Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de la politique européenne de la France, des projets de la Commission Européenne, des institutions, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4569698
Geachte heer,

Hier beneden de nieuwe regels in verband met GALILEO EUROPEAN GROUND POSITIONING SYSTEM.

15/12/2016 à 17h33

Le GPS américain, le Beidou chinois et le Glonass russe comptent enfin un concurrent européen : Galileo. La Commission européenne vient en effet d’annoncer la mise en service de son système de navigation par satellite ce jeudi 15 décembre 2016. N’importe qui peut, en théorie, utiliser gratuitement Galileo à partir d’aujourd’hui.

Seuls deux terminaux compatibles pour le grand public
Il ne suffira pas cependant que la constellation soit complète pour profiter à plein du service. Il faudra aussi disposer d’un terminal compatible ou que sa voiture soit équipée d’une puce adéquate. Et c’est là que ça se gâte !

Seuls deux smartphones permettent actuellement d’utiliser Galileo : le Mate 9 de Huawei et l’Aquaris X5 Plus de BQ. Pas de quoi déclencher un mouvement de masse. La liste des processeurs est plus longue, les constructeurs Broadcom, Intel, Mediatek, Qualcomm et U-blox proposant tous une à plusieurs puces utilisables avec Galileo.

Pour donner un coup d’accélérateur à Galileo, les nouvelles voitures devront obligatoirement être équipées de puces et de capteurs compatibles à partir de 2018.


La balle est maintenant dans le camp des fabricants de smartphones appelés à intégrer des puces multi-systèmes. La Commission Européenne tient le décompte du matériel compatible sur le site
Use Galileo.

SITE USE GALILEO tous les modèles utilisant le GALILEO EUROPEEN

https://www.usegalileo.eu//EN/index.html

source

Galileo :
https://hightech.bfmtv.com/epoque/galil ... 71111.html

attention les fabricants de voitures continuent à entretenir le monopole GPS AMERICAIN
les fabricants de matériels de positionnement à intégrer dans les voitures comme KENWOOD OU PIONEER NE RESPECTENT PAS LES NORMES EUROPEENNES ET NE PROPOSENT QUE LE GLONASS OU LE GPS (AMERICAIN)
VERIFIER BIEN QUE VOTRE ECRAN INTEGRABLE OU VOTRE TABLETTES VOITURES OU VOTRE VOITURE SOIENT BIEN EQUIPER DES PUCES NECESSAIRES QUI DOIVENT ETRE DEJA MONTEES PAR VOTRE CONSTRUCTEUR POUR RECEVOIR LE PLUS PRECIS DES SYSTEMES DE LOCALISATION PAR SATELLITE

2018 LES FABRICANTS DE TOUT APPAREILS DE LOCALISATION INTEGRES OU PAS DANS LES VOITURES DOIVENT VOUS PROPOSER LES 3 LE GALILEO LE GLONASS OU LE GPS AMERICAIN

LES SYSTEMES DE PAYEMENT OBU SATELLIC POUR LA BELGIQUE FONCTIONNENT DEJA AVEC GALILEO VOIR LA LISTE DES SOCIETE ET PRIOPRIETAIRE DE TELEPAYAGE PAR SATELLITE
LES TELEPAYAGES ROUTIERS FRANCAIS ITALIENS ET ESPAGNOLS VONT ETRE TOUS CONNECTES AU GALILEO POUR UN PAYEMENT VIA SATELLITE .

