Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui n'est pas spécifique aux autres thèmes

Modérateur : Équipe de modération

#4453331
Ce que les américains pensent de Macron se résume naturellement à çà :

" je ne savais pas trop quoi penser de Macron, mais je suis très content qu’il ait participé aux bombardements, c’est très positif ».

:mdr:
Hollande avait aussi compris que pour être populaire il faut "casser du bougnoul"
#4453335
il est clair que devant le congrés américain macron n'aura pas été le gaullo- mitterrandien qu'il prétend être .
Il a été très diplomate, pour se faire ovationner et passer pour le leader de l' Europe . Et pourtant , il se sera montré plus atlantiste, qu'Européen .
Les démocrates ont été en ligne avec lui à 150% et les républicains à 80% .
Il aurait pu par exemple interpeller les américains sur la nécessité d'avancer sur le conflit israélo palestinien bloqué à cause de la partialité des USA . De même il aurait du protester contre les amendes infligées aux multinationales françaises comme la BNP .

Je ne vois pas bien le gain pour la France d'un tel voyage .Il y a eu trop de mondanités futiles, qui ont focalisé les médias , tandis que le business a été complètement occulté .
#4453528
Macron a deux discours.

celui d'un plan A pour toute chose prétendue écrite dans le marbre,
et
l'autre, celui du plan B, pour ne pas essuyer les plâtres.

Du blabla en grandes pompes, qui ne sert qu'à asseoir, comme prévu, son entregent de diplomate de la paix des ménages dans le monde, et de dompteur frais émoulu d'ours mal léchés ...

Avec les Usa, 1ère puissance mondiale... plan A, Macron réussit à infléchir " l'intempérance " de Trump, il peut toujours en rêver,
....ou plan B, il espère devenir un vassal de haut rang du rouquemoute, dont la politique du rentre-dedans rustique contre les belliqueux, fait la preuve de la crainte qu'il inspire.

Avec Poutine, prochainement.....pas question de poutous et de prise affectueuse du petit doigt, sauf peut-être sur un tatami avec Kumi Kata viril de rigueur. Uchi-Mata, Kakato-Geri et Ippon ? :)
Poutine a déclaré qu'il n'était pas le larbin, ni la fiancée de l'occident....

Peut-être Macron parviendra-t-il à se hisser à une place honorable sur le podium de la politique internationale, si au terme de ses entrevues, les deux Grizzlis finissent
par se serrer la pogne sans se griffer les poignets.

Macron aura été un entremetteur utile à la cause des puissants. Et on en oubliera le cocu de l'affaire de ce multilatéralisme inavouable... 8-)
#4453686
agri-info-intox a écrit :
26 avr. 2018, 10:31
il est clair que devant le congrés américain macron n'aura pas été le gaullo- mitterrandien qu'il prétend être .
selon De Gaulle lui-même Mitterrand n'était pas gaulliste, mais une arsouille...
Il a été très diplomate, pour se faire ovationner
il a fait le beau devant son Maître. Un hybride de Sarkozy et Hollande.
il aurait du protester contre les amendes infligées aux multinationales françaises comme la BNP .
les Etats-Unis avaient fait un chantage, une extorsion de maffieu brutal, un racket, en menaçant de virer les banques françaises de Wall Street si la France n'obtempérait pas. Hollande aurait du dire: "ok, virez-nous de Wall Street, que le monde voit bien vos belles méthodes, et nous on sort de l'OTAN et on va dans le lit des Chinois et des Russes." Cela aurait coupé le siffler à Washington. Vous n'imaginez tout de même pas des sanctions contre la France? des frappes aussi?
Mais ces triples buses de trous-du-cul du gouvernement français et de tous les hauts fonctionnaires du Quai de l'Horreur, se sont baissés comme un seul homme en gémissant.
C'est hallucinant, de l'ordre de "tournes-toi que j'te mettes", et l'autre qui se tourne en s'excusant de ne pas s'être baissé plus tôt. Peut-être l'habitude acquise depuis 1940 qui sait?
Je ne vois pas bien le gain pour la France d'un tel voyage.
Macron comme Hollande comme Sarkozy est un fat. Il s'est fait caresser derrière l'oreille en remuant la queue et il aime ça. Les journaleux élyséens écrivent là-dessus combien le Président est Grandissime.
Et toute la planète se bidonne.
#4455624
Macron, c'est du bidon !

Durant son voyage de trois jours aux USA, Macron n'a pas cessé de faire référence à l'amitié indéfectible franco-américaine. Le problème, c'est que la réalité historique dément cette amitié indéfectible dont parle le mondialiste Macron.

