Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de la politique européenne de la France, des projets de la Commission Européenne, des institutions, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4403545
https://www.valeursactuelles.com/monde/ ... isee-86770
Les leaders de l’Union européenne et le milliardaire américano-hongrois George Soros, pape du militantisme progressiste, veulent une “Europe nouvelle, métissée et islamisée”, a accusé, une nouvelle fois, le Premier ministre hongrois conservateur Viktor Orban. En visite en Roumanie samedi, il a aussi promis que les barrières érigées aux frontières de son pays, avec le soutien d’autres pays d’Europe centrale, permettront de bloquer leur tentative d’accroitre l’immigration musulmane.

Tandis que la Hongrie s’oppose à l’entrée de migrants, “qui pourraient changer l’identité culturelle du pays”, Orban a répété que sa nation resterait un lieu où “les chrétiens d’Europe occidentale se trouveront toujours en sécurité”. “Dans la campagne à venir, nous devrons d’abord affronter des puissances extérieures”, a ajouté le candidat à un quatrième mandat en avril 2018. “Nous devons tenir bon face au réseau mafieux de Soros et aux bureaucrates de Bruxelles.”
En voilà un qui en a!!
#4403584
C'est son fond de commerce, son but est de devenir comme Poutine, président à vie. De ce fait il use de méthode peu démocratique contre laquelle se bat l'organisation de George Soros. Du coup il aime pas l'UE qui veut lui refiler 1000 migrants afin de soulager l'Italie et la Grèce (qui s'en chargeant actuellement) mais ça l'empêche pas de se gaver de subvention européenne, une partie allant dans la poche de lui et ses copains;
europa.eu a écrit :Budgets et financements
Quels sont les montants versés et reçus par la Hongrie?

Les contributions financières des États membres au budget de l'UE sont partagées équitablement, en fonction des moyens de chacun. Plus l'économie d'un pays est importante, plus sa contribution est élevée, et inversement. Le budget de l'UE ne vise pas à redistribuer la richesse, mais tente de répondre aux besoins de tous les Européens.

Relations financières entre l'UE et la Hongrie en 2015:

Total des dépenses de l'UE en Hongrie: 5,629 milliards EUR
Total des dépenses de l’UE en % du revenu national brut (RNB) de la Hongrie: 5,32 %
Contribution totale de la Hongrie au budget de l'UE: 0,946 milliard d'euros
Contribution de la Hongrie au budget de l'UE en % de son RNB: 0,89 %
https://europa.eu/european-union/about- ... hungary_fr

http://www.francesoir.fr/actualites-mon ... urs-de-lue
#4403593
quand on sait que les Hongrois sont les descendant d' Attila, c'est assez comique de les entendre dire qu'il est primordial de se préserver des invasions barbares
#4445637
Législatives en Hongrie: à Budapest, « l'espoir d'un changement » flotte dans l'air
https://www.msn.com/fr-be/actualite/mon ... ar-AAvCpYW
_____________________________________________________________________

Et comme d' habitude l’Europe regarde avec impatience ces résultats, si Orban perd, elle pourra y faire installer des milliers d’afromagrhebomusuls pour remplacer la population hongroise. Mais malheureusement il est largement favori.

Mobilisation massive des Hongrois aux législatives, Viktor Orban largement favori
http://www.france24.com/fr/20180408-hon ... k-budapest
#4445650
Christianne a écrit :
21 janv. 2018, 22:59
https://www.valeursactuelles.com/monde/ ... isee-86770
Les leaders de l’Union européenne et le milliardaire américano-hongrois George Soros, pape du militantisme progressiste, veulent une “Europe nouvelle, métissée et islamisée”, a accusé, une nouvelle fois, le Premier ministre hongrois conservateur Viktor Orban. En visite en Roumanie samedi, il a aussi promis que les barrières érigées aux frontières de son pays, avec le soutien d’autres pays d’Europe centrale, permettront de bloquer leur tentative d’accroitre l’immigration musulmane.

