Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui n'est pas spécifique aux autres thèmes

Modérateur : Équipe de modération

Serez vous au blocage demain ?

Oui
18
26%
Non
41
60%
Ne sais pas encore
9
13%
Avatar du membre
par Cheshire cat
#4569717
JPS38 a écrit :
06 déc. 2018, 17:21
Cheshire cat a écrit :
06 déc. 2018, 17:10
(...)
Macron a été élu car il n'y avait que des tocards en face.
Ce n'est pas plus compliqué que ça.
Mais de là à se convaincre que l'âne de Buridan actuel serait un cheval de course...
Gagnant ? Placé ? Réformé ?
En tout cas, absent...
[/quote]
Macron est lui aussi carbonisé, il ne reste donc plus personne.
"Macron démission" ,"motion de censure" "dissolution" ... Les forces d'opposition sont plus ou moins aussi impopulaire que Macron.
Le résultat d'un long travail de sape de la démocratie représentative.
Avatar du membre
par Francis 15
#4569722
Cheshire cat a écrit :
06 déc. 2018, 22:29
Macron est lui aussi carbonisé, il ne reste donc plus personne.
"Macron démission" ,"motion de censure" "dissolution" ... Les forces d'opposition sont plus ou moins aussi impopulaire que Macron.
Le résultat d'un long travail de sape de la démocratie représentative.
Raison pour laquelle il faut garder Macron et en profiter pour lui demander plein de trucs en lui faisant peur c'est facile, n'hésitez pas c'est bientôt Noël.

S'il dissout c'est foutu les cadeaux ...
#4569729
Cheshire cat a écrit :
06 déc. 2018, 22:29
JPS38 a écrit :
06 déc. 2018, 17:21
Cheshire cat a écrit :
06 déc. 2018, 17:10
(...)
Macron a été élu car il n'y avait que des tocards en face.
Ce n'est pas plus compliqué que ça.
Mais de là à se convaincre que l'âne de Buridan actuel serait un cheval de course...
Gagnant ? Placé ? Réformé ?
En tout cas, absent...

Macron est lui aussi carbonisé, il ne reste donc plus personne.
"Macron démission" ,"motion de censure" "dissolution" ... Les forces d'opposition sont plus ou moins aussi impopulaire que Macron.
Le résultat d'un long travail de sape de la démocratie représentative.
Exact, on n'est jamais aussi bien représenté que par soi même ( Le résultat d'un long travail de sape de la démocratie représentative.)
Avatar du membre
par Cobrasse
#4569737
Sylvanus5 a écrit :
06 déc. 2018, 22:01
Si le GJ font confiance à un ou des partis pour défendre leurs intérêts, ils sont morts et leurs demandes finies. Le problème, c'est que notre démocratie est aux mains des partis. Il n'y a pas la possibilité, comme en Suisse par exemple, de court-circuiter les partis par le biais des référendums ! Chose que les GJ auraient pu utiliser !
Euh, justement en Suisse les élus ont le dernier mot sur un référendum d'initiative populaire [smilie=icon_smile034.gif]
Avatar du membre
par Cobrasse
#4569739
Cheshire cat a écrit :
06 déc. 2018, 22:29
Les forces d'opposition sont plus ou moins aussi impopulaire que Macron.
Il y en a une qui devient de plus en plus populaire :super:
#4569741
Cobrasse a écrit :
06 déc. 2018, 22:58
Sylvanus5 a écrit :
06 déc. 2018, 22:01
Si le GJ font confiance à un ou des partis pour défendre leurs intérêts, ils sont morts et leurs demandes finies. Le problème, c'est que notre démocratie est aux mains des partis. Il n'y a pas la possibilité, comme en Suisse par exemple, de court-circuiter les partis par le biais des référendums ! Chose que les GJ auraient pu utiliser !
Euh, justement en Suisse les élus ont le dernier mot sur un référendum d'initiative populaire [smilie=icon_smile034.gif]
... Oui mais au moins ils ont "leurs mots" a dire (par votation), même si les riches cantons arbitrent à la fin. (du reste, à force ça va se voir)
Avatar du membre
par filochard
#4569768
Eustache le moine a écrit :
06 déc. 2018, 21:16
samedi c'est l'acte final , ca passe ou ca crame y'a pas de retour possible , c'est la derniére chance de mettre a terre macron l'imposteur .
Laisse tomber c'est mort. Préserve toi pour la prochaine fois, le mouvement est récupéré par les étatistes.
Avatar du membre
par Francis 15
#4569772
Cobrasse a écrit :
06 déc. 2018, 23:00
Cheshire cat a écrit :
06 déc. 2018, 22:29
Les forces d'opposition sont plus ou moins aussi impopulaire que Macron.
Il y en a une qui devient de plus en plus populaire :super:
De toutes façon on n'a pas besoin d'eux (les oppositions), pourquoi passer par des intermédiaires quand on peut discuter directement avec le Banquier ?

