Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui ne concerne pas l'Europe, de la politique étrangère de la France, des événements et conflits mondiaux, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4550293
Les escadrons de la mort sont de retour quant on lit les déclarations du führer du Brésil ….

Qu'on en juge ...

[[[ « Je donnerai carte blanche à la police pour tuer », déclare-t-il lors de son discours dans une banlieue riche de Floride, aux États-Unis, le 8 octobre 2017.

- « Si [un policier] tue dix, quinze, vingt personnes, il doit être décoré, pas poursuivi », dit-il au JT de Globo, la principale chaîne du pays, le 28 août 2018 . ]]]
.
#4550294
Escadrons de la mort et dictature.

Il déclare :


[[[ Les militants de gauche : l’exil ou la prison

- « Ce groupe, s’ils veulent rester ici, devra se soumettre à la loi de chacun de nous. Ou sinon quitter le pays ou aller en prison. Ces marginaux rouges seront bannis de notre patrie », lors d’un discours en vidéo prononcé le 21 octobre 2018 .

- « Nous devons éviter que les marginaux, les terroristes du MST [le Mouvement des sans terre] continuent leurs actions barbares, là, au Brésil », déclare-t-il lors de sa tournée en Floride, aux Etats-Unis, le 8 octobre 2017. Le MST, qui fédère plusieurs centaines de milliers de paysans sans terres, demande depuis longtemps une réforme agraire et une redistribution d’une partie des terres au profit de l’agriculture familiale. Le MST n’hésite pas à occuper des terres inexploitées mais appartenant à de gros propriétaires fonciers, pour y permettre l’installation de petits paysans. ]]]

Bientôt des camps pour les opposants à ce dictateur.
#4550295
CLAUDE67 a écrit :
29 oct. 2018, 21:16
un autre son de cloche

Effectivement cela est agréable à entendre pour avoir une idée plus impartiale, visiblement il semble pas aussi satanique qu'on le dit, même si personne n'est parfait [smilie=icon_smile034.gif]
#4550296
DÉCLARATION DE LA FÉDÉRATION SYNDICALE MONDIALE (FSM)
.
La Fédération Syndicale Mondiale (FSM), qui représente des syndicats militants et de classe dans 130 pays sur les cinq continents, exprime sa protestation contre le candidat d'extrême-droite à la présidence Bolsonaro qui, avec ses déclarations racistes, anti-ouvrières et antidémocratiques, essaie d'intimider le peuple brésilien et la classe ouvrière.
.
La Fédération Syndicale Mondiale, au nom de ses 95 millions de membres, exprime sa solidarité et son internationalisme prolétarien avec le mouvement syndical de classe du Brésil, avec les membres et amis de la FSM qui sont à l'avant-garde de la lutte contre les politiques anti-travailleurs, contre le système capitaliste pourri qui génère injustice sociale et corruption.
.
Nous soutenons et unissons notre voix à celles de nos organisations affiliées au Brésil, dans la lutte pour un monde sans exploitation capitaliste, sans interventions impérialistes, sans guerres. Pour un monde où les peuples seront ceux qui décideront librement et démocratiquement de leur présent et de leur avenir.
#4550299
Volog a écrit :
30 oct. 2018, 10:49
COMMUNIQUÉ de PRESSE du BUREAU CONFÉDÉRAL DE LA CGT
.
LE BRÉSIL S’ABANDONNE AU FASCISME lundi, 29 octobre 2018 Bolsonaro devient président, des temps difficiles s’annoncent pour les travailleurs. Le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro a été élu dimanche président du Brésil, avec 55,3% des voix.
.
Près de 150 millions de Brésilien-ne-s étaient appelés aux urnes à l’issue d’une campagne qui s’est déroulée dans un environnement des plus délétères, méconnu depuis la fin de la dictature des militaires. Un tel résultat de scrutin, dans le pays le plus important de ce continent et dont les relations commerciales, culturelles et diplomatiques au plan international sont de premier ordre, aura des conséquences importantes en terme géopolitique, tant au niveau continental qu’international.
.
Ce scrutin au Brésil fait grossir la liste des pays où droite radicale et extrême droite profitent d’une forme de rejet des institutions et des politiques traditionnels, cela se multiplie dans le monde : États-Unis, Brésil, Italie, France, Hongrie, Suède, Allemagne, Autriche…
.
Dans un pays taraudé par des phénomènes de violences dramatiques, des difficultés économiques catastrophiques, une corruption récurrente et une crise de confiance dans la classe politique, le candidat d’extrême droite est parvenu, avec des discours conjuguant populisme, démagogie et xénophobie, à apparaître comme l’homme providentiel dont le Brésil aurait besoin.
.
Défenseur de la « famille traditionnelle » et d’une société patriarcale, il a reçu le soutien crucial des puissantes églises évangéliques, tout comme son projet de politique économique ultra-libéral a reçu le soutien des forces patronales et du monde de la finance.
.
Le bond des marchés financiers lors de ce scrutin démontre, s’il en est besoin, que le monde des affaires se satisfait d’un tel Président. Il promet de privatiser à grande échelle, de réduire les dépenses publiques, de transformer le système de retraite, d’assouplir le « marché » du travail… rien de bon pour le monde du travail !
.
L’état de corruption qui mine le pays et le manque de perspectives économiques anéanties par les politiques récentes ont joué aussi un rôle majeur dans ce résultat. Les Brésilien-ne-s ont donc été sensibles au discours démagogique, de moralisation de la vie politique et ultra sécuritaire de Bolsonaro.
.
Le niveau de la corruption politique et les récentes condamnations d’anciens présidents, relevant souvent de conspirations, font que l’on peut parler aussi de désintégration de l’État. Son agenda est clairement libéral, ses positions radicales, ses prises de positions en faveur de la libéralisation des armes semblent avoir trouvé un écho dans une société conservatrice et profondément inégalitaire.
.
L’ordre fort a séduit également un public modeste épuisé par la précarité et la violence récurrente qu’il subit. Néanmoins, les classes urbaines aisées demeurent le socle de son électorat, sous influence des évangélistes, des forces de l’argent, qui plébiscitent un projet économique ultralibéral.
.
Certains affirment que : « Cette élection est un cirque au milieu du carnaval tragique qui se joue en Amérique latine avec le retour en force des gouvernements réactionnaires. » Une politique dont rêvait la droite brésilienne pour briser les acquis sociaux, avec en complément et non des moindres, une attaque en règle contre la démocratie.
.
Bolsonaro est un grand adepte de discours haineux à l’égard des militants de gauche, des syndicalistes, des noirs, des homosexuels, des femmes…
.
Autant de repères idéologiques du fascisme qui font craindre des moments difficiles pour tous les progressistes de ce pays.
.
La CGT exprime toute sa solidarité aux travailleurs-euses, aux syndicalistes et aux forces de progrès du Brésil et à tous ceux, porteurs d’une société fraternelle, plus juste et émancipatrice. Ils vont devoir résister et combattre dans ce contexte politique et social particulièrement inquiétant.
.
Montreuil, le 29 octobre 2018


