Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des problèmes économiques et sociaux: temps de travail, retraites, conflits sociaux, de vos expériences heureuses ou malheureuses dans le monde du travail, etc...

Modérateur : Équipe de modération

#4621020
filochard a écrit :L'abus de taxes pour le non régalien est une atteinte à la propriété privée.
L'abus de lois et réglementation est une atteinte à la liberté.
idem les loi peu claires ou toujours en train de changer.
L'assurance obligatoire, quand elle ne concerne que soit, est une atteinte à la liberté et à la propriété.
Et je te passes les multiples petites atteintes comme l'impossibilité de virer des gens qui ne payent pas leur loyer car c'est hors sujet.
Quand aux deux autres fois ou tu demandais du concret merci de reposer la question: ça a du être noyé sous ton flot pontifiant.
Tu est là preuve que seul el socialisme est un opposant sérieux aux capitalisme.... Et que l'UPR et asselienau peuvent aller se brosser tant qu'il ne feront pas plus d'effort pour la classe ouvrière, vous confirmez les dire de friot que si on par sur des conneries pareille on ne pourra pas vous prouver tords à des gens comme vous même si en premier lieu corbasse semble être celui qui a le meilleur argument.

Vous êtes la preuve que les droit de l’homme s’arrêtent là où commence la propriété privée.
filochard a écrit : L'assurance obligatoire, quand elle ne concerne que soit, est une atteinte à la liberté et à la propriété.
Oui sauf si c'est un droit payé par la mutualisation de la richesse produite, c'est pour ça que l'assurance voiture obligatoire privée c'est de la merde.
Si l'assurance est un droit du collectif payé par le collectif, il n'y a pas de problème? N'ai-je pas raison?
#4621050
Plariste le Revanite a écrit :
13 avr. 2019, 01:45
Oui sauf si c'est un droit payé par la mutualisation de la richesse produite, c'est pour ça que l'assurance voiture obligatoire privée c'est de la merde.
Si l'assurance est un droit du collectif payé par le collectif, il n'y a pas de problème? N'ai-je pas raison?
ben non c'est à chacun d'assumer les risques qu'il fait prendre aux autres. L'assurance automobile est obligatoire en France parce qu'on pense que les montants en jeux dépassent les capacités individuelles, et aussi que les gens sont irresponsables. Aux US l'assurance automobile n'est pas obligatoire. Par contre celui qui n'est pas assuré et n'a pas les moyens d'assumer ramasse grave en cas d'accident. C'est plus logique et plus libre mais plus risqué. En l’occurrence, une fois n'est pas coutume je suis plutôt pour que ce soit obligatoire. Mais d'un autre coté on empêche les gens de s'assurer en leur piquant leur permis, allez comprendre. On pourrait dire que l'assurance n'est obligatoire qu'en dessous d'un certain patrimoine saisissable en cas d'accident, n'est il pas ridicule de demander à Mme Bethancour de s'assurer, mais ça serait impossible à contrôler.
Voilà la logique, tes histoire de collectivisme je ne pige pas trop l’intérêt, par contre je saisis très bien les inconvénients.
#4621147
filochard a écrit :ben non c'est à chacun d'assumer les risques qu'il fait prendre aux autres.
Les routes que tu utilises tu les entretiens toi même? Les canalisations de la ville, tu les répares toi même? Les centrales nucléaire? Tu les faits tourner tout seul?

Il y a des services qui ne peuvent rendu individuellement et d'autre qui sont rendus plus efficace s'ils sont rendu à la collectivité. C’est la logique derrière la fonction publique.


Le système des USA c'est de la merde en boîte et les américains n'en veulent plus juste que le congrès est entre les mains de salopards corrompus qui s'en branlent du peuple !
#4621171
Plariste le Revanite a écrit :
13 avr. 2019, 14:45
filochard a écrit :ben non c'est à chacun d'assumer les risques qu'il fait prendre aux autres.
Les routes que tu utilises tu les entretiens toi même? Les canalisations de la ville, tu les répares toi même? Les centrales nucléaire? Tu les faits tourner tout seul?
Les infrastructures font partis des devoirs dit "de bienfaisance" de l'état.
Rien à voir avec l'assurance automobile.
#4621203
Vin-100 a écrit :
12 avr. 2019, 18:34
Rien à répondre @omega95 ?
Extrait du site "Promotion interne dans la fonction publique" : Que vous connaissez, bien sur puisque vous vous permettez de nous faire la leçon...
Pour prétendre à une promotion interne, le fonctionnaire doit remplir certaines conditions fixées par le statut particulier du corps ou cadre d’emplois d’accueil.