Macron est gentil avec une centaine de Gilet Jaunes armés de fourches dans son jardin il acceptera sans aucun doute de discuter
#4569774
Francis 15 a écrit :
06 déc. 2018, 23:35
Cobrasse a écrit :
06 déc. 2018, 23:00
Cheshire cat a écrit :
06 déc. 2018, 22:29
Les forces d'opposition sont plus ou moins aussi impopulaire que Macron.
Il y en a une qui devient de plus en plus populaire :super:
De toutes façon on n'a pas besoin d'eux (les oppositions), pourquoi passer par des intermédiaires quand on peut discuter directement avec le Banquier ?

Macron est gentil avec une centaine de Gilet Jaunes armés de fourches dans son jardin il acceptera sans aucun doute de discuter
tu parle , macron sera loin de paris samedi , il chie dans son froc le gamin .
c'est le premier sinistre qui va au casse pipe , macron trop lache , n'assume pas , aucune dignité ce type .
Avatar du membre
par Jiminy
#4569777
Eustache le moine a écrit :
06 déc. 2018, 23:35
La france insoumise et la CGT sont bien des bouffons , ils ont été les premiers a dire que les gilets jaunes était un mouvement d'extréme droite et la ils léche le cul des gilets jaunes :mdr:
PAs des bouffons, des hyènes, des charognards. Ils viennent en meute voler les proies des vrais "chasseurs".
Mais dans la vie, c'est comme sur la route, le danger vient toujours de la gauche! [smilie=icon_smile025.gif]
Avatar du membre
par filochard
#4569782
Eustache le moine a écrit :
06 déc. 2018, 23:35
La france insoumise et la CGT sont bien des bouffons , ils ont été les premiers a dire que les gilets jaunes était un mouvement d'extréme droite et la ils léche le cul des gilets jaunes :mdr:
Voilà. Et c'est qui qu'on voit de partout et sur les plateau télé ? la cgt ou leurs clones infiltrés.
Maintenant c'est devenu un mouvement de pleureuses et de mendiants, c'est plus les gens qui demandent juste qu'on leur foute la paix et qu'on arrête de les racketter du début.
par spitfire
#4569788
Plusieurs amis de province m'ont parlé ce soir de plusieurs cas d'extorsion de fonds par des gilets jaunes de moins en moins nombreux, mais de moins en moins sympas et de plus en plus agressifs.
par JPS38
#4569793
Cheshire cat a écrit :
06 déc. 2018, 22:29
JPS38 a écrit :
06 déc. 2018, 17:21
Cheshire cat a écrit :
06 déc. 2018, 17:10
(...)
Macron a été élu car il n'y avait que des tocards en face.
Ce n'est pas plus compliqué que ça.
Mais de là à se convaincre que l'âne de Buridan actuel serait un cheval de course...
Gagnant ? Placé ? Réformé ?
En tout cas, absent...
Cheshire cat a écrit :
Macron est lui aussi carbonisé, il ne reste donc plus personne.
"Macron démission" ,"motion de censure" "dissolution" ... Les forces d'opposition sont plus ou moins aussi impopulaire que Macron.
Le résultat d'un long travail de sape de la démocratie représentative.



