Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui n'est pas spécifique aux autres thèmes

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par themis_301
#4553152
Dans quelques jours sortira le dernier livre de Pierre Cassen, " Et la gauche devint la putain de l’islam ", où l’auteur, militant de gauche de 1970 à 2005, accuse ses anciens camarades, à travers douze portraits, d’avoir livré la France à l’islam. Une mention spéciale paraît avoir été réservée à Jean-Luc Mélenchon.

Avatar du membre
par Saint-Louis
#4553195
Hé oui. Mais historiquement la gauche régnante a toujours procédé ainsi, elle a du se trouver un électorat dans la population pour se créer, accéder au pouvoir et y rester.

Avec les voies trouvées dans l'immigration, ce fut du pain béni. Ce fut à la base un premier socle de voies populaires, et puis ensuite la gauche a organisé un flux constant de nouvelles voies potentielles en polarisant définitivement sa politique pour une France "open space".
En quelque sorte, la gauche a vendu notre nation contre des mandats politiques, des postes nationaux et territoriaux...
Par contre vous remarquerez que les personnages politiques de gauche restent rares en tant qu'issus de l'immigration, que ce soit au plan national ou local.
Avatar du membre
par Knulp
#4553236
Des hommes pensent naïvement que leurs idées tellement vraies auront raison de la barbarie des salafistes qui plieront devant tant de beauté.
Ils refusent de comprendre que c'est une question de nombre, de berceaux.
Un dirigeant pourra détenir une vision politique réfléchie avec pleine d'esprit, si la population qu'il administre est majoritairement composée de barbares défendant la lapidation et la décapitation, ses idées disparaîtront.
C'est le nombre qui a raison.
On le voit avec des quartiers où le bel idéal républicain n'est plus qu'un vieux souvenir face à une théocratie redoutable qui fait sa place

Les idées reposent sur des êtres vivants pour les porter et les défendre. Quand ces êtres ne naissent pas, elles disparaissent et ce sont d'autres idées portées par d'autres peuples qui occupent les cités.
Raphaëlle a/ont remercié ça
Avatar du membre
par katou
#4553245
J'ajouterais qu'ils ne sont pas naïfs, ils nient la réalité au profit d'idéaux haineux contre l'Occident trop chrétien.
Quand je lis sur ce forum des gôchistes comme si pass qui fait le malin en montrant qu'il serait athée et qui, d'un autre côté défend systématiquement l'islam, ironisant quand on critique mahomet en disant qu'il a créé une idéologie de psychopathe, on a tout compris sur le problème.
Les réalistes disent qu'avec 15% de musulmans dans un pays ou plus facile, dans un quartier, cela devient irréversible car l'idéologie islamique est alors dominante. On ne peut que le constater. C'est soit le non musulman reste à ses risques et périls, soit il part.
Le salafisme a toujours été celui qui domine dans l'islam car l'islam modéré n'existe pas. L'islam avait perdu de sa superbe et certains "chefs" musulmans ont commencé à s'occidentaliser par intérêts sans doute, mais chassez le naturel, il revient au galop, nous le voyons partout en islamie aujourd'hui. Le problème pour nous, non musulmans occidentaux, l'islam n'a jamais perdu de vue son but qui est de dominer le monde entier.
En 2011 j'avais dit dès le début que le printemps arabe allait capoter car ceux qui ont fomenter ce printemps arabe ce n'était pas ceux qui voulaient des démocraties mais le salafisme qui voulait mettre dehors les chefs d'état musulman trop occidentalisés au goût du salafisme dont les frères musulmans en tête. Les salafisme/frères musulmans se sont servis de cette volonté de démocratie d'un petit groupe de musulmans naïfs, donc se sont servis des espoirs d'apostats (selon leurs critères) mais aussi de pauvres hères pour mettre le bazar dans ces pays, chassant ainsi ceux qui ne gouvernaient pas assez avec la charia. C'était bien calculé car ils ont réussi à favoriser l'état islamique etc. Nos chefs d'état occidentaux gauchisants ont évidemment favorisé cette révolution arabe qui allait, comme prévu par le salafisme, capoter au profit de l'islam de toujours.
Dans nos contrées, cet islam de toujours cad l'islam de mahomet, se porte mieux que jamais et toujours avec l'aval de nos gouvernants gôchisants.
Avatar du membre
par katou
#4553276
Patrick Jardin a perdu sa fille Nathalie dans le massacre du Bataclan. Le Monde a consacré un article à sa haine et le journaliste Askolovitch la qualifié d'homme qu'on ne peut pas aider parce qu'il refuse de se soumettre au discours obligatoire de l'islam religion de paix et de l'éloge du vivre ensemble. Patrick Jardin confirme qu'il y a eu des tortures dans le Bataclan, des cadavres sans yeux, mutilés, ... l'horreur au point que des hommes du RAID sont ressortis pour vomir après être entrés dans le Bataclan.
On vous a reproché de faire le jeu de l'extrême droite, d'avoir été récupéré par la facho-sphère ....

