Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui n'est pas spécifique aux autres thèmes

Modérateur : Équipe de modération

#4610050
RestaurationRépublic a écrit :
12 mars 2019, 14:52
... Sauf qu'à l'époque il parlait de propriété pour tous (comme tout le monde était propriétaire à cette époque) ...
Non mais qu'est ce que tu racontes :doubt:
#4610051
Cheshire cat a écrit :
12 mars 2019, 16:32
filochard a écrit :
12 mars 2019, 14:24
(...)
DDHC 1789:
Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.
Art. 17. La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.
Je ne vous dit pas comment l'aristocratie et le clergé ont été indemnisés par la suite ! :mdr:

Un bel exemple d'indemnisation des malheureux propriétaires expropriés :
http://www.une-autre-histoire.org/linde ... -francais/
Et ?
2 maux ne font pas un bien.

(argument suffisant, flemme de rentrer dans le détail des expropriations de nobles ou clergé)
#4610071
filochard a écrit :
12 mars 2019, 16:39
RestaurationRépublic a écrit :
12 mars 2019, 14:52
... Sauf qu'à l'époque il parlait de propriété pour tous (comme tout le monde était propriétaire à cette époque) ...
Non mais qu'est ce que tu racontes :doubt:
... L'OPHLM n'existait pas à l'époque, et quasi tout le monde était propriétaire. La ruralité était la norme.
#4610252
filochard a écrit :
12 mars 2019, 11:28
jabar a écrit :
12 mars 2019, 10:04
@filochard , un peu HS mais j'aimerais avoir ton avis sur le harcèlement sexuel au travai. Qu'en penses tu et comment résoudre ?
.. et aussi en conservant notre culture et tradition de galanterie et de respect des femmes. En France les femmes ont globalement toujours été respectées.
Mais cela va de soi. Suffit de rester galants et les laisser se défendre seules comme des grandes.
Filo, exemple d'empathie, des solutions simples et efficaces.
Einstein.
#4610258
jabar a écrit :
13 mars 2019, 08:59
filochard a écrit :
12 mars 2019, 11:28
.. et aussi en conservant notre culture et tradition de galanterie et de respect des femmes. En France les femmes ont globalement toujours été respectées.
Mais cela va de soi. Suffit de rester galants et les laisser se défendre seules comme des grandes.
Filo, exemple d'empathie, des solutions simples et efficaces.
Voilà
Parce que tu crois que vos commités Théodules et autres lois à la con ça va avoir le moindre impact positif ?
D'ailleurs ça ne s'applique que dans les grosses boites, dans les petites boites c'est l'esclavagisme sexuel.
pff aller du balais, dégagez moi tout ça, c'est juste bon à recaser des parasites fouteur de merde dans les RH des grosses boites.
#4610274
En fait ces niaiseries c'est juste bon à détruire toute convivialité, spontanéité, légèreté. Ces puritains arabo-anglosaxons nous emmerdent, c'est pas français
C'est pour ça aussi que je me suis barré de la grosse boite ou je bossais: les trous du cul je ne les supportaient plus. Les meilleurs se barrent pour ne garder que les soumis, les médiocres, les surdiplômés en enculage de mouche. Après ils délocalisent parce que ces parasites plombent la productivité en plus de nous pourrir l'art de vivre.
Vive les petites boites, vive la liberté, toutes ces lois on se torche avec.
#4610675
RestaurationRépublic a écrit :
12 mars 2019, 14:52
filochard a écrit :
12 mars 2019, 14:24
Cheshire cat a écrit :
12 mars 2019, 12:28
Il n'y a pas de droit à la propriété privé intrinsèquement supérieur à tout autre droit, ou alors pour les Américains et la commission européenne.
En République du Droit naturel, ce qu'on est censé être, si.
En kleptocratie démocratique, socialiste et casse couilles, ce qu'on est réellement, vous avez raison.

