Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui n'est pas spécifique aux autres thèmes

Modérateur : Équipe de modération

#3869560
une chose est certaine quand on voit le nombre de fil sur le fn ou marine le pen sur les forums , ca sert deja a une chose sure : FAIRE PARLER !!!!


et aussi FAIRE OUBLIER LES VRAIS PROBLEMES !! et oui, quand on degoise sur le fn , on ne pense pas au 5 millions de chomeurs !!!!et au desastre actuel !!!
#3869567
Simplet a écrit :
jeanmariejetaime a écrit :Vous avez raison, Saint Jean Marie c'est un peu précipité. Mon papa spirituel sera donc béatifié quand il ne sera plus. Ne précipitons donc pas les choses et souhaitons encore longue vie à Monsieur Jean Marie Le Pen, Maitre quenelier depuis 40 ans et dernier résistant de France.
Wow, je ne sais pas ce qu'il fume celui la, mais je crois que même en Jamaïque il le rendrait illégal...
Je fume des gauloises que je roule moi même avec de l'OCB bleu. Cela revient moins cher et surtout c'est moins toxique que de boire les mensonges que nous impose le système. Si un jour le cancer m'emporte ce sera peut être à cause du tabac et c'est peut être mieux que d'être atteint par le cancer de l'intelligence qui touche 82% du bon peuple.
Modifié en dernier par jeanmariejetaime le 14 mai 2015, 18:32, modifié 1 fois.
#3870026
Marine Le Pen souhaite élargir l'audience de sa formation politique, se voulant de droite,sur les questions securitaires, identitaires et européennes, mais développant un discours économiques qui parvient à mobiliser partiellement un électorat populaire qui a du mal à se retrouver dans une gauche démocrate, qui ne croit pas davantage aux sirènes du collectivisme ou de la révolution, qui fut amplement oublié par la droite néo libérale sous Sarkozy.

Mais, pour accéder et entrer en responsabilité, il faut construire des majorités, et le FN semble dans l'incapacité de se trouver des points d'accords avec la droite ou la gauche, qui s'unissent, d'ailleurs, afin de s'opposer à cette formation. De ce fait, elle sert davantage de variables d'ajustements et de canalisation d'un mécontentement populaire, souhaitant promouvoir d'autres idées que de force politique capable, sans renier ses valeurs, d'influer sur l'avenir !
#3870032
Sangtriste a écrit :
droopynet a écrit :
gondebaud a écrit :Jean Marie Le PEN a surtout été financé par la secte MOON qui pensait lutter contre l'idéologie communiste en Europe.
En son temps, il fut instrumentalisé par le PS pour contrer la majorité RPR de l'époque.

PS : je vous en prie, ne l'appelez pas "saint jean marie", c'est une injure pour les sanctifiés.

un truc qui commencait bien : lutter contre le communisme !!
Le FN a quand même contribué à tuer le communisme.
Heu .... Plutôt les socialos en 81 avec Mitterrand !!!
#3870079
Jack Bristow a écrit :Marine Le Pen souhaite élargir l'audience de sa formation politique, se voulant de droite,sur les questions securitaires, identitaires et européennes, mais développant un discours économiques qui parvient à mobiliser partiellement un électorat populaire qui a du mal à se retrouver dans une gauche démocrate, qui ne croit pas davantage aux sirènes du collectivisme ou de la révolution, qui fut amplement oublié par la droite néo libérale sous Sarkozy.

Mais, pour accéder et entrer en responsabilité, il faut construire des majorités, et le FN semble dans l'incapacité de se trouver des points d'accords avec la droite ou la gauche, qui s'unissent, d'ailleurs, afin de s'opposer à cette formation. De ce fait, elle sert davantage de variables d'ajustements et de canalisation d'un mécontentement populaire, souhaitant promouvoir d'autres idées que de force politique capable, sans renier ses valeurs, d'influer sur l'avenir !
Je n'avais pas vu que Mme Le Pen avait des idées. Elle a des slogans, bien démagos et un pseudo programme bourré d'incohérences.

