Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui n'est pas spécifique aux autres thèmes

Modérateur : Équipe de modération

#4603739
M. Castaner se demande de manière quelque peu candide dans son interview au quotidien 20minutes, pourquoi les gilets jaunes manifestent-ils encore.

https://fr.news.yahoo.com/aujourd-hui-n ... 03697.html

Nous allons faire un peu de pédagogie [smilie=icon_smile040.gif] pour essayer d’éclairer M. Castaner à ce sujet.

La première réponse est : tout simplement parce que les mesures annoncées en décembre par M. Macron, relayées par tout le système médiatique à sa disposition, n’ont fondamentalement rien changé.

Mais pour être plus précis, on doit ajouter que si le chômage a été dans les années 80 et 90 l’une voire la principale source d’inquiétude économique et sociale en France, un nouveau phénomène s’est ajouté depuis à ces préoccupations, à savoir, le phénomène des travailleurs pauvres (voir notamment les travaux de S.Ponthieux, INSEE, 2009).

Cette situation résulte de la conjonction de plusieurs phénomènes :

1) D’abord elle est le résultat d’une logique purement financière qui a gangréné toute l’activité économique depuis les années 80. La recherche de profits toujours plus élevés des investisseurs (notamment les fonds de pension) au mépris non seulement du social (baisse des coûts qui entraîne des licenciements massifs) mais également des activités saines lorsqu’elles ne rapportent pas suffisamment rapidement de bénéfices.

On retrouve la logique financière lors de l’explosion de la bulle financière des valeurs technologiques au printemps 2000. Les spéculateurs se sont alors tournés vers d’autres marchés dont les marchés immobiliers faisant grimper les prix de l’immobilier. Même si ce n’est pas la seule cause de la montée des prix de l’immobilier, cela a eu pour conséquence d’éloigner les ménages les plus modestes des centres urbains, les rendant alors dépendants des transports collectifs, tant qu’ils existaient ou de leur véhicule dans le cas contraire.

On retrouve enfin la logique financière dans la desindexation des salaires sur l’inflation en 1982 qui a entamé la dérive lente du pouvoir d’achat des ménages, car dans le même temps, le taux de croissance du PIB diminuait à long terme.

2) La situation actuelle est également le résultat d’un néo-colbertisme où l’on ne sait plus exactement quels intérêts nos énarques servent, ceux de l’Etat dont ils sont en principe les serviteurs, des firmes multinationales dans lesquelles ils ont parfois des intérêts ou desquelles ils perçoivent des honoraires, ou bien eux-mêmes dans une logique de gestion de carrière. Une telle logique industrielle nous a conduits à des impasses : le Diesel, dont on fait porter la responsabilité aux ménages qui ont acheté les véhicules, le tout TGV, au détriment des plus petites lignes qui irriguaient pourtant les territoires ruraux etc.

3) La croyance fétichiste dans l’Union européenne avec en particulier la mise en place d’une monnaie unique qui a eu pour conséquence un ajustement par les marchés du travail à la fois en termes de chômage, mais on le voit maintenant également, en termes de salaire. Dans le contexte de la mondialisation, on assiste à la « convergence de la rémunération des facteurs de production », traduction : les salaires des pays développés vont baisser pour rejoindre ceux des pays émergents qui vont augmenter (Modèle Mundell-Flemming).

Cette même croyance en l’Union, combinée au néo-colbertisme en vigueur au sommet de l’Etat, a abouti à l’éclatement des monopoles d’Etat, non pas pour une mise en concurrence que la théorie économique nous explique être vertueuse en termes de prix et de qualité, mais elle a abouti à la mise en place d’oligopoles entre les mains de dirigeants qui augmentent toujours davantage les prix (énergie, autoroute, téléphonie, et bientôt transports ferroviaires).

Ainsi non seulement les mesures annoncées par l’exécutif ne corrigeront-elles pas les problèmes (les hausses de prix ont repris en janvier) mais la politique économique et sociale annoncée (précarisation des salariés, privatisations etc.) aggravera les problèmes.

Voilà pourquoi, même si les Français n’ont pas eu besoin de faire cette analyse, tant il est vrai qu’ils en vivent les conséquences, voilà pourquoi, disais-je, M. Castaner, les « gilets jaunes » manifestent encore et voilà pourquoi des millions de Français conservent leurs gilets jaunes, sans toutefois l’arborer en raison de la situation de suspicion générale que les médias sont en train d’orchestrer pour vous aider à essayer d’endiguer la légitime grogne sociale.