@Cheshire cat, Il est carbonisé s'il débloque au point de ne rien entendre, à vouloir encore gouverner seul, à préférer la hauteur d'une charge qui ne vaut pas tripette s'il considère qu'il suffit d'enfiler l'habit de président pour justifier un pouvoir absolu sur ceux qui l'ont élu.
Sachant que parmi ceux-là, il en est 40% qui l'ont fait par défaut, en dehors de son socle de 24% de macronistes pur jus.
Il n'a rien à faire payer aux uns pour gratifier les autres de ses largesses.
Il n'a pas à cliver les Français dans une lutte de classe, dont l'une, sa caste qui serait l'avenir, et l'autre catégorie des oubliés et des pouilleux qu'il se plaît à rabaisser et à punir .

Il a cru, de son perchoir, dominer son petit mode, en parachevant son travail de sape à l'endroit de l'opposition et des corps intermédiaires.
Eux bâillonnés, il ne restait plus personne entre lui et le peuple. Et ce qui devait arriver, arriva.

S'il n'a pas analysé cette situation, il est cuit. Il sera discrédité ici, et sera certainement moqué à l'étranger.

Il devra revoir toute sa politique et envisager la solidarité nationale comme une nécessité, un impératif, avant toute allégeance aveugle à une communauté européenne qui appauvrit la France, et revoir son logiciel sur un mondialisme débridé et sauvage pour ne penser en priorité qu'aux intérêts de la France.
Comme le font tous les pays.
Il devra aider mieux ceux qui sont au coeur de l'économie française, entreprises et salariés, proposer une autre fiscalité plus avantageuse et imposer des contre-parties, parce que le ruissellement...dans ses rêves...

L'offre ? La demande ? L'offre et la demande ?

Son court-terme ne doit pas ressembler à des tours de passe-passe, et son long-terme doit dessiner les contours de notre destin, sans jamais rien figer dans le marbre.
Pragmatisme oblige. Il avait ce mot plein la bouche lors de sa campagne. Au lieu de cela, il s'est obstiné à appliquer son programme avec l'arrogance des vainqueurs de peu.

Il ne peut plus naviguer à la godille, histoire de renflouer à la petite semaine, un état qui lui ne regarde pas à la dépense. L'indécence a des limites.

Et le nerf de la paix sociale, étant l'argent. Mais pas seulement pour quelques-uns. On ne déroge pas à cette réalité.
La preuve.

Est-il pieds et poings liés au système de ce néo-libéralisme tordu qui ne triomphe que s'il est déloyal dès lors qu'on en accepte les règles scélérates sans s'en protéger ?

Depuis des décennies, la France a démissionné en acceptant le concept du perdant/gagnant dans un monde où la politique a fracturé le pays en cultivant des rancoeurs et des conflits adossés à des idéologies électoralistes diamétralement opposées,
et a fini par ne plus se poser les questions vitales qui concernent le bien vivre pour tous parce que le cynisme a triomphé, voire aussi le défaitisme avec les abstentionnistes.
La colère appartient également à ces derniers, montrant ainsi que même les taiseux sont partie intégrante
de l'opinion publique. Et ils finissent toujours par se venger.