Quelles idées originales et pertinentes a t'elle donc?

Pour l'instant au bout de plus de 700 pages de posts, le résultat est proche du néant! Les frontistes ne semblent pas en mesure d'avancer la moindre idée de Mme le Pen! Ce qui est normal, car après analyse du machin bavard pompeusement appelé programme du FN, on voit: en sécurité, quasiment rien. en matière d'immigration, à côté des réalités et sur le plan économique, elle est proprement grotesque!
#3870113
Elle a un projet que tu trouveras, facilement sur le site du FN, quand d'autres préfèrent s'enfoncer dans les organisations internes s'éloignant encore davantage des réalités de la majorité des citoyens.

Pour en revenir au sujet, Mélenchon essaye, lui aussi, de construire une alternative, de gauche, à la politique des démocrates gouvernementaux, mais des divisions internes, des incohérences sur le positionnement rendent cette démarche assez peu efficace. Aussi bien à gauche, qu'à droite, ou au FN, la recomposition politique semble aller vers des grandes familles politiques démocrate et Républicaine avec les nationaux qui se restructurent, voulant rompre avec des thèmes du passé tels que l'Algérie ou les nostalgies et l'autre gauche qui hésite entre assumer un collectivisme fervent, l'esprit révolutionnai

Est ce là l'avenir du fonctionnement politique ? Si oui, et bien nous serions dans le système des USA, permettant, par des primaires de désigner le représentant de chacune de ces familles politiques. Je ne suis pas encore persuadé que cela corresponde à l'histoire, majoritaire, d'un pays adepte du pluralisme mais après tout, pourquoi pas.
#3871436
spitfire a écrit :
Jack Bristow a écrit :Marine Le Pen souhaite élargir l'audience de sa formation politique, se voulant de droite,sur les questions securitaires, identitaires et européennes, mais développant un discours économiques qui parvient à mobiliser partiellement un électorat populaire qui a du mal à se retrouver dans une gauche démocrate, qui ne croit pas davantage aux sirènes du collectivisme ou de la révolution, qui fut amplement oublié par la droite néo libérale sous Sarkozy.

Mais, pour accéder et entrer en responsabilité, il faut construire des majorités, et le FN semble dans l'incapacité de se trouver des points d'accords avec la droite ou la gauche, qui s'unissent, d'ailleurs, afin de s'opposer à cette formation. De ce fait, elle sert davantage de variables d'ajustements et de canalisation d'un mécontentement populaire, souhaitant promouvoir d'autres idées que de force politique capable, sans renier ses valeurs, d'influer sur l'avenir !
Je n'avais pas vu que Mme Le Pen avait des idées. Elle a des slogans, bien démagos et un pseudo programme bourré d'incohérences.

Quelles idées originales et pertinentes a t'elle donc?

Pour l'instant au bout de plus de 700 pages de posts, le résultat est proche du néant! Les frontistes ne semblent pas en mesure d'avancer la moindre idée de Mme le Pen! Ce qui est normal, car après analyse du machin bavard pompeusement appelé programme du FN, on voit: en sécurité, quasiment rien. en matière d'immigration, à côté des réalités et sur le plan économique, elle est proprement grotesque!

Bonjour,

Vous êtes naïf. Les individus ne cherchent pas nécessairement le programme qui serait "objectivement le plus valable". Pour le FN une bonne partie des soutiens veulent autre chose comme la possibilité de "renverser la table". Les partis classiques ont un peu contribué à une radicalisation d'une partie de la population.

Par exemple les Français moyens ont vu leurs condition de vie stagner sur 20 ans au moment où c'était l'euphorie pour les populations immigrées par rapport à leurs pays d'origine. Le côté bonasse de la République solidaire ça ne prend pas à tous les étages de la société. Pour un grand nombre de personnes le rapport entre les contributions et les rétributions s'est progressivement détérioré. Ce n'est pas sans raison que le PS au pouvoir exonère plus de 50% des ménages d'impôts sur le revenu. Quitte à faire trinquer ceux du dessus.

