Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par CLAUDE67
#4581663
Image
ENQUÊTE SUR UN SUJET TABOU : LA DISPARITION D'UNE NATION
"L'immigration est une chance pour la France.'

Voilà ce que l'on nous répète en boucle, depuis des décennies. Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron ont tous prononcé cette phrase. Et si on vérifiait ?

Pour la première fois, Laurent Obertone l'a fait. Pulvérisant le plus grand des tabous français, il révèle les chiffres de l'immigration, tous les chiffres, en détaille les causes, l'ampleur, l'évolution, et les conséquences. Sans concession, il répond à la question que nous nous posons tous : l'immigration a-t-elle vraiment rendu notre pays plus prospère, plus compétent, plus heureux, plus civique et plus sûr ?

Les Français ont le droit de savoir.

Au-delà des clivages politiques, ils ont le droit de savoir si cette France que l'on prétend meilleure et inéluctable a un avenir, et s'ils en feront partie. Ils ont le droit d'exiger un bilan transparent de ce " vivre ensemble ", plutôt qu'en subir la perpétuelle apologie, plutôt que se voir ignorés, méprisés, criminalisés dans leurs inquiétudes.

Ce bilan, le voici enfin.

Après les best-sellers aux plus de 300 000 lecteurs La France Orange Mécanique et La France Big Brother, Laurent Obertone met un point final à sa trilogie d'investigations, et apporte avec La France Interdite son enquête majeure, la plus complète et la plus attendue jamais menée sur le sujet brûlant de l'immigration.





Délinquance étrangère : ces chiffres d’Obertone que le pouvoir cache aux Français
Alors que notre président fait face à une fronde sans précédent avec le mouvement des Gilets jaunes, qui ont démasqué le véritable Macron et ne supportent plus son arrogance, ses insultes, son mépris, ses mensonges et ses calculs machiavéliques, sans parler de ses photos dégradantes lors de la Fête de la musique ou aux Antilles, l’exécutif a décidé de fournir à tous ses militants un petit bréviaire pour répandre la bonne parole élyséenne.

Un ensemble de questions-réponses pour valoriser le maigre bilan de Jupiter, qui tente désespérément de reprendre la main face à la rébellion de la France profonde. Une propagande mensongère pour pallier le manque de résultats…

https://enmarche.typeform.com/to/vbvThF

D’entrée de jeu, le gouvernement nous fait le coup de l’héritage, après 40 années de gabegie et d’abandon. On se croirait revenu en 1981 avec Mitterrand aux affaires, qui accablait la droite avant de couler le pays avec l’Union de la gauche.

Macron oublie simplement qu’il est responsable de l’économie depuis 5 ans puisqu’il était ministre sous Hollande. L’héritage, c’est le sien.

Nos 9 millions de pauvres, nos 6,5 millions de chômeurs, nos 140 000 SDF, nos 47 % de prélèvements sociaux, nos 57 % de dépenses publiques (+ 16 % que la moyenne OCDE comme le rappelle Guy Millière), tout cela, Macron en est partiellement responsable.

Les 50 % de Français qui perçoivent moins que le salaire médian de 1 700 euros, les 5 millions de citoyens qui vivent avec moins de 850 euros, Macron n’y est pas étranger.

Les 1 038 milliards de taxes et impôts qui ne cessent d’augmenter, c’est Macron.

La croissance tombée de 2,3 % à 1,5 %, c’est Macron.

La dette qui dépasse les 2 300 milliards et le déficit qui remonte de 2,7 % à 3,2 % , c’est encore lui.

Les 45 milliards d’intérêts qui partent chez nos créanciers étrangers et nous appauvrissent chaque année, c’est Macron qui ne fait rien pour résorber la dette.

En 2017, Macron avait promis le paradis sur terre et maintenant que plus rien ne va, c’est la faute des autres.

« Vous n’imaginez pas combien je ne suis pas aidé », a dit Calimero aux maires des Yvelines ! Il centralise et décide de tout mais fait porter le chapeau aux autres !