Et les débordements lamentables et condamnables (violences, actes homphobes, actes antisémites etc.) auxquels nous avons assisté en marge des manifestations, n’ont pas plus de raison d’être imputables au mouvement des « gilets jaunes » que les dérapages de certains membres du gouvernement ou de certains députés de LREM (voir Canard enchaîné, Médiapart, Marianne etc.) ne l’ont été à l’exécutif ou au groupe LREM.
#4604086
Quelle contre productivité des gilets jaunes!
Ils font augmenter les dépenses donc les prélèvements, ont servi la soupe à l'OPEP qui peut se réjouir du recul sur les taxes sur le carburant, détruit des emplois, sali l'image de la France, nous ont fait perdre des touristes et cassé des biens publics. Je passe sur les débordements inacceptables au niveau du racisme ou des menaces envers les élus!

Aucune idée, des leaders complètement limités intellectuellement, une minorité de types qui viennent emm. leurs compatriotes et des ivrognes affalés sur les ronds points.

En tous cas, face à ces vandales, les voix doivent aller à LREM, seul parti qui n'a pas soutenu ces saboteurs!
#4604091
spitfire a écrit :
23 févr. 2019, 16:04
Quelle contre productivité des gilets jaunes!
Ils font augmenter les dépenses donc les prélèvements, ont servi la soupe à l'OPEP qui peut se réjouir du recul sur les taxes sur le carburant, détruit des emplois, sali l'image de la France, nous ont fait perdre des touristes et cassé des biens publics. Je passe sur les débordements inacceptables au niveau du racisme ou des menaces envers les élus!

Aucune idée, des leaders complètement limités intellectuellement, une minorité de types qui viennent emm. leurs compatriotes et des ivrognes affalés sur les ronds points.

En tous cas, face à ces vandales, les voix doivent aller à LREM, seul parti qui n'a pas soutenu ces saboteurs!
Celui qui a le plus sali l'image de la France reste Macron, avec ses pitreries avec ses potes antillais délinquants, son soutien à Benalla, voir sa complicité avec les agissements présumés délictueux.
Ceux qui soutiennent cela sont complices aussi.
#4604104
Re: Réponse à M. Castaner qui se demandait pourquoi les G.J. manifestaient encore
... Pour débloquer la compréhension, je vais être simple et laconique, c'est....: Du fric.
#4604196
spitfire a écrit :
23 févr. 2019, 16:04
Quelle contre productivité des gilets jaunes!
Ils font augmenter les dépenses donc les prélèvements, ont servi la soupe à l'OPEP qui peut se réjouir du recul sur les taxes sur le carburant, détruit des emplois, sali l'image de la France, nous ont fait perdre des touristes et cassé des biens publics. Je passe sur les débordements inacceptables au niveau du racisme ou des menaces envers les élus!

Aucune idée, des leaders complètement limités intellectuellement, une minorité de types qui viennent emm. leurs compatriotes et des ivrognes affalés sur les ronds points.

En tous cas, face à ces vandales, les voix doivent aller à LREM, seul parti qui n'a pas soutenu ces saboteurs!


Je reprends un à un les éléments de votre message :

«Quelle contre productivité des gilets jaunes !»

La situation est tout à fait contre productive ; je suis d’accord. MAIS le gouvernement ne peut pas tout à la fois invoquer un mouvement insignifiant (dont les effectifs baissent à chaque fois davantage) et une paralysie de l’activité (ex : les soldes qui ont été désastreuses alors que l’on sait que cela fait des années qu’elles le sont à cause des ventes privées et des ventes internet).
Le mouvement n’est donc pas insignifiant et il a une légitimité que le gouvernement doit entendre en modifiant sa politique.

«Ils font augmenter les dépenses donc les prélèvements…»

Le mouvement a pu occasionner des blocages au début, mais la plupart des acteurs économiques se sont adaptés à la situation, même si les commerçants des centres-ville des grandes agglomérations ne sont pas à la fête chaque samedi, je l’admets.

Quoi qu’il en soit, les dernières hausse de prix de l’énergie (EDF notamment), des péages etc. qui grèvent le budget des ménages en tant qu’élements budgétaires incompressibles, résultent de mesures totalement absurdes, à savoir la privatisation de secteurs clés entre les mains d’oligoles. Et vous savez comme moi, que si un homme politique (ex. : Ségolène Royal avec EDF, mais ce n’est pas la seule) fait semblant de limiter les hausses de prix par un décret, il sera immédiatement sanctionné par le Conseil d’Etat. Il faut dénoncer les concessions ou les contrats.

«ont servi la soupe à l'OPEP»

Quel que soit le fournisseur de pétrole, je ne vois pas bien la différence que cela fait ?

«qui peut se réjouir du recul sur les taxes sur le carburant»

Tout le monde est bien d’accord pour passer à la transition écologique (je veux dire à part Trump), les gilets jaunes y compris. Il y a une vingtaine d’années, le lobby des constructeurs automobiles français et les gouvernants qui ont cédé à leur pression sont responsables de cette situation, à savoir un parc automobile comportant trop de véhicules diesel. A eux d’aider financièrement les ménages à changer de véhicules et pas en finançant 1/5 du prix du véhicule. Il serait illusoire de croire que les ménages dont le budget est devenu la vache-à-lait d’oligopoles proches du pouvoir, pourraient payer la différence.

