Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de la politique européenne de la France, des projets de la Commission Européenne, des institutions, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4580197
"J'espère que le pays sera ingouvernable. C'est la seule manière de changer profondément les choses", a lancé Herman De Bode, l'ancien chef de cabinet du précédent ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA), lors d'une interview accordée au quotidien De Tijd.

"Cela fera mal à court terme et coûtera de l'argent. Mais si par conséquent on économise dix ans de misère et de galère, alors une telle crise en vaut certainement la peine", a renchéri M. De Bode.

Le modèle confédéral "plus proche que jamais"

L'ancien chef de cabinet et homme de confiance du président de parti Bart De Wever voit le modèle confédéral "plus proche que jamais". A ses yeux, le pays sera ingouvernable, avec une Wallonie qui va à nouveau opérer un virage à gauche et le MR qui, selon lui, ne va plus entrer dans un gouvernement où il est le seul parti francophone.

"La seule manière d'échapper à ces divisions politiques sera un modèle confédéral. Et cela arrivera plus vite qu'on ne le pense. Pas parce que la N-VA va soudainement engranger 50% des voix mais parce que c'est la seule solution possible pour sortir du chaos", a-t-il expliqué.


"Bruxelles ne fait plus partie de la Flandre"
ELLE EST PRETE POUR OBTENIR LE STATUT DE CAPITALE POLITIQUE ET DE LA POLITIQUE EXTERIEURE DIPLOMATIQUE DE L UNION EUROPEENNE

Quant à Bruxelles, elle "ne fait, à mes yeux, plus partie de la Flandre. C'est devenu une tout autre ville depuis bien longtemps, avec une autre dynamique, d'autres défis, une répartition différente de la population. Bruxelles a une autre finalité. Elle doit enfin remplir son rôle de capitale de l'Europe."

source
https://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxel ... able.dhtml

LES LATINS SE REPLACENT EN AFRIQUE (PARIS ROME ) ET EN ORIENT (SYRIE) AVEC LA RUSSIE ET L ARABIE COMME INTERLOCUTEURS PRINCIPAUX
LES GERMAINS (AMERICAINS et BRITANNIQUES ) se retrouvent dehors et hors discussion d'avec MOSCOU
C EST LE FIASCO TOTAL POUR DONALD DUCK TRUMP QUI MENENT LES USA A LA RECESSION ET DOIT SE RETIRER AUSSI D AFGHANISTAN POUR LAISSER PLACE A L IRAN LA RUSSI ET L EUROPE


FLANDRES / ANTWERPEN LA NVA BATTUE PAR LE VLAAMS BELANG LES 2 NATIONALISTES EN TETE DES SONDAGES AVEC 47% des intentions de voix
VLAAMS BELANG AAN HET STIJGEN LAATSTE PEILING 15% NVA 32%
PLACE AU CONFEDERALISME A LA SUISSE JUSQU AL INDEPENDANCE DES FLAMANDS EN REPUBLIQUE AUTOPROCLAMEE


VENISE REPUBLIQUE DE 700 A 1797 ET REREPUBLIQUE AU PASSAGE DE NAPOLEON REJET DE SISSI ET FARNCOIS JOSEPH ET REREPUBLIQUE DANS LA REPUBLIQUE ITALIENNE
LES ROIS DEHORS IL FAUT EVOLUER AVEC SON TEMPS LES PAYS DU BNELUX VIVENT ENCORE AU MOYEN AGE

PAX TIBI EUROPA MEA
#4588256
BRUXELLES sans gouvernement jusqu'en mai 2019

a quoi sert il de voter en fédération belge ou le surréalisme à la Wallo-flamande
on attend un record d'absentéisme maladie pour la tri-votation de ce 26 mai 2019

les Wallons agacés et les Flamands nationalistes en ont simplement ras la coquille de ce système obligatoire de vote qui à la fin ne sert à rien puisque d'autres ministres se mettent en place d'autres partis se placent dans des compétences sans même l'avis di citoyen lambda

voici donc la démogagie belge ou l'obligation d'aller voter et dépenser des folles sommes pour un résultat surréaliste de gouvernement en perdition sans pilote .... et biensûr tout ceci sans l'aval de la population dont on ignore les volontés et les désidérata .....

