Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de l'Éducation Nationale, de l'Éducation et de l'École en général, etc.

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par zenon
#4619522
Haaa!!! a écrit :
07 avr. 2019, 18:27
zenon a écrit :
07 avr. 2019, 18:16
Un jeune qui à 16 ans fait le con on devrait le priver d'éducation à l'école ? En faire un petit Al Capone ? Je ne vois pas de solution. Et vous votre solution ?
Inquiétons nous d'abord du sort des harceleurs... le sort de ses victimes (car il font des victimes hein), on s'en tamponne le coquillart.

Un peu de bon sens: en première approximation, on se fout du sort du harceleur. Le premier objectif est que le harcèlement cesse, et ceci par n'importe quel(s) moyen(s).
Une fois ce premier objectif atteint, on peut se préoccuper du sort des délinquants.
Bonjour,

Vous ne répondez pas à la question où il faut vous tenir par la main que vous compreniez. Une fois le harcelé délivré de son harceleur on fait quoi de ce dernier ? Faut-il lui refuser l'école ? Le mettre au bagne ou en prison ?

Pas plus que l'autre gourde katou vous n'apportez aucune réponse.

Moi je pense qu'il faut avoir recours à de l'éducation spécialisée pendant deux ans en milieu semi-ouvert. Ca c'est une réponse.

Cordialement.
Avatar du membre
par Cheshire cat
#4619527
En général, il y a u harceleur ou une poignée et beaucoup de suiveurs.
Cela fait pas mal de monde.

Que vont-ils devenir ensuite ?
Si ils se contentent de troller sur un forum confidentiel, c'est un moindre mal.
Avatar du membre
par Haaa!!!
#4619537
zenon a écrit :
07 avr. 2019, 19:43
Vous ne répondez pas à la question où il faut vous tenir par la main que vous compreniez.
J'ai répondu: en première approximation, on se fout du sort du harceleur.
Il y a besoin que quelqu'un en fasse quelque chose?
katou a/ont remercié ça
Avatar du membre
par sarkonaute
#4619543
ce que vous appelez harcèlement, c'est aussi la manière dont s'est opérée depuis des siècles l'imposition des normes sociales : ostracisation et moqueries envers les invertis, les gros, etc
votre lutte contre le harcèlement, c'est finalement la judiciarisation du droit à la différence.
encore une victoire pour l'individualisme.
Avatar du membre
par Greg1075
#4620061
Lamartine qui vient s'épandre sur le harcèlement, c'est comme Ben Johnson qui vient te faire la leçon sur la propreté dans le sport.
Avatar du membre
par Vin-100
#4620183
Contre le harcèlement scolaire, la principale arme est la parole.
C'est le fait de parler qui casse la logique du harcèlement. Il faut donc beaucoup en parler, cela permet aux élèves d'identifier le processus de harcèlement, qu'ils soit victime ou témoin.
Bien entendu, il faut accompagner cela de sanctions exemplaires et s'y tenir, sans quoi la parole n'a plus de valeur réelle. Si on ne fait que parler sans agir, il n'y aura aucun impact concret dans la perception des élèves.
Avatar du membre
par katou
#4620224
Il faut que le jeune qui est harcelé en parle évidemment mais ceux qui en sont témoins aussi. Le problème est que le harcelé comme ceux qui en sont témoins peuvent craindre des représailles ou plus de harcèlement de la part du harceleur et de ses copains s'ils en parlent.
La difficulté c'est aussi de savoir pourquoi le harceleur agit de cette façon et surtout cela peut être parfois difficilement traitable car on ne peut pas forcer un enfant à en aimer un autre. Il faut passer par l'éducation du respect pour autrui qu'on l'aime ou pas, cela s'appelle se sociabiliser ou apprendre à vivre en société.
Avatar du membre
par Greg1075
#4620252
C'est le jeu de la poule mouillée. Le premier qui craque a perdu, et dans le cas du harcèlement, il peut en entraîner d'autres en même temps. La solution la plus directe et efficace restera toujours un œil pour un œil. Tu me cherches ? OK, tu m'as trouvé. Je me rappelle au lycée de ce mec, un redoublant, complètement paumé et solitaire. Il me faisait de la peine alors je l'ai inclus dans mon groupe d'amis. Le mec a commencé à prendre de l'assurance, et un jour s’est mis à se foutre de ma gueule en cours. Petites remarques sous sa barbe à ses voisins, petit sourire narquois. Ah, OK mon pote. Tu veux la jouer comme ça ?

J'ai rien dit. En fin de journée, je l'ai attendu à la sortie. Il arrive. Je l'arrête.

Moi : Ça va ?
Lui : Ça va.
Moi : Super. Tu me reparles ne serait-ce qu'une fois comme tu l'as fait aujoud'hui, et je te pète la gueule.
Lui, l'air complètement hébété : Non, mais...
Moi: Non non. T'es prévenu. Tu me parles encore une fois comme ça et je te pète la gueule. C'est clair ?

