu que Macron allait se servir de la baisse des APL pour augmenter le salaire des travailleurs, par une quelconque baisse de charge salariale ?

Moi, si je supprime 20 milliards d'aides sociales par an (c'est à dire une baisse de 6% de toutes les aides sociales cumulées), je le reverse à la classe moyenne qui travaille, en baissant les charges des salariés et des entrepreneurs individuels. Donc 20 milliards en faveur des 20 millions de travailleurs. C'est à dire que dans le même temps, j'augmente le salaire net des travailleurs de 1000 euros par an en moyenne (20 milliards divisés par 20 millions). Le salaire net moyen en France étant de 26 000 euros, j'augmente ainsi tous les salaires de 1000 / 25000 = 4% (par une baisse de cotisation sociale) + 1% (indexation par rapport à l'inflation). J'augmente donc TOUS LES SALAIRES, et non pas seulement le SMIC, de 5% (bon en réalité, je ne baisserais pas les aides sociales, je ferai peser cette augmentation sur le foncier).

Où as-tu vu que Macron proposait une augmentation du salaire net pour tous les français ? (l'assurance chômage sera payée par la CSG). Ce qu'il va se passer, c'est que la baisse des aides sociales ira surtout vers des aides aux grandes entreprises installées dans les paradis fiscaux, dans la guerre au Mali pour protéger de riches citoyens même plus français, ou pour payer des associations Kouchner en Afrique où ils se payent des voyages à 50 000 euros pour aider une population à accepter leurs commerces personnels.

Vous mettez la charue avant les boeufs. Vous vous dites : tiens ils vont baisser les aides sociales, donc ceux qui vont en profiter c'est les travailleurs et la classe moyenne. Vous avez des exemples dans le passé en France où ça c'est déjà passé comme ça ? C'est pas du tout le projet de Macron d'ailleurs.
J'avais pas compris que tu parlais de Macron. Dans ce cas là oui je suis d'accord, il ne propose pas du tout ça.

Ce que nous proposons est différent. Mais pourquoi taper sur le foncier ? Tu vas augmenter la charge fiscale des français. On peut financer ça exclusivement par de la baisse de dépense publique . Nous sommes tellement haut que l'on peut économiser 4 % de PIB de DP sur 5 ans si l'on fait des réformes intelligente sur le social, sur la masse salariale, sur des réformes structurelles...
Et d'ailleurs pourquoi pas financer ça par une hausse de la TVA en partie si tu veux taper sur les impôts.
Cela serait encore mieux si c'était financer par tout le monde.
#4481232
Morokon le Hardi a écrit :
14 juin 2018, 06:11
Il est à St Lazare aujourd'hui, histoire de remettre de l'ordre dans les logiciels SNCF. C'est pour ça que je me permets de répondre à sa place.
J'ai beaucoup d'admiration pour les personnes comme lui qui ont réussi, qui se bougent et qui font avancer la France.
C'est une chance de l'avoir sur le Fopo.
Ça nous change des profs et fonctionnaires en tout genre qui n'ont jamais rien créé.

ps : tant mieux si une personne de ce calibre s'occupe enfin du bordel à la SNCF
omega95 a/ont remercié ça
#4481237
FaC a écrit :
15 juin 2018, 01:30
Morokon le Hardi a écrit :
14 juin 2018, 06:11
Il est à St Lazare aujourd'hui, histoire de remettre de l'ordre dans les logiciels SNCF. C'est pour ça que je me permets de répondre à sa place.
J'ai beaucoup d'admiration pour les personnes comme lui qui ont réussi, qui se bougent et qui font avancer la France.
C'est une chance de l'avoir sur le Fopo.
Ça nous change des profs et fonctionnaires en tout genre qui n'ont jamais rien créé.

ps : tant mieux si une personne de ce calibre s'occupe enfin du bordel à la SNCF
Actuellement, Omega serait aussi sur un projet de recherche spatiale. Et parait-il également sur un projet de téléportation.
  • 1
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 24

Le ministre des pleures pourrait se d&eacu[…]

Le mur des cons du Fopo

Yves Raibaud Géographe https://lejournal.c[…]

Et de l'idéologie raciste des parents, […]

Faits divers

".... Et pour ma part, ni béat, ni c[…]