Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de tout ce qui ne concerne pas l'Europe, de la politique étrangère de la France, des événements et conflits mondiaux, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4505133
Dans le cadre du débat sur la dépénalisation de l’avortement en Argentine, un développeur de logiciels a créé une extension du jeu classique Doom dans le but de se moquer du mouvement pro-vie et banaliser l’avortement. Le jeu vidéo s’appelle “Doom Fetito” petit foetus” et a été créé par Florencia Rumpel. L’objectif est de tuer un «bébé géant» pour obtenir une récompense: le misoprostol, un médicament qui provoque l’avortement.





Rumpel a déclaré dans une interview récente que la figure du bébé en tant que «chef final» du jeu vidéo a été inspirée par l’enfant à naître de carton utilisé dans les marches pro-vie de l’Argentine. Avant que le joueur «confronte» le bébé, il doit d’abord tuer des prêtres catholiques, des policiers nazis et des femmes pro-vie. A la fin du jeu, le message est affiché: “Vous avez vaincu le fetito! Donnez ce misoprostol aux nécessiteux pour qu’ils aussi puissent le battre! ”

Silvina Spataro, directeur des campagnes plateforme Prolife CitizenGO a accusé ce jeu « honteux et répugnant », d’être un « fruit de la culture de la mort qui règne à travers les médias ». En outre jugé « nocif », « parce que cette façon la prise de conscience des enfants et des adolescents est anesthésié, la valeur de la vie est abaissée et le fétus comme la figure de l’ennemi, précisément ceux qui cherchent à défendre et exalter la vie. » “Ils visent à éliminer l’enfant à naître, au lieu de le protéger, ils montrent le vrai visage des avorteurs”, a déclaré Spataro.
#4505160
Le jeu est nul, ce n'est pas une bonne réponse à une problématique. qui dresse les gens les uns contre les autres.
Mais
si ce genre de débat est passionné c'est avant tout que dès lors que l'on parle avortement, contraception, PMA, dès que le législateur veut faire passer une loi sur ces sujets il y a, en premier, en tout premier, une réaction violente venant des croyants, de l'église et des partis conservateurs.

Si chacun s'occupait de son cul, son sexe, ses convictions, ses croyances et foutait la paix aux autres au lieu de vouloir imposer ses convictions ce genre de réaction n'aurait pas lieu d'être.

Il ne s'agit pas d'excuser ou d'accuser, mais juste de faire le constat qu'aux outrances des uns répond celle des autres.
#4505167
Jean88 a écrit :
02 août 2018, 17:05
si ce genre de débat est passionné c'est avant tout que dès lors que l'on parle avortement, contraception, PMA, dès que le législateur veut faire passer une loi sur ces sujets il y a, en premier, en tout premier, une réaction violente venant des croyants, de l'église et des partis conservateurs.
Non, je crois que si le débat est passionné c'est avant tout parce-que certains ont quelques vies sur la conscience...
#4505731
Merl1 a écrit :
02 août 2018, 17:10
Jean88 a écrit :
02 août 2018, 17:05
si ce genre de débat est passionné c'est avant tout que dès lors que l'on parle avortement, contraception, PMA, dès que le législateur veut faire passer une loi sur ces sujets il y a, en premier, en tout premier, une réaction violente venant des croyants, de l'église et des partis conservateurs.
Non, je crois que si le débat est passionné c'est avant tout parce-que certains ont quelques vies sur la conscience...
Tu parles de qui? du clergé argentin qui a été l'allié de toutes les dictatures de droite?

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... gentin.php

https://www.lemonde.fr/ameriques/articl ... _3222.html
#4506572
Jean88 a écrit :
03 août 2018, 17:52
Tu parles de qui?
De ceux qui sont des pro-avortement hystériques pour soulager leurs consciences d'une vie dont ils ont contribué à mettre fin par lâcheté. Leur niveau d'aveuglement étant exponentiel avec la réitération d'un tel crime.
#4506707
:lol:
il y a sans doute moins de pro-avortement hystérique que d'anti avortement hystériques.

Quand on est pro-avortement, on est pour la liberté de décider soi même, on est pour la liberté de conscience et le refus de se laisser imposer des diktats par qui que ce soit.
Un pro avortement ne milite pas pour l'avortement mais pour la liberté de décider.