Il a plus jamais moufté. Soit tu remets ces petites frappes d'équerre, soit ils continuent de te marcher sur les pieds.
par Pilastre
#4621355
Il y a des gens qui sont ennuyés par le fait d'avoir une maladie et de faire ses devoirs. Lorsqu'il s'agit d'un groupe, cela peut-il être une provocation au suicide ?
Avatar du membre
par FaC
#4621689
Greg1075 a écrit :
09 avr. 2019, 22:15
Lamartine qui vient s'épandre sur le harcèlement, c'est comme Ben Johnson qui vient te faire la leçon sur la propreté dans le sport.
On peut lui reconnaître une parfaite maîtrise du sujet.
Avatar du membre
par FaC
#4621690
Greg1075 a écrit :
10 avr. 2019, 16:34
C'est le jeu de la poule mouillée. Le premier qui craque a perdu, et dans le cas du harcèlement, il peut en entraîner d'autres en même temps. La solution la plus directe et efficace restera toujours un œil pour un œil. Tu me cherches ? OK, tu m'as trouvé. Je me rappelle au lycée de ce mec, un redoublant, complètement paumé et solitaire. Il me faisait de la peine alors je l'ai inclus dans mon groupe d'amis. Le mec a commencé à prendre de l'assurance, et un jour s’est mis à se foutre de ma gueule en cours. Petites remarques sous sa barbe à ses voisins, petit sourire narquois. Ah, OK mon pote. Tu veux la jouer comme ça ?

J'ai rien dit. En fin de journée, je l'ai attendu à la sortie. Il arrive. Je l'arrête.

Moi : Ça va ?
Lui : Ça va.
Moi : Super. Tu me reparles ne serait-ce qu'une fois comme tu l'as fait aujoud'hui, et je te pète la gueule.
Lui, l'air complètement hébété : Non, mais...
Moi: Non non. T'es prévenu. Tu me parles encore une fois comme ça et je te pète la gueule. C'est clair ?

Il a plus jamais moufté. Soit tu remets ces petites frappes d'équerre, soit ils continuent de te marcher sur les pieds.
Le problème avec le œil pour œil, c’est que tu n’es jamais certain de gagner.
Là visiblement t'étais tombé sur un demi-pleutre en plus d’un idiot.
Avatar du membre
par Greg1075
#4621778
L'important n'est pas de gagner, c'est de se faire respecter. De faire comprendre à l'autre que s'il veut te marcher dessus, il va avoir du sérieux fil à retordre même si au final c'est lui qui « gagne ». Un mec qui fait 12 rounds et sort du combat avec la tête au carré, même s'il gagne à la fin, il va y repenser à deux fois avant de s’y recoller. C'est un truc qu'on souligne dans les sports de combat. Même si l'autre est plus fort, faites en sorte qu'il se souvienne pendant longtemps du jour où il vous a trouvé sur son chemin.

La méthode par l'éducation et l'intervention des adultes, c'est louable et même parfois nécessaire en parallèle ou a posteriori; mais d'une part quand les adultes s'en mêlent, ça renforce les sentiments négatifs du harceleur sur le harcelé qui, à tort ou à raison, est perçu comme une balance en plus d'une mauviette. Et puis ça ne prépare pas le harcelé qui se retrouve complètement démuni quand il se retrouve dans une situation similaire une fois adulte.

Les gens normaux ne veulent pas se fritter, mais il faut y être préparé et faire comprendre à l’autre qu’on ne recule pas devant les petites teignes. Et se préparer à cette eventualité avec un minimum de connaissances en combat.

Tiens, ce petit morveux par exemple, je te promets qu'il est bien calmé.

Avatar du membre
par UltravireS
#4621786
Greg1075 a écrit :
15 avr. 2019, 13:27
L'important n'est pas de gagner, c'est de se faire respecter. De faire comprendre à l'autre que s'il veut te marcher dessus, il va avoir du sérieux fil à retordre même si au final c'est lui qui « gagne ». Un mec qui fait 12 rounds et sort du combat avec la tête au carré, même s'il gagne à la fin, il va y repenser à deux fois avant de s’y recoller. C'est un truc qu'on souligne dans les sports de combat. Même si l'autre est plus fort, faites en sorte qu'il se souvienne pendant longtemps du jour où il vous a trouvé sur son chemin.

La méthode par l'éducation et l'intervention des adultes, c'est louable et même parfois nécessaire en parallèle ou a posteriori; mais d'une part quand les adultes s'en mêlent, ça renforce les sentiments négatifs du harceleur sur le harcelé qui, à tort ou à raison, est perçu comme une balance en plus d'une mauviette. Et puis ça ne prépare pas le harcelé qui se retrouve complètement démuni quand il se retrouve dans une situation similaire une fois adulte.

Les gens normaux ne veulent pas se fritter, mais il faut y être préparé et faire comprendre à l’autre qu’on ne recule pas devant les petites teignes. Et se préparer à cette eventualité avec un minimum de connaissances en combat.

Tiens, ce petit morveux par exemple, je te promets qu'il est bien calmé.

Putain qu'est ce qu'il lui met. Ce gosse est un tueur.
Pas mieux pour l'analyse en tous cas. Légiférer sur des phénomènes de ce genre c'est vraiment de la daube. Les bons petits gars doivent apprendre à devenir dangereux.
Avatar du membre
par No pass
#4621788
Bienvenue en 2008.
Avatar du membre
par Sherlockxyhomes
#4622105
Courtial a écrit :
06 avr. 2019, 21:16
C'est qu'elle manque à sa mission, qui est d'éduquer. On s'attendrait à ce qu'elle ait des solutions éducatives. […]

:) Ok alors il vaudrait mieux virer tous les profs et les remplacer par des éducateurs en leur donnant un passe-droit de mettre quelques beignes aux plus bornés.
Notre dame de Paris en feu!

Cemab a raison sur un point, nous avons perdu le s[…]

Soral a (presque) toujours raison

Je n'aime pas Soral et je ne partage ni ses th[…]

Chronos rend séniles les orgueilleux.

Les Romains se rafraîchissaient l'halein[…]