SMARTPHONES ANDROID UTILISANT LES 3 SYSTEMES DONT GALILEO

Allview Soul X5 Pro
Apple iPhone 7 Plus
Apple iPhone XR
Apple iPhone 8
Apple iPhone XS Max
Apple iPhone 8 Plus
Apple iPhone XS
Apple iPhone 6s Plus
Apple iPhone 6s
Apple iPhone 10/X
Apple iPhone 7
Asus Asus Zenfone 4 Selfie
Asus Asus Zenfone 4 Selfie Lite
Asus Asus Zenfone 4 Max
Asus Asus Zenfone 4 Pro
Asus Zenfone 4 Pro ZS551KL
Asus Asus Zenfone 4
Asus Asus Zenfone 4 Selfie Pro
BlackBerry Evolve
BlackBerry Evolve X
BQ Aquaris X Pro
BQ Aquaris V
BQ Aquaris V Plus
BQ Aquaris X
BQ Aquaris U2
BQ Aquaris X5 Plus
CAT CAT S61
Google Google Pixel 2 XL
Google Pixel 2
Huawei P10 plus
Huawei P20
Huawei P10
Huawei P20 Pro
Huawei Mate 9 Porsche design
Huawei Mate 10 Porsche design
Huawei Mate 9
Huawei P20
Huawei Mate 9 Pro
Lenovo ZUK Edge
LG Q Stylus
LG V40 ThinQ
LG V30
LG V30S ThinQ
Meizu Meizu Pro 7
Meizu 16
Meizu 16 Plus
Meizu Meizu Pro 7 Plus
Motorola Moto X4
Nokia Nokia 8 Sirocco
Nokia Nokia 8
OnePlus OnePlus 6
OnePlus Oneplus 5
OnePlus OnePlus 5T
Samsung S9+
Samsung Galaxy Tab S4 10.5
Samsung Galaxy Note 8
Samsung S9
Samsung S8+
Samsung Galaxy Tab S3
Samsung Galaxy Note 7
Samsung Galaxy Note 9
Samsung S8
Sharp Aquos D10
Sony Xperia XZ Premium
Sony Xperia XZ1
Sony Xperia XZ2
Sony Xperia X2 Premium
Sony Xperia XZ2 Compact
Sony Xperia XZ1 Compact
Sony Xperia XZ3
Vernee Apollo 2
Wiko Wiko WIM
Xiaomi Mi 8 Explorer Edition
Xiaomi Mi 8 SE
Xiaomi Redmi Note 6 Pro
Xiaomi Mi 8
Xiaomi Mi 8 Pro


useGalileo.eu - The Galileo device directory © 2017

PAX TIBI EUROPA MEA
THE EUROPEAN DREAM IS ON
THE AMERICAN ONE IS DEAD IN BAGDAD AND TEHERAN
#4569715
Quand Galileo confirme les prédictions d'Einstein
Galileo Einstein Publié par Redbran le 06/12/2018 à 14:00
Source: Observatoire de Paris
44
Le temps s'écoule plus rapidement quand on s'éloigne de la Terre. Cette prédiction d'Einstein a été testée avec succès par des physiciens de l'Observatoire de Paris - PSL du département SYRTE (Observatoire de Paris - PSL / CNRS / Sorbonne Université). Publiés le 4 décembre 2018 dans Physical Review Letters, les résultats ont été obtenus grâce aux deux satellites Galileo placés accidentellement en 2014 sur une orbite excentrique, et avec une précision 5 fois meilleure qu'un précédent test mené... il y a 40 ans.

Galileo est la constellation européenne de positionnement par satellites. Actuellement, 26 satellites sont en orbite autour de la Terre.


L'altitude des deux satellites Galileo excentriques varie d'environ 9 000 km deux fois par jour.
La théorie de la relativité générale prédit alors que la variation du décalage temporel gravitationnel des horloges de ces satellites par rapport aux horloges terrestres est d'environ 400 ns, ce qui a été mesuré avec une incertitude relative de 25 millionièmes.
© PRL

Lancés le 22 août 2014 par Arianespace depuis Kourou (Guyane), deux satellites Galileo, Sat-5 (Doresa) et Sat-6 (Milena), n'avaient pas atteint l'orbite circulaire prévue à quelque 23 000 km d'altitude, mais une orbite très excentrique (ovale)variant entre 17 000 et 26 000 km.

Ce qui à l'époque avait été vécu comme un échec pour le système de positionnement européen, censé rivaliser avec le GPS américain, s'est avérée une véritable aubaine pour les physiciens de l'Observatoire de Paris qui ont imaginé rebondir sur cette conjoncture pour effectuer des tests sur le principe d'équivalence de la relativité d'Einstein.

Deux fois par jour en effet, chaque satellite monte et tombe de 9 000 km. Les satellites contiennent chacun une horloge atomique de type "maser à hydrogène passifs" (PHM), pourvue d'une stabilité inégalée parmi les horloges spatiales. Celles-ci sont comparées en permanence avec les meilleures horloges au sol, par une centaine de récepteurs terrestres.

Dès 2015, une étude préliminaire (1) menée par le SYRTE avait montré qu'il était possible d'exploiter, sur plus d'une année, les données de ces deux satellites excentriques afin d'améliorer le test du décalage gravitationnel, une expérience jamais réitérée depuis 1976 par Gravity Probe A (GP-A) (2), et primordiale pour tester les limites de la théorie de la gravitation d'Einstein.

Sous l'égide de l'Agence Spatiale Européenne, deux études parallèles et indépendantes ont été financées pour analyser les données des deux satellites excentriques, sous le nom de GREAT (Galileo gravitational Redshift Experiment with eccentric sATellites). L'une a été confiée au SYRTE à l'Observatoire de Paris et l'autre au ZARM, à l'Université de Brême.