DDHC 1789:
Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.
Art. 17. La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.
... Sauf qu'à l'époque il parlait de propriété pour tous (comme tout le monde était propriétaire à cette époque
exagéré. en 1851 (donc après les partages de terres par la Révolution), les paysans sans terre (ouvriers agricoles) représentaient ~44% de la population rurale; les propriétaires ~36%, les 20% restant étant métayers ou fermiers (Heinz-Gerhard Haupt, Histoire sociale de la France depuis 1789).
#4610680
@sarkonaute ... Non c'est pas exagéré, car c'était l'époque des journaliers et domestiques, qui étaient logés, nourris, blanchis chez l'habitant le temps du labeur saisonnier, ... et ce qui n'est pas non plus exagérer c'est que l'immobilier en France est de nos jours un des plus cher du monde (hors capitales), avec le taux de ménages monopropriétaire un des le plus faibles du monde aussi, dans un concept/filon de rente immobilière pour une petite minorité de concitoyens et autres investisseurs d'ailleurs.
#4611000
RestaurationRépublic a écrit :
14 mars 2019, 01:45
@sarkonaute ... Non c'est pas exagéré, car c'était l'époque des journaliers et domestiques, qui étaient logés, nourris, blanchis chez l'habitant le temps du labeur saisonnier, ...
aucun rapport avec votre assertion précédente selon laquelle tout le monde était supposément propriétaire, alors que non.
et ce qui n'est pas non plus exagérer c'est que l'immobilier en France est de nos jours un des plus cher du monde (hors capitales), avec le taux de ménages monopropriétaire un des le plus faibles du monde aussi, dans un concept/filon de rente immobilière pour une petite minorité de concitoyens et autres investisseurs d'ailleurs.
la France est en-dessous de la moyenne européenne, mais nous avons plus de propriétaires que l'Allemagne. quand au monde, nous attendons vos statistiques.
en l'occurrence, l'exemple de l'Allemagne montre bien que ces comparaisons sont absurdes. ces pays n'ont pas les mêmes revenus, la même démographie, la même densité, le même rapport à la propriété, la même fiscalité etc.
cela revient à comparer des poires et des pommes.
quoiqu'il en soit, il faudrait peut-être néanmoins vous interroger sur le niveau de la fiscalité en France : notre fiscalité immobilière est la plus élevée d'Europe (27 % de la valeur du bien, soit 12,5 points de plus que la moyenne des autres pays)...de quoi plomber plus d'un acheteur.
#4611045
@sarkonaute ... Vous confondez, amalgamez avec l'unification des deux Allemagnes (c'est du fait des vestiges de l'Allemagne de l'est) ... et je parlais dans mon message précédent de mono-propriétaires, pas de multi-propriétaires. Et je vous garanti qu'en 1789 il y avait énormément plus de ménages propriétaires (en proportion évidement, car à cette époque il n'y avait qu'un milliard d'humain sur Terre) que maintenant en France.
#4611250
jabar a écrit :
12 mars 2019, 10:10
filochard a écrit :
12 mars 2019, 10:08
jabar a écrit :
12 mars 2019, 10:04
@filochard , un peu HS mais j'aimerais avoir ton avis sur le harcèlement sexuel au travai. Qu'en penses tu et comment résoudre ?
Comme depuis que le monde est monde: avec une bonne baffe dans la gueule du goujat en public histoire de lui foutre la honte.
Les femmes ne sont pas de faibles créatures hypersensibles qui ont besoin d'une protection spéciale. Elles savent se défendre.