en somme voyez une fois les français vous vous avez le choix en Wallonie à Bruxelles et en Flandres c'est l'embarras du choix;


Un statut particulier qui permet de fonctionner « au ralenti »
Le statut particulier dit des « affaires courantes » permet de fonctionner « au ralenti » avec le gouvernement démissionnaire, en attendant de nouvelles élections législatives. Comme une sorte de veille politique.


Depuis 1978, la Belgique a connu, en cumulé, 1 094 jours en situation d’affaires courantes, soit presque trois années. Le plat pays détient même le record planétaire du temps passé sans gouvernement légitime : 541 jours entre 2010 et 2011. Une année et demie pendant laquelle l’exécutif a tout de même établi un budget et assuré la présidence du Conseil de l’Europe.

► Quand se mettent en place les affaires courantes ?
Le statut des affaires courantes s’applique dès le lendemain de la démission d’un gouvernement présentée au Roi. Ce dernier peut décider de l’organisation de nouvelles élections législatives, mais rien ne l’y oblige. Le gouvernement démissionnaire se trouve alors en position de gestion des affaires courantes. « Les ministres restent en place, mais se contentent du strict minimum »

Le gouvernement n’est alors plus en capacité de mener des projets politiques ambitieux. « L’exécutif ne peut pas, par exemple, s’engager dans une large réforme fiscale avec une baisse ou une hausse des impôts », précise l’universitaire.

► De quelles affaires courantes parle-t-on ?
« La notion d’affaires courantes est prévue par la constitution belge », renseigne Pierre Vercauteren.

Sont concernées en premier lieu les affaires quotidiennes, « celles dont le règlement n’implique pas de décision quant à la ligne politique à suivre ».

Viennent ensuite les affaires en cours, conséquences de décisions politiques prises avant l’annonce de la démission du gouvernement.

Plus sujettes à controverse, les affaires urgentes sont aussi sous la coupe des affaires courantes. On parle alors de la signature de traités internationaux ou d’intervention militaire à l’étranger, « comme lors de l’intervention en Libye en 2011 ou de la signature du traité de Lisbonne en 2007 ».

Si le Roi décide de ne pas organiser d’élections anticipées, la Belgique connaîtra une nouvelle période sans gouvernement légitime. Plus de 150 jours nous séparent du scrutin législatif prévu le 26 mai 2019, ce qui constituerait la troisième crise politique la plus importante de l’histoire belge, après 2007 et 2010.

Ludovic Séré

source

https://www.la-croix.com/Monde/Europe/A ... 1200990655

PAX TIBI EUROPA MEA
ludos in electionibus et panem
#4589555
la réalité découverte par les flamands et les wallons , les pauvres bruxellois mon dieu

Le président de parti Bart De Wever a annoncé ce lundi matin sur quel cheval misera la N-VA en vue de la prochaine législature. "La N-VA continuera d'être au gouvernement tant que la politique du gouvernement lui conviendra. Il faut à tout prix éviter une prise de pouvoir par le PS. Nous voulons un pays sain, fort et social. La solution est évidemment le confédéralisme", a-t-il annoncé d'emblée avant de se poser officiellement comme candidat ministre-président flamand (et non comme tête de liste à la Chambre comme attendu) tandis que Jan Jambon, tête de liste N-VA à la Chambre, a lui annoncé en riant souhaiter "devenir Premier ministre si l'électeur nous plébiscite". Sans surprise, Geert Bourgeois tirera de son côté la liste européenne.

