Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui n'est pas spécifique aux autres thèmes

Modérateur : Équipe de modération

#4586564
jabar a écrit :
08 janv. 2019, 09:21
Yakafaukon
Non remise en question radicale.
On l'a déjà eu fait dans le passé, par exemple après la défaite de 1870.
#4586566
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 12:41
filochard a écrit :
08 janv. 2019, 09:19
C'est pas les institutions qui sont en causes, c'est les élites politiques, étatiques et médiatiques. Leur idéologie, leur mode de sélection, leur union incestueuse, leur consanguinité.

Maintenant si les institutions sont en cause, trop de monde pas représenté à l'AN, avant on avait 2 camps à présent on en a 3 ou 4 et ça ne fait plus.
Rajouter une dose de proportionnelle ce n'est pas changer les institutions, même pas besoin de changement de la constitution.
Il faut arrêter de harceler les politiques, ils seront le plus facile à changer. L'inertie dans l'administration, l'éducation et les média sera bien plus grande.
En cela la démarche méta-politique de Marion Maréchal, même si lente voir utopique, est éminemment respectable.
Modifié en dernier par filochard le 08 janv. 2019, 13:02, modifié 1 fois.
#4586567
Tu préconises une troisième guerre mondiale ?
#4586573
Ton truc de 1870.
#4586574
filochard a écrit :
08 janv. 2019, 13:00
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 12:41
filochard a écrit :
08 janv. 2019, 09:19
C'est pas les institutions qui sont en causes, c'est les élites politiques, étatiques et médiatiques. Leur idéologie, leur mode de sélection, leur union incestueuse, leur consanguinité.

Maintenant si les institutions sont en cause, trop de monde pas représenté à l'AN, avant on avait 2 camps à présent on en a 3 ou 4 et ça ne fait plus.
Rajouter une dose de proportionnelle ce n'est pas changer les institutions, même pas besoin de changement de la constitution.
Il faut arrêter de harceler les politiques, ils seront le plus facile à changer. L'inertie dans l'administration, l'éducation et les média sera bien plus grande.
En cela la démarche méta-politique de Marion Maréchal, même si lente voir utopique, est éminemment respectable.
Si les politiques n'étaient pas harcelés rien n'aurait bougé. Et ça commence tout juste à bouger. L'autre incapable n'essaye que de calmer pour poursuivre son cap. Donc il faut continuer la pression.
#4586590
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 13:09
Si les politiques n'étaient pas harcelés rien n'aurait bougé. Et ça commence tout juste à bouger. L'autre incapable n'essaye que de calmer pour poursuivre son cap. Donc il faut continuer la pression.
Quel cap tu veux changer ? pour moi c'est le progressisme et la main mise de l'état. Une petite partie des GJ est comme ça. Pour d'autres c'est le contraire et rétablissement de l'ISF. Impossible de définir un cap avec ce mouvement, juste signaler que le cap existant ne va pas sans savoir quoi exactement.
Pour moi c'est stop au racket, notamment sur les routes, stop aux insultes, du respect et foutez nous la paix. Je ne suis pas moins GJ qu'un autre qui dirait "rétablissez l'ISF, faites payer les riches, donnez moi du fric".
Alors, faut faire quoi ? :|

La seule chose à faire maintenant c'est de voir comment ce gouv a compris la chose (je suis persuadé qu'en bon étatistes ils vont comprendre de travers mais bon..)
#4586606
Larem est à l'arrêt, le mouvement est en marche.
Action/réaction....18 mois pour maqueron. Il reste aux Gilets jaunes 16 mois pour transformer une gouvernance qui s'accroche à un cap dicté exclusivement par Bruxelles.
Sacré Moscovici qui invite en douce à l'austérité, lui, l'exilé, fuyant ses responsabilités d'élu alors que son patron gouvernait et faisait pleuvoir en même temps...Tout l'art d'ouvrir un parapluie...

Les rôles sont renversés maintenant. Le pouvoir ressemble à un ramassis d'excités qui, ne sachant plus comment maîtriser la situation, crache sur la forme à défaut d'en reconnaître franchement le fond.
Posture logique de la part de petits et mauvais joueurs qui refusent d'avoir perdu le contrôle d'un pouvoir
qu'ils se vantaient d'avoir conquis de haute lutte.

Arrive toujours l'heure du constat...Comble de l'ironie, la macronie fut championne du monde à l'époque
où le bilan calamiteux attribué aux opposants, avait servi la cause du postulant à la présidence en 2017.