«détruit des emplois»

Il est un peu tôt pour conclure à ce sujet… attendons les chiffres de l’INSEE, mais je pense en tout état de cause, qu’il faut être vraiment dans le désespoir pour agir en menaçant la pérennité de son propre emploi comme l’ont fait certains gilets jaunes.

«sali l'image de la France, nous ont fait perdre des touristes»

Je ne crois pas que l’image de la France soit ternie dans le monde, même si certains médias américains notamment, présentaient les premières semaines de manifestation comme l’apocalypse. Il me semble qu’au contraire, les touristes étrangers reviennent en France, en particulier à Paris.

«et cassé des biens publics»

Le mouvement des gilets jaunes ne s’est pas constitué dans le but de casser des biens publics ou privés. Si des individus ont cassé des biens publics ou privés, c’est inadmissible et condamnable et leur responsabilité individuelle doit être engagée et ils doivent dédommager les victimes. Dire, parce qu’il y a eu des exactions, que le mouvement des gilets jaunes est un mouvement de gens venus pour casser des biens publics serait aussi absurde que de dire tous les élus LREM se sont fait élire pour se livrer à des conflits d’intérêt ou à diverses prévarications, dès qu’un député LREM serait condamné par la justice.

« Je passe sur les débordements inacceptables au niveau du racisme ou des menaces envers les élus! »

Je suis d’accord avec vous pour qualifier ces actes d’inadmissibles, mais là encore, seule la responsabilité individuelle civile et pénale des auteurs de ces délits, doit être engagée.

«Aucune idée, des leaders complètement limités intellectuellement»

Depuis quand les aspirations légitimes du peuple seraient-elles conditionnées par un quotient intellectuel ou un niveau d’études.

«une minorité de types qui viennent emm. leurs compatriotes»

Si vous parlez des casseurs, dans le mouvement des gilets jaunes, il est certain que, comme à chaque manifestation, des éléments profitent du mouvement pour poursuivre d’autres buts que ceux légitimes des gilets jaunes. Mais c’est de la responsabilité du pouvoir que de traiter ce problème.

Si vous parlez du mouvement des gilets jaunes, vous savez très bien que, malheureusement, il est bien souvent nécessaire de recourir à des mouvements sociaux pour obtenir quelque chose. Le gouvernement joue le pourrissement (voire l’accroissement des violences), pourquoi ne le lui reprochez vous pas ?

«et des ivrognes affalés sur les ronds points»

«Les pauvres sont des ivrognes» c’est un refrain récurrent. Il me semble pourtant que l’ivrognerie est un comportement qui traverse aisément toutes les classes sociales et tous les milieux.

«En tous cas, face à ces vandales, les voix doivent aller à LREM, seul parti qui n'a pas soutenu ces saboteurs!»

Chacun ses opinions politiques… elles me paraissent toutes respectables. Parce qu’ils ne veulent plus vivre dans la précarité et que le gouvernement aurait les moyens de corriger leur situation, nous devrions dire que ce sont des saboteurs ?
#4604459
... A trop tirer sur la corde afin de vouloir être toujours et encore plus efficace/compétitif, ... le processus finit par devenir contre productif et très inefficient.
#4604501
Djeimse a écrit :
23 févr. 2019, 16:36
spitfire a écrit :
23 févr. 2019, 16:04
Quelle contre productivité des gilets jaunes!
Ils font augmenter les dépenses donc les prélèvements, ont servi la soupe à l'OPEP qui peut se réjouir du recul sur les taxes sur le carburant, détruit des emplois, sali l'image de la France, nous ont fait perdre des touristes et cassé des biens publics. Je passe sur les débordements inacceptables au niveau du racisme ou des menaces envers les élus!

Aucune idée, des leaders complètement limités intellectuellement, une minorité de types qui viennent emm. leurs compatriotes et des ivrognes affalés sur les ronds points.

En tous cas, face à ces vandales, les voix doivent aller à LREM, seul parti qui n'a pas soutenu ces saboteurs!
Celui qui a le plus sali l'image de la France reste Macron, avec ses pitreries avec ses potes antillais délinquants, son soutien à Benalla, voir sa complicité avec les agissements présumés délictueux.
Ceux qui soutiennent cela sont complices aussi.
Un peu tiré par les cheveux et pas tout à fait vrai. Le soutien à l'extravagant Benalla est plus que mou. L'histoire avec les antillais est marginale (on ne va quand même pas vérifier les antécédents de tous ceux qui sont pris en photo avec le président).
Si c'est tout ce que vous avez à lui reprocher...
Bien moins graves que les détournements de Mme Le Pen, les menaces de mort de NDA, les mises en scènes de Wauquiez ou l'attitude scandaleuse de Mélenchon envers les juges.
#4604508
4BIN a écrit :
24 févr. 2019, 09:38

«Quelle contre productivité des gilets jaunes !»