PAX TIBI EUROPA MEA
EUROPE FIRST OF ALL

source
https://www.7sur7.be/7s7/fr/18101/Elect ... stre.dhtml
#4589565
et DI RUPO en wallonie répond:

Le PS n'entend pas se lancer dans des discussions institutionnelles. Les questions d'aujourd'hui sont sociales et économiques, a expliqué le président du PS, Elio Di Rupo, sur les ondes de La Première.

"Aujourd'hui, il y a une urgence sociale et nous devons y répondre", a souligné M. Di Rupo.

A l'occasion de la présentation des voeux de la N-VA, le président Bart De Wever a remis le thème du confédéralisme au coeur de ses priorités, sans recueillir jusqu'à présent de soutien dans les autres partis politiques.

"Pourquoi doit-on toujours courir derrière Bart De Wever? Il dit ce qu'il veut. Il veut le confédéralisme, c'est son affaire. Nous ne voulons pas du confédéralisme", a assuré M. Di Rupo, avant d'insister: "les questions d'aujourd'hui sont sociales et économiques".

l 'urgence sociale existe depuis 40 ans , seulement tous ces ministres en terre wallonne et Flamande obligent les citoyens de voter et font quand m^mem ce qu'ils veulent et ne suivent absolument pas leurs programmes mais font tout le contraire VOIR REFORMES EUROPEENNES

et allons y un mars et ça repart

PAX TIBI EUROPA MEA
TOUS A LA MAISON EN MAI 2019
L EXTREME DROITE VA S OCCUPER DE BRUXELLES STRASBOURG ET LUXEMBOURG
LUXEMBOPURG terre et paradis fiscal de JUNCKER
#4589921
j' avoue oui et pas un petit peu , au journal les flaminds de la VTM parlait avec Bart de Wezel (de wever) la belette qui a peur de TRUMP pour effectivement déclare que 2 démocraties étaient en présence Flandres et Wallonie!

Alors quand je vous disais que sa clique n'était que les figurants dans la série TRUMP

Le président de la N-VA, qui a annoncé sa candidature pour le poste de ministre-président de la Flandre lundi, a profité de l'annonce d'une date pour le lancement de la dernière saison de la série Game of Thrones pour lancer sa campagne comm'. Il a ainsi emprunté l'imagerie de cette célèbre série sur Instagram. Le but? Toucher un électorat plus jeune.

Sacré coup de comm' de la part de la N-VA et de son président Bart De Wever. Ce dernier a annoncé ce lundi sa candidature au poste de ministre-président flamand, aux côtés de Jan Jambon et Geert Bourgeois, respectivement candidats au Fédéral et à l'Europe.

Ce lundi toujours, était annoncée la date de diffusion du premier épisode de la dernière saison de la célèbre série de HBO Game of Thrones: le 14 avril prochain.

Une annonce sur laquelle le bourgmestre d'Anvers a surfé. Sur Instagram en effet, ciblant ainsi les jeunes, le président de la N-VA a publié une photo de lui sur l'emblématique trône de fer de la série... avec l'inscription: "King in the North" (Le Roi du Nord), faisant ainsi allusion à sa candidature pour le poste de ministre-président de la Région flamande, soit le nord du pays.

source
https://www.lecho.be/economie-politique ... s/10087271


encore une bonne occasion pour les Flamands des ne pas voter NVA mais bien VLAAMS BELANG pour brosser et nettoyer toute cette corruption....AU GRAND JOUR

BART DE WEVER IN ZIJN WARE GEDAANTE
VERKIEZINGEN MEI 2019 NEERDALEN VAN NVA
VLAAMS BELANG AAN HET STIJGEN 17%


PAX TIBI EUROPA MEA
FINITO AVEC BELGIQUE MICHEL MOGELIJK ET TUTTI QUANTI DE GUCHT LE FRAUDEUR ET TOUS LES AUTRES QUI PARTICIPENT A L APPAUVRISSEMENT DES FLAMANDS ET DES WALLONS
STOP NVA NU VLAAMS BELANG
LES ELECTEURS NE SONT PAS DUPES
#4593042
La Flandre fait du tort à l'Europe et détruit des emplois européens européens donc des européens et des idées européennes elles camouflent tous ce qu'elle fait avec les USA.

