Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui n'est pas spécifique aux autres thèmes

Modérateur : Équipe de modération

#4297970
Bonjour à vous toutes et tous,

Je suis chinois et j'habite en France depuis 10 ans. Je m'inquiète de plus en plus de l'avenir de la France. Je suis en train d'écrire un livre pour proposer ma "certain idée de la France". Ce livre sera titré : "Si j'étais le président de la République". Peut-être c'est le premier pas pour 2022. Voici la préface. Qu'est-ce que vous pensez cette idée ? Et qu'est-ce que vous voulez chercher dans ce livre? Je vous remercie beaucoup !

Préface

Entre les États-Unis et la Chine, il y a la France ;
Entre Washington et Pékin, il y a Paris ;
Entre l’anglais et le chinois, il y a le français ;
Entre la puissance et la force, il y a l’intelligence.
La nation intelligente existe de deux façons :
Selon l’amour et selon la liberté.
Le poème, c’est l’amour ;
La Révolution, c’est la liberté.
La France est un poème dans la Révolution.

Je suis chinois, démocrate de l’Empire du Milieu, habitant de Paris, Capitale des Peuples.
J’aime la France depuis la Coupe du monde de football en 1982, j’adorais Platini quand j’étais un enfant. Je suis touché par la littérature française grâce à Notre-Dame de Paris, j’admirais Victor Hugo quand j’étais un adolescent. Je suis ivre dans l’histoire française où la Révolution chante, je m’engage à la démocratie quand je suis devenu un homme indépendant.
Dès lors, c’est la liberté qui guide mon destin.

En 2007, à l’âge de 33 ans, j’ai résigné ma fonction au gouvernement à Shanghai, Avec mon rêve d’être « Tocqueville chinois », je suis arrivé à Paris pour découvrir « de la démocratie en France ». La création 600 mille de nouveaux emplois nets par an pour 23 millions de Shanghainais , c’était mon travail hier. 1,3 milliard de Chinois attendent la démocratie, 67 millions de Français envisagent l’avenir, l’Homme rêve la liberté, ce sont ma mission de la vie. Mais pendant 10 ans de mon pèlerinage démocratique en France, le destin de cette nation m’inquiète de plus en plus.
Même la Chine et les États-Unis ne sont pas capables de décider le destin du monde, la France non plus. C’est le monde qui décide le destin de la Chine et des États-Unis, la France y compris. Or, la France n’est ni soumise au monde barbare, car elle devrait défendre sa civilisation, ni affronte le monde en marche, car elle devrait survivre à la concurrence. La seule façon pour réaliser ce double but est de transformer sa civilisation en atout compétitif.
La France devrait être le flambeau pour l’Homme dans la nuit.

Il faut d’abord comprendre globalement la France elle-même, cependant les Français seuls n’y arrivent pas, car vous la regardez à l’intérieur. On a besoin d’une vue à l’extérieur, c’est la motivation de ce petit livre que j’écris autrement. Je l’ai écrit par l’amour et la raison, par l’observation et la communication, par la participation et la réflexion. Si ma « certaine idée de la France » vous amuse, ce n’est pas une blague, mais juste une vision issue d’une civilisation à autre côté d’Eurasie. Si ma « vision du monde » vous étonne, ce n’est pas une audace, mais seulement elle résulte d’une philosophie qui redresse un peuple pour plusieurs fois à traverses de l’histoire de 5000 ans.

Les Français sont le champion du monde des intellectuels, heureusement ils ont leur homologue, les Chinois se considèrent souvent comme le peuple le plus intelligent. Or ma vision sur la France ne concurrence pas la vôtre, ce n’est pas « le choc des civilisations », mais « l’amour entre les civilisations française et chinoise ». Ce livre n’est qu’un paysage supplémentaire pour reconnaître une France globale et réfléchir ensemble son destin. Tout comme le dit le proverbe chinois : « Qui écoute les deux côtés aura l’esprit éclairé », de même dans la langue française on dit : « Qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son ».