Mais c’est en matière d’insécurité et d’immigration que Macron porte la plus lourde responsabilité, tant son obsession du « vivre-ensemble » entraîne le pays par le fond. On ne le dira jamais assez. La France va droit dans le mur.

Dans le bréviaire remis aux militants, il se garde bien de dire qu’il alourdit le fardeau, alors que chaque Français paie déjà 2 000 euros par an pour l’immigration (Gérard Pince, « La France ruinée par l’immigration »).

Il ose faire croire que l’immigration s’est effondrée après 2015 et que sa loi asile-immigration permet d’expulser les clandestins. C’est tout le contraire.

29 596 expulsions en 2015 et 28 000 en 2017 (chiffres ministère de l’Intérieur).

Il a facilité le regroupement familial et le nombre de mineurs isolés explose. Et la France reste la destination préférée des migrants arrivant en masse par l’Espagne, nouvelle terre des migrations africaines.

Il fait l’éloge du pacte de Marrakech et tape sur Salvini et Orban qui refusent l’invasion ! Or, le pacte de Marrakech ne fait aucune différence entre réfugiés et clandestins. C’est l’organisation de l’invasion. Une douzaine de pays lucides ont refusé de signer ce torchon qui vise à anéantir les nations occidentales au nom du mondialisme.

C’est ahurissant !

Macron a délivré 262 000 visas longue durée, soit 14 % d’augmentation.

Les demandes d’asile, qui ont dépassé les 100 000 en 2017, atteignent les 120 000 en 2018.

Et chacun sait que les déboutés ne sont jamais expulsés (Cour des comptes).

Ce que ne dit pas le petit bréviaire des marcheurs, c’est :

Que le milliard d’Africains produisent moins de richesses que le PIB français.

Que la part du social dans le revenu de nos immigrés atteint 24 % alors qu’elle n’est que de 4 % pour un natif.

Que la France est le premier pays polygame d’Europe et que le célèbre polygame malien de Bobigny, avec ses 4 femmes et ses 46 gamins, vit depuis des lustres sur le dos du contribuable sans travailler.

Que tout sans-papiers est soigné à 100 % alors que 5 millions de Français n’ont pas de mutuelle.

Que Macron baisse les retraites, contrairement à ses multiples promesses de campagne, mais accorde 830 euros de retraite aux étrangers de 65 ans n’ayant jamais travaillé ni cotisé en France (1300 euros pour un couple).

Pour financer le coût d’un seul mineur isolé (50 000 euros par an), il a fallu baisser la retraite de 150 retraités. C’est cela la vérité. Et la France a accueilli 40 000 MNA en 2018 ! Sans doute 50 à 60 000 en 2019 !!

Que la fraude à la Sécu oscille entre 14 et 20 milliards par an avec les fausses cartes Vitale obtenues avec des documents falsifiés.

Que chaque année, ce sont 10 milliards de transferts de capitaux qui partent au bled au lieu d’être investis en France.

Que les immigrés extra-européens représentaient 12,4 % de la population en 2011 mais ne produisaient que 7,3 % du PIB.

Que le PIB par tête des immigrés est de 17 900 euros, alors que celui des natifs de 32 300 euros.

On voit donc mal comment ils vont payer nos retraites, d’autant plus que le taux de chômage des immigrés de deuxième génération est de 23 % alors que celui de la première génération était de 20 % (Gérard Pince).

Même le milliard d’Africains ne pourraient pas payer nos retraites puisque le PIB de l’Afrique n’atteint pas le PIB de la France. Assez de fake news officielles.

L’intégration ne se fait pas. Les mensonges des immigrationnistes n’y changent rien. Sans immigration, il n’y aurait jamais eu de révolte des Gilets jaunes.

En 1975, la France avait le 5e niveau de vie au monde, pas de chômage, pas d’insécurité, une croissance forte et très peu de dettes. C’est l’immigration qui est la causse principale de nos 2 300 milliards de dettes.

Et que dire de l’insécurité galopante, qui est aux 3/4 d’origine immigrée ?

250 morts et 1 000 blessés. Tous les terroristes étaient musulmans.