LA PRIORITE EST DU GTRVAIL POUR LES EUROPEENS PAS POUR DISTRIBUER DES PRIMES AUX AMERLOCS QUI SE TIRERONT DE ANVERS OU GAND DANS 5 OU 6 ANS

SCHAAMTE VLAANDEREN FLOP FLOP FLOP BATAVES DE DROITES

Les entreprises étrangères ont investi 4,24 milliards d'euros en Flandre l'an dernier, un record, ressort-il de chiffres divulgués mardi par le ministre-président flamand Geert Bourgeois. Ce montant est deux fois plus élevé qu'en 2017 où les investissements étrangers plafonnaient à 2,08 milliards d'euros. Au total, 234 projets d'investissement ont été enregistrés, contre 215 l'année précédente. Du jamais vu. Cela a conduit à la création de 5.339 emplois directs, presque autant que le nombre record de 2017 (5.377). C'est principalement au secteur de la chimie que l'on doit ces importants investissements.

Les États-Unis restent le plus grand investisseur, avec quarante nouveaux projets d'investissement. Viennent ensuite les pays voisins, à savoir les Pays-Bas, la France et l'Allemagne.

Le Japon et la Chine occupent la cinquième place, suivis de la Suisse, du Royaume-Uni, de la Suède, de l'Afrique du Sud, du Danemark et de la Turquie.

"C'est une très bonne nouvelle. Ces chiffres prouvent que la Flandre est plus attrayante que jamais pour les investisseurs étrangers", a déclaré le ministre-président flamand, Geert Bourgeois.

la NVA s'est attribuée ses nouveaux ministres sans passer par la case examens ni test alors moi aussi je fait plus d'examens et j exige mes nouveaux emplois comme espions au gouv flamand américain evidemment

PAX TIBI EUROPA MEA
EUROPE FIRST OF ALL
USA DOWN WITH TRUMP

source

https://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgiq ... gers.dhtml
#4593713
une bourde de trop de la NVA faudrait faire entrer les chars français à bruxelles si ça continue

LA CHUTE DE LA NVA DANS LES SONDAGES CONTINUE

Exclure l’usage de toute autre langue que le néerlandais dans les actes notariés relatifs à la Flandre? C’est l’objectif d’un projet de décret contre lequel des parlementaires bruxellois ont déposé une motion en conflit d’intérêt.

Les députés Olivier de Clippele, Vincent De Wolf et Willem Draps pour le Parlement bruxellois, ainsi que Gaëtan Van Goidsenhove et Alain Courtois pour la COCOF ont déposé une motion en conflit d’intérêt pour contrer cette offensive linguistique du ministre flamand, Ben Weyts (N-VA).

À leurs yeux, il est essentiel que les Bruxellois puissent conserver le libre choix de la langue utilisée dans les actes notariés. Il s’agit en effet d’actes privés qui ne peuvent en aucun cas être assimilés à des actes administratifs, font valoir ces libéraux bruxellois dans un communiqué.

Olivier de Clippele, qui est à l’origine de l’initiative et notaire à Bruxelles, observe que "le problème se posera surtout dans des actes de partage, de société, dans un testament, etc. qui concernent à la fois des immeubles situés en Flandre et à Bruxelles." Pour ces actes bi-régionaux, seul le néerlandais serait autorisé si le décret flamand était adopté!

Weyts se cabre
"Si les francophones, en Wallonie, veulent que les actes officiels soient rédigés en arabe ou en anglais, c’est leur affaire. En Flandre, nous voulons que des actes qui peuvent être opposables à des tiers disposent au moins d’une traduction en néerlandais", a immédiatement rétorqué Ben Weyts, promettant d’affûter son texte pour que l’utilisation obligatoire du néerlandais s’applique non seulement aux notaires flamands mais soit étendue aux notaires de la capitale.

