Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de l'environnement, des sciences et technologies, ...

Modérateur : Équipe de modération

#4586815
J'ai appris ça il y a quelques jours, franchement, je ne sais même pas pourquoi on en parle, il est où l'exploit ? on a survolé Pluton, on a posé une sonde sur une comète, y'en a même un qui a envoyé sa bagnole dans l'espace, ok, là, je peux comprendre qu'on en parle mais là, franchement, ça me laisse pantois.

L'exploit aurait été réalisé par une classe de CAP électrotechnique, là, oui, j'aurai applaudit mais là, non, j'arrive pas à être ému.
Tant de fric pour si peu ...
france2100 a/ont remercié ça
#4586855
Pas tant de fric pour si peu.
Les chinois dépensent bien moins que les américains dans le spatial et avaient des décennies de retard. Ils se rattrapent, petit à petit.

Je signale que les chinois peuvent envoyer des hommes dans l'espace, ce que l'Agence Spatiale Européenne ne peut pas.
#4586923
Entre les américains qui ont filmés leurs voyages lunaires à Hollywood et les chinois qui se cachent du "coté obscur", on peut se demander si on arrivera un jour à alunir vraiment...enfin, un jour ou une nuit , de pleine lune! [smilie=005a.gif]
#4586927
Jiminy a écrit :
08 janv. 2019, 23:22
Entre les américains qui ont filmés leurs voyages lunaires à Hollywood et les chinois qui se cachent du "coté obscur", on peut se demander si on arrivera un jour à alunir vraiment...enfin, un jour ou une nuit , de pleine lune! [smilie=005a.gif]
Les indiens ont également filmés leurs voyages lunaires à Bollywood en faisant l'étroit 8, au moment même où la vache gueulait à un non-vegan : "La vache sacrée, c'est moi !"
#4587106
zorglub a écrit :
09 janv. 2019, 13:48

c'est une chose que les européens sont loin de pouvoir faire...
Effectivement, mais en France par exemple; nous préférons dépenser l'argent dans le social. Chacun ses priorités...
#4587207
azaroth a écrit :
08 janv. 2019, 20:11
J'ai appris ça il y a quelques jours, franchement, je ne sais même pas pourquoi on en parle, il est où l'exploit ? on a survolé Pluton, on a posé une sonde sur une comète, y'en a même un qui a envoyé sa bagnole dans l'espace, ok, là, je peux comprendre qu'on en parle mais là, franchement, ça me laisse pantois.

L'exploit aurait été réalisé par une classe de CAP électrotechnique, là, oui, j'aurai applaudit mais là, non, j'arrive pas à être ému.
Tant de fric pour si peu ...
Les Chinois ont fait se poser une sonde sur la face cachée de la Lune.
Un peu de précision que diable !

L'étape suivante est une sonde qui récoltera des échantillons et les renverra sur terre.
Elle devrait en expédier 2 kg, soit beaucoup moins que les missions Apollo.
Un défi est de concevoir des robots débrouillards pour l'exploration spatiale, en particulier pour l'exploration de Mars où vouloir envoyer de hommes est déraisonnable.
#4587210
zorglub a écrit :
09 janv. 2019, 13:48
Les chinois n'ont pas seulement survolé la Lune,
ils ont posé un atterrisseur sur la face cachée.
c'est une chose que les européens sont loin de pouvoir faire...
Ils ont juste conçu l'atterrisseur Huygens Qui s'est posé sur Titan, la lune de Saturne.
[smilie=valoranim01.gif]
#4587413
Cheshire cat a écrit :
zorglub a écrit :
09 janv. 2019, 13:48
Les chinois n'ont pas seulement survolé la Lune,
ils ont posé un atterrisseur sur la face cachée.
c'est une chose que les européens sont loin de pouvoir faire...
Ils ont juste conçu l'atterrisseur Huygens Qui s'est posé sur Titan, la lune de Saturne.
[smilie=valoranim01.gif]
Avec la logistique américaine pour tout le voyage et la réception des signaux.
Mais mon but n'est pas de dénigrer les européens, il est de valoriser la recherche spatiale, et celle des chinois tient la route...
#4590842
Plariste le Revanite a écrit :
11 janv. 2019, 01:14
Car au final il n'y aura plus de propriété intellectuelle sur les brevet, il n'y aura que le génie humain, associé au nom de glorieux inventeur mais disponible pour toute l'humanité
Si vous supprimez les brevets, alors bien plus que le partage universel des connaissances vous verrez se multiplier le secret industriel.