Cette époque de la soumission à un pouvoir discrétionnaire semble bien révolue. Et si le petit caissier en chef n'a pas compris qu'il a des devoirs envers la société toute entière, il est mal barré...
RestaurationRépublic, Cobrasse a/ont remercié ça
Avatar du membre
par frelon
#4569794
Ce qui me choque, c'est tous ces gilets jaunes nouveaux qui réclament le retour de l'ISF...
car au départ, c'est les 80 km/h et la taxe sur l'essence qui a fait déborder le vase... et a créé le ras le bol de la France profonde
Assistons nous à une nouvelle manipulation par la presse?
Avant l'ISF, c'est bien le train de vie de l'Etat qui choque les Français.
Mac le Givré, filochard a/ont remercié ça
Avatar du membre
par Mac le Givré
#4569797
Eustache le moine a écrit :
06 déc. 2018, 21:16
samedi c'est l'acte final , ca passe ou ca crame y'a pas de retour possible , c'est la derniére chance de mettre a terre macron l'imposteur .
Il est déjà à terre sinon il n'aurait pas reculé…du coup on a toutes les raisons d'y croire.

Il nous prend encore pour des cons, il a donné quelques miettes mais pas changé de cap. Il est libre de changer ou partir.

Même si ça reste très calme les Champs Elysées sont fermés, on dirait la Californie avant un ouragan, les FDO sont mobilisées, 89 000 fonctionnaires, même si il y a 100 manifestants c'est une grande victoire. Mais vu qu'il a commencé à lâcher je vois mal comment il y aurait peu de manifestants.

J'ai un peu peur que ce ne soit pas fini pour autant. Mais que le pouvoir fondamentalement écologiste soit contant :mdr: , toute l'activité économique ralentit, on consomme moins de carburant, il rentre moins de TVA, l'état qui étranglait la France respire mal, il faut serrer encore un peu...
Charmant et bille de clown se trouve confronté à la même négociation qu'ils ont l'habitude de pratiquer : cause toujours on fait ce qu'on veut. :super:
Avatar du membre
par Mac le Givré
#4569798
frelon a écrit :
07 déc. 2018, 01:19
Ce qui me choque, c'est tous ces gilets jaunes nouveaux qui réclament le retour de l'ISF...
car au départ, c'est les 80 km/h et la taxe sur l'essence qui a fait déborder le vase... et a créé le ras le bol de la France profonde
Assistons nous à une nouvelle manipulation par la presse?
Avant l'ISF, c'est bien le train de vie de l'Etat qui choque les Français.
En fait l'orientation carbone choisie, la pression sur les carburants mais aussi le renouvellement forcé des véhicules a accentué les problèmes financiers de la classe moyenne.
Le 80Kmh est juste révélateur du cause toujours on t'emmerde.
L'ISF c'est effectivement une goutte d'eau. Le problème c'est que la mondialisation sauvage ne peut pas marcher, sauf pour une petite oligarchie qui ne souffre de rien, ni du chômage, ni de l'immigration, ni des fermetures des services publics, classes en campagne, hôpitaux…

Si on change de cap pas besoin de toucher à l'ISF.

Mais les dirigeant on du al à se faire à cette idée, espèrent pouvoir négocier en donnant des miettes.

Pour l'instant le cause toujours on t'emmerde a changé de camp [smilie=icon_smile047.gif]
Avatar du membre
par Mac le Givré
#4569802
azaroth a écrit :
04 déc. 2018, 14:52
Alors aujourd'hui il est question d'un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants mais à la limite, on s'en fout du prix de l'essence, il n'y aurait que ça, on ferait avec, ça a juste été la goutte qui a fait déborder un énorme vase.

Les GILETS JAUNES ce n'est pas à cause de l'essence !