Tandis que la Hongrie s’oppose à l’entrée de migrants, “qui pourraient changer l’identité culturelle du pays”, Orban a répété que sa nation resterait un lieu où “les chrétiens d’Europe occidentale se trouveront toujours en sécurité”. “Dans la campagne à venir, nous devrons d’abord affronter des puissances extérieures”, a ajouté le candidat à un quatrième mandat en avril 2018. “Nous devons tenir bon face au réseau mafieux de Soros et aux bureaucrates de Bruxelles.”
En voilà un qui en a!!
qui en a...des idées débiles ?
remarquez, ça ressemble à des idées FN
Bien sûr que l'UE veut une Europe islamisée avec des populations à fort taux de chômage coût financier, les problèmes de religion et d'attentats
c'est tout à fait vraisemblable !
[smilie=valoranim01.gif]
#4445696
danielfr40 a écrit :Bien sûr que l'UE veut une Europe islamisée avec des populations à fort taux de chômage coût financier, les problèmes de religion et d'attentats
Citation de BHL:
Je suis un cosmopolite résolu. J’aime le métissage et je déteste le nationalisme. Je ne vibre pas à « la Marseillaise ». J’espère que le cadre national sera un jour dépassé. Et l'un des principaux mérites de l'Europe, à mes yeux, est de fonctionner comme une machine à refroidir cette passion nationale.

Bernard-Henri Lévy, 4 octobre 2007, Interview, dans Le Nouvel Observateur, paru 4 octobre 2007.
Oui il y a des gens qui sont favorables à l'immigration parce qu'ils souhaitent une disparition des Nations.
Oui il y a des gens qui sont favorables à l'immigration pour disposer d'une main d’œuvre corvéable et tirer les salaires vers le bas via la concurrence sur le marché du travail.
Évidemment! Et tout ce petit monde trinque à Bruxelles.
#4445702
Pash a écrit :
08 avr. 2018, 21:02
danielfr40 a écrit :Bien sûr que l'UE veut une Europe islamisée avec des populations à fort taux de chômage coût financier, les problèmes de religion et d'attentats
Citation de BHL:
Je suis un cosmopolite résolu. J’aime le métissage et je déteste le nationalisme. Je ne vibre pas à « la Marseillaise ». J’espère que le cadre national sera un jour dépassé. Et l'un des principaux mérites de l'Europe, à mes yeux, est de fonctionner comme une machine à refroidir cette passion nationale.

Bernard-Henri Lévy, 4 octobre 2007, Interview, dans Le Nouvel Observateur, paru 4 octobre 2007.
Oui il y a des gens qui sont favorables à l'immigration parce qu'ils souhaitent une disparition des Nations.
Oui il y a des gens qui sont favorables à l'immigration pour disposer d'une main d’œuvre corvéable et tirer les salaires vers le bas via la concurrence sur le marché du travail.
Évidemment! Et tout ce petit monde trinque à Bruxelles.
Tiens je ne savais pas que BHL était président de l'UE.
Bien sûr qu'il y a des gens qui sont favorables à ça et ils peuvent le penser librement parce qu'ils n'ont pas à payer le coût que ça implique ni à gérer les emmerdes
#4445704
danielfr40 a écrit :Tiens je ne savais pas que BHL était président de l'UE.
Il est représentatif d'une certaine mentalité de caste.
danielfr40 a écrit :Bien sûr qu'il y a des gens qui sont favorables à ça et ils peuvent le penser librement parce qu'ils n'ont pas à payer le coût que ça implique ni à gérer les emmerdes
Ce qui est le cas de nos dirigeants et des grands patrons, bref de ceux qui prennent les décisions. Le coupable au final étant ce peuple français qui se regarde crever les bras ballants.
#4445706
Pash a écrit :
08 avr. 2018, 21:20
danielfr40 a écrit :Tiens je ne savais pas que BHL était président de l'UE.
Il est représentatif d'une certaine mentalité de caste.
danielfr40 a écrit :Bien sûr qu'il y a des gens qui sont favorables à ça et ils peuvent le penser librement parce qu'ils n'ont pas à payer le coût que ça implique ni à gérer les emmerdes
Ce qui est le cas de nos dirigeants et des grands patrons, bref de ceux qui prennent les décisions. Le coupable au final étant ce peuple français qui se regarde crever les bras ballants.
Ce n'est pas du tout le cas de nos dirigeants qui se coltine le terrorisme, le chômage la criminalité
C'est aussi irresponsable que BHL d'affirmer ça
#4445711
danielfr40 a écrit :Ce n'est pas du tout le cas de nos dirigeants qui se coltine le terrorisme, le chômage la criminalité
Bien sûr que c'est le cas de nos dirigeants:
- dans leurs beaux quartiers, ils ne sont pas victimes au quotidien de la délinquance (quoique, même cela commence à changer), ni leurs gosses dans leurs écoles privées.
- ils ne sont pas au chômage, eux.