Les chiffes que donne Laurent Obertone dans son dernier livre, « La France Interdite », sont accablants.

Seulement 17 % des Français disent ne pas se sentir en insécurité !

Chaque jour, on dénombre 640 violences sexuelles hors ménage, 1 670 violences physiques, 2 000 cambriolages, 4 000 voitures brûlées ou vandalisées.

« Chaque année, ce sont des centaines de milliers de Français, victimes de l’insécurité ordinaire, qui tombent sous les coups et parfois meurent pour un « vivre-ensemble » qui n’a jamais existé. »

Rappelons qu’il y a 1 000 agressions gratuites par jour.

50 policiers et gendarmes sont blessés chaque jour.

40 000 voitures sont incendiées chaque année.

100 000 peines de prison ferme ne sont pas exécutées faute de places. Et Macron, qui promettait 15 000 places de prison n’en veut plus que 7000, et sans doute beaucoup moins puisque les caisses sont vides.

Ravages de la pensée unique et laxisme judiciaire ont détruit le pays. Il n’y a plus aucun civisme, c’est le retour à la violence gratuite, aux pillages et saccages en tout genre, comme on a pu le voir ces derniers jours avec les casseurs et les racailles des cités, venus transformer les Champs-Élysées en bande de Gaza.

Obertone avait mesuré dans son livre, « La France Orange Mécanique », la corrélation entre le taux de criminalité et le taux d’immigration en France à l’échelle départementale.

Il l’avait chiffrée à 0,714, sachant que le taux zéro signifie qu’il n’y a aucune corrélation et que le taux 1 signifie que la corrélation est de 100 %, donc totale.

Ce chiffre correspond d’ailleurs aux données fournies par la DCSP et la DCPJ, qui montrent que la criminalité est majoritairement d’origine immigrée. Les 2/3 des détenus sont musulmans, nous dit Jack Lang.

Quand les avis de recherche étaient encore disponibles sur les sites de la police et de la gendarmerie, les noms et les photos montraient que 80 % des avis concernaient des immigrés extra-européens et quelques ressortissants de l’Europe de l’Est.

Mais les immigrationnistes ont supprimé ces données pour nier le lien immigration-criminalité. Omerta, omerta, omerta !!!

Ce qui est effrayant, c’est le refus des élites et du pouvoir d’admettre que la France est en train de s’autodétruire et va tout simplement rejoindre le tiers-monde.

Voici ce que dit Obertone :

« Si l’on s’en tient aux projections démographiques les plus raisonnables… et en l’absence de virage brutal de sa politique, la France va évoluer en une vingtaine d’années vers une situation comparable à celle du Brésil, dans une quarantaine d’années vers une situation comparable à celle de l’Afrique du Sud, dans une soixantaine d’années vers une situation comparable à celle de la Bosnie ou du Soudan. »

Dans la nation arc-en-ciel de Mandela, plus de 70 000 Blancs ont été assassinés depuis 1994. Silence radio dans nos médias…

Autant dire que la France paradisiaque des Trente Glorieuses sera devenue un des pays les plus dangereux de la planète, alors que la délinquance avait disparu en 1960. Elle a été multipliée par 5 depuis cette époque.

Tel est l’héritage que Macron veut léguer à nos descendants.

Et Obertone ajoute :

« La France aura achevé sa balkanisation, le facteur ethnique sera au cœur de tous les quotidiens, de tous les événements et de toutes les politiques, la civilisation ne sera plus qu’un souvenir, et il faudra se résigner à vivoter dans la peur, la misère et la corruption, à assister à des conflits, des déplacements et des « purifications » de grande ampleur. »

Comme le disait déjà Michel Poniatowski il y a 30 ans :

« Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. »

Le « vivre-ensemble » est un leurre. Seules les nations homogènes avec une immigration maîtrisée éviteront le chaos et les conflits interethniques et interconfessionnels. C’est le cas du Japon et de la Chine.

C’est en fait le message que nous passait Gérard Collomb en quittant ses fonctions place Beauvau, annonçant un embrasement généralisé des banlieues avant 5 ans.

