Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

par Courtial
#4596485
Ben l'effort qu'il faudra faire pour être intelligent, nous parlons de quoi d'autre ?
C'est vous qui introduisez la notion de "mérite", j'essaye d'interpréter et peut-être je me goure, mais vous pourriez vous même éclaircir cela
Avatar du membre
par RestaurationRépublic
#4596490
... Donc un joueur de foot qui fait beaucoup plus d'efforts pour marquer un but, devient plus méritant qu'un joueur de foot qui marque facilement (pareil pour un chercheur qui trouve difficilement; le chirurgien qui opère dans le labeur, etc) ... vous voyez bien que ce n'est pas très cohérent non plus. Du reste c'est pour ça que la notion de labeur a été abandonnée au profit du mérite (pour la récompense des intelligences)
Avatar du membre
par obella
#4596498
"Miguelito Loveless"
Et comme disait Audiard " Un con qui marche ira toujours plus loin qu'un intellectuel assis " .
Un con grandiose, c'est celui qui prétend qu'il peut faire 8000 Kms en zodiaque à la rame! :super:

Et a chaque coup de rame, il souffle UN énorme "Haaa!!!" sonore dans l'immensité de l'océan.
Histoire de chasser son angoisse de scientifique incompris.
La seule interrogation que je pose, le "Haaa!!!" est produit à l'inspiration ou l'expiration? :mdr:
par Courtial
#4596502
RestaurationRépublic a écrit :
30 janv. 2019, 00:06
... Donc un joueur de foot qui fait beaucoup plus d'efforts pour marquer un but, devient plus méritant qu'un joueur de foot qui marque facilement (pareil pour un chercheur qui trouve difficilement; le chirurgien qui opère dans le labeur, etc) ... vous voyez bien que ce n'est pas très cohérent non plus. Du reste c'est pour ça que la notion de labeur a été abandonnée au profit du mérite (pour la récompense des intelligences)
L'incohérence, vous la voyez où ? Vous dites qu'il y en a une, mais pas laquelle. Si je dis que le joueur de foot (pour reprendre votre exemple) qui, dans une phase de jeu un peu cafouilleuse, s'est retrouvé avec le ballon au point de pénalty, n'a plus eu qu'à pousser la balle, a moins mérité qu'un ailier, qui prenant la balle en milieu de terrain, a effacé trois défenseurs, petit pont, grand pont, débordement, dribble le gardien avancé et marque, j'ai dit quelque chose d'absurde en préférant le deuxième cas et en parlant d'un but plus "mérité" ?
Avatar du membre
par RestaurationRépublic
#4596512
... L'incohérence c'est que l'effort ,n'est pas forcement corrélé à l'efficience (l'intelligence pour une tâche donnée), et la récompense du mérite l'est dans une société basée sur les mérites, enfin normalement en théorie)
Avatar du membre
par Jiminy
#4596575
Réfléchir sur la notion de connerie, est-ce une forme de connerie? :shock:
par JPS38
#4596591
Jiminy a écrit :
30 janv. 2019, 10:55
Réfléchir sur la notion de connerie, est-ce une forme de connerie? :shock:
Réfléchir.....Est-ce renvoyer une image, ou examiner une idée ? :?:
Avatar du membre
par GTH
#4596593
L'intelligence avec l'ennemi est une incrimination édictée par le Code pénal français. La connerie avec l’ennemi mériterait peut-être une récompense.
Avatar du membre
par obella
#4596608
Que faire des cons!
Les mettre dans un train, dans les wagons insalubres de queue va prétendre le grandiose con dominant .

Les grandioses cons seront évidemment dans les luxueux wagons de tête.

Mais dans une société ou tout semble dérailler , il faut bien choisir ses opportunités.
Le voyageur sage c'est celui qui connait ses limites.
Finalement, le con de base arrive le premier à s'en sortir surtout quand le train déraille par les wagons de tête.

Il y a une certaine jubilation d'être sois-disant une référence dans la connerie.

Comment reconnaitre un con grandiose?
Il est plus en émission quand réception!