Ces conditions peuvent être notamment :

- des conditions d’âge ;
- et/ou des conditions d’ancienneté : dans sa catégorie hiérarchique (A, B ou C) et/ou dans son corps ou cadre d’emplois et/ou dans son grade ;
- et/ou des conditions d’emploi (avoir occupé tel emploi pendant une période déterminée, un emploi de direction, par exemple) ;
- et/ou des conditions de formation (avoir accompli une durée minimale de formation professionnelle).
Ces conditions doivent être remplies au 1er janvier de l'année au cours de laquelle est établie la liste d'aptitude.
Avez vous remarqué les et/OU en début de chaque condition SAUF sur la première ?
Avez vous aussi remarqué qu'à AUCUNmoment il n'est fait mention de capacité, de réussite ou de compétence...
Je ne fais que lire le site www.service-public.fr... [smilie=005a.gif]
#4621207
omega95 a écrit :
13 avr. 2019, 17:58
Vin-100 a écrit :
12 avr. 2019, 18:34
Rien à répondre @omega95 ?
Extrait du site "Promotion interne dans la fonction publique" : Que vous connaissez, bien sur puisque vous vous permettez de nous faire la leçon...
Pour prétendre à une promotion interne, le fonctionnaire doit remplir certaines conditions fixées par le statut particulier du corps ou cadre d’emplois d’accueil.

Ces conditions peuvent être notamment :

- des conditions d’âge ;
- et/ou des conditions d’ancienneté : dans sa catégorie hiérarchique (A, B ou C) et/ou dans son corps ou cadre d’emplois et/ou dans son grade ;
- et/ou des conditions d’emploi (avoir occupé tel emploi pendant une période déterminée, un emploi de direction, par exemple) ;
- et/ou des conditions de formation (avoir accompli une durée minimale de formation professionnelle).
Ces conditions doivent être remplies au 1er janvier de l'année au cours de laquelle est établie la liste d'aptitude.
Avez vous remarqué les et/OU en début de chaque condition SAUF sur la première ?
Avez vous aussi remarqué qu'à AUCUNmoment il n'est fait mention de capacité, de réussite ou de compétence...
Je ne fais que lire le site www.service-public.fr... [smilie=005a.gif]
Ce sont les conditions d'accès, lis le reste de la procédure que tu postes:
Ce choix s’effectue au vu de la valeur professionnelle et des acquis de l’expérience professionnelle des intéressés ;
Les âneries que toi et filochard postez sur le sujet montrent que vous n'avez jamais travaillé dans la fonction publique.
Ni dans le privé d'ailleurs, ou alors à de petits rôles, tant votre vision est infantile (les nuls d'un côté, les compétents de l'autre).
Je n'ai jamais été fonctionnaire mais j'ai travaillé sur plusieurs projets au sein du service public et j'y ai croisé beaucoup de fonctionnaires extrêmement brillants. La compétence n'est pas l'apanage ni du privé ni du public. Les gens sont les mêmes.
La différence que j'ai sentie est plus dans le temps consacré à une problématique donnée. Dans le privé, on doit avoir une solution vite, on bâtit itérativement, il faut des résultats rapides et démontrables au risque de se trimballer un édifice branlant ensuite.
Dans la fonction publique, on s'autorise à avoir une vision, à penser fondations, peser et tester différents choix. Bosser dans le public devrait être une étape obligatoire parce que passionnante et insufflant la préoccupation du collectif.
Plariste le Revanite, Rem-100 a/ont remercié ça
#4621211
Mais quel crétin.

Toute liste d'aptitude est construite à partir des "possibles". Ceux-là se trouvent ensuite classés par ordre de mérite professionnel.

Dans l'EN, pour ce qui concerne les agrégés, par exemple, double évaluation :
Les avis portés sur les dossiers de candidatures par le chef d’établissement et l’inspection ( « très favorable », « favorable », « réservé » ou « défavorable » )
Et ensuite un avis du recteur qui fait synthèse, ou non. Ce dernier jugement est non motivé.


Ce minus ne comprend rien à rien.
#4621214
filochard a écrit :Les infrastructures font partis des devoirs dit "de bienfaisance" de l'état.
Rien à voir avec l'assurance automobile.