"En Flandre, nous voulons que des actes qui peuvent être opposables à des tiers disposent au moins d’une traduction certifiée en néerlandais."
BEN WEYTS
MINISTRE FLAMAND
Sur la forme, il tacle également les francophones. "Un conflit d’intérêt ne peut être invoqué que contre un texte examiné par un autre Parlement. Or, dans ce cas, le projet n’a été soumis qu’à une première lecture au gouvernement flamand et a été transmis au Conseil d’État pour avis." Il n’est donc pas encore sur la table du Parlement flamand…

Avis négatif du SERV
En attendant, le SERV (Sociaal-Economische Raad van Vlaanderen)

source
https://www.lecho.be/monargent/immobili ... e/10090578

Les mots Flandre(s) et flamand proviendrait d’une forme ingvaeonique (anglo-frison) flām « endroit inondé, détrempé, embourbé », issu du germanique *flaumaz « flux, écoulement », d’où le vieil anglais flēam « fuite ; montée (des eaux) », vieux norrois flaumr « tourbillon » et l’allemand régional Flom, Flaum(en) « panne, graisse qui enveloppe les rognons chez le porc ». Cette étymologie semble être la seule possible linguistiquement et correspond parfaitement à la géographie. La côte flamande était en effet submergée par la Mer du Nord deux fois par jour entre le iiie et viiie siècle1. Le mot désignerait à l'origine les marais côtiers et ceux de l'estuaire de l'Escaut. Un habitant de ces terres inondées est donc un Flamand (Flaming), l'adjectif pour flamand étant Flamis. En ajoutant à la râcine flâm le suffixe -andra, on obtient le pluriel datif Flaumandrum (forme attestée au iie siècle av. J.-C.). Une autre étymologie est avancée pour le suffixe -andra qui signifirait terres (suffixe ancien germanique -andrum).

Une autre hypothèse contestée est celle de l'historien Pirenne : les Flandres seraient le « pays des réfugiés » (du verbe « vlieden », fuir en langue frisonne), de ceux qui purent se maintenir sur des éminences naturelles ou artificielles.


Les Flamands font leur entrée dans l'histoire grâce à l'hagiographie de Saint-Éloi (vers 590-660), la Vita sancti Eligii, rédigée avant 684 par saint Ouen, mais connue seulement depuis un travail de réécriture vers 725. C'est là qu'apparaissent les « Flanderenses » qui habitent « in Flandris ». En latin, l'évolution a mené aux formes normalisées Flandrenses et Flandria.

ILS VEULENT DETRUIRE LEURS PASSE ET LEURS HERITAGE FRANCAIS

Le comté de Flandre a été un pagus carolingien, puis l'une des principautés du royaume de France, particulièrement impliquée dans les conflits franco-anglais, aux frontières et à l'influence durement disputées depuis sa création au ixe siècle jusqu'en 1384, date de la mort du comte Louis de Male.

Le comté, possédé par la Maison de Flandre de 863 jusqu'à la mort de la dernière comtesse, Marguerite de Constantinople, en 1280, puis par la Maison de Dampierre-Flandre, puis devenu l'une des possessions de la Maison capétienne de Bourgogne en 1385, devint alors l'un des principaux centres des États bourguignons

Fief mouvant du royaume de France, ensuite province des Pays-Bas espagnols, puis autrichiens
Capitale Bruges, Gand

Entités précédentes :

Pagus Flandrensis
Pagus Wasiae/le pays de Waes /Waasland/entre Anvers et Gand (capitale ancienne Saint Nicolas (Sint Niklaas)
Pagus Gandensis (Pays de Gand (Gent))
Pagus Curtracensis (Pays de Courtrai/Kortrijk)
Pagus Tornacensis (Pays de Tournai (Wallonie) ex franc flamand)
Pagus Medenentensis (agglomération Lilloise ) RIJSEL en flamind
Pagus de Carembault (ancienne châtellerie de Lille /ex capitale franque des Flandres)
Pagus de Pévèle (Pays des pâtures)

