Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de la politique européenne de la France, des projets de la Commission Européenne, des institutions, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4498308
Clavier56 a écrit :
20 juil. 2018, 21:15
Un exemple à suivre ! [smilie=icon_smile040.gif]
Chais pas.
Il ne sait pas non plus, il n'y a pas d'immigrés en Hongrie. Les vagues incontrôlées, ce sont les Italiens qui se les mangent. Et personne au monde ne ressent le besoin d'aller squatter la Hongrie. Les migrants ne savent déjà pas où ça se trouve, pour les cultivés, et pour les autres ils ne savent pas que ça existe.

Remarque en passant : nous voyons ici une illustration du fait qu'on nous ment en racontant que l'immigration est une question de nombre. Que s'il n'y avait que 3 Arabes, y aurait pas de problème. Orban doit avoir quatre ou cinq Arabes, et il crie déjà à l'invasion. Ce n'est pas une question de nombre, voila ce que ça veut vraiment dire. Ou, plus précisément : c'est de l'idéologie, rien d'autre.

Je partage avec nombre de mes compatriotes une certaine arrogance française. Je crois par exemple que la France, c'est un peu autre chose que la Hongrie, sauf son respect. Que la Hongrie désire se rabougrir, se recroqueviller, pourquoi pas, mais ça intéresse qui ?

La France, ce n'est pas la même chose, elle est faite pour rayonner.
Dans ses meilleurs moments, elle parle au Monde.
La Hongrie n'a jamais parlé au Monde.
JPS38 a/ont remercié ça
#4498318
Codicille : Orban d'autant plus gonflé qu'il ne dit pas un mot sur l'immigration intra-européenne et l'intégration, qui permet à ses ouvriers (hongrois) de trouver du boulot en foutant les nôtres (français) au chômage. On aimerait en savoir plus sur ce volet-là de "l'immigration", contre laquelle il est, paraît-il. S'il avait l'idée de soigner son propre peuple, en payant mieux les ouvriers, ça serait aussi bon pour les Hongrois que pour nous-mêmes.
Pour le moment, il se satisfait complètement de la concurrence déloyale et les propos racistes n'y changent rien, hors l'effet attrape-cons habituel
Modifié en dernier par Courtial le 20 juil. 2018, 22:39, modifié 2 fois.
#4498327
il ne suit pas le pacte europeen , mais la hongrie encaisse de l argent de l europe , ca serait moi , la hongrie degage de l europe . attend on peut pas profiter des bon cotes de l europe et rejeter celle qu ils ne veulent pas , ils profite de l argent de l europe et ils veulent fairece qu il veulent !!!! qu il degage , c est un pays qui n apporte rien , il veulent vivre entre eux , ils ont cas rester entre eux .
hongrie et bulgarie des pays egoiste et raciste , ils ont rien a faire en europe , qu ils retournent vers la russie .
#4498351
nicky larson 07 a écrit :
20 juil. 2018, 22:34
il ne suit pas le pacte europeen , mais la hongrie encaisse de l argent de l europe , ca serait moi , la hongrie degage de l europe . attend on peut pas profiter des bon cotes de l europe et rejeter celle qu ils ne veulent pas , ils profite de l argent de l europe et ils veulent fairece qu il veulent !!!! qu il degage , c est un pays qui n apporte rien , il veulent vivre entre eux , ils ont cas rester entre eux .
hongrie et bulgarie des pays egoiste et raciste , ils ont rien a faire en europe , qu ils retournent vers la russie .
N'abusez pas non plus dans l'autre sens ! La Russie, c'est bien joli, mais question busyness, les Allemands, ça pèse quand même un peu plus lourd. C'est quand même bien plus sûr de bosser avec les Boches, croyez moi.