Pour le type du FN toutes ces manoeuvres sont sans intérêt puisque le but recherché est de renverser la classe politique, le fameux UMPS.

Vous vous imaginez que l'individu va entendre raison si on lui présente un papier bien écrit. C'est un point vue scolaire.

Cordialement.
#3871452
zenon a écrit : Bonjour,

Vous êtes naïf. Les individus ne cherchent pas nécessairement le programme qui serait "objectivement le plus valable". Pour le FN une bonne partie des soutiens veulent autre chose comme la possibilité de "renverser la table". Les partis classiques ont un peu contribué à une radicalisation d'une partie de la population.
C'est vrai, mais n'est ce pas jeter le bébé avec l'eau du bain?

On peut râler contre la médiocrité ou la légèreté de certains poltiques, mais est ce une raison pour aller se jeter dans les mains de la première gueularde venue?
Par exemple les Français moyens ont vu leurs condition de vie stagner sur 20 ans au moment où c'était l'euphorie pour les populations immigrées par rapport à leurs pays d'origine.


Euphorie? N'exagérez pas.
Le problème de l'immigration est beaucoup plus complexe que cela.
Le côté bonasse de la République solidaire ça ne prend pas à tous les étages de la société. Pour un grand nombre de personnes le rapport entre les contributions et les rétributions s'est progressivement détérioré. Ce n'est pas sans raison que le PS au pouvoir exonère plus de 50% des ménages d'impôts sur le revenu. Quitte à faire trinquer ceux du dessus.
certes, mais le FN propose d'aller encore plus loin avec ses 200 euros pour les salaires faibles
Pour le type du FN toutes ces manoeuvres sont sans intérêt puisque le but recherché est de renverser la classe politique, le fameux UMPS.
Oui, même si l'UMPS n'existe que dans la langue de bois frontiste.
Vous vous imaginez que l'individu va entendre raison si on lui présente un papier bien écrit. C'est un point vue scolaire.
Non, mais il a aussi la possibilité de découvrir que les Le Pen sont de purs escrocs "intellectuels".
#3871524
spitfire a écrit :
zenon a écrit : Bonjour,

Vous êtes naïf. Les individus ne cherchent pas nécessairement le programme qui serait "objectivement le plus valable". Pour le FN une bonne partie des soutiens veulent autre chose comme la possibilité de "renverser la table". Les partis classiques ont un peu contribué à une radicalisation d'une partie de la population.
C'est vrai, mais n'est ce pas jeter le bébé avec l'eau du bain?

On peut râler contre la médiocrité ou la légèreté de certains poltiques, mais est ce une raison pour aller se jeter dans les mains de la première gueularde venue?
Par exemple les Français moyens ont vu leurs condition de vie stagner sur 20 ans au moment où c'était l'euphorie pour les populations immigrées par rapport à leurs pays d'origine.


Euphorie? N'exagérez pas.
Le problème de l'immigration est beaucoup plus complexe que cela.
Le côté bonasse de la République solidaire ça ne prend pas à tous les étages de la société. Pour un grand nombre de personnes le rapport entre les contributions et les rétributions s'est progressivement détérioré. Ce n'est pas sans raison que le PS au pouvoir exonère plus de 50% des ménages d'impôts sur le revenu. Quitte à faire trinquer ceux du dessus.
certes, mais le FN propose d'aller encore plus loin avec ses 200 euros pour les salaires faibles
Pour le type du FN toutes ces manoeuvres sont sans intérêt puisque le but recherché est de renverser la classe politique, le fameux UMPS.
Oui, même si l'UMPS n'existe que dans la langue de bois frontiste.
Vous vous imaginez que l'individu va entendre raison si on lui présente un papier bien écrit. C'est un point vue scolaire.
Non, mais il a aussi la possibilité de découvrir que les Le Pen sont de purs escrocs "intellectuels".