Macron ne l’a pas écouté, il ferme les yeux sur l’islamisation des cités, sur l’expansion du salafisme, sur le recul de la République et fait le choix du chaos futur, en précipitant les événements par une immigration de masse toujours plus démentielle.

Seuls les musulmans non pratiquants accepteront de s’intégrer. Ceux qui ne jurent que par le Coran préfèreront toujours la charia à la loi républicaine.

Le Coran est la Constitution, le Code pénal et le Code civil des musulmans pratiquants. Plus ils seront nombreux, moins l’intégration sera possible.

Avec les délires mondialistes de Macron, la France court à la catastrophe.

C’est bien pour cela que le fait d’évacuer l’immigration et l’islam du grand débat national est un crime envers la nation et une atteinte gravissime à l’identité française. Macron est un contre-modèle de démocrate et de patriote.

Mais les Gilets jaunes, les illettrés, les alcooliques, les fainéants, ceux qui ne sont rien, ces lépreux populistes qui entendent défendre leur identité et leur patrimoine culturel, ne se laisseront pas déposséder de leur pays sans réagir.

Après la révolte sociale viendra le sursaut identitaire salvateur car la France est en danger de mort.

Il y va de la survie de notre France millénaire.

Jacques Guillemain
https://ripostelaique.com/delinquance-e ... ncais.html
Avatar du membre
par UltravireS
#4587473
Pas mal du tout ce Monsieur Obertone. Il n'hésite pas à mettre de sujets qui fâchent sur la table.
Quelqu'un l'a lu par hasard ? A un avis ?
Avatar du membre
par UltravireS
#4587537
elwi a écrit :
10 janv. 2019, 14:07
J'ai lu La France Orange Mécanique, bon bouquin qui décrit assez clairement la triste réalité française
Lu aussi, j'ai trouvé ça intéréssant et comme le disait l'auteur lui-même, ça permettait de confronter un certain ressenti instinctif avec des constats et des statistiques.
Cadmos a écrit :Les Français ont le droit de savoir.

On nous cache tout... [smilie=001.gif]
Pour le coup Obertone prétend n'avoir utilisé que des chiffres officiels et publics pour son enquête. Ce qui est intéréssant car certains ne sont jamais mis en lumière ni discuté de manière officielle alors qu'ils sont tout ce qu'il y a de plus disponibles.
Avatar du membre
par Cheshire cat
#4587542
CLAUDE67 a écrit :
28 déc. 2018, 22:18
Image
ENQUÊTE SUR UN SUJET TABOU : LA DISPARITION D'UNE NATION
"L'immigration est une chance pour la France.'

Voilà ce que l'on nous répète en boucle, depuis des décennies. Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron ont tous prononcé cette phrase. Et si on vérifiait ?

Pour la première fois, Laurent Obertone l'a fait. Pulvérisant le plus grand des tabous français, il révèle les chiffres de l'immigration, tous les chiffres, en détaille les causes, l'ampleur, l'évolution, et les conséquences. Sans concession, il répond à la question que nous nous posons tous : l'immigration a-t-elle vraiment rendu notre pays plus prospère, plus compétent, plus heureux, plus civique et plus sûr ?

Les Français ont le droit de savoir.

Au-delà des clivages politiques, ils ont le droit de savoir si cette France que l'on prétend meilleure et inéluctable a un avenir, et s'ils en feront partie. Ils ont le droit d'exiger un bilan transparent de ce " vivre ensemble ", plutôt qu'en subir la perpétuelle apologie, plutôt que se voir ignorés, méprisés, criminalisés dans leurs inquiétudes.

Ce bilan, le voici enfin.

Après les best-sellers aux plus de 300 000 lecteurs La France Orange Mécanique et La France Big Brother, Laurent Obertone met un point final à sa trilogie d'investigations, et apporte avec La France Interdite son enquête majeure, la plus complète et la plus attendue jamais menée sur le sujet brûlant de l'immigration.