J'ai appelé tous les hommes politiques à lutter à mes côtés afin d'empêcher l'inacceptable .... Le problème c'est qu'il n'y a que des gens de droite qui m'ont répondu ... j'ai été victime de la couardise et du manque de courage des politiciens de gauche ...
Se faire traiter d'extrémiste de droite,- donc de facho, de raciste, d'antisémite et de xénophobe- quand on veut simplement défendre un lieu sacré contre les attaques des défenseurs de la barbarie islamique, dans son pays, cela me paraît insupportable.
Ce petit texte en forme de verdict expulse Monsieur Jardin de l’humanité, car un homme véritable, comme Askolovitch doit penser l’être, ça ne s’abandonne pas, surtout à la haine. S’abandonner au mépris social comme le fait notre professeur de morale, ça, en revanche, on peut et c’est même recommandé dans son petit milieu. Quant à la formule : « Un homme émouvant de haine qu’on ne peut pas aider », la fausse compassion hypocrite ne sert qu’à justifier la sentence: au rebut le père inconsolable !
https://www.causeur.fr/patrick-jardin-l ... tch-154943
Avatar du membre
par corsica
#4553435
Saint-Louis a écrit :Hé oui. Mais historiquement la gauche régnante a toujours procédé ainsi, elle a du se trouver un électorat dans la population pour se créer, accéder au pouvoir et y rester.

Avec les voies trouvées dans l'immigration, ce fut du pain béni. Ce fut à la base un premier socle de voies populaires, et puis ensuite la gauche a organisé un flux constant de nouvelles voies potentielles en polarisant définitivement sa politique pour une France "open space".
En quelque sorte, la gauche a vendu notre nation contre des mandats politiques, des postes nationaux et territoriaux...
Par contre vous remarquerez que les personnages politiques de gauche restent rares en tant qu'issus de l'immigration, que ce soit au plan national ou local.
Non non, en 81 les immigrés étaient encore minoritaires ,ce sont bien des français lèche-cul qui ont mis la gauche au pouvoir.
Puis ensuite au bénéfice de lois scélérates, ont pu s'approprier leur voix. [smilie=icon_smile040.gif]
Avatar du membre
par Saint-Louis
#4553451
Je n'ai pas dit que la gauche est une émanation de la population immigrée, elle avait su ratisser entre les deux guerres dans d'autres électorats pour se fonder.
Pour l'élection de 81, je ne me souviens pas de la campagne précisément, mais en ne gagnant qu'à 51,76% de voix contre 48,24% chaque voix a compté pour Mitterrand.

Et puis le lèchage de cul PS--> immigrés est venu rapidement, il faut se souvenir par exemple de la campagne "touche pas à mon pote" de SOS Racisme qui est une pure création socialiste. Sauf erreur c'est 1984.

Une autre séquence souvenir, âmes sensibles attention.
Ce type d'émission était une première, c'est 1981.
Vous me direz, quel rapport avec le sujet de l'islam et de la gauche, et bien c'est toujours pareil, la gauche en faisant la promotion des identités a bien entendu fait la promotion de la religion concernée aussi.
par Courtial
#4553473
Saint-Louis a écrit :
05 nov. 2018, 02:42
Hé oui. Mais historiquement la gauche régnante a toujours procédé ainsi, elle a du se trouver un électorat dans la population pour se créer, accéder au pouvoir et y rester.

Avec les voies trouvées dans l'immigration, ce fut du pain béni. Ce fut à la base un premier socle de voies populaires, et puis ensuite la gauche a organisé un flux constant de nouvelles voies potentielles en polarisant définitivement sa politique pour une France "open space".
En quelque sorte, la gauche a vendu notre nation contre des mandats politiques, des postes nationaux et territoriaux...
Par contre vous remarquerez que les personnages politiques de gauche restent rares en tant qu'issus de l'immigration, que ce soit au plan national ou local.
Dans le document qui nous est donné pour commencer, je vois une jolie pub, mais pas d'argument.