J'en ai d'ailleurs fait moi-même l'expérience : ils ne cavalent pas, ne vous racontent pas des trucs mirifiques, mais, le jour dit, y a le pognon.
Avec les slaves, c'est toujours plus compliqué.
#4498352
nicky larson 07 a écrit :
20 juil. 2018, 22:34
il ne suit pas le pacte europeen , mais la hongrie encaisse de l argent de l europe , ca serait moi , la hongrie degage de l europe . attend on peut pas profiter des bon cotes de l europe et rejeter celle qu ils ne veulent pas , ils profite de l argent de l europe et ils veulent fairece qu il veulent !!!! qu il degage , c est un pays qui n apporte rien , il veulent vivre entre eux , ils ont cas rester entre eux .
hongrie et bulgarie des pays egoiste et raciste , ils ont rien a faire en europe , qu ils retournent vers la russie .
Des grains dans l'engrenage immigrationniste de l'UE, qu'ils restent ils apportent un vent de fraicheur.
#4502807
Orban: "À l'Ouest, il n'y a pas de démocratie"
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/ ... cratie.php
_______________________________________________

On appelle ça de la dictature. Et oui, malheureusement il a raison, nos dirigeants organisent notre disparition. Voici un exemple. La société suédoise va changer radicalement dans les années à venir. Les résultats sont basés sur des données officielles fournies par Statistics Sweden SCB.


source
Native Swedes a minority within four decades as number of Muslim children explodes – Study
https://voiceofeurope.com/2018/07/nativ ... des-study/

et c'est pareil aux Pays-Bas ou parti musulman néerlandais déclare aux Néerlandais de quitter leur pays s’ils n’aiment pas la diversité culturelle.

themis_301 a écrit :
27 juin 2018, 11:24
Aux Pays-Bas, des spécialistes de l’intégration s’inquiètent de l’attitude de plus en plus anti-néerlandaise des Turcs vivant dans le pays. Le journal De Telegraaf a interviewé plusieurs Turcs après la
victoire électorale d’Erdogan. L’un d’eux a dit : « C’est déjà nous le boss ici maintenant. Regardez autour de vous, c’est la Turquie. » ] Environ 70% des Turcs autorisés à voter aux Pays-Bas ont voté
Erdogan.

source
Erdogan voter in the Netherlands: We are already the boss here, this is Turkey
https://voiceofeurope.com/2018/06/erdog ... is-turkey/
themis_301 a écrit :
13 juil. 2018, 01:18
Tunahan Kuzu, le leader politique du parti DENK aux Pays-Bas, d'origine turc a suscité de sérieuses controverses, a rapporté la chaîne de télévision néerlandaise NOS. "S'ils n'aiment pas les Pays-Bas en mutation dans lesquels vivent des personnes ayant des cultures différentes, comme dans la ville de Zaandam ou dans le quartier de Poelenburg, ils devraient fiche le camp" Donc le chef du parti musulman néerlandais déclare aux Néerlandais de quitter leur pays s’ils n’aiment pas la diversité culturelle.


je me rappelle en son temps déjà Philippe de Villiers nous a informés de ce qui se passait à Bruxelles, lorsqu’ était évoqué le problème de la natalité des Européens. Chaque fois que cela était évoqué, le sujet était rapidement clos. Et les responsables qui osaient l’évoquer étaient assez vite évincés.

#4502893
Courtial a écrit :
20 juil. 2018, 22:11
Je partage avec nombre de mes compatriotes une certaine arrogance française. Je crois par exemple que la France, c'est un peu autre chose que la Hongrie, sauf son respect. Que la Hongrie désire se rabougrir, se recroqueviller, pourquoi pas, mais ça intéresse qui ?

La France, ce n'est pas la même chose, elle est faite pour rayonner.
Subir la régression culturelle de l'invasion africaine, ce n'est pas vraiment rayonner.
#4502914
Courtial a écrit :
20 juil. 2018, 22:11
Clavier56 a écrit :
20 juil. 2018, 21:15
Un exemple à suivre ! [smilie=icon_smile040.gif]
Chais pas.
Il ne sait pas non plus, il n'y a pas d'immigrés en Hongrie. Les vagues incontrôlées, ce sont les Italiens qui se les mangent. Et personne au monde ne ressent le besoin d'aller squatter la Hongrie. Les migrants ne savent déjà pas où ça se trouve, pour les cultivés, et pour les autres ils ne savent pas que ça existe.