Le con de base se contente d'être en réception et prends des notes sur les contradictions du con grandiose. :mdr:
Avatar du membre
par Haaa!!!
#4596611
UltravireS a écrit :
29 janv. 2019, 17:12
Haaa!!! a écrit :
29 janv. 2019, 16:53
Je propose de tous les interner sur une île.
Totalement au hasard, je dirais la Martinique (ta mère).
Ah parce qu'en plus faudrait payer des vacances à Marlène ?
C'est surtout aux autres que cela ferait des vacances.
Avatar du membre
par lex
#4596618
La religion, c'est de la merde
(je ne vais pas me faire que des amis avec ce titre !)

Eh oui, mais c'est ce que je pense profondément. La religion, ce n'est pas seulement l'opium du peuple, c'est un virus mental. C'est de la merde. Pour plusieurs raisons :


IL Y A T IL CORRELATION ENTRE RELIGION ET CONNERIE ????

réponse du poste avec le diner de con??? LA RELIGION QUELQU ELLE SOIT EST ELLE MAGISTRALE CONNERIE???? ou UN VIRUS MENTAL????????????????


D'abord parce qu'il suffit de regarder pour comprendre que toutes les religions sont impérialistes et cherchent à "rassembler" le maximum de fidèles, fut-ce au prix de conversions forcées, de massacres et de guerres.
Ensuite parce que toutes les religions, oui toutes, pratiquent le lavage de cerveau, l'endoctrinement, la restriction de la liberté de penser qui devrait être LA liberté fondamentale, quand ce n'est pas la restriction de la liberté tout court (je pense en particulier aux femmes).
Puis, parce qu'on n'a nullement besoin de religion pour avoir une morale et une éthique. Ne tue pas, ne vole, pas, tout ça peut être compris sans religion.
Et enfin parce que Dieu n'existe pas. Pas plus que le père Noël. Les religions sont des inventions humaines qui permettent à des humains d'asservir d'autre humains. Et si elles ont pu avoir une utilité à certaines époques, ce n'est plus le cas. Si l'on veut que l'humanité arrive à l'âge adulte, commençons par nous débarrasser des religions.
Ouh la, me direz vous, tu vas un peu fort ! Ce que tu dis s'applique aux sectes, mais certainement pas aux grandes religions, aux religions musulmanes, juives, chrétiennes, bouddhiques ! Eh bien, si ! Mais il faut nuancer. Je vais vous donner quelques exemples.

Richard Feynman, prix nobel de physique, fut un jour interrogé par un groupe de patriarches juifs qui lui posèrent la question suivante : l'électricité, est ce que c'est du feu ? N'écoutant que son bon coeur, Feynman leur expliqua que c'était plutôt le contraire, le feu étant une réaction chimique qui est permise grâce aux électrons qui entourent tous les atomes. Voyant les patriarches visiblement perplexes, il leur fit tout un cours de physique-chimie élémentaire, insistant sur la force électromagnétique qui permet l'électricité et le feu (entre autres). Mais les savants juifs, qui étaient peut-être savants dans l'étude de la Torah mais certes pas en physique, étaient de plus en plus perplexes. Feynman finit par leur demander pourquoi ils voulaient connaître les différence entre l'électricité et le feu :
- oh, répondit l'un de ces doctes sages, c'est simple : nous n'avons pas le droit de faire du feu le Samedi, alors la question est de savoir si nous pouvons utiliser l'électricité !
Feynman fut (on le comprend) profondément choqué de voir que ces gens, très intelligents, et qui avaient consacré leur vie à l'étude, ne l'avaient consulté, lui, prix nobel de physique, que pour savoir s'ils pouvaient ou pas allumer la lumière électrique le Samedi ! Voila à quoi mène cinquante ans d'étude des "textes sacrés" !