Nous sommes donc en train de vendre un livre, de lancer une opération commerciale, ce n'est pas une analyse politique.
On ne sait pas trop bien ce que vous approuvez : une analyse politique (que vous n'avez pas, à moins que l'auteur vous ait envoyé son bouquin avant publication ou que vous soyez l'auteur lui-même) ou une opération commerciale et une offensive idéologique ?

On ne sait pas.

Je préférerais attendre de voir ce qu'il y a dans le livre, on verra si c'est aussi génial que la pub que vous lui faites sans voir (imaginez par exemple que ce soit une merde, vous ferez quoi ?) mais on peut faire une ou deux observations sur vos propos.

L'idée que la gauche a "toujours" - c'est votre mot été immigrationniste est fausse, c'est un fake. Vous avez le "toujours" beaucoup trop imprudent et trop idéologique. Vous êtes dans ce que Fontenelle appellait "le sophisme de l'éphèmère" (1), vous observez quelque chose depuis peu de temps et vous l'éternisez brutalement comme une vérité absolue. Clémenceau, Léon Blum, Maurice Thorez, Mendès France, René Coty, Georges Marchais, Mitterrand, Chevènement étaient tous unîment immigrationnistes ?

Et s'ils ont gagné des élections, c'était uniquement par un renfort venu de l'immigration ? Vous êtes sérieux ? Les immigrés, d'abord, est-ce qu'ils ont tous le droit de vote ? Non, mais même si c'était le cas, ils voteront tous à gauche ? Pourquoi ça ? Par gratitude ? Vous votez par gratitude, vous ? Je ne sais si vous avez choisi Marine ou Manu, mais c'était pour les remercier de quelque chose ? Vous non, mais eux, oui ?
Admettons même que les étrangers (naturalisés) votent tous à gauche, sans aucune abstention de leur part (hypothèse ridicule), ils vont peser quoi ? Je sais bien que Marine dit que les chiffres sont truqués, qu'en fait il y a 30 millions d'étrangers en France, je suppose que cet énorme affluence de gauchistes se verrait dans les listes électorales, à moins qu'elles soient truquées aussi. Les bourrages d'urne, j'en ai entendu parler (ça semble plus une spécialité de gauche, j'avoue), mais ça ne semble pas le mode privilégié de délinquance chez les clandestins. Vendre du shit, agresser les filles, travailler au noir, OK, mais bourrer les urnes, c'est pas vraiment leur truc.

(1) De mémoire de rose, on n'a jamais vu mourir un jardinier. Les roses croient donc que les jardiniers sont immortels.
Avatar du membre
par Saint-Louis
#4553624
Courtial a écrit :
05 nov. 2018, 20:38
Nous sommes donc en train de vendre un livre, de lancer une opération commerciale, ce n'est pas une analyse politique.
On ne sait pas trop bien ce que vous approuvez : une analyse politique (que vous n'avez pas, à moins que l'auteur vous ait envoyé son bouquin avant publication ou que vous soyez l'auteur lui-même) ou une opération commerciale et une offensive idéologique ?

On ne sait pas.
.../...
L'idée que la gauche a "toujours" - c'est votre mot été immigrationniste est fausse, c'est un fake.
Bon d'abord je ne fais pas une thèse science-po, je ne vends rien, et je n'irai pas lire ce livre j'ai pas le temps.
Simplement je dis :
- la gauche est toujours allée chercher des voix là où il le fallait quand il le fallait pour se fonder et se faire élire, pour autant elle n'est pas constituée de cet électorat, ni sur le niveau politique national, ni au niveau local. La plupart des gens de gauche en effet, sont en réalité des notables qui auraient du rester dans la classe régnante de droite historique, mais qui ont trouvé le bon filon en optant pour des discours et des mesures séduisants (c'est ainsi que la gauche se faire élire en piquant le pognon des riches).
- ce fut le cas jadis dans la classe ouvrière, et lorsque vient le temps ce fut le cas dans la population immigrée
- en étant devenue clairement immigrationniste - disons à partir des années 80 - je crois d'ailleurs qu'elle s'est enfermée dans cette posture politique, se polarisant contre toute régulation et coercition vis à vis de l'immigration, de l'insécurité qui en a découlé, de l'identité nationale... Elle a mis dans le doigt dans un engrenage et maintenant c'est le corps entier qui est dedans !

