Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui ne concerne pas l'Europe, de la politique étrangère de la France, des événements et conflits mondiaux, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4583757
reminem2 a écrit :
02 janv. 2019, 19:40
waroch a écrit :
02 janv. 2019, 19:24
reminem2 a écrit :
02 janv. 2019, 18:52


Philosophie de comptoir bonjour.
Ce n'est pas de la philosophie, c'est un simple constat. Ceux qui traitent les autres de fascistes sont en général des abrutis, c'est tout. Ou alors ceux qui manipulent les abrutis.
Il y a des fascistes en France mais cela suit une définition bien précise (Le Pen n'est pas fasciste par exemple, elle est surtout incompétente d'ailleurs).

Le nier, c'est également être du côté des abrutis.
Il y a donc en France des gens qui veulent supprimer le parlementarisme italien, faire en sorte que toute la botte se rallie à un Duce, et que la Méditérranée redevienne un lac romain ? Mon dieu comme c'est intéressant.

Pour la reconquête de l'Ethiopie il y a quelque de prévu ou pas ?
#4583762
waroch a écrit :
02 janv. 2019, 19:48
reminem2 a écrit :
02 janv. 2019, 19:40
waroch a écrit :
02 janv. 2019, 19:24


Ce n'est pas de la philosophie, c'est un simple constat. Ceux qui traitent les autres de fascistes sont en général des abrutis, c'est tout. Ou alors ceux qui manipulent les abrutis.
Il y a des fascistes en France mais cela suit une définition bien précise (Le Pen n'est pas fasciste par exemple, elle est surtout incompétente d'ailleurs).

Le nier, c'est également être du côté des abrutis.
Il y a donc en France des gens qui veulent supprimer le parlementarisme italien, faire en sorte que toute la botte se rallie à un Duce, et que la Méditérranée redevienne un lac romain ? Mon dieu comme c'est intéressant.

Pour la reconquête de l'Ethiopie il y a quelque de prévu ou pas ?
Le terme "fascisme" ne fait pas uniquement réference à Mussolini :

https://www.larousse.fr/dictionnaires/f ... isme/32950

Ta remarque est donc profondément conne.
#4583767
reminem2 a écrit :
02 janv. 2019, 19:56
waroch a écrit :
02 janv. 2019, 19:48
reminem2 a écrit :
02 janv. 2019, 19:40


Il y a des fascistes en France mais cela suit une définition bien précise (Le Pen n'est pas fasciste par exemple, elle est surtout incompétente d'ailleurs).

Le nier, c'est également être du côté des abrutis.
Il y a donc en France des gens qui veulent supprimer le parlementarisme italien, faire en sorte que toute la botte se rallie à un Duce, et que la Méditérranée redevienne un lac romain ? Mon dieu comme c'est intéressant.

Pour la reconquête de l'Ethiopie il y a quelque de prévu ou pas ?
Le terme "fascisme" ne fait pas uniquement réference à Mussolini :

https://www.larousse.fr/dictionnaires/f ... isme/32950

Ta remarque est donc profondément conne.
Je reprends la définition dont tu m'as donné le lien :

"fascisme : Attitude autoritaire, arbitraire, violente et dictatoriale imposée par quelqu'un à un groupe quelconque, à son entourage."


Cette définition, tellement vague qu'elle tient réellement du n'importe quoi, t'arrange parce que toi et tes petits copains qui avez pris le pouvoir depuis 1945 pouvez l'appliquer à tous ceux qui ne vous plaisent pas.

En fait, je crois que la vraie définition du fascisme, pour les gens comme toi, définition jamais exprimée, est celle-ci : les fascistes sont les méchants. Les méchants qu'il faut abattre. Et ça s'arrête à peu près là. Et donc on sort de toute catégorisation politique pour entrer dans le monde magique de bioman.
france2100 a/ont remercié ça
#4583773
waroch a écrit :
02 janv. 2019, 20:07
reminem2 a écrit :
02 janv. 2019, 19:56
waroch a écrit :
02 janv. 2019, 19:48


Il y a donc en France des gens qui veulent supprimer le parlementarisme italien, faire en sorte que toute la botte se rallie à un Duce, et que la Méditérranée redevienne un lac romain ? Mon dieu comme c'est intéressant.