Remarque en passant : nous voyons ici une illustration du fait qu'on nous ment en racontant que l'immigration est une question de nombre. Que s'il n'y avait que 3 Arabes, y aurait pas de problème. Orban doit avoir quatre ou cinq Arabes, et il crie déjà à l'invasion. Ce n'est pas une question de nombre, voila ce que ça veut vraiment dire. Ou, plus précisément : c'est de l'idéologie, rien d'autre.

Je partage avec nombre de mes compatriotes une certaine arrogance française. Je crois par exemple que la France, c'est un peu autre chose que la Hongrie, sauf son respect. Que la Hongrie désire se rabougrir, se recroqueviller, pourquoi pas, mais ça intéresse qui ?

La France, ce n'est pas la même chose, elle est faite pour rayonner.
Dans ses meilleurs moments, elle parle au Monde.
La Hongrie n'a jamais parlé au Monde.
La Hongrie a toujours été un pays de fascistes , c'est comme cela.
#4505170
Courtial a écrit :
20 juil. 2018, 22:11
Remarque en passant : nous voyons ici une illustration du fait qu'on nous ment en racontant que l'immigration est une question de nombre. Que s'il n'y avait que 3 Arabes, y aurait pas de problème. Orban doit avoir quatre ou cinq Arabes, et il crie déjà à l'invasion. Ce n'est pas une question de nombre, voila ce que ça veut vraiment dire. Ou, plus précisément : c'est de l'idéologie, rien d'autre.
Non c'est la crainte légitime de se voir un jour imposer des quotas de migrants comme ailleurs dans l'Union Européenne. Et c'est également la réalisation qu'à moyen terme la Hongrie n'est pas à l'abri de flux migratoires plus importants encore, bref il existe bien une menace migratoire à moyen et long terme. D'ailleurs ce n'est pas le cas que de la Hongrie n'oublions pas la Pologne et Tchéquie, car ces pays d'Europe centrale ont vu les conséquences à long terme d'une immigration importante au travers des pays Occidentaux et ils décident simplement de ne pas prendre le risque de prendre le même chemin avec les conséquences irréversibles que l'on connait.
Napoléon a/ont remercié ça
#4505242
Courtial a écrit :
20 juil. 2018, 22:11
La France, ce n'est pas la même chose, elle est faite pour rayonner.
Dans ses meilleurs moments, elle parle au Monde.
La Hongrie n'a jamais parlé au Monde.
Pour rayonner encore faut-il avoir quelque chose à transmettre. Quand on ne ressemble plus à grand chose, quand la culture file vers le néant, quand ce qu'il y avait de grand en France n'est plus, quand le souvenir même de ce qui fut grand est renié, on ferait mieux de se taire et de se reconstruire dans l'introspection.

Dans le brouhaha du monde, notre voix n'est plus rien, juste du bruit dont tout le monde se fout et à raison.
Djeimse, polomnic, Vin-100 a/ont remercié ça
#4505246
Alberto a écrit :
29 juil. 2018, 12:19
La Hongrie a toujours été un pays de fascistes , c'est comme cela.
La Hongrie n'a pas brillé par ses scientifiques, il faut l'admettre, ni par ses philosophes, il faut l'admettre aussi...
Mais que voulez vous, ils avaient, hélas d'autres préoccupations: survivre.
Survivre face à l'invasion ininterrompue de l'Ottoman, survivre face à l'impérialisme Austro-Hasbourgeois, survivre face au Russe et se faire tuer, aussi, face aux mongols.
Ha! J'oubliais il devait aussi survivre en s'alliant avec l'allemand durant la seconde guerre mondiale, puis changer de camp pour essayer de survivre aux soviétiques. A l'est ils furent la troisième puissance, mais, c'était trop espérer que de croire en l'honnêteté du Soviétique.