Malgré ma nationalité chinoise, j’ai écrit ce livre comme si j’étais le président de la République française. Ce n’est pas parce que je suis si fou de vouloir régner la France, mais parce que la culture française m’a appris le romantisme de Victor Hugo qui rêve la République universelle, et parce que l’éducation traditionnelle chinoise demande à chaque citoyen de se soucier du destin de l’Homme. Je voudrais repenser le monde occidental avec le peuple français. Quand mon édition a hésité de publier ce livre inédit à cause de cette fiction « Tao président », je lui ai dit : « pourquoi pas laisser le Ciel de le juger comme Charles de Gaulle a appelé le peuple en 1962 ? » Car je crois qu’il est assez gentil et intelligent pour déguster cet humour comme :

"En présence de l’esprit des sages et devant le Peuple français, je jure de rester fidèle à la civilisation française et humaine, à la République démocratique, laïque, une et indivisible, et de remplir tous les devoirs que m’impose la Constitution."

Si j’étais le président de la République, je ferais ce serment en mettant ma main sur la bible laïque choisie parmi la poésie de Victor Hugo. Je déclamerais aussi les vers qui mérite de réfléchir en temps actuel :
Tout religion, homme, est un exemplaire
De l’impuissance ayant pour appui la colère.
Toute religion est un avortement
Du rêve humain devant l’être et le firmament
Et ajouterais les miens :
La religion fait l’homme esclave,
La philosophie le fait libre.
La civilisation est la révolution
Qui fait de la religion la philosophie.

La France est, selon Jefferson, la patrie spirituelle de chaque homme. A mon avis, le président de la République française est d’abord le défenseur et le promoteur de la civilisation française et humaine. A l’occasion de son investiture, il devrait rayonner à tout le monde les lumières à travers de toutes les sagesses humaines. C’est le biais de la civilisation par lequel je vous déroulerai ma vision sur la France et notre peuple.

En tant que chinois, c’est la civilisation française qui me fascine le plus. Il y a une culture française et des cultures en France. J’en profite toutes, j’apprécie toutes, mais c’est la culture française qui est le noyau de son identité culturelle.
La France est le cœur de la civilisation occidentale, c’est elle qui décide le destin de cette grande civilisation et influence le futur de l’Homme, notamment dans le monde où nous avons perdu le chemin.

Ce livre sera un bisou chaleureux à la France avec la prière au cœur :
O la France ! Belle dormante, quand t’éveilleras-tu pour nous guider ?
Modifié en dernier par yun_tao le 17 juin 2017, 22:55, modifié 1 fois.
Raphaëlle a/ont remercié ça
#4297977
Bonjour à vous, Yun Tao.

Devenir le Tocqueville chinois ! Une telle audace déraisonnable ne peut que me séduire. C'est un livre qu'il me plairait de lire. Ce miroir chinois tendu à la civilisation française m'intrigue, à la fois parce que nous connaissons encore trop peu la Chine et parce que notre vieille France si malade pourrait effectivement trouver inspiration dans des perspectives si étrangères. Et puis la perspective fantasque de cette présidence pourrait être amusante.


A propos de la Chine, il y a deux choses qui m'intriguent en particulier et que j'aimerais voir abordées.

* La place centrale accordée à l'harmonie, qu'il nous faut sans doute nous approprier. Même si sa mise en oeuvre en Chine n'est sans doute pas celle qui nous convient, en particulier s'il implique demain une surveillance très invasive des individus. Plus généralement je crois que la France et l'occident doivent, tout en conservant leur fondement individualiste, clarifier la place du commun.

