Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui ne concerne pas l'Europe, de la politique étrangère de la France, des événements et conflits mondiaux, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4588072
Le président français Emmanuel Macron ne participera pas au forum de Davos, en Suisse, qui rassemble le gotha de l'économie mondiale, ont indiqué ses services.

Si le chef de l'Etat avait fait un long discours au Forum de Davos l'an passé, les présidents français ne participent pas systématiquement à ce rendez-vous en Suisse. Emmanuel Macron ne s'y rendra pas "en raison d'un agenda chargé", a indiqué l'Elysée.

La plus grande crise depuis l'élection en mai 2017
M. Macron essuie par ailleurs sa plus grave crise depuis son élection en mai 2017, avec la fronde populaire des "gilets jaunes", qui manifestent depuis près de deux mois, parfois violemment, en protestation contre la politique sociale et fiscale du gouvernement.

Réunion des patrons à Versailles
Le président réunira cependant le 21 janvier à Versailles, près de Paris, 150 patrons français et étrangers, pour une nouvelle édition du sommet "Choose France" sur l'attractivité française.

"Notre volonté est de mettre en avant les opportunités dans les territoires en faisant connaître les différentes régions et leurs savoir-faire. Nous aurons également des entreprises françaises de différentes tailles, représentant le tissu économique en régions", a souligné la présidence.

Lire aussi
Donald Trump annule sa participation au Forum de Davos
La Russie enverra finalement une délégation à Davos

MACRON/TRUMP ils ne veulent plus se voir et c'est NORMAL

PAX TIBI EUROPA MEA
FRANCIA LUX
FRANCIA MEA
DIVA LUX
DIVA MEA
#4594115
A Davos, Bruno Le Maire plaide pour un impôt minimum sur les sociétés dans le monde

Le ministre des Finances a mis la fiscalité équitable des multinationales et la taxation des géants du numérique au cœur du G7 Finances dont la France assure la présidence en 2019.

« Nous avons besoin d'un impôt minimum sur les sociétés dans tous les pays développés, car nous savons que les grandes multinationales échappent à l'impôt », a-t-il souligné. « Un peu de compétition fiscale, ce n'est pas mauvais. Mais des juridictions qui pratiquent un taux zéro, ce n'est pas acceptable. Cela permet aux entreprises d'échapper à une taxation juste », a-t-il dénoncé.

« Voilà pourquoi nous en ferons la priorité de la présidence française du G7 Finances », a affirmé le ministre, s'en prenant tout particulièrement aux pays qui ne taxent pas ou peu les multinationales, afin notamment d'attirer leurs sièges sociaux.

Selon un récent rapport de l'OCDE, les taux moyens de l'impôt sur les sociétés ont encore baissé dans le monde l'an dernier pour atteindre 21,7%. Les pays pratiquant des taux de moins de 10% étaient au nombre de 13 l'an dernier, contre 10 en 2000, a souligné l'OCDE, qui a pointé 12 juridictions pratiquant des taux zéro, parmi elles les îles anglo-normandes Guernesey et Jersey (en Manche), ainsi que l'île de Man (en mer d'Irlande) et les Îles Vierges britanniques (dans les Caraïbes).

https://www.latribune.fr/economie/inter ... 05029.html
#4594136
Autant plaider pour le véganisme à un congrès de charcutiers.
foule & armée

je n'ai pas vu de sujet, et ça me semble su[…]

Gilets jaunes: fil principal

Ces deux gonzes qui ont crachés sur Ing[…]

Vitesse de la lumière

méga-fil. C'est comme ça que j'appr[…]

Vous dites que les prélèvements fera[…]