Délinquance étrangère : ces chiffres d’Obertone que le pouvoir cache aux Français
Alors que notre président fait face à une fronde sans précédent avec le mouvement des Gilets jaunes, qui ont démasqué le véritable Macron et ne supportent plus son arrogance, ses insultes, son mépris, ses mensonges et ses calculs machiavéliques, sans parler de ses photos dégradantes lors de la Fête de la musique ou aux Antilles, l’exécutif a décidé de fournir à tous ses militants un petit bréviaire pour répandre la bonne parole élyséenne.

Un ensemble de questions-réponses pour valoriser le maigre bilan de Jupiter, qui tente désespérément de reprendre la main face à la rébellion de la France profonde. Une propagande mensongère pour pallier le manque de résultats…

https://enmarche.typeform.com/to/vbvThF

D’entrée de jeu, le gouvernement nous fait le coup de l’héritage, après 40 années de gabegie et d’abandon. On se croirait revenu en 1981 avec Mitterrand aux affaires, qui accablait la droite avant de couler le pays avec l’Union de la gauche.

Macron oublie simplement qu’il est responsable de l’économie depuis 5 ans puisqu’il était ministre sous Hollande. L’héritage, c’est le sien.

Nos 9 millions de pauvres, nos 6,5 millions de chômeurs, nos 140 000 SDF, nos 47 % de prélèvements sociaux, nos 57 % de dépenses publiques (+ 16 % que la moyenne OCDE comme le rappelle Guy Millière), tout cela, Macron en est partiellement responsable.

Les 50 % de Français qui perçoivent moins que le salaire médian de 1 700 euros, les 5 millions de citoyens qui vivent avec moins de 850 euros, Macron n’y est pas étranger.

Les 1 038 milliards de taxes et impôts qui ne cessent d’augmenter, c’est Macron.

La croissance tombée de 2,3 % à 1,5 %, c’est Macron.

La dette qui dépasse les 2 300 milliards et le déficit qui remonte de 2,7 % à 3,2 % , c’est encore lui.

Les 45 milliards d’intérêts qui partent chez nos créanciers étrangers et nous appauvrissent chaque année, c’est Macron qui ne fait rien pour résorber la dette.

En 2017, Macron avait promis le paradis sur terre et maintenant que plus rien ne va, c’est la faute des autres.

« Vous n’imaginez pas combien je ne suis pas aidé », a dit Calimero aux maires des Yvelines ! Il centralise et décide de tout mais fait porter le chapeau aux autres !

Mais c’est en matière d’insécurité et d’immigration que Macron porte la plus lourde responsabilité, tant son obsession du « vivre-ensemble » entraîne le pays par le fond. On ne le dira jamais assez. La France va droit dans le mur.

Dans le bréviaire remis aux militants, il se garde bien de dire qu’il alourdit le fardeau, alors que chaque Français paie déjà 2 000 euros par an pour l’immigration (Gérard Pince, « La France ruinée par l’immigration »).

Il ose faire croire que l’immigration s’est effondrée après 2015 et que sa loi asile-immigration permet d’expulser les clandestins. C’est tout le contraire.

29 596 expulsions en 2015 et 28 000 en 2017 (chiffres ministère de l’Intérieur).

Il a facilité le regroupement familial et le nombre de mineurs isolés explose. Et la France reste la destination préférée des migrants arrivant en masse par l’Espagne, nouvelle terre des migrations africaines.

Il fait l’éloge du pacte de Marrakech et tape sur Salvini et Orban qui refusent l’invasion ! Or, le pacte de Marrakech ne fait aucune différence entre réfugiés et clandestins. C’est l’organisation de l’invasion. Une douzaine de pays lucides ont refusé de signer ce torchon qui vise à anéantir les nations occidentales au nom du mondialisme.

C’est ahurissant !

Macron a délivré 262 000 visas longue durée, soit 14 % d’augmentation.

Les demandes d’asile, qui ont dépassé les 100 000 en 2017, atteignent les 120 000 en 2018.

Et chacun sait que les déboutés ne sont jamais expulsés (Cour des comptes).

Ce que ne dit pas le petit bréviaire des marcheurs, c’est :

Que le milliard d’Africains produisent moins de richesses que le PIB français.