Une réalité chassant l'autre.... :)
#4586607
filochard a écrit :
08 janv. 2019, 13:23
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 13:09
Si les politiques n'étaient pas harcelés rien n'aurait bougé. Et ça commence tout juste à bouger. L'autre incapable n'essaye que de calmer pour poursuivre son cap. Donc il faut continuer la pression.
Quel cap tu veux changer ? pour moi c'est le progressisme et la main mise de l'état. Une petite partie des GJ est comme ça. Pour d'autres c'est le contraire et rétablissement de l'ISF. Impossible de définir un cap avec ce mouvement, juste signaler que le cap existant ne va pas sans savoir quoi exactement.
Pour moi c'est stop au racket, notamment sur les routes, stop aux insultes, du respect et foutez nous la paix. Je ne suis pas moins GJ qu'un autre qui dirait "rétablissez l'ISF, faites payer les riches, donnez moi du fric".
Alors, faut faire quoi ? :|

La seule chose à faire maintenant c'est de voir comment ce gouv a compris la chose (je suis persuadé qu'en bon étatistes ils vont comprendre de travers mais bon..)
La reprise de souveraineté du peuple est une obligation, par RIC, par proportionnelle…
Le gouvernement n'est pas ouvert, il ouvre une discussion en disant qu'elle ne changera rien.
Dans ces conditions manif tant que ça ne change pas.
L'ISF rétablit ou non le mal est fait, pas un riche déjà parti ne reviendra. Si c'est la volonté populaire il faut le rétablir, c'est pas vraiment le problème.
Le problème c'est ce pouvoir qui a décidé contre vents et marées, contre son peuple, du 80kmh aux taxes carbone sur sa population, et les histoires du passé comme la perte de souveraineté de la France.
Il ne bouge pas on va décliner les chiffres romains...La croissance qui profite à une minorité n'interesse que cette minorité et les benets qui y croient encore.
#4586612
Le RIC n'apportera aucune souveraineté au peuple, mais il servira les intérêts des lobbies organisés qui savent mobiliser leurs adhérents pour parler dans le même sens.
La démonstration est faite avec la consultation du CESE, qui met en priorité l' abrogation de la loi Taubira.

Quand à la proportionnelle, l'exemple israélien démontre que les petits partis capables de faire et défaire une coalition de gouvernement obtiennent bien au dela de leur représentativité réelle .
Modifié en dernier par agri-info-intox le 08 janv. 2019, 14:00, modifié 2 fois.
#4586615
agri-info-intox a écrit :
08 janv. 2019, 13:57
Le RIC n'apportera aucune souveraineté au peuple, mais il servira les intérêts des lobbies organisés qui savent mobiliser leurs adhérents pour parler dans le même sens.

La démonstration est faite avec la consultation du CESE, qui met en priorité l' abrogation de la loi Taubira
C'est basé sur le vote de la population, c'est la population qui décide, tout simplement.
#4586616
agri-info-intox a écrit :
08 janv. 2019, 13:57
Le RIC n'apportera aucune souveraineté au peuple, mais il servira les intérêts des lobbies organisés qui savent mobiliser leurs adhérents pour parler dans le même sens.
Vrai que là, la république est absolument imperméable aux lobbys de toute sorte.
#4586618
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 13:58
agri-info-intox a écrit :
08 janv. 2019, 13:57
Le RIC n'apportera aucune souveraineté au peuple, mais il servira les intérêts des lobbies organisés qui savent mobiliser leurs adhérents pour parler dans le même sens.

La démonstration est faite avec la consultation du CESE, qui met en priorité l' abrogation de la loi Taubira
C'est basé sur le vote de la population, c'est la population qui décide, tout simplement.
à condition que les gens ne votent pas sur de la désinformation, comme les anglais avec le brexit
#4586620
agri-info-intox a écrit :
08 janv. 2019, 14:03
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 13:58
agri-info-intox a écrit :
08 janv. 2019, 13:57
Le RIC n'apportera aucune souveraineté au peuple, mais il servira les intérêts des lobbies organisés qui savent mobiliser leurs adhérents pour parler dans le même sens.

La démonstration est faite avec la consultation du CESE, qui met en priorité l' abrogation de la loi Taubira
C'est basé sur le vote de la population, c'est la population qui décide, tout simplement.
à condition que les gens ne votent pas sur de la désinformation, comme les anglais avec le brexit
Ou comme avec l'élection de 2017 ?
Cobrasse a/ont remercié ça
#4586622
agri-info-intox a écrit :
08 janv. 2019, 13:57
Le RIC n'apportera aucune souveraineté au peuple, mais il servira les intérêts des lobbies organisés qui savent mobiliser leurs adhérents pour parler dans le même sens.
La démonstration est faite avec la consultation du CESE, qui met en priorité l' abrogation de la loi Taubira.
La consultation du CESE a attiré 30 000 participants, un RIC implique un vote du peuple, soit 40 millions d'électeurs, votre comparaison et le raisonnement qui suit sont indigents de bêtise.
Aussi con que d'expliquer que parce que les sondages sur le web sont fagocités par une poignée de militants, il faudrait supprimer les élections.
Modifié en dernier par Haaa!!! le 08 janv. 2019, 14:12, modifié 1 fois.
#4586623
Manifestation Larem future contre manifestation jaune présente ! Victime flash-ball contre victime punching-ball ! Cagnotte boxe anglaise toute catégorie contre cagnotte répression policière tout état !