La situation est tout à fait contre productive ; je suis d’accord. MAIS le gouvernement ne peut pas tout à la fois invoquer un mouvement insignifiant (dont les effectifs baissent à chaque fois davantage) et une paralysie de l’activité (ex : les soldes qui ont été désastreuses alors que l’on sait que cela fait des années qu’elles le sont à cause des ventes privées et des ventes internet).
Le mouvement n’est donc pas insignifiant et il a une légitimité que le gouvernement doit entendre en modifiant sa politique.
Pesonne n'a dit que le mouvement est insignifiant, surtout pas le gouvernement qui a débloqué 10 milliards, sollicité des dizaines de milliers de policiers et organisé un Grand Débat

Quoi qu’il en soit, les dernières hausse de prix de l’énergie (EDF notamment), des péages etc. qui grèvent le budget des ménages en tant qu’élements budgétaires incompressibles, résultent de mesures totalement absurdes, à savoir la privatisation de secteurs clés entre les mains d’oligoles. Et vous savez comme moi, que si un homme politique (ex. : Ségolène Royal avec EDF, mais ce n’est pas la seule) fait semblant de limiter les hausses de prix par un décret, il sera immédiatement sanctionné par le Conseil d’Etat. Il faut dénoncer les concessions ou les contrats.
Ce n'est pas incompressible! Les moyens de réduire ses consommations énergétiques et ses déplacements restent très importants!
Et il faut bien que quelqu'un paie pour maintenir les centrales! Et on ne peut pas non plus sortir un décret pour ne pas le respecter. C'est ce que rappelle le conseil d'Etat!
«ont servi la soupe à l'OPEP»

Quel que soit le fournisseur de pétrole, je ne vois pas bien la différence que cela fait ?
C'est vrai, mais les gilets jaunes en retrirant ses taxs a retiré une incitation à diminuer les importations de carburant

«qui peut se réjouir du recul sur les taxes sur le carburant»
Tout le monde est bien d’accord pour passer à la transition écologique (je veux dire à part Trump), les gilets jaunes y compris.
Alors pourquoi ont ils fait cela? Ils sont INCOHERENTS!
Il y a une vingtaine d’années, le lobby des constructeurs automobiles français et les gouvernants qui ont cédé à leur pression sont responsables de cette situation, à savoir un parc automobile comportant trop de véhicules diesel. A eux d’aider financièrement les ménages à changer de véhicules et pas en finançant 1/5 du prix du véhicule. Il serait illusoire de croire que les ménages dont le budget est devenu la vache-à-lait d’oligopoles proches du pouvoir, pourraient payer la différence.
Que ceux qui ont acheté un diseel assument leur responsabilité! Tout le monde savait à l'époque que le rattrapage essence diesel allait avoir lieu un jour!
«détruit des emplois»

Il est un peu tôt pour conclure à ce sujet… attendons les chiffres de l’INSEE, mais je pense en tout état de cause, qu’il faut être vraiment dans le désespoir pour agir en menaçant la pérennité de son propre emploi comme l’ont fait certains gilets jaunes.
Une baisse de l'activité et le surcoût induit par les giets jaunes entre dans ls coûts, augmente les prix, diminue la compétitivité des produits français et baisse l'activité. Pas besoin d'attendre l'INSEE pour savoir cela!
«sali l'image de la France, nous ont fait perdre des touristes»

Je ne crois pas que l’image de la France soit ternie dans le monde, même si certains médias américains notamment, présentaient les premières semaines de manifestation comme l’apocalypse. Il me semble qu’au contraire, les touristes étrangers reviennent en France, en particulier à Paris.
Vous jouez l'autruche?
Les annulations de réservation ont été malheureusement très nombreuses! Informez vous!
«et cassé des biens publics»

Le mouvement des gilets jaunes ne s’est pas constitué dans le but de casser des biens publics ou privés. Si des individus ont cassé des biens publics ou privés, c’est inadmissible et condamnable et leur responsabilité individuelle doit être engagée et ils doivent dédommager les victimes.
Alors, pourquoi n'ont ils générelament pas condamné les destructions?
Pourquoi ne se sont ils pas interposés devant les casseurs? Pourquoi ne les ont ils pas dénoncé aux autorités? Au mieux, c'est de la complicité et de la lâcheté, mais les enquêtes ont démontré que des GJ étaient bien des casseurs!