Que la part du social dans le revenu de nos immigrés atteint 24 % alors qu’elle n’est que de 4 % pour un natif.

Que la France est le premier pays polygame d’Europe et que le célèbre polygame malien de Bobigny, avec ses 4 femmes et ses 46 gamins, vit depuis des lustres sur le dos du contribuable sans travailler.

Que tout sans-papiers est soigné à 100 % alors que 5 millions de Français n’ont pas de mutuelle.

Que Macron baisse les retraites, contrairement à ses multiples promesses de campagne, mais accorde 830 euros de retraite aux étrangers de 65 ans n’ayant jamais travaillé ni cotisé en France (1300 euros pour un couple).

Pour financer le coût d’un seul mineur isolé (50 000 euros par an), il a fallu baisser la retraite de 150 retraités. C’est cela la vérité. Et la France a accueilli 40 000 MNA en 2018 ! Sans doute 50 à 60 000 en 2019 !!

Que la fraude à la Sécu oscille entre 14 et 20 milliards par an avec les fausses cartes Vitale obtenues avec des documents falsifiés.

Que chaque année, ce sont 10 milliards de transferts de capitaux qui partent au bled au lieu d’être investis en France.

Que les immigrés extra-européens représentaient 12,4 % de la population en 2011 mais ne produisaient que 7,3 % du PIB.

Que le PIB par tête des immigrés est de 17 900 euros, alors que celui des natifs de 32 300 euros.

On voit donc mal comment ils vont payer nos retraites, d’autant plus que le taux de chômage des immigrés de deuxième génération est de 23 % alors que celui de la première génération était de 20 % (Gérard Pince).

Même le milliard d’Africains ne pourraient pas payer nos retraites puisque le PIB de l’Afrique n’atteint pas le PIB de la France. Assez de fake news officielles.

L’intégration ne se fait pas. Les mensonges des immigrationnistes n’y changent rien. Sans immigration, il n’y aurait jamais eu de révolte des Gilets jaunes.

En 1975, la France avait le 5e niveau de vie au monde, pas de chômage, pas d’insécurité, une croissance forte et très peu de dettes. C’est l’immigration qui est la causse principale de nos 2 300 milliards de dettes.

Et que dire de l’insécurité galopante, qui est aux 3/4 d’origine immigrée ?

250 morts et 1 000 blessés. Tous les terroristes étaient musulmans.

Les chiffes que donne Laurent Obertone dans son dernier livre, « La France Interdite », sont accablants.

Seulement 17 % des Français disent ne pas se sentir en insécurité !

Chaque jour, on dénombre 640 violences sexuelles hors ménage, 1 670 violences physiques, 2 000 cambriolages, 4 000 voitures brûlées ou vandalisées.

« Chaque année, ce sont des centaines de milliers de Français, victimes de l’insécurité ordinaire, qui tombent sous les coups et parfois meurent pour un « vivre-ensemble » qui n’a jamais existé. »

Rappelons qu’il y a 1 000 agressions gratuites par jour.

50 policiers et gendarmes sont blessés chaque jour.

40 000 voitures sont incendiées chaque année.

100 000 peines de prison ferme ne sont pas exécutées faute de places. Et Macron, qui promettait 15 000 places de prison n’en veut plus que 7000, et sans doute beaucoup moins puisque les caisses sont vides.

Ravages de la pensée unique et laxisme judiciaire ont détruit le pays. Il n’y a plus aucun civisme, c’est le retour à la violence gratuite, aux pillages et saccages en tout genre, comme on a pu le voir ces derniers jours avec les casseurs et les racailles des cités, venus transformer les Champs-Élysées en bande de Gaza.

Obertone avait mesuré dans son livre, « La France Orange Mécanique », la corrélation entre le taux de criminalité et le taux d’immigration en France à l’échelle départementale.

Il l’avait chiffrée à 0,714, sachant que le taux zéro signifie qu’il n’y a aucune corrélation et que le taux 1 signifie que la corrélation est de 100 %, donc totale.