Après trois ans de mesures et d'analyse de données, les résultats de l'étude des chercheurs du SYRTE et de leurs collaborateurs paraissent dans le journal scientifique Physical Review Letters (3). Ils confirment les prédictions de la relativité générale avec une incertitude relative de 2.5x10^-5, une amélioration d'un facteur 5,6 par rapport aux résultats de GP-A.

De nombreux collaborateurs

Afin de comprendre, d'évaluer et de corriger les erreurs systématiques associées à la modélisation de l'orbite occupée par erreur et aux horloges atomiques embarquées, une campagne de télémétrie laser par satellite (SLR) a été réalisée au cours des années 2016- 2017 (4), par le réseau de stations du service international de télémétrie laser (ILRS) La station de télémétrie laser de l'Observatoire de la Côte d'Azur, partenaire du projet. Cette campagne a permis de démêler en partie les effets systématiques provenant des erreurs d'orbite.

Le bureau de navigation de l'agence spatiale européenne, l'ESOC, a aussi apporté un soutien décisif: leurs experts ont généré des produits précis d'orbite et d'horloge en utilisant les meilleurs modèles de satellites disponibles, permettant une modélisation très précise des perturbations orbitales non gravitationnelles. Pour les autres erreurs systématiques affectant potentiellement les horloges embarquées, des limites supérieures prudentes ont été calculées grâce aux tests au sol des horloges et aux contrôles embarqués.

Cette expérience GREAT constitue une avancée décisive, avant la future expérience spatiale, ACES attendue pour se concrétiser à l'horizon 2020 notamment par l'envoi d'une fontaine atomique à césium - PHARAO - à bord de l'ISS, la station spatiale internationale. PHARAO devrait permettre d'améliorer encore d'un ordre de grandeur le test du décalage gravitationnel (5).

PAX TIBI EUROPA MEA
#4569720
LONDRES RENONCE A GALILEO EN PARTIE A CAUSE DU BREXIT

SCANDALEUX ET ILS VEULENT LEURS CONSTELLATIONS DE SATELLITES
CA VA LEUR COUTER CHER TRES CHER MÊME


Le Royaume-Uni n'utilisera pas Galileo pour certaines activités sensibles, notamment celles liées à la défense. Londres compte plutôt construire son propre réseau de satellites.

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne va mettre fin à quarante-six ans de vie commune entre les Britanniques et le reste du Vieux Continent. Aujourd’hui, l’heure est au détricotage des liens qui ont été tissés depuis bientôt cinq décennies. Et parmi les dossiers qui génèrent de la friction entre Londres et Bruxelles, il y a celui de Galileo, le système de positionnement par satellites conçu par l’Union.

Dans une déclaration faite le 1er décembre, le Royaume-Uni annonce que Galileo ne sera utilisé qu’à des fins civiles après le Brexit. Le pays a renoncé à s’en servir pour tout ce qui a trait à la défense nationale ou à la gestion des infrastructures critiques. La raison ? Londres n’a pas pu obtenir de la Commission européenne le droit de participer complètement à tous les aspects du développement de Galileo.

« JE NE PEUX PAS LAISSER NOS ARMÉES DÉPENDRE D’UN SYSTÈME DONT NOUS NE POUVONS ÊTRE SÛRS »

GALILEO EST LE SYSTEME LE PLUS SUR AU MONDE LONDRES A FAUS SUR TOUTE LA LIGNE

« Les forces armées britanniques devaient avoir accès au système chiffré de Galileo quand il sera pleinement opérationnel en 2026. Toutefois, le Centre national de la cybersécurité et le ministère de la Défense ont conclu qu’il ne serait pas dans l’intérêt de la sécurité du Royaume-Uni d’utiliser les éléments sécurisés du système sans avoir été pleinement impliqués dans leur développement », écrit Londres.


La Première ministre, Theresa May, explique que dans ces conditions, il est attendu que le pays trouve des solutions alternatives. « Je ne peux pas laisser nos armées dépendre d’un système dont nous ne pouvons être sûrs. Ce ne serait pas dans notre intérêt national », dit-elle. Et cela, même si les pays de l’Union européenne sont très proches du Royaume-Uni et qu’ils ne constituent pas une menace.

Ainsi, pour tout ce qui est relatif au guidage des drones militaires, à la gestion des réseaux d’énergie ou à la fourniture de services essentiels aux smartphones, Londres va réfléchir à la conception de son propre système global de positionnement par satellite — il ne s’agira donc pas d’un système à portée régionale, une approche plus modeste mais bien moins coûteuse, à l’image de ce qui a été conçu en Inde et au Japon.