Ce sont les pro-vie qui sont hystérique, qui s'opposent hystériquement à tout ce qui va contre leur petite idéologie, qui heurte leurs petites convictions.
Le pro avortement n'impose rien, il est juste pour le choix.
les pro vie, eux veulent imposer à tous leur petite vision étriquée, rigide de manière fasciste: INTERDIRE

suffit de réfléchir une petite minute pour constater où est l'hystérie.
#4506726
C'est marrant (si j'ose dire), les mêmes qui nous parlent de liquider la moitié des africains et la totalité des musulmans font tout un foin à propos d'un jeu vidéo donc purement du virtuel. Les mêmes sont souvent prêts à accepter les faits et gestes (bien réels ceux-ci) d'un benalla...
#4508908
Je jeu n'a pas visé la bonne cible.

Il aurait du faire un jeu de tir sur le pape, sur les intégristes cathos fachos qui veulent imposer leurs petites lois médiocres au monde entier....

et accessoirement du tir sur prêtres pédophiles.... [smilie=icon_mrgreen.gif]
#4508909
Jean88 a écrit :
02 août 2018, 17:05
Mais
si ce genre de débat est passionné c'est avant tout que dès lors que l'on parle avortement, contraception, PMA, dès que le législateur veut faire passer une loi sur ces sujets il y a, en premier, en tout premier, une réaction violente venant des croyants, de l'église et des partis conservateurs.

Si chacun s'occupait de son cul, son sexe, ses convictions, ses croyances et foutait la paix aux autres au lieu de vouloir imposer ses convictions ce genre de réaction n'aurait pas lieu d'être.
Pour résumer, si tout le monde était d'accord avec vous, ce serait super.

Cool.
#4508914
Haaa!!! a écrit :
10 août 2018, 15:44
Jean88 a écrit :
02 août 2018, 17:05
Mais
si ce genre de débat est passionné c'est avant tout que dès lors que l'on parle avortement, contraception, PMA, dès que le législateur veut faire passer une loi sur ces sujets il y a, en premier, en tout premier, une réaction violente venant des croyants, de l'église et des partis conservateurs.

Si chacun s'occupait de son cul, son sexe, ses convictions, ses croyances et foutait la paix aux autres au lieu de vouloir imposer ses convictions ce genre de réaction n'aurait pas lieu d'être.
Pour résumer, si tout le monde était d'accord avec vous, ce serait super.

Cool.
mauvaise interprétation....rien à foutre que l'on soit d'accord avec moi
mais si chacun s'occupait de son cul, son sexe, ses convictions, ses croyances et foutait la paix aux autres au lieu de vouloir imposer ses convictions ça ce serait cool.....
#4508916
Jean88 a écrit :
10 août 2018, 15:49
mais si chacun s'occupait de son cul, son sexe, ses convictions, ses croyances et foutait la paix aux autres au lieu de vouloir imposer ses convictions ça ce serait cool.....
Et évidemment, vous n'utilisez pas cela du tout pour faire prévaloir votre point de vue...

Mais l'argument est de toute façon fallacieux: République vient de res publica, "chose publique".
Toutes les lois concernent tous les citoyens dans une démocratie, par définition.

Puis bon, "fallacieux" est un doux euphémisme. Parce qu'à ce compte là, puisque chacun s'occupe de ses fesses qu'est-ce que j'en ai à battre qu'on massacre tel groupe à 500 mètres de chez moi? Rien, ça ne me concerne, je ne vais pas imposer mes convictions sur le meurtre à tout le monde.
Knulp a/ont remercié ça
#4508937
Comparaison entre un projet de loi et un massacre....je vois l'honnêteté intellectuelle....et on dit "fallacieux".... :lol:
mais bon...
cette loi autorise, donne la possibilité à celles qui voudraient à avoir recours à l'avortement
elle n'impose l'avortement à personne
elle octroi un droit, une liberté à celles qui seront susceptibles de l'utiliser.