Entités suivantes :

Escaut (département)FLEUVE CAPITALE GAND GANDIA

Lys (département)RIVIERE BRUGES

Nord (département)REGION GEOGRAPHIQUE NORD DE LA FRANCE LES FLANDRES FRANCAISES EXISTENT TOUJOURS MAIS AU PLURIEL AU CONTRAIRE DE SA MOITIE SE TROUVANT EN BELGIQUE LA FLANDRE REGION ET COMMUNAUTE DE LA BELGIQUE FEDERALISEE AVEC BRUXELLES COMME CAPITALE

source
https://fr.wikipedia.org/wiki/Comt%C3%A9_de_Flandre

LOIN D ETRE CATHOLIQUE CES FLAMINDS
PAX TIBI EUROPA MEA
CADUNT
#4596619
les grosses magouilles sortent des bois

c'est fini je ne vote plus en belgique pour personne

Le ministre flamand Ben Weyts a proposé au député fédéral Hendrik Vuye, qui siège comme indépendant après avoir claqué la porte de la N-VA fin 2016, une belle nomination à condition qu'il ne participe pas aux prochaines élections de mai avec son propre projet politique, rapporte mercredi l'hebdomadaire flamand Knack. Une offre qu'Hendrik Vuye aurait déclinée.


Ben Weyts © belga.

Spécialiste des questions constitutionnelles, Hendrik Vuye avait été élu il y a cinq ans sous la bannière N-VA. Mais en septembre 2016, il quittait le parti avec une autre députée N-VA, Veerle Wouters. Tous deux dénonçaient alors l'attitude jugée trop "soft" de la N-VA sur le terrain communautaire.

Un nouveau parti qui dérange la N-VA
Depuis lors, Hendrik Vuye est devenu un vrai poil à gratter pour la N-VA. En mai dernier, il avait annoncé fonder avec Veerle Wouters un nouveau parti politique flamand, ce qui pourrait porter préjudice à la N-VA.

Une nomination à la Cour Constitutionnelle
Selon Knack, pour dissuader M. Vuye de mettre ses plans à exécution, le ministre Weyts lui a proposé, lors d'un repas en tête-à-tête, une belle nomination, par exemple au sein de la Cour Constitutionnelle. La N-VA lui aurait promis de pouvoir négocier une prochaine réforme de l'Etat pour autant qu'il ne se présente pas aux prochaines élections.

Le démenti de Weyts
Pour le ministre Weyts, il s'agit là d'une fabrication pure et simple, qu'il dit avoir lui-même appris par un tweet. "Il est stupéfiant que pareille fabrication soit lancée. Je démens avec force", a-t-il commenté. "Avec qui je mange et ce dont je discute, cela ne concerne que moi".

source
https://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgiq ... ique.dhtml

Lire aussi
Un nouveau parti fondé par les ex-N-VA Hendrik Vuye et Veerle Wouters
#4598701
j 'ai pas saisi le rapport AUCHAN FLANDRES???????????????? en flandres il ya DELHAIZE ALBERT HEIN les bataves ont fusionné avec DELHAIZE dans la grande distribution MAIS RIEN QU' en Flandres car les Wallons commencent à peine à savoir lire en néerlandais LOL....

VOICI LA PREUVE 4 PAR 4 QUE LES F35 ONT ETE ACHETE SOUS LA PRESSION AMERICIANE ET NON SOUS UN APPEL D OFFRES INDEPENDANTS QUI NE RELEVAIT QUE DE LA COMEDIA DELL ARTE





Les États-Unis ont annoncé vendredi leur retrait du traité FNI conclu par l'URSS et Washington en 1987, pendant la Guerre froide, qui abolit l'usage des missiles terrestres d'une portée de 500 à 5 500 km et qu'ils accusent la Russie de violer. "Demain (samedi), les États-Unis vont suspendre leurs obligations dans le cadre du traité INF et enclencher le processus de retrait", qui "sera achevé dans six mois à moins que la Russie ne remplisse ses obligations en détruisant tous ses missiles, lanceurs et équipements qui violent le texte", a annoncé le président Donald Trump dans un communiqué.