La légende a actuellement nourri un mythe qui sert régulièrement, comme on a pu le voir au cours de la visite officielle d'Emmanuel Macron à Washington, à lancer des appels de rapprochement franco-américain.

Bien sûr, il fut question de << l'amitié indéfectible >> de notre pays avec les États-Unis, et de nos deux peuples qui, dit-on, furent toujours amis. On a même parlé des valeurs qui nous sont communes, de notre même amour de la liberté et de la justice. Le Donald en gloussait de plaisir et de joie.

Les américains n'arrêteront pas de m'amuser lorsqu'ils prétendent que, c'est parce que Lafayette est venu les aider à conquérir leur indépendance, qu'ils sont venus à leur tour libérer la France de ses occupants nazis. Quel bel habillage cosmétique de la réalité historique et que ne ferait-on pas pour mener à bien le traité atlantique qui favorise leur pays. De plus, il faut rappeler à ces Français ingrats de nature, qu'ils feraient peut-être bien de montrer un peu plus de fidélité à cette Amérique qui a tant fait pour eux. Nos << amis >> américains pensent-ils qu'il soit bon d'enjoliver le passé avec un mythe qui repose sur des illusions et des déformations de la réalité ? Sont-ils assez naïfs pour croire que Louis XVI a envoyé ses soldats se faire tuer chez eux pour les beaux yeux de leur idéal de liberté ? Louis XVI mes amis, luttait d'abord contre la monarchie britannique, et la révolte des "Treize colonies" fut une opportunité d'affaiblir notre ennemi héréditaire ! Ce fut aussi une manière de se venger de notre défaite au Canada.

Faut-il rappeler que durant la guerre de Sept Ans, les américains qui étaient en fait des anglais, s'étaient montrés particulièrement hostiles à la France, et les Français étaient bien loin d'être leurs alliés naturels. N'est-ce pas contre les Français que George Washington, qui était alors commandant de la milice, combattit dans les batailles ? Cette soi-disant << amitié indéfectible >> dont parle le Macron, n'était en réalité, rien d'autre qu'une << alliance de circonstance >> pleine d'arrières pensées. Un froid calcul de "Realpolitik" avant l'heure. Faut-il également mentionner que les relations franco-américaines n'eurent rien d'amicale pendant le Directoire et le Consulat, et qu'en fait, elles ne firent que se dégrader à un tel point, que pendant "cinq ans" elles cumulèrent en une guerre navale.

Les grands romantiques "yankees" voudraient nous faire gober que leur pays nous a envoyé ses troupes en 1917 et 1944 par amitié pour Yorktown ?!? Soyons sérieux, voulez-vous ? La vérité, c'est que si l'Amérique isolationniste s'est enfin décidée d'entrer en guerre en 1917, c'est que les sous-marins allemands décimaient leurs navires de commerce. Au début de la deuxième guerre mondiale, les américains étaient tellement préoccupés par la liberté de NOTRE pays, qu'ils envoyèrent un ambassadeur à Vichy ! Ils n'ont reconnu la "France Libre" qu'en 1942 et encore sous la pression de Churchill. Ils ne considéraient même pas la France comme une puissance digne de ce nom, et rechignaient à traiter avec le général de Gaulle qu'ils détestaient, préférant Giraud. Ils ont d'ailleurs tout fait pour garder la France à l'écart des entretiens stratégiques. Actuellement, au lieu de << libérer >> la France, ils avaient l'intention d'y installer une "administration provisoire" et de substituer notre monnaie nationale pour une monnaie d'occupation. C'était sans compter sur la vigilance du général de Gaulle qui veillait sur les intérêts de la France. Cette soi-disant << amitié indéfectible >> n'était en fait qu'un conte de fées
GTH a/ont remercié ça
#4455697
Pour l'instant, Macron s'est cogné sur deux murs
Le mur Trump qui ne veut absolument pas de l'accord actuel
Le mur Iran qui refuse toute nouvelle condition en plus dans l'accord actuel.
Du coup Macron fait de la dialectique
à Trump il propose un nouvelle accord
à l'IRAN, il dit qu'il ne renégocie pas l'accord mais qu'il veut des nouveaux accords en plus sur d'autres plans.
mais ce n'est pas trop convainquant.
#4455758
Le 25 avril aux Etats-Unis Emmanuel Macron répondait aux questions d’étudiants . Il a notamment déclaré que 90% des gens venant d’Afrique le faisaient pour des raisons économiques. De quoi faire s’interroger sur les fake news circulant depuis des années sur les « migrants fuyant la guerre ».
video



https://www.breizh-info.com/2018/04/29/ ... conomiques
____________________________________________