« Je passe sur les débordements inacceptables au niveau du racisme ou des menaces envers les élus! »

Je suis d’accord avec vous pour qualifier ces actes d’inadmissibles, mais là encore, seule la responsabilité individuelle civile et pénale des auteurs de ces délits, doit être engagée.
Parmi lesquels beaucoup de gilets jaunes couverts par les autres!
«Aucune idée, des leaders complètement limités intellectuellement»

Depuis quand les aspirations légitimes du peuple seraient-elles conditionnées par un quotient intellectuel ou un niveau d’études.
Je ne parle pas de niveau d'études, mais d'idées!
Du côté des GJ, c'est le vide abyssal!
«une minorité de types qui viennent emm. leurs compatriotes»

Si vous parlez des casseurs, dans le mouvement des gilets jaunes, il est certain que, comme à chaque manifestation, des éléments profitent du mouvement pour poursuivre d’autres buts que ceux légitimes des gilets jaunes. Mais c’est de la responsabilité du pouvoir que de traiter ce problème.
C'est du devoir ds manifestants de dénoncer aux autorités ceux qui cassent et de dénoncer ces exactions. Ils ne l'ont pas fait!
Si vous parlez du mouvement des gilets jaunes, vous savez très bien que, malheureusement, il est bien souvent nécessaire de recourir à des mouvements sociaux pour obtenir quelque chose. Le gouvernement joue le pourrissement (voire l’accroissement des violences), pourquoi ne le lui reprochez vous pas ?
Le gouvernement fait son travail au mieux!
Il ne joue pas le pourrissement. Il a invité les gilets jaunes, ceux ci ont refusé de venir! Il a organisé le grand Débat, convié les autres partis politiques.
«et des ivrognes affalés sur les ronds points»

«Les pauvres sont des ivrognes» c’est un refrain récurrent. Il me semble pourtant que l’ivrognerie est un comportement qui traverse aisément toutes les classes sociales et tous les milieux.
Désolé, c'est ce que j'ai vu en plusieurs endroits et je ne suis pas le seul.
#4604565
spitfire a écrit :
25 févr. 2019, 08:43
Djeimse a écrit :
23 févr. 2019, 16:36
spitfire a écrit :
23 févr. 2019, 16:04
Quelle contre productivité des gilets jaunes!
Ils font augmenter les dépenses donc les prélèvements, ont servi la soupe à l'OPEP qui peut se réjouir du recul sur les taxes sur le carburant, détruit des emplois, sali l'image de la France, nous ont fait perdre des touristes et cassé des biens publics. Je passe sur les débordements inacceptables au niveau du racisme ou des menaces envers les élus!

Aucune idée, des leaders complètement limités intellectuellement, une minorité de types qui viennent emm. leurs compatriotes et des ivrognes affalés sur les ronds points.

En tous cas, face à ces vandales, les voix doivent aller à LREM, seul parti qui n'a pas soutenu ces saboteurs!
Celui qui a le plus sali l'image de la France reste Macron, avec ses pitreries avec ses potes antillais délinquants, son soutien à Benalla, voir sa complicité avec les agissements présumés délictueux.
Ceux qui soutiennent cela sont complices aussi.
Un peu tiré par les cheveux et pas tout à fait vrai. Le soutien à l'extravagant Benalla est plus que mou. L'histoire avec les antillais est marginale (on ne va quand même pas vérifier les antécédents de tous ceux qui sont pris en photo avec le président).
Si c'est tout ce que vous avez à lui reprocher...
Bien moins graves que les détournements de Mme Le Pen, les menaces de mort de NDA, les mises en scènes de Wauquiez ou l'attitude scandaleuse de Mélenchon envers les juges.
Si le soutien à Benalla n'était pas actif, l'affaire n'en serait jamais arrivé là.
L'histoire avec les Antillais, c'est pas juste une photo, mais une photo avec un doigt d'honneur, et Macron ravi.

Et si la chose ne t'a pas marqué, ceux que tu cites ne sont pas président de la république.

Mais bon, comme d'habitude, tu n'es jamais gêné par rien, une photo d'un président, très souriant, avec des délinquants qui font des doigts d'honneur, c'est juste "marginal".

Ton président sali la France tous les jours ...

PS : il semble que tu oublies la présomption d'innocence régulièrement dans tes messages. Enfin, surtout pour tes ennemis politiques.
#4604778
Djeimse a écrit :
25 févr. 2019, 10:53

Si le soutien à Benalla n'était pas actif, l'affaire n'en serait jamais arrivé là.
L'histoire avec les Antillais, c'est pas juste une photo, mais une photo avec un doigt d'honneur, et Macron ravi.

Et si la chose ne t'a pas marqué, ceux que tu cites ne sont pas président de la république.

Mais bon, comme d'habitude, tu n'es jamais gêné par rien, une photo d'un président, très souriant, avec des délinquants qui font des doigts d'honneur, c'est juste "marginal".