Non seulement les brevets facilitent donc le partage de la connaissance, mais le monopole qu'ils confèrent (en réalité presque toujours une simple indemnité) ne dure que vingt ans.

Le principal angle par lequel on peut vraiment attaquer les brevets c'est l'évitement de la concentration des richesses (dans certaines mains et certaines nations) mais au détriment probable de l'innovation.

Encore faudrait-il que vous sachiez pourquoi vous vous opposez aux brevets, et je doute que vous le sachiez : cela a plus à voir avec votre surconsommation de la culture californienne qu'avec quelque argument que ce soit.
Modifié en dernier par france2100 le 17 janv. 2019, 16:05, modifié 1 fois.
#4590843
france2100 a écrit : Si vous supprimez les brevets, alors bien plus que le partage universel des connaissances vous verrez se multiplier le secret industriel.
Pas si on sport du capitalisme.


@Modérateurs globaux
OOOOOOOOOOOOppppppppsssssssssss
Modifié en dernier par Plariste le Revanite le 17 janv. 2019, 16:03, modifié 1 fois.
#4590847
Plariste le Revanite a écrit :
17 janv. 2019, 16:02
Pas si on sort du capitalisme.
Faux puisque les coopératives défendront lerus intérêts particuliers contre le reste de l'humanité. Et de toute façon si vous sortez du capitalisme, l'innovation s'effondrera.

D'abord parce que les innovateurs ne pourront plus agir de leur propre chef mais devront en permanence obtenir l'approbation du consensus (coopératives) ou de bureaucrates.

Ensuite parce que pourqoi se décarcasser à bosser comme un fou pour monter une entreprise si c'est pour ne rien en tirer ?

Un vrai marxiste me répondrait que l'on se fout de l'innovation. Mais vous, Plariste, vous idolâtrez bien trop le culte du changement permanent de tout et toute chose, l'idée de progrès transcendental vers un humain inhumain et aseptisé, vidé de toute passion puisque toute passion nuit à l'égalité. Quel bon petit californien vous êtes.
#4590854
france2100 a écrit :Faux puisque les coopératives défendront lerus intérêts particuliers contre le reste de l'humanité. Et de toute façon si vous sortez du capitalisme, l'innovation s'effondrera.
Moi qui ait travaillé gratpos dans le domaine du divertissement, et vu le travail libre, le logiciel libre et les modeurs... Je me dit que vous êtes à côté de la plaque.
france2100 a écrit :D'abord parce que les innovateurs ne pourront plus agir de leur propre chef mais devront en permanence obtenir l'approbation du consensus (coopératives) ou de bureaucrates.
C'est pas un peu le cas aujourd’hui? Moi j'ai essayé de lancer mon projet d'évaluation de la qualité des sols..... Les banques m'ont dit NEIN !
AU contraire les coopératives fournissent des associés, ce qui est un plus.

france2100 a écrit : Ensuite parce que pourqoi se décarcasser à bosser comme un fou pour monter une entreprise si c'est pour ne rien en tirer ?
Ils e trouve que les gens, aiment bien le mérite et la reconnaissance. Après si ça ne suffit pas il y a le mérite politique. ET ça je l'avait détaillé, dans ma vision de la démocratie, il doit il y avoir du mérite pour pouvoir accéder à des postes ministériels...
france2100 a écrit :Un vrai marxiste me répondrait que l'on se fout de l'innovation.
Lénine disait, l’électricité + le chemin de fer c'est le socialisme. C'était pas un vrai marxiste alors?
Clouscard soutenait les OGM, en disant qu'il fallait demander à rationaliser leur utilisation et non pas s'y opposer frontalement.
#4590889
Plariste le Revanite a écrit :
17 janv. 2019, 16:22
Moi qui ait travaillé gratpos dans le domaine du divertissement, et vu le travail libre, le logiciel libre et les modeurs... Je me dit que vous êtes à côté de la plaque.
Vous parlez de hobbyistes dont c'est le loisir (laissons de côté le fait que le logiciel libre est de plus en plus l'oeuvre captive de grandes multinationales), je vous parle de gens dont l'emploi dépendra de ces coopératives.