Ceci dit, Macron ne nous constate rien de surprenant.
#4455806
themis_301 a écrit :
30 avr. 2018, 17:42
Le 25 avril aux Etats-Unis Emmanuel Macron répondait aux questions d’étudiants . Il a notamment déclaré que 90% des gens venant d’Afrique le faisaient pour des raisons économiques. De quoi faire s’interroger sur les fake news circulant depuis des années sur les « migrants fuyant la guerre ».
il y a les deux, des migrants fuyant la guerre et des migrants économiques, plus nombreux, d'où le taux d'acceptation des demandes
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html
#4455907
danielfr40 a écrit :
30 avr. 2018, 15:24
Pour l'instant, Macron s'est cogné sur deux murs
Le mur Trump qui ne veut absolument pas de l'accord actuel
Le mur Iran qui refuse toute nouvelle condition en plus dans l'accord actuel.
Du coup Macron fait de la dialectique
Chine et Russie ont exprimé avec l'Iran que les accords en cours ne sont pa négociables, et l'Iran a déclaré que la rupture des accords induira la reprise du programme nucléaire.
Retour à la case départ. Cela finira en guerre ou pas.
Les amendes gigantesques contre les banques française sous Hollande, ont été le chantage des Etats-Unis pour sommer la France de se tenir à carreau. Or, le gouvernement Hollande, dans lequel se trouvait Macron à un poste clef (Bercy) et les marcronistes, a donné dans ce chantage comme un seul homme.
Clairement l'ambition de la France est de rester dans les bonnes grâces des Etats-Unis, visiblement considérés comme les Maîtres du Monde, sans s'occuper ni de principes ni de valeurs, ni même d'intérêt national rationnel et légitime.
Bon, c'est comme ça, une république bananière comme d'autres.
#4455915
Chevalier du temple a écrit :
30 avr. 2018, 12:58
Macron, c'est du bidon !
Durant son voyage de trois jours aux USA, Macron n'a pas cessé de faire référence à l'amitié indéfectible franco-américaine. Le problème, c'est que la réalité historique dément cette amitié indéfectible dont parle le mondialiste Macron.

La légende a actuellement nourri un mythe qui sert régulièrement, comme on a pu le voir au cours de la visite officielle d'Emmanuel Macron à Washington, à lancer des appels de rapprochement franco-américain.

Bien sûr, il fut question de << l'amitié indéfectible >> de notre pays avec les États-Unis, et de nos deux peuples qui, dit-on, furent toujours amis. On a même parlé des valeurs qui nous sont communes, de notre même amour de la liberté et de la justice. Le Donald en gloussait de plaisir et de joie.

Les américains n'arrêteront pas de m'amuser lorsqu'ils prétendent que, c'est parce que Lafayette est venu les aider à conquérir leur indépendance, qu'ils sont venus à leur tour libérer la France de ses occupants nazis. Quel bel habillage cosmétique de la réalité historique et que ne ferait-on pas pour mener à bien le traité atlantique qui favorise leur pays. De plus, il faut rappeler à ces Français ingrats de nature, qu'ils feraient peut-être bien de montrer un peu plus de fidélité à cette Amérique qui a tant fait pour eux. Nos << amis >> américains pensent-ils qu'il soit bon d'enjoliver le passé avec un mythe qui repose sur des illusions et des déformations de la réalité ? Sont-ils assez naïfs pour croire que Louis XVI a envoyé ses soldats se faire tuer chez eux pour les beaux yeux de leur idéal de liberté ? Louis XVI mes amis, luttait d'abord contre la monarchie britannique, et la révolte des "Treize colonies" fut une opportunité d'affaiblir notre ennemi héréditaire ! Ce fut aussi une manière de se venger de notre défaite au Canada.

Faut-il rappeler que durant la guerre de Sept Ans, les américains qui étaient en fait des anglais, s'étaient montrés particulièrement hostiles à la France, et les Français étaient bien loin d'être leurs alliés naturels. N'est-ce pas contre les Français que George Washington, qui était alors commandant de la milice, combattit dans les batailles ? Cette soi-disant << amitié indéfectible >> dont parle le Macron, n'était en réalité, rien d'autre qu'une << alliance de circonstance >> pleine d'arrières pensées. Un froid calcul de "Realpolitik" avant l'heure. Faut-il également mentionner que les relations franco-américaines n'eurent rien d'amicale pendant le Directoire et le Consulat, et qu'en fait, elles ne firent que se dégrader à un tel point, que pendant "cinq ans" elles cumulèrent en une guerre navale.