Ton président sali la France tous les jours ...

PS : il semble que tu oublies la présomption d'innocence régulièrement dans tes messages. Enfin, surtout pour tes ennemis politiques.
Quel soutien à Benalla?
On a monté en épingle une affaire mineure (pas de morts, pas de blessés, pas de viol, pas de braquage, pas de trafics ou de vols significatifs...) et on y a consacré une énergie folle.

Pour la photo antillaise, évidemment que c'est marginal! C'est même complètement anecdotique!
#4604794
En réponse à Spitfire, mais sans vous citer, car le message serait fleuve :

Le déblocage de 10 milliards n’est porte que sur des mesures temporaires qui n’impacte d’ailleurs pas les entreprises et, en tout état de cause, n’est pas à la hauteur du problème de ressources des travailleures pauvres qu’il faut régler. Je serais tenté de mettre en regard les 10 milliards débloqués aux 100 milliards débloqués pour le CICE sans qu’il n’y ait au d’effet significatif sur les créations d’emplois. Depuis la 4ème trimestre de 2017, les créations nettes d’emplois ont chuté (source INSEE, ACOSS-URSSAF, DARES). On est loin des 2 millions d’emplois que M. Gattaz se faisait fort de faire créer par ses adhérents.

Si le gouvernement a mobilisé des forces de l’ordre à une échelle rarement égalée pour contenir le mouvement au lieu de s’attaquer réellement au problème, alors c’est le gouvernement qui est responsable du coût occasionné.

Quant au grand débat, on sait à l’avance qu’il ne répondra pas aux questions posées par les Gilets jaunes, puisque M. Macron a par avance, annoncé les thèmes qui ne seraient pas traités. D’aucuns expliquent que ces dépenses pour instaurer le grand débat, ne sont rien de moins que celles relatives à la campagne électorale de LREM pour les européennes.

Concernant EDF, elle est encore majoritairement dirigée par l’Etat (85% du capital sauf erreur) et nos gouvernants (antérieurement à M. Macron président) ont régulièrement pillé les bénéfices de l’entreprise pour combler le déficit de l’Etat, entravant les possibilités d’investissement de l’entreprise, qui n’avait pas besoin de cela eu égard aux déboires de son partenaire Aréva.

Lorsque je parlais de postes budgétaires incompressibles dans le budget des ménages, je parlais en particulier de ceux correspondant à des entreprises qui avaient été privatisées et « offertes » à des oligopoles qui accroissent toujours davantage leurs prix. Il est d’ailleurs assez remarquable de constater que ces oligopoles invoquent un rattrapage de l’inflation (car certains d’entre eux n’investissent même pas) mais que les ménages ne peuvent pas invoquer le même argument pour voir leurs salaires réajustés.

Concernant les contrats et concessions qui ont été passés avec ces oligopoles, juridiquement il n’est pas possible d’en sortir sauf à les dénoncer ; mais çà risque d’être compliqué. Quand on sait que certains des hauts fonctionnaires qui ont négocié ces contrats avec ces oligopoles ont fait ensuite du pantouflage dans ces mêmes entreprises, çà frise tout de même la corruption.

L’incitation à changer de mode de transport est une fiction théorique pour les gilets jaunes. Ce n’est pas en accroissant toujours davantage le prix du carburant qu’ils doivent payer que l’on va leur donner les moyens de changer leurs modes de véhicules. Les RER sont saturés et les TER ne désservent plus tout le territoire, quant aux véhicules électriques, encore une fois, l’aide proposée ne permet de financer que le 5ème du prix du véhicule électrique.
Le gilets jaunes vivent le problème à court terme alors que le gouvernement fait un raisonnement certes séduisant, mais à moyen-long terme, donc qui ne peut pas régler le problème. Autre élément qu’il faut prendre en considération pour le passage à l’électrique, c’est notre capacité à produire de l’électricité. Il semblerait, c’est à vérifier, que si nous passions au tout électrique, il n’y aurait pas suffisamment de production ce qui nous obligerait à arbitrer entre la voiture et l’électricité domestique (un ingénieur spécialiste de l’électricité s’exprimait sur une chaîne grand public à ce sujet).

Il y a environ 20 ans, lorsque M. Juppé incitait les ménages à acheter Diesel, pensez vous sérieusement que les gens anticiperaient qu’il y aurait un rééquilibrage diesel/essence ? Même il y a encore 5 ans.

Le poids des G.J. sur l’activité a été estimé par l’INSEE à 0.1 point de PIB.

L’impact des G.J. sur le tourisme n’est pas aussi clair que ce que vous en dites.
En décembre 2018, la presse était alarmiste mais les chose ont ensuite changé.
«Gilets jaunes : l’impact sur la fréquentation touristique étrangère reste modéré» (18/01/19)
http://www.quotidiendutourisme.com/fran ... ere/182692
« Tourisme : malgré les Gilets jaunes, la France se dirige vers un nouveau record en 2018 » (17/01/19)
http://www.leparisien.fr/economie/touri ... 991034.php
Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu d’annulations, mais attendons les chiffres définitifs !

