Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de l'Éducation Nationale, de l'Éducation et de l'École en général, etc.

Modérateur : Équipe de modération

par blanche3
#4537359
Et si on éduquait les enfants de façon à ce qu'ils n'aient aucun concept de genre, de différenciation entre les sexes. Ne plus utiliser les termes "garçons" et "filles", les désigner par un seul pronom au lieu de "il" ou "elle" et les traiter comme s'il n'y avait aucune différence, avec un même uniforme, des toilettes et vestiaires mixtes, les mêmes activités, et leur apprendre plus tard qu'il y a des différences biologiques entre deux types d'individus.
Ainsi ils pourront grandir dans une mentalité qui prône l'égalité homme/femme, ce qui n'existe pas encore dans notre société, où la femme et l'homme ont des rôles différenciés (femme au foyer, virilisme... etc.) qui crée des inégalités de salaire et de compétences. On met dans la tête des enfants que les garçons sont meilleurs en maths, les filles meilleures en français, pourquoi ne pas soigner cette tare qui perdure dans la société?
par elwi
#4537362
Déjà tester et résultat en général catastrophique.
Le genre est avant tout un élément hormonal et génétique avant d'être sociétal.

J'ai un ami qui a fait son dossier de fin d'étude sur le sujet, qui a tenté d'éduquer sa fille la dessus, pour la voire préférer les poupée et le rose, au voiture et au bleu entre autres désillusions.
UltravireS a/ont remercié ça
par blanche3
#4537370
elwi a écrit :
03 oct. 2018, 17:23
Déjà tester et résultat en général catastrophique.
Le genre est avant tout un élément hormonal et génétique avant d'être sociétal.

J'ai un ami qui a fait son dossier de fin d'étude sur le sujet, qui a tenté d'éduquer sa fille la dessus, pour la voire préférer les poupée et le rose, au voiture et au bleu entre autres désillusions.
Le sexe est naturel et physique, le genre est sociétal.
La notion de genre est apparue pour la
première fois aux Etats-Unis dans des
recherches cliniques liées à des anomalies ou
des troubles de la sexualité (hermaphrodisme
ou intersexualisme, transexualisme). Elle n’est
donc pas l’initiative de féministes.
Elle vise à étudier l’ensemble des traits
comportementaux et des conventions sociales
à l’aune de la différence sexuelle. La féminité et
la masculinité relèvent aussi d’une construction
collectivement partagée à partir de l’éducation,
de l’institution, de la politique…. Le genre
caractérise notamment les comportements, les
attitudes, les rôles sociaux attribués à chacun
des deux sexes (HURTIG et PICHEVIN, 1985)
Avatar du membre
par france2100
#4537372
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 17:19
Et si on éduquait les enfants de façon à ce qu'ils n'aient aucun concept de genre, de différenciation entre les sexes. Ne plus utiliser les termes "garçons" et "filles", les désigner par un seul pronom au lieu de "il" ou "elle" et les traiter comme s'il n'y avait aucune différence, avec un même uniforme, des toilettes et vestiaires mixtes, les mêmes activités, et leur apprendre plus tard qu'il y a des différences biologiques entre deux types d'individus.
Ainsi ils pourront grandir dans une mentalité qui prône l'égalité homme/femme, ce qui n'existe pas encore dans notre société, où la femme et l'homme ont des rôles différenciés (femme au foyer, virilisme... etc.) qui crée des inégalités de salaire et de compétences. On met dans la tête des enfants que les garçons sont meilleurs en maths, les filles meilleures en français, pourquoi ne pas soigner cette tare qui perdure dans la société?
Non.

Derrière le prétexte de lutte contre les inégalités sociales, vous voulez rendre les hommes et les femmes identiques, réviser l'histoire, mutilier la langage, produire par fanatisme idéologique des femmes-hommes et des hommes-femmes.

Moi je veux des femmes-femmes et des hommes-hommes, et j'y suis très attaché, comme la grande majorité d'entre nous. Car je suis attaché à ma culture et à mon identité.

De toute façon vos projets sont voués à l'échec : vous refuseez d'affronter le fait que les différences entre hommes et femmes ne sont pas que culturelles mais bel et bien biologiques : beaucoup d'études sur les nourrissons et très jeunes enfants ont mis en évidence les différences comportementales selon le sexe.

Vous aurez beau persécuter les hommes et tenter de faire de nos garçons des filles, tout ce que vous obtiendrez c'est un échec et des tartes dans la gueule.
par blanche3
#4537430
france2100 a écrit :
03 oct. 2018, 17:29
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 17:19
Et si on éduquait les enfants de façon à ce qu'ils n'aient aucun concept de genre, de différenciation entre les sexes. Ne plus utiliser les termes "garçons" et "filles", les désigner par un seul pronom au lieu de "il" ou "elle" et les traiter comme s'il n'y avait aucune différence, avec un même uniforme, des toilettes et vestiaires mixtes, les mêmes activités, et leur apprendre plus tard qu'il y a des différences biologiques entre deux types d'individus.
Ainsi ils pourront grandir dans une mentalité qui prône l'égalité homme/femme, ce qui n'existe pas encore dans notre société, où la femme et l'homme ont des rôles différenciés (femme au foyer, virilisme... etc.) qui crée des inégalités de salaire et de compétences. On met dans la tête des enfants que les garçons sont meilleurs en maths, les filles meilleures en français, pourquoi ne pas soigner cette tare qui perdure dans la société?
Non.