Je suis d'accord votre assurance automobile privée et obligatoire c'est scandaleux. Mais la sécurité routière étant un devoir de l'état, et celà inclut d'avoir une bagnole en bon état, hors l'état se dédouane de ce service qu'il est censé fournir, c’est là le problème. Il est important que l'état (c'est à dire les 99%), assure la sécurité de ses citoyen en assurant tous les risques de la vie, y compris les dégât matériaux concernant les biens d'équipement, et la mise au normes des biens d'équipement, vous ne croyez pas?

Grâce à une mutualisation de la valeur en amont et non en aval bien entendu.
#4621217
jabar a écrit :
13 avr. 2019, 18:21

Je n'ai jamais été fonctionnaire mais j'ai travaillé sur plusieurs projets au sein du service public et j'y ai croisé beaucoup de fonctionnaires extrêmement brillants. La compétence n'est pas l'apanage ni du privé ni du public. Les gens sont les mêmes.

Parmi les pointures que j'ai croisées, les 3/4 appartenaient à la fonction publique. Au moins.
Mais des crétins comme omegates, lukini ou folichar, je n'en ai jamais croisés à partir du niveau cadre B.

On n'imagine pas par exemple un technicien de laboratoire aussi illettré, ignare et abruti que ces trois rebuts.
Plariste le Revanite a/ont remercié ça
#4621220
Bonjour,

En France on a trop de fonctionnaires. Cela pose un problème. En moyenne les fonctionnaires mesurent 1m75, c'est beaucoup. Si on pouvait réduire la taille moyenne d'un fonctionnaire à 1m55 on pourrait en avoir plus pour un encombrement réduit.

Cordialement.
#4621234
Morokon le Hardi a écrit :
13 avr. 2019, 18:34
jabar a écrit :
13 avr. 2019, 18:21

Je n'ai jamais été fonctionnaire mais j'ai travaillé sur plusieurs projets au sein du service public et j'y ai croisé beaucoup de fonctionnaires extrêmement brillants. La compétence n'est pas l'apanage ni du privé ni du public. Les gens sont les mêmes.

Parmi les pointures que j'ai croisées, les 3/4 appartenaient à la fonction publique. Au moins.
Mais des crétins comme omegates, lukini ou folichar, je n'en ai jamais croisés à partir du niveau cadre B.

On n'imagine pas par exemple un technicien de laboratoire aussi illettré, ignare et abruti que ces trois rebuts.

De toute façon , fonctionnaire ce n'est pas un métier , mais un statut . Aprés c'est comme partout , il y a des bons et des moins bons dans tous les métiers .
#4621246
Miguelito Loveless a écrit :
13 avr. 2019, 18:54
Morokon le Hardi a écrit :
13 avr. 2019, 18:34
jabar a écrit :
13 avr. 2019, 18:21

Je n'ai jamais été fonctionnaire mais j'ai travaillé sur plusieurs projets au sein du service public et j'y ai croisé beaucoup de fonctionnaires extrêmement brillants. La compétence n'est pas l'apanage ni du privé ni du public. Les gens sont les mêmes.

Parmi les pointures que j'ai croisées, les 3/4 appartenaient à la fonction publique. Au moins.
Mais des crétins comme omegates, lukini ou folichar, je n'en ai jamais croisés à partir du niveau cadre B.

On n'imagine pas par exemple un technicien de laboratoire aussi illettré, ignare et abruti que ces trois rebuts.

De toute façon , fonctionnaire ce n'est pas un métier , mais un statut . Aprés c'est comme partout , il y a des bons et des moins bons dans tous les métiers .
Bonjour,

Vous connaissez beaucoup de fonctionnaires qui se font licencier pour incompétences, ou faute grave ?

Cordialement.
#4621260
omega95 a écrit :
13 avr. 2019, 17:58
Vin-100 a écrit :
12 avr. 2019, 18:34
Rien à répondre @omega95 ?
Extrait du site "Promotion interne dans la fonction publique" : Que vous connaissez, bien sur puisque vous vous permettez de nous faire la leçon...
Pour prétendre à une promotion interne, le fonctionnaire doit remplir certaines conditions fixées par le statut particulier du corps ou cadre d’emplois d’accueil.