Et cela choque les cathos que l'on donne à d'autres juste un droit, une possibilité, une ouverture en cas de détresse....cela ne les choque qu'à cause de leurs "croyances"
mais ceux qui ne partagent pas ces superstitions ont-ils le droit de penser, d'agir ou simplement de vivre selon leurs propres convictions?
Ce qui me choque c'est que les cathos non seulement vivent et font ce qu'ils veulent mais veulent aussi que les autres, tous ceux qui ne partagent pas leurs convictions, suivent leurs lois....

ouais, on va me dire que c'est très fallacieux comme raisonnement....
les lecteurs jugeront.
#4508959
Knulp a écrit :
10 août 2018, 17:37
Pour les cathos et pour d'autres une vie est en jeu puisque ce sont des petits êtres qui sont supprimés. Peux-tu comprendre qu'une telle loi, ils s'en foutent ?
voilà ce que je disais dans un autre sujet:
Le pape et l'église n'aiment pas les femmes
ils triomphent, ils ont prié, fait des messes et autres simagrées pour que la loi sur l'avortement ne passe pas....

Les détresses à venir seront celles de femmes, les avortements clandestins dans des conditions douteuses, les décès suite à des accidents, les mutilations, les souffrances....

Mais ça ces intègres pro-vies, leur pape, curetons et autres n'en ont rien à cirer...ce n'est pas leur problème, ils s'en foutent, ce qui les intéresse c'est la victoire de leurs croyances, c'est d'imposer leurs petites règles à tous, liberté et libre arbitre ils ne veulent rien savoir....non, on impose!

Bravo l'église, bravo les croyants une fois de plus vous montrez votre vrai visage!

mais, c'est juste une petite victoire temporaire, comme sur bien d'autres points l'église et ses lois qu'elle veut imposer à tous devra reculer. Il n'y aura pas toujours de vieux culs bénis séniles au sénat.....

une vie en jeu......
combien de milliers de vie d'enfants gâchés par des prêtres pédophiles longtemps couvert par leur hiérarchie? combien de suicides suite à cela, combien d'avortements clandestins?

Avant d'imposer le respect de la vie aux autres faudrait être capable de la respecter soi même....

alors l'église donneuse de leçon en matière de respect de la vie...................merdalors!
#4509017
Les cathos font un gros travail sur l'avortement. Et je ne parle pas de ceux qui s'enchaînent puisque pour toi c'est à peu près la seule image recevable d'un catho opposé à l'avortement à savoir un nervi violent.

Il y a tout le travail d'opposition paisible dont tu ne connais strictement rien.
Il y a aussi le travail de prévention pour que ce drame soir évité et surtout l'accompagnement post-traumatique dont tu te fiches royalement puisqu'une fois que l'avortement a eu lieu c'est pour toi : progressistes 1, rétrogrades 0.

La souffrance, la perte d'un être porté pour laquelle tu n'as aucune idée n'est jamais prise en charge par les défenseurs du "droit des femmes" mais bien par des catho!iques qui auraient préféré une autre solution mais qui accueillent sans juger et qui aident à reconstruire si c'est possible. Intéresse-toi à cette souffrance ou au moins sache qu'elle existe.

Par contre, je te trouve inquiet avec beaucoup de jugements hâtifs et des raccourcis pas très heureux. Je t'invite à aller discuter avec des cathos de ta paroisse engagés dans ce combat. Tu verras que tu seras étonné de cette rencontre. Cela renforcera peut-être tes convictions mais au moins tu auras une idée plus juste de tes adversaires.

Et vire-moi cette haine, desserre les dents, les poings et les fesses, tout va bien.
#4509071
Knulp a écrit :
10 août 2018, 20:21
Les cathos font un gros travail sur l'avortement. Et je ne parle pas de ceux qui s'enchaînent puisque pour toi c'est à peu près la seule image recevable d'un catho opposé à l'avortement à savoir un nervi violent.

Il y a tout le travail d'opposition paisible dont tu ne connais strictement rien.
Il y a aussi le travail de prévention pour que ce drame soir évité et surtout l'accompagnement post-traumatique dont tu te fiches royalement puisqu'une fois que l'avortement a eu lieu c'est pour toi : progressistes 1, rétrogrades 0.

