Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

Etre de gauche aujourd'hui, c'est avant tout

Défendre les ouvriers
84
13%
Défendre les immigrés clandestins et les étrangers
172
26%
Défendre les homosexuels
77
12%
Défendre les fonctionnaires
78
12%
Faire du social
122
18%
Etre écolo
34
5%
Autre : précisez
95
14%
#4578623
@RestaurationRépublic
Image

Couler ses adversaire ça coûte cher, lisez karl Marx.

Image

Ce frique ile font grâce au profit, majoritairement.
Jack Bristow a écrit :Eustache le moine, je ne suis pas persuadé que ceux qui se disent de gauche soient cohérent en se disant, aussi favorable à l'architecture fédérale de l'Union Européenne qui engendre, mécaniquement le néo libéralisme...
C'est que la plus part qui soutiennent l’UE ne sont pas de gauche. (RIP le PCF tué par l'euro communisme...)
#4578825
Plariste le Revanite a écrit :
22 déc. 2018, 02:49
@RestaurationRépublic
Image

Couler ses adversaire ça coûte cher, lisez karl Marx.
...
Oui mais là, ça va, c'est que des "partenaires" ;-)
#4578952
Très simple:
Ce sont des traîtres.

Ils ont abandonné totalement l'idée de défendre les ouvriers français et font le jeu des mondialistes en défendant le progressisme à outrance (mariage gay, immigration de masse...).
#4578977
phoenix42 a écrit :
22 déc. 2018, 18:08
Très simple:
Ce sont des traîtres.

Ils ont abandonné totalement l'idée de défendre les ouvriers français et font le jeu des mondialistes en défendant le progressisme à outrance (mariage gay, immigration de masse...).
... Ils défendent surtout très égoïstement, et en catimini, leur propre pouvoir d'achat ces rusés, avec comme doctrine: après moi le déluge.
#4583747
La gauche est une maladie mentale, un virus idéologique d'origine chrétienne et sémitique, implanté dans le corps de l'Europe dès sa naissance, et qui subvertit les trois fonctions duméziliennes.
jipi a/ont remercié ça
#4585288
Jack Bristow a écrit :
05 janv. 2019, 22:35
waroch

En quoi le désaccord politique ou idéologique serait une maladie ? Implantée par qui, quand, d'ailleurs ?
Ce qui serait pathologique, c'est surtout s'il n'y avait plus de désaccords (politiques et autres).
#4585293
waroch a écrit :
02 janv. 2019, 19:32
La gauche est une maladie mentale, un virus idéologique d'origine chrétienne et sémitique, implanté dans le corps de l'Europe dès sa naissance, et qui subvertit les trois fonctions duméziliennes.


L'estrême droite est une tare mentale, un virus idéologique d'origine chrétienne intégriste, implanté dans le corps de l'Europe dès sa naissance, et qui subvertit les trois fonctions duméziliennes.
#4585296
RestaurationRépublic a écrit :
22 déc. 2018, 18:45
phoenix42 a écrit :
22 déc. 2018, 18:08
Très simple:
Ce sont des traîtres.

Ils ont abandonné totalement l'idée de défendre les ouvriers français et font le jeu des mondialistes en défendant le progressisme à outrance (mariage gay, immigration de masse...).
... Ils défendent surtout très égoïstement, et en catimini, leur propre pouvoir d'achat ces rusés, avec comme doctrine: après moi le déluge.





et l'extrême droite elle défend quoi, en dehors du nazisme ?
#4585297
Volog a écrit :
05 janv. 2019, 22:56
RestaurationRépublic a écrit :
22 déc. 2018, 18:45
phoenix42 a écrit :
22 déc. 2018, 18:08
Très simple:
Ce sont des traîtres.

Ils ont abandonné totalement l'idée de défendre les ouvriers français et font le jeu des mondialistes en défendant le progressisme à outrance (mariage gay, immigration de masse...).
... Ils défendent surtout très égoïstement, et en catimini, leur propre pouvoir d'achat ces rusés, avec comme doctrine: après moi le déluge.
et l'extrême droite elle défend quoi, en dehors du nazisme ?
... Faut le lui demander. (mais en évitant le point Godwin, qui vous radicalise )
#4589838
A l'ère du mondialisme et du fédéralisme, ce clivage artificiel n'a plus de résonnance auprès de la population, d'ailleurs, Macron en fédérant les libéraux démocrates qui se déchiraient à gauche et à à droite en a fait la démonstration. Il ne reste, désormais qu'aux oppositions de se structurer de la même manière afin que le redécoupage de la vie politique soit accompli...Mais l'émergence et l'hypothèse d'une alternative citoyenne que les gilets jaunes porterait laisse augurer d'une nouvelle conception.
#4589843
Jack Bristow a écrit :
14 janv. 2019, 23:38
A l'ère du mondialisme et du fédéralisme, ce clivage artificiel n'a plus de résonnance auprès de la population, d'ailleurs, Macron en fédérant les libéraux démocrates qui se déchiraient à gauche et à à droite en a fait la démonstration. Il ne reste, désormais qu'aux oppositions de se structurer de la même manière afin que le redécoupage de la vie politique soit accompli...Mais l'émergence et l'hypothèse d'une alternative citoyenne que les gilets jaunes porterait laisse augurer d'une nouvelle conception.
L'équation est simple, et c'est une question de souveraineté démocratique:
C'est soit une économie/finance dirigée par les Etats (par des démocrates patriotes) ... soit une économie dirigée par des riches apatrides/globalisés.
#4589844
C'est quoi être de gauche aujourd'hui ?
Un paramètre sur graphique d'un GPS...
Mais comme en politique la notion "gauche" ne vas pas vous conduire vers des horizons enchanteurs.
A défaut, on peu faire une pause sur un rond point et tailler une bavette avec les gilets jaunes en fibrillation contestataire. :hamster:
#4589927
obella a écrit :
15 janv. 2019, 00:27
C'est quoi être de gauche aujourd'hui ?
Un paramètre sur graphique d'un GPS...
Mais comme en politique la notion "gauche" ne vas pas vous conduire vers des horizons enchanteurs.
A défaut, on peu faire une pause sur un rond point et tailler une bavette avec les gilets jaunes en fibrillation contestataire. :hamster:
Aujourd'hui être de "gauche" ou être de "droite" c'est être en "bas", populiste ... et être au "centre" c'est être une sorte d'élite autoproclamée en "haut".
C'est le retour des civilisations clivées entre les serviettes et les torchons, dites progressistes ;-).
#4589951
Les liquidateurs a écrit :
15 janv. 2019, 13:09
C'est quoi être de gauche aujourd'hui ?
Le néo-gaucho, c'est un produit polluant et cancérigène destiné à décimer la société
rhétorique négative un peu pompeuse, faut-il rester sur le cul de l'immobilisme à regarder passer le train de l'avenir ? :mdr:
  • 1
  • 189
  • 190
  • 191
  • 192
  • 193
  • 197

Des attentats dans des mosquées c'est ce qu[…]

brexit: l'opinion change

Surtout très chère. Hein???? Bea[…]

LE CHÔMAGE

Réponse à Pilastre du 25 mars 2019 &[…]

Une sortie du capitalisme sans brexit est &eacut[…]