Derrière le prétexte de lutte contre les inégalités sociales, vous voulez rendre les hommes et les femmes identiques, réviser l'histoire, mutilier la langage, produire par fanatisme idéologique des femmes-hommes et des hommes-femmes.

Moi je veux des femmes-femmes et des hommes-hommes, et j'y suis très attaché, comme la grande majorité d'entre nous. Car je suis attaché à ma culture et à mon identité.

De toute façon vos projets sont voués à l'échec : vous refuseez d'affronter le fait que les différences entre hommes et femmes ne sont pas que culturelles mais bel et bien biologiques : beaucoup d'études sur les nourrissons et très jeunes enfants ont mis en évidence les différences comportementales selon le sexe.

Vous aurez beau persécuter les hommes et tenter de faire de nos garçons des filles, tout ce que vous obtiendrez c'est un échec et des tartes dans la gueule.
J'aimerais bien des exemples d'études qui montrent des différences comportementales biologiques entre les sexes.
Ce n'est pas parce que quelque chose existe dans notre culture qu'il faut le faire perdurer, le progrès existe, encore heureux.
Avatar du membre
par cemab
#4537431
40 kgs de ciment.
Avatar du membre
par Garance
#4537433
Dans vos toilettes et vos vestiaires mixtes, les bambins auront-ils le droit de jouer à l'infirmière et au docteur ?
Avatar du membre
par cemab
#4537438
Garance a écrit :
03 oct. 2018, 18:20
Dans vos toilettes et vos vestiaires mixtes, les bambins auront-ils le droit de jouer à l'infirmière et au docteur ?
Aux "personnels de santé" voulez-vous dire ?
par blanche3
#4537455
Garance a écrit :
03 oct. 2018, 18:20
Dans vos toilettes et vos vestiaires mixtes, les bambins auront-ils le droit de jouer à l'infirmière et au docteur ?
Est ce qu'ils le font dans les vestiaires non-mixtes? Pourquoi le feraient-ils dans l'autre cas? C'est de l'hétéronormativité
Avatar du membre
par filochard
#4537461
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 17:19
Et si on éduquait les enfants de façon à ce qu'ils n'aient aucun concept de genre, de différenciation entre les sexes. Ne plus utiliser les termes "garçons" et "filles", les désigner par un seul pronom au lieu de "il" ou "elle" et les traiter comme s'il n'y avait aucune différence, avec un même uniforme, des toilettes et vestiaires mixtes, les mêmes activités, et leur apprendre plus tard qu'il y a des différences biologiques entre deux types d'individus.
Pour quoi faire ? :|
par blanche3
#4537472
filochard a écrit :
03 oct. 2018, 19:01
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 17:19
Et si on éduquait les enfants de façon à ce qu'ils n'aient aucun concept de genre, de différenciation entre les sexes. Ne plus utiliser les termes "garçons" et "filles", les désigner par un seul pronom au lieu de "il" ou "elle" et les traiter comme s'il n'y avait aucune différence, avec un même uniforme, des toilettes et vestiaires mixtes, les mêmes activités, et leur apprendre plus tard qu'il y a des différences biologiques entre deux types d'individus.
Pour quoi faire ? :|
Mettre fin à la mentalité patriarcale.
Avatar du membre
par Knulp
#4537482
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 17:19
et leur apprendre plus tard qu'il y a des différences biologiques entre deux types d'individus.
Z'êtes déjà en retard, passéiste, has-been. Le progrès gomme les différences biologiques. Des "femmes " peuvent vouloir un pénis, un "homme" peut avoir un utérus. Qui êtes-vous pour juger ? L'expression " différences biologiques" est finalement très inquiétante et prouve que la bête immonde n'est pas morte.
Et puis votre pseudo, trop marqué, trop blanc me rend nauséeux.

Je vais aller rendre dans les toilettes mixtes.

"Clémentine, sors vite, tu t'épileras les noisettes un autre jour !"
Modifié en dernier par Knulp le 03 oct. 2018, 19:59, modifié 2 fois.
Haaa!!! a/ont remercié ça
Avatar du membre
par Garance
#4537483
@blanche3
Si je peux me permettre, à moins que vous ne soyez tombée par hasard sur des articles vous permettant de vous la jouer avant-gardiste, plutôt que de tenter de résoudre votre problème d'identité sexuelle et de justifier votre échec social en faisant porter la faute sur les prétendues contraintes de l'hétéronormativité, vous devriez vous livrer à une sérieuse autocritique.

ps : je perçois la posture de l'imposture.
Modifié en dernier par Garance le 03 oct. 2018, 19:36, modifié 1 fois.
Avatar du membre
par cemab
#4537490
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 19:11
filochard a écrit :
03 oct. 2018, 19:01
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 17:19
Et si on éduquait les enfants de façon à ce qu'ils n'aient aucun concept de genre, de différenciation entre les sexes. Ne plus utiliser les termes "garçons" et "filles", les désigner par un seul pronom au lieu de "il" ou "elle" et les traiter comme s'il n'y avait aucune différence, avec un même uniforme, des toilettes et vestiaires mixtes, les mêmes activités, et leur apprendre plus tard qu'il y a des différences biologiques entre deux types d'individus.
Pour quoi faire ? :|
Mettre fin à la mentalité patriarcale.
C'est pas possible, il y a des différences

Nous ne devons pas céder à la peur .[…]

Vol de maillots du PSG pour les copains ou pi&[…]

Ou en sommes nous du socialisme ?

Ce territoire qu'on appelle aujourd'hui France, &[…]

*Rétablissement de l’ISF

... Parfois il suffit d’une goutte d&rsquo[…]