Bonjour,

Ce n'est pas exact de ne voir que des escrocs intellectuels là où il y a le FN. Une chose est marquante est que dans le jeu de l'opposition classique droite gauche les thèmes sont enfermés dans un espace national souvent futile. Est-ce plus juste de rembourser 2 pilules au lieu 3 si on gagne 1050 au lieu de 955 ? Ce côté bonasse de la République solidaire à grand renforts de triturations techniques finit par lasser.

Paradoxalement le FN ne se contente pas du national mais porte à la conscience des individus des aspects litigieux des politiques internationales ou Européennes. Par exemple à cette idée que nous devons partager la croissance avec la misère du monde il y a de fortes résistances voir d'oppositions. Ce schéma une fois installé on ne sait plus quand il cesse.

La droite et la gauche visent des thèmes qui sont prolifiques une fois enfermés dans le cadre national franco-français. Il y a beaucoup trop de préoccupations marginales pour déceler une tendance réelle qui soit au moins un peu novatrice. L'impression de marche somnambulique vers le socialisme ne fait qu'attiser le désir d'en découdre.

Le FN tient son succès de la mise en cause des déterminants internationaux dans la politique nationale. C'est tout à fait différent. Là où le socialiste vous dit qu'il faut lutter contre inégalités sociales depuis 40 ans et l'ump de prendre le même chemin mais à reculons. Le tout c'est une société dirigiste et cela incite au FN. Les gens diront dirigiste étatique pour dirigiste étatique autant un changement radical de décors. Mais ce coup ci avec l'espoir de se détacher des orientations internationales.

Je sais, vous allez dire que tant que je n'ai pas pondu un papier dans les strictes canons de la thèse d'Etat et bien il n'y a pas de déterminants internationaux. Et que pour parler d'immigration il faut des compétences en physique nucléaire ou en biochimie moléculaire.

Cordialement.
#3871530
La finalité est que toutes ces formations songent à leurs avancées et intérêts électoraux, parfois. Sarkozy et son cortège d'illusions, de promesses à l'encontre des contribuables et entreprises à qui il promets tout mais privera de leurs débouchés commerciaux s'il pratiquait la politique qu'il propose, Marine Le Pen qui laisse croire que les résolutions des difficultés complexes peuvent être immédiates ou d'autres qui s'adressent à des citoyens en leur promettant toujours plus alors que nous avons des déficits budgétaires et un endettement préoccupant.

Tout cela ne fait que renforcer l'abstention, le vote blanc, ce qui favorise, évidemment les corporations et ceux qui influent sur la vie politique....Au contraire il faut décider de notre avenir et s'engager, participer aux scrutins, peser, alerter nos élus, bref, occuper le terrain ou défaut s'organiser pour ne plus laisser les autres décider. Si les français ne le font pas, qui le fera ?
#3871576
Bonjour,

Pour répondre à cette question à savoir pourquoi Mélenchon ne sert à rien ? Tout simplement parce que Mélenchon estime faussement que les individus se regroupent en fonction du capital. Il est persuadé que c'est le capital qui oppose les individus. A ce titre toute forme de rivalité, religieuse ou ethnique n'est qu'une illusion qui se révèle au travers de l'étude du capital. L'individu c'est son revenu. C'est une classification assez sommaire mais qui présente l'avantage d'être manipulable au plus vite par les bureaucraties.

Sur l'immigration Mélenchon est persuadé que le monde n'a pas changé depuis le 19éme siècle. Il n'y a pas de différence qualitative ou quantitative qui puissent éloigner de la certitude que les immigrés constituent le capital productif de la société. Une chance pour la société dans une situation où l'emploi disparaît et où la solidarité sociale doit s'armer de puissantes bretelles pour faciliter l'accès égalitaire à toutes sortes de prestations sociales.