Pour la reconquête de l'Ethiopie il y a quelque de prévu ou pas ?
Le terme "fascisme" ne fait pas uniquement réference à Mussolini :

https://www.larousse.fr/dictionnaires/f ... isme/32950

Ta remarque est donc profondément conne.
Je reprends la définition dont tu m'as donné le lien :

"fascisme : Attitude autoritaire, arbitraire, violente et dictatoriale imposée par quelqu'un à un groupe quelconque, à son entourage."


Cette définition, tellement vague qu'elle tient réellement du n'importe quoi, t'arrange parce que toi et tes petits copains qui avez pris le pouvoir depuis 1945 pouvez l'appliquer à tous ceux qui ne vous plaisent pas.

En fait, je crois que la vraie définition du fascisme, pour les gens comme toi, définition jamais exprimée, est celle-ci : les fascistes sont les méchants. Les méchants qu'il faut abattre. Et ça s'arrête à peu près là. Et donc on sort de toute catégorisation politique pour entrer dans le monde magique de bioman.
Moi et mes copains? Tu délires l'ami. Ma remarque n'a pas pour but de discréditer qui que ce soit.

La définition du dico montre juste que le fascisme fait évidemment réference à l'Italie mussolinienne mais pas uniquement.

Un régime en France qui s'inspirerait du système mussolinien (et donc entre autre : culte du chef, nationalisme, idéal social au départ puis libéralisme délimité par le territoire national une fois le parti au pouvoir, christianophobie, antisemitisme, négation de l'individu et de la démocratie) pourrait également être qualifié de fasciste.

Cela dit, les arguments antifas pour discréditer leurs adversaires sont risibles en effet.

Bolsonaro, pas exemple, ne peut pas être qualifié de fasciste puisque sa première action a été de se prosterner devant Israel. Un libéral-mondialiste aux antipodes de Mussolini.
waroch a/ont remercié ça
#4583816
Miguelito Loveless a écrit :
02 janv. 2019, 18:42
Pour lutter contre la délinquance , il propose le port d'arme pour tout le monde . Je trouve que c'est une idée à creuser .
Si les malfaisants savent qu'ils risquent une bastos entre les deux yeux , ça peut freiner leurs bas instincts .
@Miguelito Loveless Je pense que tu vas aimer ce youtubeur (moi je l'apprécie beaucoup ;) )



[smilie=icon_smile119.gif]
#4583936
France info affirme que Jair Bolsonaro a un programme fasciste.
"C'est un projet fasciste" : ce que contient le programme de Jair Bolsonaro, le nouveau président du Brésil
https://www.francetvinfo.fr/monde/bresi ... 99445.html
et Dreuz a analysé ce qui est fasciste.
France info affirme que Jair Bolsonaro a un programme fasciste –Dreuz a analysé ce qui est « fasciste », pour France info
https://www.dreuz.info/2019/01/03/franc ... ance-info/
_____________________________________


Et en parlent de Brésil, une jeune Brésilienne a été mise en examen en France pour assassinat.

#4584273
pour Dreuz tout gouvernement qui soutient l'extrème droite israélienne, ne peut qu'être le meilleur gouvernement au monde .
je ne crois absolument pas à la réussite de Bolsonaro ni sur la sécurité, ni sur la lutte contre la corruption, encore moins sur la lutte contre la pauvreté et même aucun succès en diplomatie et relations internationales (à part les USA et Israel , il aura bien peu d'amis)
#4584709
De l'article de Dreuz:

"Point 11. Enfin, crime parmi les crimes, le président entend que la majorité du pays dicte ses règles aux minorités, et non l’inverse. « Nous sommes la majorité. Nous sommes le véritable Brésil » a déclaré le président, des propos qui scandalisent les anti-démocrates et dénoncent une « loi de la majorité »"

Sur 147 306 295 d'inscrits
1 + 2ième tour/2 pour le facho : 58.000.000 à la louche.

Il ne représente pas la majorité du Brésil !!!

