Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par lex
#4596163
C'est la question que se pose le philosophe Maxime Rovere...

"Quand on identifie un con, dans la rue, dans sa famille, parmi ses amis ou les fréquentations de ses amis, on a toujours tendance à se focaliser sur l'objet. Il y aurait une personne, un abruti ou une idiote, qui serait vraiment la lie de l'espèce humaine. Quand on formule ce jugement, on est soi-même en train de cesser de faire certaines choses qui sont indispensables à l'être humain et, notamment, comprendre ou faire preuve d'empathie. Au fond, il y a toujours deux cons quand on parle de connerie", confie intelligemment le philosophe Maxime Rovere à France info.

Mieux appréhender la connerie

Il détaille sa méthode et ses techniques, fruit de son expérience personnelle, pour mieux appréhender la connerie au quotidien: "Que faire des cons?", un livre publié ce 23 janvier chez Flammarion. Car on ne peut pas toujours l'éviter, surtout quand il s'agit d'un supérieur hiérarchique, d'un ami, d'un proche voire de sa femme ou de son époux. L'auteur rappelle la nécessité de "faire avec" et décrit sa stratégie pour aborder le conflit.

"Avec humour, bienveillance et sagesse, ce livre propose une nouvelle éthique pour penser et soigner ce fléau de notre temps, maladie du collectif et poison de nos vies individuelles", détaille l'éditeur.

Réseaux sociaux

"On peut dire que la connerie a augmenté d'une manière algorithmique (sic)" (NDLR: il voulait sans doute dire "logarithmique") avec l'apparition des réseaux sociaux, estime l'auteur, car ils alimentent la colère en réunissant ceux qui la cultivent. "Un naufrage interactionnel", observe-t-il. Il conseille de débattre davantage avec ses adversaires plutôt que de "s'enfermer" dans un cercle trop partisan.

"Apprendre à recevoir des leçons des autres, c'est la grande proposition du livre", conclut-il.

A LIRE A RECOMMANDER A TOUS LES CO*S
A ENVOYER A WASHINGTON AUSSI A L ELYSEE AUX INSTIT EUROPEENNES A CERTAINS PARENTS
A BEAUCOUP DE GENS QUI SE RECONNAISSENT

PAX TIBI EUROPA MEA

source
https://www.7sur7.be/7s7/fr/1531/Cultur ... cons.dhtml
par merquaelle
#4596166
les enfermer avec leurs amis
Près de 130 Français détenus en Syrie et considérés comme djihadistes vont être rapatriés en France dans les prochaines semaines. Ils sont actuellement détenus dans des camps.
Avatar du membre
par Jiminy
#4596183
Plariste le Revanite a écrit :
29 janv. 2019, 12:15
Camp de rééducation? Goulag? Laogai?
Les regrouper, c'est prendre le risque qu'ils se radicalisent! Et comme la connerie n'a pas de limite, imaginez une bande de cons radicaux!!! Ingérable.
Avatar du membre
par RestaurationRépublic
#4596186
Tout comme dit l'adage sans discernement: "l'enfer c'est les autres" ... par transposition ... les cons se sont naturellement les autres (surtout et d'autant plus quand est con , on en voit forcement partout ;-))
Avatar du membre
par Jiminy
#4596189
Il est aussi vrai qu'il ne faut prendre les gens pour des cons mais ne pas oublier qu'ils le sont; en gardant cela en tête, on gagne un temps fou...
Avatar du membre
par Plariste le Revanite
#4596190
Jiminy a écrit : Les regrouper, c'est prendre le risque qu'ils se radicalisent! Et comme la connerie n'a pas de limite, imaginez une bande de cons radicaux!!! Ingérable.
Non mais les amerlocques il n'ont pas à hésiter à ouvrir des camps de rééducation pour nazi afin de se mettre des gas du style Walter Heinstein à leur compte ! C'est d’ailleurs pour ça qu'on a l'UE aujourd'hui !