* L'efficacité de la gouvernance chinoise, qui a su consolider et développer la Chine sans faire trop d'erreurs. Même si il y en a eues, même s'il y a une forte corruption, et même si cette gouvernance pourrait ne pas résister au ralentissement de l'économie et à la croissance de la classe moyenne. Par ailleurs notre démocratie élective ne fonctionne plus et je songe à la remplacer par un système de fréquents référendums initiés par le peuple et décidant des grandes questions, en abandonnant la gestion quotidienne technocratique à une oligarchie non-élue (ou indirectement élue), peu soumise à l'attention médiatique.


A propos de vos remarques sur le fait que la France est avant tout une culture, je suis entièrement d'accord et je regrette que nous l'ayions oublié. Certes, la France a incarné à une époque une idée universelle, celle de la révolution et du renversement des rois pour instaurer la démocratie et un libéralisme radical. Celle aussi d'une citoyenneté universelle, ouverte à tous, capable d'accueillir chacun. Mais voilà : cet universalisme est devenu anachronique.

Ce libéralisme radical et l'universalité de la citoyenneté ne peuvent pas tenir à l'ère de l'immigration de masse qui change notre pays d'une façon indésirable. Si la France veut redevenir universelle aujourd'hui, elle doit d'abord se préserver elle-même puis inventer un nouveau modèle sociétal et démocratique adapté aux temps moderne car capable de faire front aux problèmes de notre temps :
* l'immigration de masse
* les super-structures internationales qui neutralisent les démocraties nationales
* la liberté d'expression qui salit tout ce qu'elle touche, à commencer par nos dirigeants, et rend intenable la démocratie élective
* Internet et la croissance du temps libre, qui enfoncent le clou dans le cercueil de cette démocratie élective.

Reste l'athéisme, que nos deux pays partagent, et qui dans sa forme tolérante sera demain le socle commun de l'humanité, ou de la plupart des nations - la plus belle part.
yun_tao a/ont remercié ça
#4298074
yun_tao a/ont remercié ça
#4298081
On a déjà échappé à Jean-Vincent Placé. [smilie=icon_smile025.gif]
#4298092
Merci de ne pas nous prendre au sérieux, nous sommes en train de rigoler.
#4298101
yun_tao a écrit :En tant que chinois, c’est la civilisation française qui me fascine le plus. Il y a une culture française et des cultures en France. J’en profite toutes, j’apprécie toutes, mais c’est la culture française qui est le noyau de son identité culturelle.
Culture marquée du sceau de l'"exception culturelle" idéalisée et de plus en plus fragilisée par les assauts répétés de la "culture anglo-saxone" qui fonctionne à coups de Big Mac, de gros pick-up et autres 4/4 pour blaireaux urbains, de "blockbusters" pour attardés mentaux , sans oublier toutes ces vedettes duplicables pour qui la musique n'est qu'une excuse à la consommation des masses.

Et on ne parlera pas de la langue...
yun_tao a/ont remercié ça
#4298105
La culture française est menacée car elle n'est plus une culture de créer des nouvelles idées pour indiquer le chemin de la société humaine. Les ou Des Français revendiquent la protection, mais ils n'osent pas revenir au centre du monde. Ou, peut-être la classe culturelle française a "tué" tous les "Montesquieu"s d'aujourd'hui.
#4298238
Alberto a écrit :
17 juin 2017, 21:44
On a déjà échappé à Jean-Vincent Placé. [smilie=icon_smile025.gif]
Placé gagnant, c'est un bon pronostique dans la futur mandature Macronienne.
si le président de la Répubique française est un chinois ?
Non merci, on a déjà le fils prodige et je peux t'assurer qu'il va nous mener à la baguette !
yun_tao a/ont remercié ça
#4298247
yun_tao a écrit :
17 juin 2017, 16:43
Bonjour à vous toutes et tous,

Je suis chinois et j'habite en France depuis 10 ans. Je m'inquiète de plus en plus de l'avenir de la France. Je suis en train d'écrire un livre pour proposer ma "certain idée de la France". Ce livre sera titré : "Si j'étais le président de la République". Peut-être c'est le premier pas pour 2022. Voici la préface. Qu'est-ce que vous pensez cette idée ? Et qu'est-ce que vous voulez chercher dans ce livre? Je vous remercie beaucoup !