Pour en revenir aux actes inadminissibles et condamnables que nous avons pu observer, je continue de dire que la responsabilité individuelle pénale et civile de leurs auteurs est la seule engagée. S’il y a eu des complicité, alors même raisonnement juridique. Maintenant, s’opposer physiquement aux casseurs, là vous aller un peu loin. Les manifestants pacifiques n’ont pas à faire du maintien de l’ordre. Certaines organisations, lorsqu’elles manifestent, ont des effectifs de « maintien de l’ordre », mais les Gilets jaunes ne constitue pas une organisation.

« Je ne parle pas de niveau d'études, mais d'idées! Du côté des GJ, c'est le vide abyssal! »

C’est bien possible, mais la Constitution impose des règles et garantit des droits aux citoyens de notre démocratie. Un citoyen qui éprouve un malaise dans l’accession à ses droits fondamentaux n’a pas à faire de discours ou de dissertation pour faire valoir ses droits.

Quand vous dites que le gouvernement ne joue pas le pourrissement, c’est une opinion que je ne partage pas. J’ai une autre opinion.

Quand vous dites que le gouvernement fait de son mieux. Là non plus je ne suis pas d’accord, mais je vais vous donner deux exemples d’actualité récente (le salon de l’agriculture) :

Le glyphosate : M. Macron ose dire qu’il faut faire une autre agriculture sans le glyphosate alors qu’il avait les moyens de l’interdire. C’est parce qu’il ne l’a pas fait, entre autres raisons, que M. Hulot a quitté le gouvernement.

La loi agriculture et alimentation : elle prévoyait une hausse des prix des produits alimentaires en contrepartie de quoi, les agriculteurs percevraient davantage lors des négociations de leurs produits avec la grande distribution ou avec les industries agro-alimentaires. La hausse des prix, çà nous n’avons bien eue, mais les agriculteurs n’ont absolument rien perçu de cette hausse. La jolie métaphore du ruissellement s’est transformée en douche froide.
Mais M. Macron a osé dire « il faut une nouvelle politique agricole favorable aux agriculteurs et aux consommateurs » (en substance), c’est-à-dire tout le contraire de ce qu’il a fait.

Enfin, concernant les Gilets jaunes ivrognes. Je n’ai jamais dit qu’il n’y en avait pas parmis eux. J’ai simplement dit qu’ils n’avaient pas l’apanage de l’ivrognerie. L’ivrognerie est, malheureusement, un comportement répandu dans nombre de milieux et de classes sociales et si j’ai bonne mémoire, certains de nos anciens ministres étaient de sacrés buveurs.
#4604797
@spitfire
Quel soutien à Benalla?
Ne fais pas l'andouille , tu l'es déjà assez comme cela
On a monté en épingle une affaire mineure (pas de morts, pas de blessés, pas de viol, pas de braquage, pas de trafics ou de vols significatifs...) et on y a consacré une énergie folle.
Pas du tout...
Nous avions élu un Monsieur propre...Avec ENFIN des temps modernes, nous allions voir ce que nous allions voir...
Bien propre sur lui le gamin...Un premier de la classe comme les parents 1 et 2 allons y... en rêvent...
Sauf que:
Ses relations épisodiques de protection ne sont pas très corrects ni propres et face à des FAITS graves...Qu'a DIT ce M. Propre? ...RIEN! Déjà, là, plus de joker... POUBELLE...
Pour la photo antillaise, évidemment que c'est marginal! C'est même complètement anecdotique!
Pour toi peut être... Pas pour moi... Lorsqu'on est Président (par surprise) d'un grand pays comme la France on se tient correctement à table! C'est pas le cas!

Et puis il y a PIRE! Môssieur ne veut pas parler aux gilets jaunes sur les carrefour et le prends de TRES HAUT? Il préfère rameuter ceux qu'il méprisaient du haut de son mètre 70 lorsqu'il était à Bercy , ceux de l'ancien monde : Les 36.000 Maires et ... Leur donne des cours magistraux comme on lui en a donné à l'ENA, mais à rallonge...6 à 7 heures non stop façon Monsieur je sais tout, "je suis à l'écoute ne vous inquiétez pas"......(s'il a fait cette école, j'en sais rien car ce type m'intéresse peu à présent, son passé ne pourra JAMAIS corriger son présent!
Il a beau avoir une GROSSE vessie et pas pisser durant 6 plombes, la ficelle est un peu grosse!