________________________________________________________________________________
Les retombées du contrat F-35 se font attendre. Qu’en attendez-vous?

Ce serait anormal si l’industrie aéronautique wallonne n’avait pas de retombées économiques d’un programme comme celui-là. Il n’y a pas un pays qui achète pour des milliards de matériels militaires sans avoir des retombées.

Lire plus
Vous ne craignez pas d’être laissé de côté parce que Safran fait partie du consortium Rafale?

Ce n’est pas parce que nous sommes dans le groupe Safran – mais nous ne sommes pas sur le moteur du Rafale – que nous ne sommes pas capables d’offrir un certain nombre de services à Lockheed Martin et, surtout, au motoriste Pratt & Whitney. Mais aujourd’hui, franchement, il n’y a pas grand-chose sur la table. Il est temps qu’on rentre dans le concret. Nous, ce sera avec Pratt & Whitney, pour lequel nous fabriquons déjà des pompes et des réservoirs pour un moteur civil. Mais on sent les Américains un peu en terrain conquis maintenant que le contrat est signé…

Safran Aero Boosters évoque souvent sa rentabilité supérieure aux autres groupes belges en disant qu’elle est vitale. Pourquoi?

Dans l’industrie aéronautique belge, on représente plus de 20% du chiffre d’affaires et trois quarts des marges. On a une très bonne rentabilité, supérieure aux autres acteurs belges. Nous ne sommes pas sur le même créneau: la cellule, l’aérostructure, comme Sabca ou Sonaca, c’est plus compliqué, car ils ne sont pas toujours dans le co-développement. Ils ont des clients qui reviennent régulièrement avec des exigences de coûts. Or, nous, on a besoin de moyens financiers propres pour investir pour le prochain produit. Cela signifie que la rentabilité est primordiale. Aucune banque ne va nous prêter de l’argent pour cela. Si on n’investit pas et qu’on vit au quotidien, on se retrouve sans rien pour la suite.

Les autres pays ont des moyens énormes pour la recherche via le militaire. Les Chinois, les Américains, les Français, font des avancées à grand pas via le militaire et ont des produits financés et maturés par leur gouvernement et ensuite transférés dans le civil. Nous, nous n’avons pas d’industrie militaire et nous devons faire nous-mêmes de la recherche, du prototypage, sans client, pendant une dizaine d’années. Si on réussit, on est prêts pour la prochaine génération. Sinon, on est exclus!

Olivier Gosset, Journaliste

François Lepot, 49 ans est le nouveau CEO de Safran Aero Boosters. Ingénieur civil électromécanicien (tendance aérospatiale), il hérite des mains d’Yves Prete d’une société en très bonne santé. Ce qui ne signifie pas qu’il ne devra pas batailler ferme…

source
https://www.lecho.be/entreprises/defens ... t/10093943

PAX TIBI EUROPA MEA
LA RUSSIE ET LA CHINE ONT PRIS NOTE DE CE FAKE MARCHE DE DUPE
L EUROPE N A RIEN A GAGNE A ACHETE DANS LE MAGASIN DE TRUMP
USA DOWN WITH TRUMP
LE CHOMAGE EN EUROPE EST ENTRETENU PAR NOS MINISTRES

https://www.tvlibertes.com/erdogan-declare-la-guer[…]

https://www.youtube.com/watch?v=M_ZUp4QfGjo O&u[…]

Quand un mec commence à te citer dans n'imp[…]

[Le projet Européen est très bien […]