Préface

Entre les États-Unis et la Chine, il y a la France ;
Entre Washington et Pékin, il y a Paris ;
Entre l’anglais et le chinois, il y a le français ;
Entre la puissance et la force, il y a l’intelligence.
La nation intelligente existe de deux façons :
Selon l’amour et selon la liberté.
Le poème, c’est l’amour ;
La Révolution, c’est la liberté.
La France est un poème dans la Révolution.

Je suis chinois, démocrate de l’Empire du Milieu, habitant de Paris, Capitale des Peuples.
J’aime la France depuis la Coupe du monde de football en 1982, j’adorais Platini quand j’étais un enfant. Je suis touché par la littérature française grâce à Notre-Dame de Paris, j’admirais Victor Hugo quand j’étais un adolescent. Je suis ivre dans l’histoire française où la Révolution chante, je m’engage à la démocratie quand je suis devenu un homme indépendant.
Dès lors, c’est la liberté qui guide mon destin.

En 2007, à l’âge de 33 ans, j’ai résigné ma fonction au gouvernement à Shanghai, Avec mon rêve d’être « Tocqueville chinois », je suis arrivé à Paris pour découvrir « de la démocratie en France ». La création 600 mille de nouveaux emplois nets par an pour 23 millions de Shanghainais , c’était mon travail hier. 1,3 milliard de Chinois attendent la démocratie, 67 millions de Français envisagent l’avenir, l’Homme rêve la liberté, ce sont ma mission de la vie. Mais pendant 10 ans de mon pèlerinage démocratique en France, le destin de cette nation m’inquiète de plus en plus.
Même la Chine et les États-Unis ne sont pas capables de décider le destin du monde, la France non plus. C’est le monde qui décide le destin de la Chine et des États-Unis, la France y compris. Or, la France n’est ni soumise au monde barbare, car elle devrait défendre sa civilisation, ni affronte le monde en marche, car elle devrait survivre à la concurrence. La seule façon pour réaliser ce double but est de transformer sa civilisation en atout compétitif.
La France devrait être le flambeau pour l’Homme dans la nuit.

Il faut d’abord comprendre globalement la France elle-même, cependant les Français seuls n’y arrivent pas, car vous la regardez à l’intérieur. On a besoin d’une vue à l’extérieur, c’est la motivation de ce petit livre que j’écris autrement. Je l’ai écrit par l’amour et la raison, par l’observation et la communication, par la participation et la réflexion. Si ma « certaine idée de la France » vous amuse, ce n’est pas une blague, mais juste une vision issue d’une civilisation à autre côté d’Eurasie. Si ma « vision du monde » vous étonne, ce n’est pas une audace, mais seulement elle résulte d’une philosophie qui redresse un peuple pour plusieurs fois à traverses de l’histoire de 5000 ans.

Les Français sont le champion du monde des intellectuels, heureusement ils ont leur homologue, les Chinois se considèrent souvent comme le peuple le plus intelligent. Or ma vision sur la France ne concurrence pas la vôtre, ce n’est pas « le choc des civilisations », mais « l’amour entre les civilisations française et chinoise ». Ce livre n’est qu’un paysage supplémentaire pour reconnaître une France globale et réfléchir ensemble son destin. Tout comme le dit le proverbe chinois : « Qui écoute les deux côtés aura l’esprit éclairé », de même dans la langue française on dit : « Qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son ».