Il veut pas leur parler? Ben ce Cancer va le faire crever politiquement et tu vas le vivre Spitfire...
Faut VRAIMENT être bouché pour ne pas piger ces choses élémentaires! [smilie=icon_smile034.gif]
#4604859
EUKINI a écrit :
25 févr. 2019, 21:18
@spitfire
Quel soutien à Benalla?
Ne fais pas l'andouille , tu l'es déjà assez comme cela
Vous ne donnez aucun élément prouvant un soutien fort de l'Elysée à Benalla qui en a d'ailleurs été viré! Il y a eu aussi une plainte du ministère des affaires étrangères contre lui! Vous appelez cela un soutien?
#4604862
EUKINI a écrit :
25 févr. 2019, 21:18

Et puis il y a PIRE! Môssieur ne veut pas parler aux gilets jaunes sur les carrefour et le prends de TRES HAUT?
Des délinquants ne méritent pas une visite du président!!!!!
Il est normal de regarder ces vandales avec mépris!
Soutien à toutes les victimes des exactions nombreuses et répétées des GJ!

Les GJ ont refusé le débat! Macron l'organise et y participe. C'est tout à son honneur!
#4604871
spitfire a écrit :
26 févr. 2019, 00:44
EUKINI a écrit :
25 févr. 2019, 21:18
@spitfire
Quel soutien à Benalla?
Ne fais pas l'andouille , tu l'es déjà assez comme cela
Vous ne donnez aucun élément prouvant un soutien fort de l'Elysée à Benalla qui en a d'ailleurs été viré! Il y a eu aussi une plainte du ministère des affaires étrangères contre lui! Vous appelez cela un soutien?
Comme par un pur hasard :

Raté judiciaire Comment Alexandre Benalla et Vincent Crase ont violé leur contrôle judiciaire

Selon une information de RTL France, Alexandre Benalla et Vincent Crase sont restés dans le même box pendant plus d’une heure au Palais de justice le 19 février, le jour de leur placement en détention, sans interdiction de communiquer.

http://lavdn.lavoixdunord.fr/542652/art ... judiciaire

Putain de coïncidence quand même.... Quelqu’un en France ne savait pas que ces deux ordures n'avaient pas le droit de se concerter ? Alors des flics....
#4604935
Merl1 a écrit :
26 févr. 2019, 01:31
spitfire a écrit :
26 févr. 2019, 00:44
EUKINI a écrit :
25 févr. 2019, 21:18
@spitfire

Ne fais pas l'andouille , tu l'es déjà assez comme cela
Vous ne donnez aucun élément prouvant un soutien fort de l'Elysée à Benalla qui en a d'ailleurs été viré! Il y a eu aussi une plainte du ministère des affaires étrangères contre lui! Vous appelez cela un soutien?
Comme par un pur hasard :

Raté judiciaire Comment Alexandre Benalla et Vincent Crase ont violé leur contrôle judiciaire

Selon une information de RTL France, Alexandre Benalla et Vincent Crase sont restés dans le même box pendant plus d’une heure au Palais de justice le 19 février, le jour de leur placement en détention, sans interdiction de communiquer.

http://lavdn.lavoixdunord.fr/542652/art ... judiciaire

Putain de coïncidence quand même.... Quelqu’un en France ne savait pas que ces deux ordures n'avaient pas le droit de se concerter ? Alors des flics....
Je ne vois pas ce que l'Elysée a à voir dans le raté judiciaire.
Et en plus, les deux ont été mis en détention quelques jours plus tard... Et certains disent qu'ils sont protégés! LOL!
#4604952
Djeimse a écrit :
26 févr. 2019, 11:28
spitfire a écrit :
26 févr. 2019, 10:54
Je ne vois pas ce que l'Elysée a à voir dans le raté judiciaire.
C'est normal, personne ici ne pouvait supposer que tu pourrais voir quoi que ce soit.
Aidez moi donc à voir.
Comment l Élysee est il impliqué concrètement et quel est son intérêt dans l'affaire ?
#4604978
spitfire a écrit :
26 févr. 2019, 11:39
Djeimse a écrit :
26 févr. 2019, 11:28
spitfire a écrit :
26 févr. 2019, 10:54
Je ne vois pas ce que l'Elysée a à voir dans le raté judiciaire.
C'est normal, personne ici ne pouvait supposer que tu pourrais voir quoi que ce soit.
Aidez moi donc à voir.
Comment l Élysee est il impliqué concrètement et quel est son intérêt dans l'affaire ?
Tu le sais très bien, cela a été expliqué vingt fois sur ce forum.
La technique de faire répéter toujours les mêmes choses à tes interlocuteurs est éventée depuis très longtemps.
Médecins burn-out

bon ben voilà, vous y allez, enfin un peu[…]

encore un film antisémite J’ai mie[…]

quel travail ? ton tracteur a 500000 euros roul[…]

Les citations

https://youtu.be/1uVBXOLM2Zw