De plus si un projet libre est dévoyé, une variante peut toujours être créée. Ce n'est pas le cas avec une entreprise : une seule personne la contrôle. Vous ne pouvez pas non plus facilement en changer, surtout pour un ouvrier loin des métropoles.
C'est pas un peu le cas aujourd’hui? Moi j'ai essayé de lancer mon projet d'évaluation de la qualité des sols..... Les banques m'ont dit NEIN !
La grande différence est que vous pouvez vous adresser à des dizaines de sources de financement différentes, parmi des milliers. Si votre projet vaut queque chose, l'une d'elles vous écoutera. Si personne ne vous a écouté, peut-être avaient-ils de bonnes raisons.
Ils e trouve que les gens, aiment bien le mérite et la reconnaissance.
Vous méconnaissez bien mal la nature humaine si vous croyez que le fondateur jouit longtemps de cette gratitude. Car de par son statut il jouit de facto de pouvoir, même informel, ce qui crée toujours des tensions.

Aucune bonne action ne reste impunie, et se retrouver dans l'ouragan de la politique d'entreprise d'une coopérative ou d'un parti est un excellent moyen de se pourrir l'existence. La dictature a du bon.

Voilà pourquoi personne ne crée de coopérative : les gens assez mûrs comprennent que cela va être un puits sans fond où leur énergie sera absorbée.

Enfin vous vous mentez si vous pensez que votre modèle sera aussi attractif pour les entrepreneurs en herbe que celui du capitalisme.
Lénine disait, l’électricité + le chemin de fer c'est le socialisme. C'était pas un vrai marxiste alors?
Lénine vivait à une autre époque, où le progrès technologique améliorait indiscutablement la condition humaine. Ce lien n'est plus aussi évident aujourd'hui : la moitié des progrès techniques sont des gadgets inutiles puisant dans le puits sans fond de notre consumérisme, qui créent plus de problèmes qu'ils n'en résolvent. Et pourtant je soutiens l'innovation, contrairement à la plupart des marxistes contemporains.

Ce que disent par aillerus très justement certains marxistes contemporains, est qu'une part importante des gains de productivité des dernières décennies ont été obtenus en empirant les conditions de travail de certains emplois. Du minutage de chaque activité au taylorisme, en passant par l'uberisation.

Sauf que, bien sûr, cela crée de la productivité. Supprimez ces comportements et le travail sera plus doux mais les employés plus pauvres.
#4590894
france2100 a écrit :Ce n'est pas le cas avec une entreprise : une seule personne la contrôle. Vous ne pouvez pas non plus facilement en changer, surtout pour un ouvrier loin des métropoles.
Rarement le cas dans les SCOPs. C'est justement pour ça que j'ai confiance dans le modèle, c'est que c'est très dur pour une personne de la contrôler.
france2100 a écrit :La grande différence est que vous pouvez vous adresser à des dizaines de sources de financement différentes, parmi des milliers. Si votre projet vaut queque chose, l'une d'elles vous écoutera. Si personne ne vous a écouté, peut-être avaient-ils de bonnes raisons.
Vous croyez que le socialisme c'est une seul SCOP : L'état? Moi perso je suis un natio coco, je suis pour un dépérissement de l'état le plus lent possible, mais pour le dépérissement de l'état. Il n'est pas question de tout étatiser. Il y aura toujours le choix.
france2100 a écrit : Voilà pourquoi personne ne crée de coopérative : les gens assez mûrs comprennent que cela va être un puits sans fond où leur énergie sera absorbée.
Autant arrêter d’entreprendre.
france2100 a écrit : Enfin vous vous mentez si vous pensez que votre modèle sera aussi attractif pour les entrepreneurs en herbe que celui du capitalisme.
Déjà carburer sans prêt ni action.... C'est un plus.
france2100 a écrit :Ce lien n'est plus aussi évident aujourd'hui :
Et on en revient à la notion de progrès social. De la ré-introcduction de l'usage de la philosophie. Oui, car le moyen n'est pas le problème, c'est l'absence de finalité concrète et réfléchie du moyen.
france2100 a écrit :contrairement à la plupart des marxistes contemporains.
La plus part sont même plus marxistes mais néo-kantistes..... Ou freudo-marxistes, post marxistes.... Bref toutes les horreurs que clouscard déjà à son époque.....
france2100 a écrit :Ce que disent par aillerus très justement certains marxistes contemporains, est qu'une part importante des gains de productivité des dernières décennies ont été obtenus en empirant les conditions de travail de certains emplois. Du minutage de chaque activité au taylorisme, en passant par l'uberisation.
Raison de plus pour passer au socialisme car on connait ce problème et on a déjà pensé à des solutions. Car se système là est destiné à se casser la gueule on est d'accord, ça va amener à la baisse tendancielle du taux de profit.

Quelques milliers .c'est le cas extrème […]

*** L'UPR informe sur l'actualité ***

le problème, c'est que les ententes avec l[…]

Gilets jaunes: fil principal

Avant la mise en service des lanceurs de balles, c[…]