Malgré ma nationalité chinoise, j’ai écrit ce livre comme si j’étais le président de la République française. Ce n’est pas parce que je suis si fou de vouloir régner la France, mais parce que la culture française m’a appris le romantisme de Victor Hugo qui rêve la République universelle, et parce que l’éducation traditionnelle chinoise demande à chaque citoyen de se soucier du destin de l’Homme. Je voudrais repenser le monde occidental avec le peuple français. Quand mon édition a hésité de publier ce livre inédit à cause de cette fiction « Tao président », je lui ai dit : « pourquoi pas laisser le Ciel de le juger comme Charles de Gaulle a appelé le peuple en 1962 ? » Car je crois qu’il est assez gentil et intelligent pour déguster cet humour comme :

"En présence de l’esprit des sages et devant le Peuple français, je jure de rester fidèle à la civilisation française et humaine, à la République démocratique, laïque, une et indivisible, et de remplir tous les devoirs que m’impose la Constitution."

Si j’étais le président de la République, je ferais ce serment en mettant ma main sur la bible laïque choisie parmi la poésie de Victor Hugo. Je déclamerais aussi les vers qui mérite de réfléchir en temps actuel :
Tout religion, homme, est un exemplaire
De l’impuissance ayant pour appui la colère.
Toute religion est un avortement
Du rêve humain devant l’être et le firmament
Et ajouterais les miens :
La religion fait l’homme esclave,
La philosophie le fait libre.
La civilisation est la révolution
Qui fait de la religion la philosophie.

La France est, selon Jefferson, la patrie spirituelle de chaque homme. A mon avis, le président de la République française est d’abord le défenseur et le promoteur de la civilisation française et humaine. A l’occasion de son investiture, il devrait rayonner à tout le monde les lumières à travers de toutes les sagesses humaines. C’est le biais de la civilisation par lequel je vous déroulerai ma vision sur la France et notre peuple.

En tant que chinois, c’est la civilisation française qui me fascine le plus. Il y a une culture française et des cultures en France. J’en profite toutes, j’apprécie toutes, mais c’est la culture française qui est le noyau de son identité culturelle.
La France est le cœur de la civilisation occidentale, c’est elle qui décide le destin de cette grande civilisation et influence le futur de l’Homme, notamment dans le monde où nous avons perdu le chemin.

Ce livre sera un bisou chaleureux à la France avec la prière au cœur :
O la France ! Belle dormante, quand t’éveilleras-tu pour nous guider ?
bonjour j'ai beaucoup de mal à croire à votre texte.

à vous lire j'ai trop les images du renard, flattant le corbeau français fier et riche de son camembert...


car le corbeau français n'aime rien tant que d'entendre un étranger lui chatouiller son orgueil culturel.

en tout cas, j'apprends quelque chose, certains chinois aiment notre camembert.

si la beauté de votre ramage se rapporte à la sincérité de vos pensées, alors, c'est tout à fait agréable.
(je ne dis pas que c'est impossible, mais, noyé dans mes clichés, je me dis que le chinois est fourbe et rouleur, une preuve, s'il en est, ça rayonne depuis 5000 ans. c'est donc une espèce très adaptable, bien plus que l'occidental - cela dit, de tous temps, la france a eu droit à ses fans inconditionnels, on les trouve même dans les nations les plus "réfractaires" au rayonnement passé de la france.

la france a réellement fasciné auparavant (je pense qu'elle le peut encore) - mais cela vaut pour bien d'autres nations également (les anglais n'ont plus rien à prouver, italiens et allemands non plus etc et chine, bien sûr)

si vous souhaitez être président, vous devez vite prier que macron trouve enfin un obstacle sur son parcours... et un obstacle incontournable ...inexplosable.
yun_tao a/ont remercié ça
#4298252
Bonjour Yun-Tao,

Je trouve votre texte et la réflexion qui le sous-tend très intéressants.
J'aurais cependant une question.
Vous écrivez "C’est le monde qui décide le destin de la Chine et des États-Unis".
La Chine je vois ce que c'est elle est clairement définie, les États-Unis aussi. Mais le monde c'est quoi ? Ces mafias sans nom, sans visage, qui veulent gouverner la planète à son insu ?