Ces conditions peuvent être notamment :

- des conditions d’âge ;
- et/ou des conditions d’ancienneté : dans sa catégorie hiérarchique (A, B ou C) et/ou dans son corps ou cadre d’emplois et/ou dans son grade ;
- et/ou des conditions d’emploi (avoir occupé tel emploi pendant une période déterminée, un emploi de direction, par exemple) ;
- et/ou des conditions de formation (avoir accompli une durée minimale de formation professionnelle).
Ces conditions doivent être remplies au 1er janvier de l'année au cours de laquelle est établie la liste d'aptitude.
Avez vous remarqué les et/OU en début de chaque condition SAUF sur la première ?
Avez vous aussi remarqué qu'à AUCUNmoment il n'est fait mention de capacité, de réussite ou de compétence...
Je ne fais que lire le site www.service-public.fr... [smilie=005a.gif]
Vous n'avez pas tout lu, par fainéantise, et/ou bêtise et/ou malhonnêteté...
La promotion interne d’un fonctionnaire dans un nouveau corps ou cadre d’emplois peut s’effectuer :

au choix : les fonctionnaires bénéficiaires d’une promotion interne sont choisis par l’administration employeur, après avis de la CAP, parmi ceux qui remplissent les conditions fixées par le statut particulier du corps ou cadre d’emplois d’accueil. Ce choix s’effectue au vu de la valeur professionnelle et des acquis de l’expérience professionnelle des intéressés ;
ou après examen professionnel.
Dans les 2 cas, les fonctionnaires retenus sont inscrits sur une liste d’aptitude. L’inscription sur la liste d’aptitude ne vaut pas nomination dans le nouveau corps ou cadre d’emplois.

Les statuts particuliers des corps et cadres d'emplois peuvent prévoir l'application des 2 manières.
Rem-100 a/ont remercié ça
#4621273
jabar a écrit :
13 avr. 2019, 18:21
omega95 a écrit :
13 avr. 2019, 17:58
Vin-100 a écrit :
12 avr. 2019, 18:34
Rien à répondre @omega95 ?
Extrait du site "Promotion interne dans la fonction publique" : Que vous connaissez, bien sur puisque vous vous permettez de nous faire la leçon...
Pour prétendre à une promotion interne, le fonctionnaire doit remplir certaines conditions fixées par le statut particulier du corps ou cadre d’emplois d’accueil.

Ces conditions peuvent être notamment :

- des conditions d’âge ;
- et/ou des conditions d’ancienneté : dans sa catégorie hiérarchique (A, B ou C) et/ou dans son corps ou cadre d’emplois et/ou dans son grade ;
- et/ou des conditions d’emploi (avoir occupé tel emploi pendant une période déterminée, un emploi de direction, par exemple) ;
- et/ou des conditions de formation (avoir accompli une durée minimale de formation professionnelle).
Ces conditions doivent être remplies au 1er janvier de l'année au cours de laquelle est établie la liste d'aptitude.
Avez vous remarqué les et/OU en début de chaque condition SAUF sur la première ?
Avez vous aussi remarqué qu'à AUCUNmoment il n'est fait mention de capacité, de réussite ou de compétence...
Je ne fais que lire le site www.service-public.fr... [smilie=005a.gif]
Ce sont les conditions d'accès, lis le reste de la procédure que tu postes:
Ce choix s’effectue au vu de la valeur professionnelle et des acquis de l’expérience professionnelle des intéressés ;
Les âneries que toi et filochard postez sur le sujet montrent que vous n'avez jamais travaillé dans la fonction publique.
Ni dans le privé d'ailleurs, ou alors à de petits rôles, tant votre vision est infantile (les nuls d'un côté, les compétents de l'autre).
Je n'ai jamais été fonctionnaire mais j'ai travaillé sur plusieurs projets au sein du service public et j'y ai croisé beaucoup de fonctionnaires extrêmement brillants. La compétence n'est pas l'apanage ni du privé ni du public. Les gens sont les mêmes.
La différence que j'ai sentie est plus dans le temps consacré à une problématique donnée. Dans le privé, on doit avoir une solution vite, on bâtit itérativement, il faut des résultats rapides et démontrables au risque de se trimballer un édifice branlant ensuite.
Dans la fonction publique, on s'autorise à avoir une vision, à penser fondations, peser et tester différents choix. Bosser dans le public devrait être une étape obligatoire parce que passionnante et insufflant la préoccupation du collectif.
Les gens ne sont pas les mêmes à mon avis. Il y a 40 ans, la fonction publique attirait les plus talentueux.