Autre exemple : le site islam-dine-rappel est un catalogue de préceptes, conseils, fatwas, etc. destiné aux musulmans. Quand on surfe sur ce site, on peut se dire que ses auteurs sont tombés sur la tête. C'est hallucinant. Le nombre "d'interdictions" de faire ceci ou cela qui se trouvent sur ce site dépasse l'imagination. En quoi une religion qui prétend libérer l'homme peut-elle se trouver grandie par une telle restriction de liberté accordée à ses fidèles ? En quoi le fait de faire vivre les hommes et les femmes dans deux univers complètement séparés se distingue-t-il de la schizophrénie à l'échelle de la société ? En quoi le fait de lapider à mort les femmes adultères est-il un bien pour la société ? La religion est une névrose obsessionnelle collective, comme disait Freud.

Autre exemple : La religion catholique prétend que le fait de se confesser (c'est à dire de raconter ses turpitudes à un prêtre, puis de réciter quelques prières dites de pénitence) permet de se "laver de ses péchés", et donc d'accéder au paradis, ce qui serait impossible sans confession. Quelle connerie ! De qui se moque-t-on ? Les chrétiens disent aussi que pratiquer le sexe hors mariage est un "péché capital", mais une fois marié - par un prêtre - cela ne pose plus de problème. N'est-ce pas absurde ? On sent bien là l'un des buts principaux de ceux qui ont créé les religions : réguler, réglementer les passions humaines, jusqu'à l'absurde. Si cela conduisait à une diminution de la fécondité, encore, cela pourrait se comprendre. Mais c'est tout le contraire !

Toutes les religions interdisent l'avortement. Toutes sont contre le contrôle des naissances (le bouddhisme l'autorise dans certains cas). "Croissez et multipliez", disent les juifs, les musulmans et les chrétiens tous en choeur (pour une fois). Eh oui, la surpopulation n'était pas un problème il y a deux mille ans, mais ça l'est devenu depuis... Moi je n'ai pas peur de dire ce que je pense : le contrôle des naissance est absolument nécessaire tant que la population humaine sur la planête dépassera le milliard d'habitant. Pourquoi ? Parce que l'empreinte écologique de l'humanité est déja largement supérieure à la surface de la planète. Nous vivons à crédit sur la nature, et ce sont nos descendants qui devront payer les intérêts. Un enfant, c'est bien, deux, ça passe encore, trois, c'est criminel (pas seulement contre la nature mais contre les descendants de nos enfants). Mais aucune religion ne vous dit ça. Au contraire ! Les religions ont été inventées à une époque tribale, où la croissance numérique de la tribu était ce qui importait. Les religions sont toutes pour le droit du sang, contre le droit du sol, parce qu'il y a deux mille ans la croissance de la tribu issue de son sang était LA chose importante. Connerie.

Les grandes religions actuelles sont issues d'un processus de sélection darwinienne effectué soit par les politiques (les empereurs romains, par exemple, ont vu dans la religion chrétienne qui pronait l'obéissance, l'humilité, la vertu, un bon moyen d'assouvir les masses), soit par les religieux eu-même (le concile de Nicée a été un sabordage volontaire et un autodafé des textes des apôtres, n'en laissant que quatre, et instituant toute une hiérarchie des prêtres, et un rituel qui n'existait pas auparavant). Religion et politique n'ont jamais été séparée, quoi qu'on en dise. Les président américains doivent jurer sur la bible, même s'ils ne sont pas chrétiens (notons que ce cas n'est jamais arrivé). La peine de mort a été autorisée, et même encouragée, par les papes dans le passé (sus aux hérétiques !) avant qu'elle ne passe de mode, mais ça peut revenir... L'Arabie Saoudite, pays très religieux, est aussi celui (après la Chine) où il y a le plus d'exécutions capitales...

Les religions ont leur manière à elle de défendre leur pré carré : elles exercent un contrôle rigoureux sur l'art et la littérature en particulier. Tout le monde connaît l'histoire terrible de Salman Rushdie, dont le roman les versets sataniques a été mis à l'index par l'ayatollah khomeyni, qui avait appellé "tous les musulmans" à tuer l'auteur, le forçant à vivre dans la clandestinité. Mais l'église catholique exerce un contrôle tout aussi ferme sur les oeuvres susceptibles de "choquer" les "bon chrétiens". L'affiche de Girbaud montrant une cène dans laquelle les apôtres étaient remplacés par des femmes a été interdite pendant un temps, avec une astreinte de 100000 euros par jour de retard, sur demande de l'association catholique "croyance et liberté" (le vatican ne censure que très rarement directement : il dispose de nombreux moyens détournés). Heureusement, la condamnation a été annulée en cassation. Je vous mets cette image ici, je la trouve magnifique :