Ça marche donc... Y'a pas de soucis. Au pire on les met en dehors de société, le bannissement.
Avatar du membre
par obella
#4596200
QUE faire des cons? :super:

Il fallait oser ouvrir un fil avec un tel titre!
Et bien, ils ont osés...
Ce genre de post est la porte grande ouverte à tous les dérapages possibles.
Les spécialistes de "la connerie" du fopopipo vont s'engouffrer.

Je pense qu'on va encore bien s’amuser dans le dérisoire ironique, le sarcasme boutade , la futilité des commentaires de gardienne d'HLM.
En deux mots, j'attends avec une impatience non dissimulé les rhétoriques hystériques de la crème de nos piliers de forum.
Je peux déjà assuré que je vais lire avec une attention toute particulière leur phraséologie à l'emporte pièce. [smilie=icon_smile119.gif]

Pour info:
Je regrette amèrement de ne pas pourvoir mettre des caricatures sur ce fil hautement électrique.
J'avais un stock important de dessins sur le thème des "cons".
Pas grave, je vais transféré les meilleurs écrits de ce fil sur mon site D.
Assurément, il va faire le bonheur de mes membres.
:super:
par JPS38
#4596205
lex a écrit :
29 janv. 2019, 12:13
C'est la question que se pose le philosophe Maxime Rovere...

"Quand on identifie un con, dans la rue, dans sa famille, parmi ses amis ou les fréquentations de ses amis, on a toujours tendance à se focaliser sur l'objet. Il y aurait une personne, un abruti ou une idiote, qui serait vraiment la lie de l'espèce humaine. Quand on formule ce jugement, on est soi-même en train de cesser de faire certaines choses qui sont indispensables à l'être humain et, notamment, comprendre ou faire preuve d'empathie. Au fond, il y a toujours deux cons quand on parle de connerie", confie intelligemment le philosophe Maxime Rovere à France info.

Mieux appréhender la connerie

Il détaille sa méthode et ses techniques, fruit de son expérience personnelle, pour mieux appréhender la connerie au quotidien: "Que faire des cons?", un livre publié ce 23 janvier chez Flammarion. Car on ne peut pas toujours l'éviter, surtout quand il s'agit d'un supérieur hiérarchique, d'un ami, d'un proche voire de sa femme ou de son époux. L'auteur rappelle la nécessité de "faire avec" et décrit sa stratégie pour aborder le conflit.

"Avec humour, bienveillance et sagesse, ce livre propose une nouvelle éthique pour penser et soigner ce fléau de notre temps, maladie du collectif et poison de nos vies individuelles", détaille l'éditeur.

Réseaux sociaux

"On peut dire que la connerie a augmenté d'une manière algorithmique (sic)" (NDLR: il voulait sans doute dire "logarithmique") avec l'apparition des réseaux sociaux, estime l'auteur, car ils alimentent la colère en réunissant ceux qui la cultivent. "Un naufrage interactionnel", observe-t-il. Il conseille de débattre davantage avec ses adversaires plutôt que de "s'enfermer" dans un cercle trop partisan.

"Apprendre à recevoir des leçons des autres, c'est la grande proposition du livre", conclut-il.

A LIRE A RECOMMANDER A TOUS LES CO*S
A ENVOYER A WASHINGTON AUSSI A L ELYSEE AUX INSTIT EUROPEENNES A CERTAINS PARENTS
A BEAUCOUP DE GENS QUI SE RECONNAISSENT

PAX TIBI EUROPA MEA

source
https://www.7sur7.be/7s7/fr/1531/Cultur ... cons.dhtml
On peut dire sans se tromper que ce sera un best-seller.

Je vais de ce pas l'acheter. :D
Avatar du membre
par UltravireS
#4596222
Ca a l'air vraiment pas mal. J'aime l'idée qu'on puisse apprendre de gens que l'on considère cons.
Des fois ils nous poussent à la remise en question et à un examen de soi-même. Le genre de cas où on se dit "mais qu'est ce que j'ai été con !" Car la connerie est également conjoncturelle, et on est tous con à un moment ou un autre.
Il y a sans équivoque des gens objectivement cons, cela dit. Et bizarrement en l'écrivant j'ai pensé à Marlène Schiappa.