Aujourd'hui, force est de constater que c'est moins le cas. Par exemple, le dernier admis dans certaines filières aux ENS est recruté de plus en plus loin au classement du concours.
#4621275
Je parle d'expérience récente, pas d'il y a 40 ans.
Non seulement des gens brillants, mais un truc que je n'ai jamais vu dans le privé, des gens qui publient des ouvrages ardus en sciences et mathématiques (je pense par exemple à la branche recherche de la SNCF ou j'ai croisé des monstres de connaissance).
#4621284
jabar a écrit :
13 avr. 2019, 21:07
Je parle d'expérience récente, pas d'il y a 40 ans.
Non seulement des gens brillants, mais un truc que je n'ai jamais vu dans le privé, des gens qui publient des ouvrages ardus en sciences et mathématiques (je pense par exemple à la branche recherche de la SNCF ou j'ai croisé des monstres de connaissance).
Il est certain que la fonction publique permet plus de temps libre pour écrire...
J'ai moi même croisé des monstres de connaissances dans les télécoms, ils ont fait leur carrière en formation continue... dans les endroits les plus divers : Martinique, Guadeloupe, côte basque, côte d'azur, etc... plus rarement sur Paris ou à Strasbourg, bizarrement... (Mais c'était au temps "bénit" de France Télécom...) [smilie=005a.gif]
Modifié en dernier par omega95 le 13 avr. 2019, 21:59, modifié 1 fois.
#4621286
omega95 a écrit :
13 avr. 2019, 21:51
jabar a écrit :
13 avr. 2019, 21:07
Je parle d'expérience récente, pas d'il y a 40 ans.
Non seulement des gens brillants, mais un truc que je n'ai jamais vu dans le privé, des gens qui publient des ouvrages ardus en sciences et mathématiques (je pense par exemple à la branche recherche de la SNCF ou j'ai croisé des monstres de connaissance).
Il est certain que la fonction publique permet plus de temps libre pour écrire...
J'ai moi même croisé des monstres de connaissances dans les télécoms, ils ont fait leur carrière en formation continue... dans les endroits les plus divers : Martinique, Guadeloupe, côte basque, côte d'azur, etc... plus rarement sur Paris ou à Strasbourg, bizarrement... [smilie=icon_smile034.gif]
Non, des gens dédiés à leur travail, et si passionnés, compétents et généreux qu'ils se devaient de laisser un héritage à leur nation.
A l'inverse de flèches du privé passant leurs journées "productives" sur des forums à ricaner des fonctionnaires.
#4621287
jabar a écrit :
13 avr. 2019, 21:59
omega95 a écrit :
13 avr. 2019, 21:51
jabar a écrit :
13 avr. 2019, 21:07
Je parle d'expérience récente, pas d'il y a 40 ans.
Non seulement des gens brillants, mais un truc que je n'ai jamais vu dans le privé, des gens qui publient des ouvrages ardus en sciences et mathématiques (je pense par exemple à la branche recherche de la SNCF ou j'ai croisé des monstres de connaissance).
Il est certain que la fonction publique permet plus de temps libre pour écrire...
J'ai moi même croisé des monstres de connaissances dans les télécoms, ils ont fait leur carrière en formation continue... dans les endroits les plus divers : Martinique, Guadeloupe, côte basque, côte d'azur, etc... plus rarement sur Paris ou à Strasbourg, bizarrement... [smilie=icon_smile034.gif]
Non, des gens dédiés à leur travail, et si passionnés, compétents et généreux qu'ils se devaient de laisser un héritage à leur nation.
A l'inverse de flèches du privé passant leurs journées "productives" sur des forums à ricaner des fonctionnaires.
Si ça vous aide de le penser.... [smilie=005a.gif] [smilie=001.gif]
#4621410
Morokon le Hardi a écrit :
13 avr. 2019, 18:34
On n'imagine pas par exemple un technicien de laboratoire aussi illettré, ignare et abruti que ces trois rebuts.
Je dirais même que dans la plupart des agents des cadres d'emplois de catégorie C que je connais, on n'en trouve à peine plus. Il faut voir la polyvalence et les compétences exigées d'un secrétaire de Mairie, bien souvent embauché sur de la catégorie C depuis que leur cadre d'emplois a été fermé (catégorie A auparavant).
Hormis peut-être dans la filière technique où les compétences sont plus pratiques et où l'expression écrite n'est pas vraiment le point fort.
  • 1
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 17

(...) C'est ce qu'a fait Viollet le Duc, ç[…]

Notre dame de Paris en feu!

L'ennui d'un vote c'est évidemment que les […]

70 000 morts... [facepalm.gif] Oui, les chif[…]

L'avantage de la couche, c'est qu'elle peut t&eacu[…]