Il est précisé que le système britannique sera inter-opérable avec le GPS, le système conçu par les États-Unis à partir des années 1970.


Le MQ-9 Reaper, un drone militaire. // Source : Senior Airman Larry E. Reid Jr.
L’EXEMPLE DE GALILEO
Pour lancer les études préliminaires sur un tel projet, le Royaume-Uni a d’ores et déjà mis sur la table 92 millions de livres sterling (environ 103 millions d’euros). Mais il faudra que le pays dépense des milliards s’il veut une couverture globale — sans compter que Londres a déjà participé significativement à Galileo. Sa contribution est estimée à plus d’un milliard d’euros.

Galileo, à titre de comparaison, est un programme dont les racines remontent à la fin des années 1990 et dont le déploiement doit s’achever vers 2020. Il a fallu mobiliser des fonds importants pour concrétiser ce projet. Sur la période courant de 2007 à 2030, le coût total de Galileo dépasserait les 10 milliards d’euros. Et cela ne prend pas en compte toutes les dépenses qui ont eu lieu avant.

Pour une couverture globale, l’Union européenne a prévu une flotte de 30 satellites, dont 26 satellites sont déjà en place. Ils doivent être répartis en 24 satellites opérationnels et 6 satellites de secours. À cela s’ajoutent les satellites de seconde génération, qui doivent être pour l’instant au nombre de 11, et qui seront déployés après 2020. Cela donne une petite idée du travail qui attend les Britanniques.

Mais cela ne les effraie pas. Depuis cet été, plus de cinquante entreprises britanniques ont manifesté leur intérêt pour le projet et une série de contrats clés font actuellement l’objet d’un appel d’offres, affirme le 10 Downing Street. Et Theresa May plastronne : « En tant qu’acteur global avec des ingénieurs de classe mondiale et des alliés inébranlables dans le monde entier, nous ne sommes pas à court d’options. »


LONDRES SE DESOLIDARISE DU SYSTEME SATELLITAIRE EUROPEEN GALILEO
ET NOUS PREND POUR DES CONS EN PLUS
CE SYSTEME EST EUROPEEN ET DIRIGE PAR LA COMMISSION EUROPEENNE C EST PLUTOT CELA QUI LES GENE NOUS SOMMES EN PRESENCE D UNE INCROYABLE PSYCHOSE ANTI EUROPEENNE DE LA PART DU GOUV BRITANNIQUE LE GOUV LE PLUS ISOLE AU MONDE ET QUI VA PERDRE DES MILLIARDS EN BOURSE


RETROUVEZ L'ACTUALITÉ BREXIT

Aucune preuve montrant que la Russie a utilisé Facebook pour influencer le Brexit n'a été trouvée
L'enquête de Facebook sur le rôle de la Russie dans le Brexit n'a pas convaincu au Royaume-Uni

LES PERTES POUR LE BREXIT SE CHIFFRERAIENT A PLUS DE 600 MILLIARDS D EUROS POUR LONDRES

PAX TIBI EUROPA MEA
BRITANNIA OUT / EUROPE STRONGER
#4569744
Galileo, le système européen de navigation par satellites, "compte aujourd'hui près de 100 millions d'utilisateurs", un peu plus d'un an après le lancement des premiers services, a annoncé jeudi le Centre national d'études spatiales (Cnes).

Newsletter info
Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Ces "100 millions d'utilisateurs" correspondent à 100 millions de récepteurs (smartphones, voitures électriques, outils connectés...) en service, a précisé le Cnes à l'AFP.

L'Europe avait lancé les premiers services de son système de navigation par satellites en décembre 2016.

"Galileo est une illustration parfaite des succès que permet une Europe spatiale forte", a déclaré Jean-Yves Le Gall, cité dans un communiqué.

Projet emblématique de la Commission européenne, Galileo vise à réduire la dépendance de l'Europe à l'égard du GPS américain, tout en améliorant les services rendus aux utilisateurs grâce à une très grande précision et la datation du signal.

Comment fonctionne le GPS européen?





PAX TIBI EUROPA MEA
THE EUROPEAN DREAM IS ON
THE AMERICAN ONE IS DEAD IN BAGDAD AND TEHERAN
#4570196
Utiliser son smartphone comme système de navigation est d’une banalité affligeante. Mais ce que peu de gens savent, c’est que la puce GPS d’un téléphone ne se contente pas de vous indiquer le trajet le plus court vers votre lieu destination. Elle peut également vous donner votre vitesse, votre altitude ou être utilisé comme une boussole.



