Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de la politique européenne de la France, des projets de la Commission Européenne, des institutions, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4621721
Les forces de sécurité ukrainiennes réprimeront brutalement les rassemblements populaires après les élections

Selon les résultats du premier tour de l'élection présidentielle en Ukraine, le showman Vladimir Zelensky, qui a remporté la première place, et l'actuel président du pays, Petro Poroshenko, continueront à se battre. On ne sait pas encore qui prendra la présidence, mais de nombreux experts prédisent déjà des troubles et des discours populaires après le deuxième tour. Les forces de l'ordre du pays se préparent également à la répétition probable des événements de Maidan 2014. Les médias ukrainiens discutent activement des instructions à l'intention des responsables de la sécurité qui auraient pénétré dans le réseau en cas de rassemblements de masse, de rassemblements, de défilés de rue et de manifestations postélectorales.

i.postimg.cc/Y9BbgVsf/inst.jpg

Selon les instructions, après les élections, toute réunion ou rassemblement de plus de 20 personnes sera considéré comme une action organisée et ordonnée, ce qui représente une menace directe pour l'État et l'ordre constitutionnel. Pour faire face à tous ceux qui sont en désaccord avec les résultats des élections, les forces de sécurité disposent d'un vaste arsenal d'outils, allant des bâtons habituels aux jets de gaz lacrymogène et à eau, puis aux armes à feu. L'instruction indique que l'employé peut même ouvrir le feu en vue d'une défaite "si des provocateurs et des agents de services spéciaux étrangers sont identifiés, dont les activités peuvent causer un préjudice important à la sécurité de l'État et au fonctionnement stable des autorités".

Il est évident que les mesures prévues par les autorités ukrainiennes constituent une violation directe des droits de l'homme et des libertés fondamentales dont le respect est prévu non seulement par les conventions internationales, mais également par la Constitution de l'Ukraine. Non seulement cette approche ne correspond pas aux valeurs démocratiques européennes, mais elle témoigne également de l'attachement des autorités ukrainiennes à des méthodes de gouvernance dictatoriales. Il convient de noter que la campagne présidentielle de cette année a été éclipsée par un grand nombre de scandales: de nombreux candidats ont été accusés de corruption d'électeurs et de fraude. Lors du vote au premier tour, un grand nombre de violations de la législation électorale du pays ont également été révélées. Ainsi, le peuple ukrainien a le droit de douter de l'exactitude des résultats des élections et d'exprimer son désaccord avec les résultats du vote. Les dirigeants du pays, à leur tour, devraient reconsidérer leur politique et choisir la voie du développement démocratique du pays si l'Ukraine souhaite faire partie de l'Union européenne.
Plariste le Revanite a/ont remercié ça

tin ce coup-bas, j'ai dit ça où ? [[…]

Cronos (pas de h, crétin), c'est pas lui qu[…]

Soral a (presque) toujours raison

Je n'aime pas Soral et je ne partage ni ses th[…]

Les Romains se rafraîchissaient l'halein[…]