à débattre
c'est toujours du céleste que vient la réponse

source ce n'est pas de moi
http://sboisse.free.fr/societe/la-relig ... -merde.php
Avatar du membre
par UltravireS
#4596625
Merde, quel sens de l'à-propos,
Dans le même ordre d'idée, je vous propose un texte issu d'un forum de passionnés, que j'ai exhumé spécialement pour vous :

Les pêcheurs à la mouche sont-ils des cons ????? BORDEL DE MERDE ???? HEIN ????

Je pêche à la mouche depuis et comme d'autres je m'y suis mis après avoir pratiqué beaucoup techniques. Je ne suis sur le forum que depuis peu de temps mais je dois reconnaitre que cette vision d'élite voire d'élite pédante est récurrente auprès des autres pêcheurs.
Je crois pouvoir vous dire en tant que novice (dans la mesure où certains de mes lancers se terminent encore en séance de bondage les jours de vent :0) que cette perception est liée à plusieurs éléments (évoqués par de précédents posts).
Pour nuancer lors de mon approche de la PALM, voici les points qui m'ont marqué

1/ La spécificité du vocabulaire et l'emploi permanent de termes anglo-saxons rendent l'approche difficile au profane.
EX : soie 4WF ou L ou S
Vous avez tous compris, personnellement sans la lecture d'un bouquin et une exploration des forums.....je ne pense pas que j'aurais saisi.
Je fais l'impasse sur la désignation des mouches ou des matériaux de Fly-tying. Je vous épargne la mention des codes tarabiscotés pour les marques et les modèles d'hameçons..............

2/ La démocratisation du coût des équipements que vous évoquez a sans doute eu lieu, toutefois faites le compte du coût du matériel pour un débutant :
Canne + moulinet + soie + gilet + mouches + une boite + accessoires (coupe-fil etc...) + waders
C'est loin d'être négligeable surtout par rapport à la pêche au coup ou à un carpiste débutant.
Attention je parle de débuter et je mets de côté les mordus suréquipés (qui souvent l'on fait progressivement).

3/ si j'en crois les posts une bonne partie d'entre nous fait de nombreux Km pour se rendre sur les lieux de pêche, cela aussi a un coût.

4/ je ne me crois pas manchot et pas mauvais pêcheur mais l'ensemble de ce que je dois assimiler pour la PALM est important et mon expérience de pêcheur aux autres techniques est peu utile. Je me retrouve débutant après des années à courir les rivières (et ma compagne est MDR surtout quand après tous ces efforts je relâche les prises mais ça c'est un drame personnel )

5/ cette pêche est centrée sur les salmonidés (bien que la part des autres poissons aille croissante) qui sont considérés comme des poissons d'élite.

Bref je prends plaisir à pêcher à la mouche, mais alors que j'en rêvais depuis un 20aine d'années, j'ai attendu d'avoir :
Quelques sous, un peu de temps pour lire, digérer le vocabulaire et assimiler les informations (des forums par ex)
C'est sans doute une pratique plus simple quand elle est transmise par un proche ou un club, mais quel pourcentage des gens qui pêchent aux autres techniques sont dans un club ?

Mon sentiment aujourd'hui (il n'engage que moi) c'est que la PALM est une pêche technique, pas évidente à apprendre, et passionnante et cependant quand j'en discute avec un pêcheur qui ne pratique et qu'il me dit ça doit être difficile je lui dis "non" ou plutôt non, maitriser c'est difficile, apprendre je trouve cela plutôt amusant". Parce que je sais que le "oui" serait répulsif et qu'ensevelir son interlocuteur sous un flot d'explications techniques (sans même s'en rendre compte) transmettra une image qui a contribué à me tenir écarté de la PALM longtemps.