Donc voilà c'est ainsi que j'ai vu et que je vois toujours la gauche : des gens qui disent faire l'amour mais qui en réalité se prostituent. Ils n'ont pas le privilège de ce vice mais concernant l'immigration c'est particulièrement grave puisque ils ont vendu notre pays pour se donner du boulot et consolider un Etat interventionniste gros consommateur de redistributions de richesses.
Les idées de gauche dont il est fait commerce dans la politique et dans les médias en sont arrivé aujourd'hui à des situations de haute trahison, la conséquence de leur application est qu'en pratique, il n'y a plus aucune frontière.
Lorsque dans d'autres pays des personnalités caricaturales comme Donald Trump, Salvini etc... sont portées au pouvoir en réaction à la dissolution de l'identité nationale, la gauche s'enferme toujours davantage dans sa logique laxiste en prenant le contrepieds de l'autorité qui revient brutalement.
Alors de cette idéologie de gauche il n'y a plus rien à tirer de bon : elle continuera à produire des gestions politiques utopistes déconnectée des réalités mais qui sont toujours un véritable fonds de commerce facile : la bien-pensance, le tout va bien, le circulez il n'y a rien à voir.
Face à cela, une autre politique expansionniste qui est celle de l'islam qui trouve naturellement de quoi prendre racine là où elle n'en avait pas.
par merquaelle
#4553628
Gauche ou droite c'est la même chose :

Sarkozy qui était parait-il de droite, par rapport à l'immigration l'a t-il diminuée ? Non il a fait pire que les autres avant lui.
A t-il réduit le cout global de cette immigration ? Non plus
Alors qu'il avait la majorité à l'assemblée, a t-il supprimé toutes ces lois pro-islam pro-immigration et tout le reste de la même engeance ? Absolument pas
Il aura juste brassé beaucoup d'air et inventé quelques micro-mesures sans aucun effet juste pour faire croire qu'il faisait quelque chose, son bilan est identique à n'importe quel gauchiste

Je ne vous ferais pas la honte de vous parler des gauchistes de droite Chirac et VGE, pères du rapprochement familial.
Courtial a/ont remercié ça
Avatar du membre
par themis_301
#4553883
reminem2 a écrit :
05 nov. 2018, 15:28
À chacun sa religion déviante. A gauche l'islam, à droite le judaïsme.
Ou plutôt comme dit Ali A. Rizvi " La gauche se trompe sur l'islam, et la droite sur les musulmans "
par Courtial
#4554046
Abdel machin dit peut-être ça, mais il me semble qu'on veut arriver à une autre opération : la gauche, c'est le Parrti des Arabes.
Ca vous donne un bon alibi pour aller soutenir la droite, que ce soit l'extrême-droite ou le libéralisme échevelé, mais on reste dans une politique de droite. Qu'on impute à ceci ou cela, le résultat, c'est de faire voter pour la droite et l'extrême droite.
par Jean88
#4554236
C'est sous quels régimes que l'immigration a été encouragée?
Qu'ont fait les régimes de droite (sous Chirac et Sarko par exemple) contre l'immigration?

Quel est le bilan de la droite sur les questions d'islamisation et d'immigration?

Mais pour les bas du front, taper sur la gauche évite de se poser les questions gênantes....

dont les réponses pourraient montrer que la droite aussi est un peu pute avec l'immigration et l'islam....
Avatar du membre
par Napoléon
#4554248
Jean88 a écrit :
07 nov. 2018, 11:55
C'est sous quels régimes que l'immigration a été encouragée?
Qu'ont fait les régimes de droite (sous Chirac et Sarko par exemple) contre l'immigration?

Quel est le bilan de la droite sur les questions d'islamisation et d'immigration?

Mais pour les bas du front, taper sur la gauche évite de se poser les questions gênantes....

dont les réponses pourraient montrer que la droite aussi est un peu pute avec l'immigration et l'islam....
C'est totalement vrai.

Une bonne partie de la droite, courant libéral, est pour l'immigration et donc la musulmane, le patronat ne s'en cache pas et affiche ouvertement son soutien à l'immigration.
Bouteflika : 5eme mandat?

Des généraux qui prennent le pouvoir[…]

brexit: l'opinion change

Réponse de l'intéressé : &quo[…]

Les emmerdeurs se déchainent

À Sorbonne Université, une piè[…]

Mesdames.Messieurs , un abruti ! https://twitter.c[…]