Ce chiffre correspond d’ailleurs aux données fournies par la DCSP et la DCPJ, qui montrent que la criminalité est majoritairement d’origine immigrée. Les 2/3 des détenus sont musulmans, nous dit Jack Lang.

Quand les avis de recherche étaient encore disponibles sur les sites de la police et de la gendarmerie, les noms et les photos montraient que 80 % des avis concernaient des immigrés extra-européens et quelques ressortissants de l’Europe de l’Est.

Mais les immigrationnistes ont supprimé ces données pour nier le lien immigration-criminalité. Omerta, omerta, omerta !!!

Ce qui est effrayant, c’est le refus des élites et du pouvoir d’admettre que la France est en train de s’autodétruire et va tout simplement rejoindre le tiers-monde.

Voici ce que dit Obertone :

« Si l’on s’en tient aux projections démographiques les plus raisonnables… et en l’absence de virage brutal de sa politique, la France va évoluer en une vingtaine d’années vers une situation comparable à celle du Brésil, dans une quarantaine d’années vers une situation comparable à celle de l’Afrique du Sud, dans une soixantaine d’années vers une situation comparable à celle de la Bosnie ou du Soudan. »

Dans la nation arc-en-ciel de Mandela, plus de 70 000 Blancs ont été assassinés depuis 1994. Silence radio dans nos médias…

Autant dire que la France paradisiaque des Trente Glorieuses sera devenue un des pays les plus dangereux de la planète, alors que la délinquance avait disparu en 1960. Elle a été multipliée par 5 depuis cette époque.

Tel est l’héritage que Macron veut léguer à nos descendants.

Et Obertone ajoute :

« La France aura achevé sa balkanisation, le facteur ethnique sera au cœur de tous les quotidiens, de tous les événements et de toutes les politiques, la civilisation ne sera plus qu’un souvenir, et il faudra se résigner à vivoter dans la peur, la misère et la corruption, à assister à des conflits, des déplacements et des « purifications » de grande ampleur. »

Comme le disait déjà Michel Poniatowski il y a 30 ans :

« Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. »

Le « vivre-ensemble » est un leurre. Seules les nations homogènes avec une immigration maîtrisée éviteront le chaos et les conflits interethniques et interconfessionnels. C’est le cas du Japon et de la Chine.

C’est en fait le message que nous passait Gérard Collomb en quittant ses fonctions place Beauvau, annonçant un embrasement généralisé des banlieues avant 5 ans.

Macron ne l’a pas écouté, il ferme les yeux sur l’islamisation des cités, sur l’expansion du salafisme, sur le recul de la République et fait le choix du chaos futur, en précipitant les événements par une immigration de masse toujours plus démentielle.

Seuls les musulmans non pratiquants accepteront de s’intégrer. Ceux qui ne jurent que par le Coran préfèreront toujours la charia à la loi républicaine.

Le Coran est la Constitution, le Code pénal et le Code civil des musulmans pratiquants. Plus ils seront nombreux, moins l’intégration sera possible.

Avec les délires mondialistes de Macron, la France court à la catastrophe.

C’est bien pour cela que le fait d’évacuer l’immigration et l’islam du grand débat national est un crime envers la nation et une atteinte gravissime à l’identité française. Macron est un contre-modèle de démocrate et de patriote.

Mais les Gilets jaunes, les illettrés, les alcooliques, les fainéants, ceux qui ne sont rien, ces lépreux populistes qui entendent défendre leur identité et leur patrimoine culturel, ne se laisseront pas déposséder de leur pays sans réagir.

Après la révolte sociale viendra le sursaut identitaire salvateur car la France est en danger de mort.

Il y va de la survie de notre France millénaire.

Jacques Guillemain
https://ripostelaique.com/delinquance-e ... ncais.html
Je cite votre pavé interminable juste pour rendre le fil encore plus illisible !
Avatar du membre
par cemab
#4587714
:mdr:

Les maçons font surtout leurs petites affai[…]

Une sortie du capitalisme sans brexit est &eac[…]

brexit: l'opinion change

Balivernes, ta concurrence c'est du vent, les Dire[…]

Calcul Mental Rapide à l'école Sai[…]