C’est à cause :
• du référendum de 2005
• du CICE
• des GOPE (Grandes Orientations de Politique Économique)
• de l'art 123 de Lisbonne
• de l'évasion fiscale
• de l'optimisation fiscale
• de la fraude fiscale
• de la fermeture des écoles
• de la fermeture des hôpitaux
• de la fermeture des maternités
• des retraites
• des 10% de chômage institutionnalisé
• de nos enfants dont 20% sont au chômage
• de la destruction de notre tissu industriel
• de 60 ans de trahison des politiques
• de 26.000 euros de maquillage de Macron dans les 3 premiers mois du quinquennat
• des pesticides, fongicides, herbicides, glyphosate, ...
• des 11 vaccins pour nos enfants
• du sauvetage permanent des banques
• des autoroutes et aéroport bradés
• de la réintégration forcée à l'Otan par Sarkö
• des déchets plastiques, microparticules dans l'air, déforestation, massacre des grands animaux, ..
• des additifs alimentaires, des perturbateurs endocriniens
• du bétonnage sans fin
• de l'accaparement des terres
• d'un système qui pousse nos petits agriculteurs au suicide
• des 90 milliards de dividendes versés dont une grande partie à l'étranger
• des guerres entretenues pour le compte de pays tiers
• de l'UE, et de l'océan de problèmes et pillages qu'elle organise
• de la destruction du code du travail
• d'un mondialisme dogmatique qui met en concurrence des pays où le salaire est à 30 euros avec les nôtres
• d'un système qui impose nos productions et exonère les produits venus de l'autre bout de la planète à coup de cargos ultra-polluants
• du kérosène des avions exonérés de TVA, TIPP/TIC, taxe carbone ... Faut pas toucher au tourisme
• d'un système qui prétend être inquiet du bouleversement climatique, mais qui organise l'importation de bœufs américains piqués à la chimie lourde
• d'un "chef de l’État" préoccupé par sa piscine et sa vaisselle quand le pays est en souffrance
• d'une précarité orchestrée
• de 60 ans de trahison et corruption d'une caste politique vendue à l'UE et au mondialisme
• des mêmes qui se goinfrent sur notre dos, piochant à large mains et poches dans les comptes du pays
• d'un pays qui n'en peut plus et qui y voit clair en dépit de journalistes qui s'évertuent à cacher tout cela, mangeant à la même gamelle, la nôtre !
• de l'argent roi et du veau d'or qui a pris le pas sur la vie
• d'une infinie corruption généralisée, d'une soi-disant « anti-élite » mondialiste qui vend le pays en échange de leur petite carrière. Leur médiocrité et leur soumission fait le reste.
Des radars,
Des voitures radars,
du 80kmh
des CT qui envoient nos voitures à la casse ???
Avatar du membre
par Sylvanus5
#4569809
Cobrasse a écrit :
06 déc. 2018, 22:58
Sylvanus5 a écrit :
06 déc. 2018, 22:01
Si le GJ font confiance à un ou des partis pour défendre leurs intérêts, ils sont morts et leurs demandes finies. Le problème, c'est que notre démocratie est aux mains des partis. Il n'y a pas la possibilité, comme en Suisse par exemple, de court-circuiter les partis par le biais des référendums ! Chose que les GJ auraient pu utiliser !
Euh, justement en Suisse les élus ont le dernier mot sur un référendum d'initiative populaire [smilie=icon_smile034.gif]
Seriez-vous en train de dire que si un référendum s'oppose à une loi, la loi entrera quand même en vigueur si le parlement la maintien ?
Avatar du membre
par france2100
#4569810
azaroth a écrit :
04 déc. 2018, 14:52
Alors aujourd'hui il est question d'un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants mais à la limite, on s'en fout du prix de l'essence, il n'y aurait que ça, on ferait avec, ça a juste été la goutte qui a fait déborder un énorme vase.

Les GILETS JAUNES ce n'est pas à cause de l'essence !
Macron ne cherche pas à satisfaire les manifestants mais à les radicaliser tout en se positionnant comme celui qui a tendu la main. Ainsi ils pourra les déligitimer, refédérer son camp et employer la force. Contre toute apparence il pourrait bien sortir gagnant.
  • 1
  • 98
  • 99
  • 100
  • 101
  • 102
  • 236
L' antisémitisme en France

C'est beau ce que tu écris là, des […]

Les djihadistes divisent l’Europe VO : Alors[…]

Faut-il pleurer sur le sort des femmes jihadi[…]

Gilets jaunes: fil principal

Correction: c'est pas 14 milliards que le fisc doi[…]