nb : certain publie des communiqués du f-haine, donc faut accepter celui-ci sans la ramener connement.

Purée , manquait plus qu'un tract de la CGT .
#4550326
CLAUDE67 a écrit :
29 oct. 2018, 21:16
un autre son de cloche

C'est sûr qu'avec damien Rieu , on allait avoir un autre son de cloche :lol:



Damien Rieu est un militant politique français. Dans les années 2010, il devient l'une des principales personnalités du mouvement identitaire en France. Il fait ses débuts au Front national de la jeunesse à 17 ans, qu'il quitte rapidement. Il s'engage ensuite à Génération identitaire, où il dira avoir trouvé « une dimension communautaire, une famille, un bouclier et une solidarité »; . Il intègre en particulier « Rebeyne ! », un groupe identitaire lyonnais
En mai 2013, il est condamné pour avoir, dans le cadre d'une manifestation contre le mariage homosexuel, déployé illégalement une banderole « Hollande démission »
En avril 2018, il participe à l'organisation du blocage du col de l'Echelle, point de passage des migrants venus d'Italie, par des dizaines de militants de Génération identitaire.

Cofondateur de la société de communication Janus, il est recruté pendant six mois en 2014 au cabinet de Marie-Claude Bompard à Bollène, puis est embauché par Julien Sanchez comme directeur adjoint de la Communication de la ville de Beaucaire durant l'année 2015. Il passe ensuite au service de Marion Maréchal-Le Pen. Il est, avec Pierre Sautarel, un des rédacteurs du site Fdesouche.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Damien_Rieu

un CV parfait pour être une référence sur fopo .
Modifié en dernier par agri-info-intox le 30 oct. 2018, 12:04, modifié 1 fois.
#4550328
Miguelito Loveless a écrit :
30 oct. 2018, 12:03
Condamné pour avoir déployé une banderole " Hollande démission " . C'est pas la peine de chercher chez les autres des dictatures , on a ce qu'il faut chez nous .
[smilie=icon_smile119.gif] :lol:

tu as vu mon honnêteté, je n'ai pas zappé cette ligne
#4550335
agri-info-intox a écrit :
30 oct. 2018, 12:06
Miguelito Loveless a écrit :
30 oct. 2018, 12:03
Condamné pour avoir déployé une banderole " Hollande démission " . C'est pas la peine de chercher chez les autres des dictatures , on a ce qu'il faut chez nous .
[smilie=icon_smile119.gif] :lol:

tu as vu mon honnêteté, je n'ai pas zappé cette ligne

J'en prends bonne note , tu marques un point .
#4550336
agri-info-intox a écrit :
30 oct. 2018, 11:58
C'est sûr qu'avec damien Rieu , on allait avoir un autre son de cloche :lol:



Damien Rieu est un militant politique français. Dans les années 2010, il devient l'une des principales personnalités du mouvement identitaire en France. Il fait ses débuts au Front national de la jeunesse à 17 ans, qu'il quitte rapidement. Il s'engage ensuite à Génération identitaire, où il dira avoir trouvé « une dimension communautaire, une famille, un bouclier et une solidarité »; . Il intègre en particulier « Rebeyne ! », un groupe identitaire lyonnais
En mai 2013, il est condamné pour avoir, dans le cadre d'une manifestation contre le mariage homosexuel, déployé illégalement une banderole « Hollande démission »
En avril 2018, il participe à l'organisation du blocage du col de l'Echelle, point de passage des migrants venus d'Italie, par des dizaines de militants de Génération identitaire.

Cofondateur de la société de communication Janus, il est recruté pendant six mois en 2014 au cabinet de Marie-Claude Bompard à Bollène, puis est embauché par Julien Sanchez comme directeur adjoint de la Communication de la ville de Beaucaire durant l'année 2015. Il passe ensuite au service de Marion Maréchal-Le Pen. Il est, avec Pierre Sautarel, un des rédacteurs du site Fdesouche.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Damien_Rieu

un CV parfait pour être une référence sur fopo .
Je me disais aussi.....
Un compagnon de route quoi...quoique je les préfère blonds et imberbes ! [smilie=icon_smile040.gif]
par cavapalatete
#4550422
Volog a écrit :
30 oct. 2018, 10:52
Les escadrons de la mort sont de retour quant on lit les déclarations du führer du Brésil ….

Qu'on en juge ...

[[[ « Je donnerai carte blanche à la police pour tuer », déclare-t-il lors de son discours dans une banlieue riche de Floride, aux États-Unis, le 8 octobre 2017.

- « Si [un policier] tue dix, quinze, vingt personnes, il doit être décoré, pas poursuivi », dit-il au JT de Globo, la principale chaîne du pays, le 28 août 2018 . ]]]
.
Voilà exactement ce que la france aurait besoin
#4550444
Le prince Jean de France salue l’élection de son cousin brésilien

Image

Sur son compte Facebook officiel, Son Altesse Royale, le Prince Jean de France, Duc de Vendôme, félicite son cousin brésilien Dom Luiz-Philippe d’Orléans-Bragance pour son élection comme député fédéral de Sao Paulo.



« Toutes mes félicitations à mon cousin Luiz-Philippe d’Orléans –Bragance pour son élection comme député fédéral de Sao Paulo. Les brésiliens ont décidé d’accorder de nouveau leur confiance à un membre de la famille impériale qui incarne par son nom, l’indépendance, la force, le courage d’une nation face à l’adversité, l’intégrité, la fierté et la continuité d’une grande histoire qui a façonné le visage du Brésil. »




Le Prince Jean termine son billet par un clin d’œil affectueux à sa grand-mère la Comtesse de Paris, en reprenant à son compte le titre emblématique des mémoires de sa défunte grand-mère. Le Prince écrit en effet :« Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée émue pour ma grand-mère paternelle, la Comtesse de Paris, qui avait été très sensible à la campagne pour la restauration de la monarchie en 1993. Aujourd’hui « Tout m’est bonheur ».

http://royalisme.merl1.over-blog.com/20 ... ilien.html


PS : Soutient de Jair Bolsonaro bien entendu :D
  • 1
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 18
Vitesse de la lumière

Espace temps? Ça ferait dévier l'ond[…]

Et pendant ce temps là une religion dont […]

Macron et son initiative de défense Européenne

Les Pays-Bas ne veulent pas d'une armée […]

Médecins burn-out

c'est le syndrome du ténia, cher à M[…]