Merci de m'éclairer.
yun_tao a/ont remercié ça
#4298270
- pour moi entre les USA et la Chine, il y a l'océan pacifique .
- il faudra vous déterminer si vous êtes plus chinois ou plus français .

Si je comprend bien vous opposez la puissance de l'Histoire et de la culture de la France à la puissance militaire et technologique des USA .
yun_tao a/ont remercié ça
#4298278
COMPRENDRE a écrit :
18 juin 2017, 11:47
Bonjour Yun-Tao,

Je trouve votre texte et la réflexion qui le sous-tend très intéressants.
J'aurais cependant une question.
Vous écrivez "C’est le monde qui décide le destin de la Chine et des États-Unis".
La Chine je vois ce que c'est elle est clairement définie, les États-Unis aussi. Mais le monde c'est quoi ? Ces mafias sans nom, sans visage, qui veulent gouverner la planète à son insu ?

Merci de m'éclairer.
le monde, il s'agit d'une force composant plusieurs éléments qu'aucun pays peut contrôle. Une tendance de l'histoire humaine. Mais peut-être il me faut repenser cette phrase. Merci beaucoup.
#4298294
agri-info-intox a écrit :
18 juin 2017, 12:33
- pour moi entre les USA et la Chine, il y a l'océan pacifique .
- il faudra vous déterminer si vous êtes plus chinois ou plus français .

Si je comprend bien vous opposez la puissance de l'Histoire et de la culture de la France à la puissance militaire et technologique des USA .
Le monde a besoin de force morale. C'est la France. Pour l'instant, j'écris ce livre en tant que chinois qui habite en France, malgré le titre "président". Si, un jour je me présente aux élections, je serais sans doute le Français. D'ailleurs, mon origine chinoise est mes avantages pour redresser la France, par exemple, l'exportation vers la Chine, et les pays asiatiques; l'intelligence chinoise à améliorer la démocratie et le gouvernance, ma puissance, mon influence, mon esprit naturel d'un grand pays, aident la France de revenir le centre du monde. Ceci dit, le France ne sera plus un petit frère des États-Unis, mais leur véritable homologue. Le président français, si c'était moi, il n'a pas besoin de garantie d'un président américain pour gagner les élections, mais c'est moi qui influencerai les élections américaines. Et le peuple américain et le peuple chinois écouteront le voix du président français. Je crois que la puissance franco-chinoise est le plus intelligente et le plus forte dans le monde.
Le Duc Rouge a/ont remercié ça
#4298426
Mon pauvre vieux...Chinois..
Tu arrives trop tard...La France depuis sa révolution avortée de mai 1968 y a perdu son âme,
elle a perdu aussi sa langue or la langue est l'expression de sa civilisation.

En conséquence elle se cherche , de plus en plus faible et perdue dans les vents contraires de l'Histoire... Elle ne se redressera pas ou pas avant des années et des années...Ne rêve donc pas trop. Le siècle des lumières v'est du passé, il ne reste que le siècle du "donne moi ton fric, c'est MON droit."
yun_tao a/ont remercié ça
#4298432
EUKINI a écrit : elle a perdu aussi sa langue or la langue est l'expression de sa civilisation.
Tout à fait ! Et elle l'a perdue car son "élite" a décidé d'en implanter une autre et de la mettre dans la tête de tout le monde, ce que l'on constate chaque jour. Et l'on vient nous parler d"évolution de la langue. Que de confusions dans leurs esprits où la réflexion a cédé le pas à la facilité.
nymo a écrit : bonjour j'ai beaucoup de mal à croire à votre texte.
C'est sans doute pour ça que tu l'as cité in extenso et empli toute la page. Tu devrais suivre une formation en citation, le forum y gagnerait.
yun_tao a/ont remercié ça

Je communique des chiffres de 2015 et 2016, tandis[…]

Rennes, tout seul, ça n'encaisse pas le tra[…]

@filochard Alors, pour l'exemple, s'impose une […]

@nymo Une étude demande réflexi[…]