Chacun aura choisi son camp... :D
#4586643
JPS38 a écrit :
08 janv. 2019, 14:09
Manifestation Larem future contre manifestation jaune présente ! Victime flash-ball contre victime punching-ball ! Cagnotte boxe anglaise toute catégorie contre cagnotte répression policière tout état !

Chacun aura choisi son camp... :D
Chacun défend prioritairement sa chapelle et ses intérêts (comme pour les syndicats, il y a les défenseurs des serviettes et les défenseurs des torchons)
#4586646
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 13:50
filochard a écrit :
08 janv. 2019, 13:23
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 13:09
Si les politiques n'étaient pas harcelés rien n'aurait bougé. Et ça commence tout juste à bouger. L'autre incapable n'essaye que de calmer pour poursuivre son cap. Donc il faut continuer la pression.
Quel cap tu veux changer ? pour moi c'est le progressisme et la main mise de l'état. Une petite partie des GJ est comme ça. Pour d'autres c'est le contraire et rétablissement de l'ISF. Impossible de définir un cap avec ce mouvement, juste signaler que le cap existant ne va pas sans savoir quoi exactement.
Pour moi c'est stop au racket, notamment sur les routes, stop aux insultes, du respect et foutez nous la paix. Je ne suis pas moins GJ qu'un autre qui dirait "rétablissez l'ISF, faites payer les riches, donnez moi du fric".
Alors, faut faire quoi ? :|

La seule chose à faire maintenant c'est de voir comment ce gouv a compris la chose (je suis persuadé qu'en bon étatistes ils vont comprendre de travers mais bon..)
La reprise de souveraineté du peuple est une obligation, par RIC, par proportionnelle…
C'est clair.
Mais ça sent déjà le foutage de gueule :?
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 13:50
Le gouvernement n'est pas ouvert, il ouvre une discussion en disant qu'elle ne changera rien.
Dans ces conditions manif tant que ça ne change pas.
T'y crois toi que le gouvernement on peut le renverser ? franchement douteux d'autant que l'alternative FI qui rode ne fait pas trop envie. Je ne les supporte pas, je ne supporte pas leur bêtise, leur jalousie, leur fascisme, leur déconnexion avec la réalité. Pires que Macron c'est dire.
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 13:50
L'ISF rétablit ou non le mal est fait, pas un riche déjà parti ne reviendra. Si c'est la volonté populaire il faut le rétablir, c'est pas vraiment le problème.
Si c'est très important. La stabilité fiscale est indispensable. Par définition cette stabilité s'évalue dans le temps. Si celle-ci est remise en cause au moindre pet de travers la confiance est perdue et pour longtemps.
Clair que les millionnaires vont attendre un peu pour revenir mais ça ne sera que partie remise si le gouvernement ne cède pas sur l'absurdité communiste de l'ISF. Une taxe symbolique en plus qui coute 15 milliards par ans à la France. Parlez d'un symbole: être prêt à perdre 15 milliards rien que pour spolier les riches ! Non mais quels sont les connards qui prônent un truc pareil, c'est du sabotage.
Mac le Givré a écrit :
08 janv. 2019, 13:50
Le problème c'est ce pouvoir qui a décidé contre vents et marées, contre son peuple, du 80kmh aux taxes carbone sur sa population, et les histoires du passé comme la perte de souveraineté de la France.
Il ne bouge pas on va décliner les chiffres romains...La croissance qui profite à une minorité n'interesse que cette minorité et les benets qui y croient encore.
Oui ben un message a été passé, maintenant il faut voir s'il a été compris.
#4586650
RestaurationRépublic a écrit :
08 janv. 2019, 14:30
JPS38 a écrit :
08 janv. 2019, 14:09
Manifestation Larem future contre manifestation jaune présente ! Victime flash-ball contre victime punching-ball ! Cagnotte boxe anglaise toute catégorie contre cagnotte répression policière tout état !

Chacun aura choisi son camp... :D
Chacun défend prioritairement sa chapelle et ses intérêts (comme pour les syndicats, il y a les défenseurs des serviettes et les défenseurs des torchons)
Et Schiappa ne condamne pas franchement les Français...Mais la cagnotte ! unanimement, à elle toute seule pour son plus grand désespoir...

On en est arrivé là. Ou tout du moins, on n'est pas sorti de la culpabilisation.
Elle ne sait pas que cette une stratégie est éculée.

Et quant aux serviettes et aux torchons...Lorsque la vaisselle est cassée, seule les poubelles de l'histoire diront les mouchoirs de fortune...
  • 1
  • 49
  • 50
  • 51
  • 52
  • 53
  • 74
Les retraites

En ce qui me concerne, je l'ai prise à 5[…]

Pour le traître et mythomane @spitfire ain[…]

La France n’est plus une démocratie

@babiscus ... Rien de cela ne serait arriv&eacu[…]

Ce sont surtout les retraites qui plombent les d&e[…]