La souffrance, la perte d'un être porté pour laquelle tu n'as aucune idée n'est jamais prise en charge par les défenseurs du "droit des femmes" mais bien par des catho!iques qui auraient préféré une autre solution mais qui accueillent sans juger et qui aident à reconstruire si c'est possible. Intéresse-toi à cette souffrance ou au moins sache qu'elle existe.

Par contre, je te trouve inquiet avec beaucoup de jugements hâtifs et des raccourcis pas très heureux. Je t'invite à aller discuter avec des cathos de ta paroisse engagés dans ce combat. Tu verras que tu seras étonné de cette rencontre. Cela renforcera peut-être tes convictions mais au moins tu auras une idée plus juste de tes adversaires.

Et vire-moi cette haine, desserre les dents, les poings et les fesses, tout va bien.
Il y a les beaux discours et la réalité des faits....
D'après les autorités argentines il y aurait 350000 avortements clandestins par an, 500000 selon les ONG.
Cette loi d'interdiction ne changera rien à cela, mais, comme tu dis "tout va bien",
les plus riches continueront de se faire avorter à l'étranger, et les plus pauvres dans la clandestinité dans des conditions douteuses avec des méthodes dangereuses, aiguille à tricoter par exemple....

Ou est la morale la dedans? détresse, souffrances, mutilations, et crois tu vraiment que ces femmes qui ont fait un geste condamné par notre sainte merde l'église iront rechercher du réconfort chez les culs bénis?

Seuls les cathos s'occuperaient des avortées sans porter de jugement? soyons sérieux, va sur le net tu verras....on interdit d'abord, ce qui se base forcément sur un jugement et on console après.........c'est beau la charité chrétienne: je te condamne moralement, je te condamne à la souffrance mais je te prends dans les bras après.....c'est magnifique.

Je n'ai pas de haine, seulement du mépris pour ce pape et son institution; et je me dis qu'au fond, l'église n'a jamais évolué, les inquisiteurs ont juste, par la force des choses changé leurs méthodes mais l'esprit est resté le même.

La loi n'est pas passée, soit, elle passera la prochaine fois, l'église n'a jamais livré que des combats d'arrière garde contre les avancées de la connaissance, le progrès ou les avancées sociétales.

nb: je n'ai pas de paroisse.
#4509090
Prends un peu de hauteur.
Avorter clandestinement avec une hygiène douteuse est en effet un drame.
Alors pourquoi avorter à tout prix ? Pourquoi ne pas tout faire pour que l'enfant soit gardé ? C'est sur ce point que tu dois te battre
#4509143
Knulp a écrit :
11 août 2018, 09:14
Prends un peu de hauteur.
Avorter clandestinement avec une hygiène douteuse est en effet un drame.
Alors pourquoi avorter à tout prix ? Pourquoi ne pas tout faire pour que l'enfant soit gardé ? C'est sur ce point que tu dois te battre
Non, si je dois me battre, c'est pour la liberté, rien de plus! et dans ce cas c'est donner aux femmes la liberté de décider, aux femmes pas à une église avant tout masculine ou à des vieux croutons séniles.

Il n'a jamais été question d'avorter à tout prix...........merde pourquoi toujours déformer malhonnêtement les propos des autres? c'est crétin, pardon chrétien comme procédé?

C'est aux femmes, à elles, elles seules, de savoir si elles peuvent assumer un enfant, de savoir si elles ont les moyens de "tout faire pour que l'enfant soit gardé" ce n'est pas à un con de pape ou un cureton quelconque de décider à leur place....

Prendre de la hauteur?........Mais c'est sûr, un catho qui prend de la hauteur est très loin, coincé par sa bible et ses convictions du drame que vivent ces femmes qui ne veulent ou ne peuvent pas garder un paquet de cellules qui est encore très loin d'être un être vivant conscient.

et, comme je l'ai déjà dit:
La loi n'est pas passée, soit, elle passera la prochaine fois, l'église n'a jamais livré que des combats d'arrière garde contre les avancées de la connaissance, le progrès ou les avancées sociétales.
20h Strasbourg, coup de feu, 1 mort

bon alors on fait le pari que juste avant les &eac[…]

Imaginons qu'on achète une denré[…]

Pas sûr qu'il y est une conscience derri&egr[…]

Macron : acte II

- porte ouverte à toutes les manipulation[…]