J'aimerais aussi lire l'avis de femmes.
@Raphaëlle , @Christianne ?
Coucou Jabar. Je pense que le harcèlement au travail s'inscrit souvent dans une relation de pouvoir mais ce n'est pas automatique. Le harceleur peut être un simple collègue.
C'est un prédateur et un pervers sans empathie qui joue avec sa victime. Il a besoin de cette victime qu'il vampirise pour se sentir exister. Comme tous les pervers, il a cette intelligence qui lui permet de ressentir la fragilité de l'autre, de choisir celle (ou éventuellement celui) qu'il pourra malmener sans prendre trop de risques.
Un exemple, une femme comme Elisabeth Levy ne risque pas d'être victime d'un harceleur. Même si dans la vie elle faisait des ménages , le type, au bout de trente secondes, aurait déjà compris qu'il se prendrait une baffe à la prochaine. :D

Je ne vois pas comment résoudre le harcèlement, surtout dans une petite entreprise avec seulement quelques salariés qui ferment les yeux.
#4611263
Hans a écrit :
12 mars 2019, 10:09
Cheshire cat a écrit :
12 mars 2019, 08:16
Il s'agit ici de lieux de pouvoir.
Et alors si moins de femmes font des choix de carrières le menant à des postes dit de pouvoir, en quoi est-ce un problème? Il y a aussi davantage d'hommes à des postes difficile et risquées, cherche un peu sur le nombre d'hommes morts dans des accidents de travail comparé aux femmes. Bref il n'y aura jamais d'égalité parfaite dans les résultats les hommes et les femmes font en moyenne des choix différents et ce n'est pas un problème.
Les crétins croient qu'une différences de représentativité de deux populations est nécessairement la conséquence d'une injustice intolérable qu'il convient de modifier afin de leur utopie propre : le résultat de ces crétins au pouvoir, des lois de discriminations sexistes sont pondues au nom de la lutte contre les discriminations :hamster: .
#4611331
On parle d'égalité homme/femme, mais elle est où déjà ?
Dans nombre de concours, les critères de certaines épreuves sont plus restrictifs pour les hommes que pour les femmes. Il suffit de regarder, par exemple, côté épreuves sportives.
Ils veulent autant de femmes que d'hommes, pourquoi pas, mais l'inverse ne leur est jamais venu à l'esprit et pourtant dans nombreuses professions, les hommes sont largement sous-représentés.
Mais bon, le pouvoir actuel racle les fonds de tiroirs en vue des prochaines élections et de ce fait invente n'importe quoi !
#4611363
quoikicause a écrit :
15 mars 2019, 16:39
On parle d'égalité homme/femme, mais elle est où déjà ?
Dans nombre de concours, les critères de certaines épreuves sont plus restrictifs pour les hommes que pour les femmes. Il suffit de regarder, par exemple, côté épreuves sportives.
Ils veulent autant de femmes que d'hommes, pourquoi pas, mais l'inverse ne leur est jamais venu à l'esprit et pourtant dans nombreuses professions, les hommes sont largement sous-représentés.
Mais bon, le pouvoir actuel racle les fonds de tiroirs en vue des prochaines élections et de ce fait invente n'importe quoi !
... Meme du coté age de départ à la retraite et espérance de vie moyenne il n'y a pas d'égalité (les femmes vivant en moyenne ~6 ans de plus que les hommes, elles ont 6 ans de salaire en plus de retraite (sur 42 annuités de cotisation) . Ca leur fait 14% de salaire de plus que les hommes. Bref l'égalité est revendiquée que sur des points biens précis, pas dans tous les domaines.
Modifié en dernier par RestaurationRépublic le 15 mars 2019, 17:52, modifié 1 fois.
#4613211
L'égalité de résultats, et non une égalité de chances, imposée par les féministes radicales est bel et bien en place. Ce n'est qu'une des multiples facette de l'idéologie de gauche radicale qui inonde les sociétés occidentales depuis 20 ans. Ce qu'elle ont toutes en commun? La haine des valeurs occidentales et la volonté de les détruire.

Actuellement on est contre la CSG, et on promet 10[…]

Ce qui n'a pas l'air de comprendre c'est qu'en Fra[…]

Médecins burn-out

bon ben voilà, vous y allez, enfin un peu[…]

encore un film antisémite J’ai mie[…]