Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de la politique européenne de la France, des projets de la Commission Européenne, des institutions, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4379966
Objectif : resserrer l'unité européenne autour de la monnaie unique après la montée des populismes en Europe et le départ prévu des Britanniques en 2019.

© Reuters Bruxelles veut créer son propre FMI
Un équivalent du FMI pour le Vieux Continent ? La Commission européenne a proposé mercredi de créer un fonds de soutien de la zone euro pour aider les pays à faire face à des crises économiques qui ne sont pas de leur fait, pour soutenir l'investissement et pour encourager les pays de l'UE non membres de la zone euro à adopter la monnaie unique.
Le projet de Bruxelles, qui sera soumis aux chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, à l'exception du Royaume-Uni le 15 décembre, vise à resserrer l'unité européenne autour de la monnaie unique après la montée des populismes en Europe et le départ prévu des Britanniques en 2019.
"Pour prospérer"
"Les mesures soutiendront les efforts des Etats membres pour rendre leurs économies plus résilientes et stables et renforceront aussi nos capacités de gestion des crises", a déclaré Valdis Dombrovskis, vice-président de l'exécutif européen, lors d'une conférence de presse à Bruxelles.
"Pour prospérer, la zone euro doit être ouverte et inclusive. Il nous faut soutenir par tous les moyens les efforts des pays de l'UE qui souhaitent emprunter le chemin de l'adhésion à l'euro, afin de s'assurer qu'ils peuvent se préparer à prospérer au sein de l'union monétaire."
Publicité
La Commission a aussi proposé de créer un poste de ministre européen de l'Economie et des Finances et de transformer le fonds de secours de la zone euro en une institution européenne permanente, contrôlée par le Parlement européen.
La Révolution Syrienne

Dans cette histoire Syrienne, les plus humili&eacu[…]

Je ne vois pas très bien où est le p[…]

Qui t'a dit que c'était gratuit ? Rien n'es[…]

Il faudrait en France qu'on arrête de fair[…]