Alors bien sûr, on peut s'en gausser, les traiter de petit pays, de fasciste, de ce que vous voulez en fait, mais ils ont au moins le mérite d'avoir survécu dans des conditions d'une extrême hostilité et d'avoir conservé et leur langue et leur religion - sans doute leur culture - tout le monde ne peut pas en dire autant.
A quoi ressemble l'angleterre aujourd'hui? Un ramassis de pakistanais et de dégénérés qui préfèrent voir les filles de leur sang violées plutôt qu'être accusé de racisme. A quoi ressemble l'Allemagne aujourd'hui? Une nation de marchand au peuple stérile qui préfère accueillir des métèques par milliers plutôt que d'enfanter? A quoi ressemble la France, avec ses citées hors-la-loi qui dégouteraient même le roi du Maroc, ses églises désertés et ses mosquées remplis d'individus qui la haïssent?

Avant d'être grand, il faut encore ressembler à quelque chose. Orban l'a compris: on construit sa force, son sentiment d'exister en maintenant une cohésion culturelle, en sériant entre le "Nous" et "l'autre".

La France crève d'un multiculturalisme qui ne fait qu'abraser tout ce qu'il y a de saillant et de forts pour ne conserver qu'une bouillie infâme à laquelle plus personne ne s'identifie: Ni les immigrés qui y préfèrent la force de leur coran, ni les derniers français intègres qui conchient cet état dégénéré.
Ne reste que les cons trop vide pour penser quoi que ce soit et les élites qui, déjà, n'appartiennent plus à la France, mais à ce cosmopolitisme de l'argent et du matérialisme.
filochard, dadais, cemab et 9 autres a/ont remercié ça
#4505539
sinistrevent a écrit :
02 août 2018, 19:11
Alberto a écrit :
29 juil. 2018, 12:19
La Hongrie a toujours été un pays de fascistes , c'est comme cela.
La Hongrie n'a pas brillé par ses scientifiques, il faut l'admettre, ni par ses philosophes, il faut l'admettre aussi...
Mais que voulez vous, ils avaient, hélas d'autres préoccupations: survivre.
Survivre face à l'invasion ininterrompue de l'Ottoman, survivre face à l'impérialisme Austro-Hasbourgeois, survivre face au Russe et se faire tuer, aussi, face aux mongols.
Ha! J'oubliais il devait aussi survivre en s'alliant avec l'allemand durant la seconde guerre mondiale, puis changer de camp pour essayer de survivre aux soviétiques. A l'est ils furent la troisième puissance, mais, c'était trop espérer que de croire en l'honnêteté du Soviétique.

Alors bien sûr, on peut s'en gausser, les traiter de petit pays, de fasciste, de ce que vous voulez en fait, mais ils ont au moins le mérite d'avoir survécu dans des conditions d'une extrême hostilité et d'avoir conservé et leur langue et leur religion - sans doute leur culture - tout le monde ne peut pas en dire autant.
A quoi ressemble l'angleterre aujourd'hui? Un ramassis de pakistanais et de dégénérés qui préfèrent voir les filles de leur sang violées plutôt qu'être accusé de racisme. A quoi ressemble l'Allemagne aujourd'hui? Une nation de marchand au peuple stérile qui préfère accueillir des métèques par milliers plutôt que d'enfanter? A quoi ressemble la France, avec ses citées hors-la-loi qui dégouteraient même le roi du Maroc, ses églises désertés et ses mosquées remplis d'individus qui la haïssent?

Avant d'être grand, il faut encore ressembler à quelque chose. Orban l'a compris: on construit sa force, son sentiment d'exister en maintenant une cohésion culturelle, en sériant entre le "Nous" et "l'autre".

La France crève d'un multiculturalisme qui ne fait qu'abraser tout ce qu'il y a de saillant et de forts pour ne conserver qu'une bouillie infâme à laquelle plus personne ne s'identifie: Ni les immigrés qui y préfèrent la force de leur coran, ni les derniers français intègres qui conchie cet état dégénéré.
ne reste que les cons trop vide pour penser quoi que ce soit et les élites qui, déjà, n'appartiennent plus à la France, mais à ce cosmopolitisme de l'argent et du matérialisme.
Bravo

Non al création monétaire est n&eacu[…]

Enseignement de la Shoah

@nicky larson 07 On a gazer la république[…]

les gilets jaunes gangrénés par le[…]

Macron n'est pour rien dans la réticence […]