Et c'est bien pour cela qu'ils mènent la politique d'immigration qu'ils mènent.
#4445743
danielfr40 a écrit :
08 avr. 2018, 19:39
Christianne a écrit :
21 janv. 2018, 22:59
https://www.valeursactuelles.com/monde/ ... isee-86770
Les leaders de l’Union européenne et le milliardaire américano-hongrois George Soros, pape du militantisme progressiste, veulent une “Europe nouvelle, métissée et islamisée”, a accusé, une nouvelle fois, le Premier ministre hongrois conservateur Viktor Orban. En visite en Roumanie samedi, il a aussi promis que les barrières érigées aux frontières de son pays, avec le soutien d’autres pays d’Europe centrale, permettront de bloquer leur tentative d’accroitre l’immigration musulmane.

Tandis que la Hongrie s’oppose à l’entrée de migrants, “qui pourraient changer l’identité culturelle du pays”, Orban a répété que sa nation resterait un lieu où “les chrétiens d’Europe occidentale se trouveront toujours en sécurité”. “Dans la campagne à venir, nous devrons d’abord affronter des puissances extérieures”, a ajouté le candidat à un quatrième mandat en avril 2018. “Nous devons tenir bon face au réseau mafieux de Soros et aux bureaucrates de Bruxelles.”
En voilà un qui en a!!
qui en a...des idées débiles ?
remarquez, ça ressemble à des idées FN
Bien sûr que l'UE veut une Europe islamisée avec des populations à fort taux de chômage coût financier, les problèmes de religion et d'attentats
c'est tout à fait vraisemblable !
[smilie=valoranim01.gif]
l'UE ne le veut pas mais fait tout pour qu'on en arrive à une situation catastrophique, ne serait qu'en mettant des obstacles à certaines expulsions et en ouvrant grand les frontières, en continuant à tolérer la complicité des "assos" avec les passeurs qui n'ont même plus le devoir de fournir des bateaux qui pourront traverser la Méditerranée.. quelques miles après les eaux territoriales libyennes suffisent à appeler le n° à Strasbourg pour qu'on envoie un bateau les "sauver"!
#4445746
patton a écrit :
22 janv. 2018, 01:06
C'est son fond de commerce, son but est de devenir comme Poutine, président à vie. De ce fait il use de méthode peu démocratique contre laquelle se bat l'organisation de George Soros.
Ce sont les méthodes de Soros qui sont peu démocratiques. Ce type utilise son immense fortune pour s'ingérer dans le vie politique de pays étrangers, tout en tentant de déstabiliser les régimes qui ne lui plaisent pas.
Orban lui défend les intérêts de son pays et l'avenir de son peuple. Chose qui est devenu totalement saugrenue de la part des dirigeants des pays de l'ouest, dont la fonction est maintenant de défendre les intérêts d'une petite oligarchie et du système financier.