Dans un autre registre et moins bienveillant, je vous conseille "le matin des abrutis", par Marin de Viry. Moi je me suis franchement marré.
par Courtial
#4596252
ultravires a écrit :Des fois ils [les cons] nous poussent à la remise en question et à un examen de soi-même. Le genre de cas où on se dit "mais qu'est ce que j'ai été con !" Car la connerie est également conjoncturelle, et on est tous con à un moment ou un autre.
Un propos plus raisonnable, je crois, et auquel je me rattacherais plus volontiers.

La connerie est-elle une nature, une essence définitive ? Ne serait-elle pas plutôt événement ? C'est-à-dire pas quelque chose qui est, mais qui arrive. Et qui arrive à tout le monde, en effet.

Les propos du philosophe (rendus peut-être de façon tronquée) sont peu satisfaisants à cet égard, il ne semble pas se poser la question. Sans compter que ce Monsieur Rovère ferait peut-être mieux, au lieu de disserter sur la connerie, d'en mettre un bon coup à l'autre coincée de Juge Nadia Lindt, qui n'attend que ça, cette chienne (comprenne qui peut).
la connerie n'a pas de limite
Elle est donc une espèce d'infini, qu'on peut opposer à la finitude de l'intelligence, en sorte que c'est l'intelligence, qui est bornée ? La connerie serait donc toujours tout entière, et ignorerait les degrés ? Si bien qu'on ne pourrait être un peu con, à moitié con, assez con ou très con, mais seulement complètement con ?
Modifié en dernier par Courtial le 29 janv. 2019, 15:56, modifié 1 fois.
Avatar du membre
par jipi
#4596256
obella a écrit :
29 janv. 2019, 13:43

Ce genre de post est la porte grande ouverte à tous les dérapages possibles.
Les spécialistes de "la connerie" du fopopipo vont s'engouffrer.
Tu me l'enlèves du clavier...
Avatar du membre
par UltravireS
#4596260
Courtial a écrit :
29 janv. 2019, 15:44
La connerie est-elle une nature, une essence définitive ? Ne serait-elle pas plutôt événement ? C'est-à-dire pas quelque chose qui est, mais qui arrive. Et qui arrive à tout le monde, en effet.
Je suis à peu près sûr qu'il y a des cons absolus, par contre.
On peut être ponctuellement obtus ou borné, mais la vraie connerie est un état définitif et incurrable qui confine à l'inaptitude au raisonnement.
par Courtial
#4596266
Vraiment ?
En deux mots, j'attends avec une impatience non dissimulé les rhétoriques hystériques de la crème de nos piliers de forum.
On se demande un peu comment une rhétorique peut être hystérique, et pour ce qui est de la crême, je la vois très bien couronnant un cornet de glace fraise-kiwi à la saison, mais il ne me viendrait pas à l'idée de la mettre sur un pilier. Quant à la crême de pilier, j'en ignore la recette, mais ça fait pas très envie, là je suis d'accord.
Avatar du membre
par lex
#4596274
mais les cons peuvent cesser d'être cons s'il change d'avis selon l'adage il ya que les cons qui ne changent pas d'avis
en voici un exemple

source
https://www.journaldemontreal.com/2019/ ... in-de-2019

«D’ici la fin de l’année prochaine, les alliés de l’OTAN auront ajouté» quelque «80 milliards d'euros supplémentaires pour la défense», a déclaré sur la chaîne Fox News M. Stoltenberg.

LES ALLIES C EST NOUS DONC NOUS AURONT UN PLUS GROS POIDS DANS CETTE ORGANISATION MILITAIRE et allons tous arreter de jouer aux cons à faire du suivisme con et idiot vis a vis des USA

voilà c'est un exemple il y en a plein....