Les grands romantiques "yankees" voudraient nous faire gober que leur pays nous a envoyé ses troupes en 1917 et 1944 par amitié pour Yorktown ?!? Soyons sérieux, voulez-vous ? La vérité, c'est que si l'Amérique isolationniste s'est enfin décidée d'entrer en guerre en 1917, c'est que les sous-marins allemands décimaient leurs navires de commerce. Au début de la deuxième guerre mondiale, les américains étaient tellement préoccupés par la liberté de NOTRE pays, qu'ils envoyèrent un ambassadeur à Vichy ! Ils n'ont reconnu la "France Libre" qu'en 1942 et encore sous la pression de Churchill. Ils ne considéraient même pas la France comme une puissance digne de ce nom, et rechignaient à traiter avec le général de Gaulle qu'ils détestaient, préférant Giraud. Ils ont d'ailleurs tout fait pour garder la France à l'écart des entretiens stratégiques. Actuellement, au lieu de << libérer >> la France, ils avaient l'intention d'y installer une "administration provisoire" et de substituer notre monnaie nationale pour une monnaie d'occupation. C'était sans compter sur la vigilance du général de Gaulle qui veillait sur les intérêts de la France. Cette soi-disant << amitié indéfectible >> n'était en fait qu'un conte de fées
Votre historique des relations franco-américaines est un petit chef d’œuvre. C’est précis, simple, compréhensible, aussi j’actionne le bouton merci Chevalier du Temple.
#4455934
conan le cimmerien a écrit :
01 mai 2018, 08:04
parait que l arbre a deja ete enlevé lol
va finir en bois de chauffage
NON...............il a été mis en quarantaine selon la loi américaine et sera replanté à la fin de cette période.
#4455945
retraite en colere a écrit :
26 avr. 2018, 09:57
la Brigitte , elle ne représente rien
si, son couturier :D
Ils ont trouvé le mannequin idéal, hyper exposé et qui a le physique des clientes et qui ne se fait pas payer [smilie=gorgeous.gif]
#4455951
danielfr40 a écrit :
30 avr. 2018, 15:24
Pour l'instant, Macron s'est cogné sur deux murs
Le mur Trump qui ne veut absolument pas de l'accord actuel
Le mur Iran qui refuse toute nouvelle condition en plus dans l'accord actuel.
Du coup Macron fait de la dialectique
à Trump il propose un nouvelle accord
à l'IRAN, il dit qu'il ne renégocie pas l'accord mais qu'il veut des nouveaux accords en plus sur d'autres plans.
mais ce n'est pas trop convainquant.
la suite sera intéressante . La question reste de savoir si l' Europe suivra Trump ou Poutine .

les américano sionistes sont piègés par la Corée du Nord, qui a supporté les sanctions internationales pour se doter de l'arme nucléaire . Et maintenant Kim accepte de négocier avec le camp américain, car il est en position de force, puisqu'il maitrise la dissuasion nucléaire .
Beaucoup en Iran voudraient adopter cette ligne, faire le gros dos, pour ensuite être plus fort, une fois doté de la dissuasion nucléaire
#4455971
Le Président de la République s’est entretenu pendant plus d'une heure par téléphone aujourd’hui, dimanche 29 avril, avec le Président iranien Hassan Rohani.
Le Président de la République a fait part de son souhait que les acquis de la négociation de 2015 soient préservés et que les discussions puissent s'ouvrir sur les trois sujets additionnels indispensables que sont le contrôle de l'activité nucléaire après 2025, le programme balistique de l'Iran et les principales crises régionales.
Le Président de la République française et le Président iranien sont convenus de travailler principalement dans les prochaines semaines sur la préservation du contenu de l'accord de 2015 dans toutes ses composantes, ainsi que sur la situation au Yémen et en Syrie.

Sur ces sujets, en lien avec les membres permanents du Conseil de sécurité, et les partenaires européens et régionaux, il a été convenu que les conseillers et ministres puissent travailler étroitement dans les jours et semaines à venir.
Le Président de la République a pour sa part rappelé que la France restera dans le cadre de l'accord de 2015, et œuvrera pour obtenir des avancées sur les trois autres sujets évoqués. Il a insisté sur la nécessité d'éviter toute escalade de tension dans la région.

http://www.elysee.fr/communiques-de-pre ... an-rohani/
  • 1
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 14

Vous affirmez que la France diffère, s'agit[…]

Chaque chose en son temps, Dieu reconnaîtra […]

l'affaire Dettinger

Faudrait pas vous emballer ....ce n'est pas le b[…]