Que ce soit Poutine ou Orban, ils restent 100 fois plus démocrates, dans le sens où il servent les intérêts de leurs peuples. Et le soutien populaire que ces derniers ont est là pour le confirmer. A l'ouest, vous n'avez quasiment plus aucun dirigeant de populaire. Ils arrivent encore à se maintenir au pouvoir grâce leur force de frappe médiatique, avec une presse subventionnée et appartenant à cette oligarchie. Sitôt élus, ils s'effondrent dans les sondages.
Ils ne sont élus que par rejet de ceux que les média présentent comme des dangers pour la démocratie. Bref, ils n'existent plus que par la peur.
#4445753
polomnic a écrit :Que ce soit Poutine ou Orban, ils restent 100 fois plus démocrates, dans le sens où il servent les intérêts de leurs peuples. Et le soutien populaire que ces derniers ont est là pour le confirmer. A l'ouest, vous n'avez quasiment plus aucun dirigeant de populaire. Ils arrivent encore à se maintenir au pouvoir grâce leur force de frappe médiatique, avec une presse subventionnée et appartenant à cette oligarchie. Sitôt élus, ils s'effondrent dans les sondages.
Si c'était le cas, la presse française serait quasi unanimement en train de soutenir l'action gouvernementale, ce qui est très loin d'être le cas. La popularité ne veut rien dire concernant l'efficacité, mention spéciale à De Gaulle qui était comparé à Hitler par un certains nombres de nos concitoyens.
En attendant, en Russie comme en Hongrie, la presse est aux ordres et le régime est corrompu. Et cela peut conduire à des surprises.
Preuve en est l'élection dans un fief du Fidezs d'un candidat sans étiquette contre le maire sortant (Fidezs), le nouveau maire à fait une campagne contre la corruption et à été soutenue part tout les autres partis de l'extrême-droite à l'extrême-gauche et les entrepreneurs locaux qui en avait marre d'être racketter.
Certes, le pouvoir ne va pas changer de main, mais la majorité d'Orban risque de s'effriter.
Je vous ai raconté l'histoire du copain de classe d'Orban qui est passé de simple chauffagiste à patron du BTP le plus riche de Hongrie en 10 ans.
Mit à part cela Orban est un bon dirigeant. Macron est dans le même genre bien que sa ligne politique soient un peu différentes, les deux sont de droite et les deux sont d'habiles dirigeant et politicien. Et n'allez pas comparer pas la force de Macron à Orban, le terrain de jeu de Macron à beaucoup plus de mine qui lui péteront à la gueule en cas de faux pas. .
Car malgré ce que dit Orban, il aime bien l'UE vue qu'il n'a tojour pas activé l'article 50 pour ne sortir comme les anglais.
#4445758
patton a écrit :
09 avr. 2018, 00:21
polomnic a écrit :Que ce soit Poutine ou Orban, ils restent 100 fois plus démocrates, dans le sens où il servent les intérêts de leurs peuples. Et le soutien populaire que ces derniers ont est là pour le confirmer. A l'ouest, vous n'avez quasiment plus aucun dirigeant de populaire. Ils arrivent encore à se maintenir au pouvoir grâce leur force de frappe médiatique, avec une presse subventionnée et appartenant à cette oligarchie. Sitôt élus, ils s'effondrent dans les sondages.
Si c'était le cas, la presse française serait quasi unanimement en train de soutenir l'action gouvernementale, ce qui est très loin d'être le cas. La popularité ne veut rien dire concernant l'efficacité, mention spéciale à De Gaulle qui était comparé à Hitler par un certains nombres de nos concitoyens.
En attendant, en Russie comme en Hongrie, la presse est aux ordres et le régime est corrompu. Et cela peut conduire à des surprises.
Preuve en est l'élection dans un fief du Fidezs d'un candidat sans étiquette contre le maire sortant (Fidezs), le nouveau maire à fait une campagne contre la corruption et à été soutenue part tout les autres partis de l'extrême-droite à l'extrême-gauche et les entrepreneurs locaux qui en avait marre d'être racketter.
Certes, le pouvoir ne va pas changer de main, mais la majorité d'Orban risque de s'effriter.
Je vous ai raconté l'histoire du copain de classe d'Orban qui est passé de simple chauffagiste à patron du BTP le plus riche de Hongrie en 10 ans.
Mit à part cela Orban est un bon dirigeant. Macron est dans le même genre bien que sa ligne politique soient un peu différentes, les deux sont de droite et les deux sont d'habiles dirigeant et politicien. Et n'allez pas comparer pas la force de Macron à Orban, le terrain de jeu de Macron à beaucoup plus de mine qui lui péteront à la gueule en cas de faux pas. .
Car malgré ce que dit Orban, il aime bien l'UE vue qu'il n'a tojour pas activé l'article 50 pour ne sortir comme les anglais.
Loin de moi l'idée d'affirmer qu'Orban est un saint descendu sur la Hongrie pour imposer le royaume de Dieu. Le système Orban est un peu à l'image du système Poutine. Le pouvoir politique contrôle le pouvoir financier. Ce n'est, sans doute pas la panacée, mais cela reste hautement préférable à une finance qui contrôle le politique.
Contrairement à nos dirigeants de l'ouest, ils entendent malgré tout faire régner la souveraineté de le pays, et ne pas se laisser imposer de décisions allant à l'encontre des intérêts de leur nation. Or, la souveraineté c'est le préalable à la démocratie. Car, je ne vois pas trop comment la souveraineté populaire pourrait être si elle est dépendante de diktats étrangers ou de puissance extérieures, qu'elles soient financières ou étatiques.
Après qu'Orban veuille rester dans l'UE tout en refusant ses diktats, cela reste du domaine du jeu politique. De la même manière, croyez vous que l'Allemagne aurait accepté l'euro si elle n'avait pas eu la garantie qu'elle en contrôlerait le cours. Pourtant, une monnaie unique cela suppose une solidarité entre les diverses régions économiques et des transferts de richesses vers les zones moins compétitives. Malgré cela les allemands, n'ont eu aucun état d'âme à laisser crever les grecs, ne leur laissant pour seule alternative que de s'endetter encore un peu plus. Bref, la solidarité européenne c'est peau de zob.

La Justice a pris un tournant ....beaucoup semblen[…]

non ed : c'est d'ailleurs n'importe quoi, compl&e[…]

Notre dame de Paris en feu!

Ecoutez ces salopards qui se réjouiss[…]