PAX TIBI EUROPA MEA
EUROPE FIRST OF ALL
par Courtial
#4596276
UltravireS a écrit :
29 janv. 2019, 16:02
Courtial a écrit :
29 janv. 2019, 15:44
La connerie est-elle une nature, une essence définitive ? Ne serait-elle pas plutôt événement ? C'est-à-dire pas quelque chose qui est, mais qui arrive. Et qui arrive à tout le monde, en effet.
Je suis à peu près sûr qu'il y a des cons absolus, par contre.
On peut être ponctuellement obtus ou borné, mais la vraie connerie est un état définitif et incurrable qui confine à l'inaptitude au raisonnement.
Merci pour la clarification. Nous ne sommes donc pas du tout d'accord. Je ne le regrette pas, si on veut débattre, faut pas commencer par être d'accord, hein.
Pour moi, la connerie, c'est "ponctuel", comme vous dites. Elle est dans des interstices, des trous, des manques, des "blancs" dans l'intelligence (des brisures dans le continuum de la pensée). Pour me trouver con, il faut que j'aie assez de distance et d'intelligence. C'est quand je reviens à l'intelligence que je me dis à moi-même, rétrospectivement : "putain, mais quel con" ! Y a un truc que j'ai zappé, un truc que je n'ai pas voulu comprendre, la connerie n'apparaît qu'à la lumière de la conscience. Il n'y a que l'intelligence qui peut poser la connerie comme connerie.
Un abruti total, ou un dingue ou un animal, ou une pierre, ne peuvent pas être con.

La relation ne se réciproque pas : la connerie est un manque d'intelligence, mais l'intelligence n'est pas un manque de connerie.
Avatar du membre
par UltravireS
#4596280
Courtial a écrit :
29 janv. 2019, 16:23
UltravireS a écrit :
29 janv. 2019, 16:02
Courtial a écrit :
29 janv. 2019, 15:44
La connerie est-elle une nature, une essence définitive ? Ne serait-elle pas plutôt événement ? C'est-à-dire pas quelque chose qui est, mais qui arrive. Et qui arrive à tout le monde, en effet.
Je suis à peu près sûr qu'il y a des cons absolus, par contre.
On peut être ponctuellement obtus ou borné, mais la vraie connerie est un état définitif et incurrable qui confine à l'inaptitude au raisonnement.
Merci pour la clarification. Nous ne sommes donc pas du tout d'accord. Je ne le regrette pas, si on veut débattre, faut pas commencer par être d'accord, hein.
Pour moi, la connerie, c'est "ponctuel", comme vous dites. Elle est dans des interstices, des trous, des manques, des "blancs" dans l'intelligence (des brisures dans le continuum de la pensée). Pour me trouver con, il faut que j'aie assez de distance et d'intelligence. C'est quand je reviens à l'intelligence que je me dis à moi-même, rétrospectivement : "putain, mais quel con" ! Y a un truc que j'ai zappé, un truc que je n'ai pas voulu comprendre, la connerie n'apparaît qu'à la lumière de la conscience. Il n'y a que l'intelligence qui peut poser la connerie comme connerie.
Un abruti total, ou un dingue ou un animal, ou une pierre, ne peuvent pas être con.

La relation ne se réciproque pas : la connerie est un manque d'intelligence, mais l'intelligence n'est pas un manque de connerie.
Il y a l'évaluation objective de la capacité à raisonner, qui permet une approximation : le QI.
Et puis, y a toujours Marlène Schiappa.
Avatar du membre
par katou
#4596286
Courtial a écrit :
29 janv. 2019, 16:23
La relation ne se réciproque pas : la connerie est un manque d'intelligence, mais l'intelligence n'est pas un manque de connerie.
Ben si justement, c'est la définition de l'intelligence cad absence de con.erie. Intelligence et con.erie sont antonymes.

Comme d'hab vous etes complètement HS mais […]

et c est ce lobby sioniste que beaucoup de Fran&[…]

SODOMA

Ouala ! Y'a les bons pédophiles et les[…]

La vie après la mort

"La vie après la mort" ... vaste […]