Ceci étant derrière son côté grande gueule Mélenchon n'est pas un violent. Il est persuadé que le Droit évoluera dans le sens de la pulvérisation du capital. Du moins en France, ailleurs ce sera plus difficile. De plus Mélenchon tient pour acquis que les idées politiques naissent en France puis se diffusent lentement vers une périphérie attardée comme l'Amérique l'Orient ou l'Asie.

Le Printemps Arabe a été pour lui un grand espoir de voir le marxisme s'appliquer en Tunisie et en Egypte. Après tout il n'y a pas que les pays riches qui peuvent virer au consumérisme socialiste. Manque de pot avec 2 siècles de retard c'est difficile de réunir "les conditions objectives" d'un renversement de "classes sociales".

Cordialement.
#3871890
Au travers des enseignements, excès, parfois et échecs du collectivisme, de nombreux pays, dans le monde, restent attachés aux libertés économiques et au capitalisme. L'organisation ne peut donc être que dans les nuances et le degré d'application de ces libertés. Cette dernière n'étant efficace qu'étant assortie de la responsabilité, il faudra bien définir ce qu'est cette dernière pour que ce modèle préserve ses vertus.

Mélenchon souhaite que ce modèle soit favorable aux uns, les libéraux, aux autres, bref, c'est de la politique, il n'en demeure pas moins que, le fonctionnement institutionnel exigeant la construction de majorité, les excès ou positions dures, radicales ne parviennent pas à s'imposer. C'est donc stérile et il vaut mieux être déterminé, constant en fixant des objectifs réalistes que de chercher à tout obtenir et donc, finalement n'aboutir qu'à la mise à l'écart de citoyens qui ont tant d'exigences, d'espérances. Cela est aussi valable pour les uns que pour les autres !
#3872059
Jack Bristow a écrit :Au travers des enseignements, excès, parfois et échecs du collectivisme, de nombreux pays, dans le monde, restent attachés aux libertés économiques et au capitalisme. L'organisation ne peut donc être que dans les nuances et le degré d'application de ces libertés. Cette dernière n'étant efficace qu'étant assortie de la responsabilité, il faudra bien définir ce qu'est cette dernière pour que ce modèle préserve ses vertus.

Mélenchon souhaite que ce modèle soit favorable aux uns, les libéraux, aux autres, bref, c'est de la politique, il n'en demeure pas moins que, le fonctionnement institutionnel exigeant la construction de majorité, les excès ou positions dures, radicales ne parviennent pas à s'imposer. C'est donc stérile et il vaut mieux être déterminé, constant en fixant des objectifs réalistes que de chercher à tout obtenir et donc, finalement n'aboutir qu'à la mise à l'écart de citoyens qui ont tant d'exigences, d'espérances. Cela est aussi valable pour les uns que pour les autres !
Bonjour,

Vous ne faîtes que fabuler. Exemple récent il est question d'attribuer des quotas d'immigrés aux pays Européens toujours dans ce même cadre international du partage de la misère du monde. Le problème est que selon le FN ce genre de décision passe au-dessus de la tête des citoyens à qui on ne demande pas l'avis.

Le succès du FN est bien là, dans la mise en cause des déterminismes internationaux qui s'imposent à la volonté des Peuples.

Cordialement.
#3873094
Jack Bristow a écrit :Vouloir instaurer des quotas me semble assez contraire aux souverainetés nationales, aux attentes des migrants et aux réalités. Peut être devrions nous d'abord nous interroger sur les motivations de ces mouvements migratoires pour, enfin, parvenir à les réduire !
Bonjour,

Il faut s'interroger et mener un débat qui mobilise les profondeurs de l'inconscient.

Cordialement.
La France n’est plus une démocratie

@babiscus ... Pas du tout, c'est pas noir ou bla[…]

Faut-il être Malthusianiste

Tu ne réponds toujours pas à ma qu[…]

Les retraites

En ce qui me concerne, je l'ai prise &agrav[…]

VOS textes, VOS mots

Malheureusement une grande purge est néces[…]