Comment savoir si le GPS de mon mobile fonctionne ?
Qui n’a jamais râlé contre les lenteurs de son GPS ? Vous n’en pouvez plus d’attendre plusieurs minutes avant que votre téléphone localise votre position géographique ? Le smartphone a besoin de capter le signal d’au moins quatre satellites pour déterminer votre position. En fonction des conditions climatiques (nuages), cette opération peut prendre plusieurs minutes.

Pour résoudre ces problèmes de réception du signal et bénéficier d’un fix beaucoup plus rapide il existe différentes méthodes. Vous pourrez par exemple activer l’option A-GPS. Cette technologie permet de s’affranchir du téléchargement de la table d’éphémérides des satellites.

Lancez votre logiciel de navigation
Cliquez sur le bouton menu
Sélectionnez l’option paramètres
Appuyez sur le mode GPS
Activez l’option A-GPS
Le fix se fera désormais en moins de 15 secondes. Le système A-GPS (Assisted GPS) utilise le réseau de l’opération mobile pour aider votre smartphone à déterminer avec exactitude la position des satellites.

Tester la puce GPS de votre mobile avec l’appli GPS Test
Si cette manipulation n’a pas permis de régler vos problèmes de fix, vérifiez l’état de la puce GPS de votre mobile Android. En effet il peut s’agir d’un souci matériel. Il faut savoir que les puces intégrées dans les téléphones ne sont pas exempt de défaut.

Pour faire un rapide check-up, nous allons utiliser l’application GPS Test. Celle-ci va nous permettre de savoir avec précision combien de satellites votre mobile arrive à capter.

Téléchargez GPS Test
Lancez l’application
Cliquez sur le premier onglet
Cette rubrique vous donnera des informations très précises sur l’état de fonctionnement de votre GPS: SNR (Signal to Noise Ration, force du signal du satellite etc..)
La boussole GPS Test

source
http://www.prodigemobile.com/tutoriel/g ... n-android/

AVEC CETTE APPLICATION VOUS ALLEZ POUVOIR CLAIREMENT VOIR LES SATELLITES AU DESSUS DE VOUS ET EN CLIQUANT SUR LE RUBAN MULTICOLOR OU CHOISISSANT DANS LE MENU EN HAUT A DROITE LE FILTER GPS VOUS ALLEZ DECOUVRIR LES PRINCIPAUX SYSTEMES DE POSITIONNEMENT PAR SATELLITE DONT GALILEO QUI COMPTE TOUJOURS 4 SATELLITES BIEN VISIBLE SUR LE RADAR
LA LISTE DES SYSTEMES APPARAIT DONC SUBITEMENT EN CLIQUANT SUR LE RUBAN COLORE EN BAS VOUS POUVEZ A VOTRE GUISE UTLISER LE GALILEO , LE GLONASS RUSSE , LE CHINOIS COMPASS , ET NOTRE GALILEO EN SERVICE AVEC SES 4 SATELLITES AU DESSU DE VOTRE TETE EN ORBITE
AUTOUR DE LA TERRE
EN UTILISANTBLES TROIS VOUS OBTENEZ ENTRE 6 ET 10 METRE DE PRECISION
EN UTILISANT GALILEO 1 M OUI 1 M ET LES ZONES URBAINE S SONT COUVERTES A 100% TANDIS QU AVEC UN TOM TOM UTILISANT LE GPS AMERLOC IL NE RECOIT PLUS RIEN CAR LES SIGNAUX N ARRIVENT PLUS SUR VOTRE APPAREIL LES SATELLITES AMERICAINS NE SAVENT PLUS VOUS LOCALISER DANS UN BOULEVARD LARGE DE PLUS OU MOINS 5 METRES OU UNE RUELLE DE PLUS OU MOINS 4 M DE LARGE



GALILEO LE SUPER GPS EUROPEEN EN SERVICE
UTILISEZ GPS TEST ET DECOUVERZ SI VOTRE APPAREIL UTILISE GALILEO

téléchargement

https://gps-test.fr.softonic.com/android

PAX TIBI EUROPA MEA
L EUROPE SE POSITIONNE
GALILEO ENTIEREMENT EN SERVICE ET BALAYE LA PLANETE EN PERMANENCE
GALILEO ESA THE EUROPEAN COMMISSION
20h Strasbourg, coup de feu, 1 mort

J'ai suivi l'affaire depuis ce matin sur BFM. I[…]

Comme révélé par Valeurs[…]

Il serait maintenant temps

Ce genre de sujets occupe les trolls. Bienven[…]

De toute façon on ne gaze pas son peupl[…]