Mais soyons réaliste, vu le mode d'expression, la nature des textes, la connaissance de la langue anglaise affichée, croyez-vous vraiment que la population de ce forum ou bien même les PALMistes forment une fraction représentative de la population des pêcheurs en termes sociologiques ?
Je ne le crois pas, et je le regrette car ce n'est pas à porter au crédit des pratiquants de la discipline.
Pour nuancer ce propos je préciserai que les clubs nombreux et dynamiques sont le meilleur instrument pour remédier à cet état de fait.


Merci à zorglub (quelle coïncidence) de cet obscur forum pour cette contribution bien involontaire. Vous admirerez la prose incisive et la clarté de la démonstration.
Avatar du membre
par zorglub
#4596634
UltravireS a écrit :
Merci à zorglub (quelle coïncidence) de cet obscur forum pour cette contribution bien involontaire. Vous admirerez la prose incisive et la clarté de la démonstration.
Ce n'est pas le même qu'ici...
Avatar du membre
par UltravireS
#4596636
zorglub a écrit :
30 janv. 2019, 12:51
UltravireS a écrit :
Merci à zorglub (quelle coïncidence) de cet obscur forum pour cette contribution bien involontaire. Vous admirerez la prose incisive et la clarté de la démonstration.
Ce n'est pas le même qu'ici...
Je m'en doutais, d'où la coïncidence d'avoir deux fois le même pseudo !;)
Avatar du membre
par Jiminy
#4596637
JPS38 a écrit :
30 janv. 2019, 11:19
Jiminy a écrit :
30 janv. 2019, 10:55
Réfléchir sur la notion de connerie, est-ce une forme de connerie? :shock:
Réfléchir.....Est-ce renvoyer une image, ou examiner une idée ? :?:
Les deux mon général mais ne me dis pas que tu attendais une réponse à ta question???
par JPS38
#4596639
RestaurationRépublic a écrit :
30 janv. 2019, 00:06
... Donc un joueur de foot qui fait beaucoup plus d'efforts pour marquer un but, devient plus méritant qu'un joueur de foot qui marque facilement (pareil pour un chercheur qui trouve difficilement; le chirurgien qui opère dans le labeur, etc) ... vous voyez bien que ce n'est pas très cohérent non plus. Du reste c'est pour ça que la notion de labeur a été abandonnée au profit du mérite (pour la récompense des intelligences)
La récompense des intelligences... :)

Le suffrage universel en est l'illustration suprême.

Pour ceux qui ont voté et celui qui est élu.
Et ce premier prix de l'intelligence est décerné depuis des décennies, à chaque présidentielle.

Une erreur répétée est-elle une connerie monumentale ?
RestaurationRépublic a/ont remercié ça
Avatar du membre
par RestaurationRépublic
#4596640
JPS38 a écrit :
30 janv. 2019, 11:19
Jiminy a écrit :
30 janv. 2019, 10:55
Réfléchir sur la notion de connerie, est-ce une forme de connerie? :shock:
Réfléchir.....Est-ce renvoyer une image, ou examiner une idée ? :?:
... Ou tout simplement douter, sinon nul besoin de réfléchir.
Modifié en dernier par RestaurationRépublic le 30 janv. 2019, 13:06, modifié 1 fois.
par JPS38
#4596641
Jiminy a écrit :
30 janv. 2019, 12:57
JPS38 a écrit :
30 janv. 2019, 11:19
Jiminy a écrit :
30 janv. 2019, 10:55
Réfléchir sur la notion de connerie, est-ce une forme de connerie? :shock:
Réfléchir.....Est-ce renvoyer une image, ou examiner une idée ? :?:
Les deux mon général mais ne me dis pas que tu attendais une réponse à ta question???
Je me demande même pourquoi j'ai posé une telle question . Quel con je suis ! :) [smilie=icon_smile053.gif]
Venezuela : Maduro dans la merde !

Si les gens crèvent de faim, quittent les […]

les gilets jaunes gangrénés par […]

Faut-il définir un seuil de QI minimal p[…]

Vitesse de la lumière

, qui aurait dit qu'après un pet de Big […]