Le pigiste de Dreuz est un menteur.
#4593039
à Davos, alors que ni Trump, ni Macron ne lui font de l'ombre, il se contente d'un discours terne de 15 min, où il insiste surtout
sur le retour des valeurs conservatrices au Bresil

Jair Bolsonaro fait le service minimum pour vendre à Davos un « nouveau Brésil »
Le discours du président brésilien, en ouverture du Forum économique mondial, ne devrait pas marquer les annales, comme certains de ses prédécesseurs.
fidèle à son credo conservateur, le dirigeant a promis d’« investir lourdement dans la sécurité » et de « défendre la famille, les véritables droits humains, la vie ». Et s’il a déclaré qu’il gouvernerait sans biais idéologique, M. Bolsonaro a étrillé les gouvernements de gauche en Amérique qui « ne sont pas bons pour le continent et pas bons pour le monde ».

.....Faiblement applaudi par une salle pourtant bondée, M. Bolsonaro ne devrait pas marquer les annales du Forum de Davos comme certains de ses prédécesseurs, tels le président chinois Xi Jinping et son plaidoyer en faveur de la mondialisation, en 2017. « Il s’est contenté de dire les choses qui pouvaient faire plaisir à ce public, sans prendre trop de risques », commente Nariman Behravesh, chef économiste d’IHS Markit et familier du Forum.

https://www.lemonde.fr/economie/article ... _3234.html
#4608101
La « bombe scatologique » du président brésilien Bolsonaro sur Twitter
En voulant attaquer le Carnaval de Rio, le chef d’Etat brésilien, qui partage avec Trump un usage frénétique des réseaux, a diffusé une vidéo obscène........

L’impulsivité du chef d’Etat brésilien et son usage frénétique des réseaux sociaux, à l’instar de son homologue américain Donald Trump, qu’il admire sans nuance, masque aussi une fragilité que le président traduit en agressivité.

En moins de deux mois, le leader de l’extrême droite a dévissé dans les sondages, perdant peu à peu son crédit. Quelques jours après sa prise de fonctions, plus de 70 % de la population jugeait que Jair Bolsonaro et son gouvernement étaient sur la bonne voie selon Datafolha. Mais fin février, une étude de l’institut CNT/CMA révélait que les Brésiliens n’étaient plus que 39 % à avoir une opinion positive sur le président.

Aux affaires de détournements de fonds visant sa formation politique – le Parti social-libéral (PSL) – se sont ajoutés les soupçons de malversations visant son fils, Flavio. Jair Bolsonaro a aussi suscité le malaise au sein de la communauté financière, qui s’est affligée de sa prestation au Forum économique mondial de Davos (Suisse).
En politique étrangère, ses accents belliqueux envers le Venezuela de Nicolas Maduro ont obligé les militaires, présents en masse au sein de son gouvernement, à reprendre en main le dossier de la crise vénézuélienne pour éviter au Brésil de se lancer dans un conflit coûteux, impopulaire et incertain. Impulsif, agressif, médiatique, Jair Bolsonaro laisse planer le sentiment d’être débordé par sa fonction.

« Il est peu probable que Bolsonaro soit, à ce stade, victime d’un impeachement. Mais il est clair qu’il perd peu à peu le contrôle de la situation au profit des militaires »,

https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html


on a un bon exemple de ce que serait l'indice de confiance en une marinelepen, après 2 mois au pouvoir
#4608114
Rien à redire à propos de Bolsonaro ...il suffit de lire l'article du Monde pour comprendre que l'opposition brésilienne ne sait plus à quel Saint se vouer...
Les journalistes continuent à faire leur travail de militants d'opposition là bas comme partout ailleurs en montant en épingle des soi-disant dérapages des dirigeants au pouvoir .
#4608124
bolso n'a absolument pas le niveau pour gerer un grand pays compliqué comme le Brésil . Parlementaire dans l'opposition depuis plus de 15 ans, il n'avait montré aucune compétence et aucun charisme particulier .
En plus il est pétrit d'idéologie évangéliste conservatrice, dans un pays majoritairement catholique et de gauche libérale au point de vue sociétal
  • 1
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
Les retraites

... Pour financer les retraites, il faut prend[…]

Je viens de lire 4 Agatha Christie, une petite pi&[…]

Mon pauvre ami! si tu te mets à "ana[…]

Piasecki, c'est l'archétype de l'associati[…]