Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

#4580720
L'écologisme, une nouvelle religion basée sur aucuns faits sérieux ni prouvés, mais sur la haine de l'humanité et l'imposture.
Son principal moyen : culpabiliser les gens et instaurer un nouveau paganisme.


Modifié en dernier par agri-info-intox le 26 déc. 2018, 20:38, modifié 1 fois.
#4580726
Ce n'est pas une religion, c'est un prétexte...Et la supposée foi en un principe supérieur qui veut cacher les raisons prosaïques d'une action politique, n'importe quel quidam doué d'un minimum de bon sens rétorqua : " On sen bat les couilles "...
#4580729
agri-info-intox a écrit :
26 déc. 2018, 17:51
L'écologisme, une nouvelle religion basée sur aucuns faits sérieux ni prouvés, mais sur la haine de l'humanité et l'imposture.
Bin voyons, la disparition des abeilles, les cancers dus aux pesticides, les marées noires, la déforestation, l'explosion des maladies respiratoires dans les grandes agglomérations, la disparition des poissons, les algues vertes, l'épuisement des ressources etc ... etc ... on les a rêvé sans doute ! :roll:

Le propos de l'écologie n'est pas de haïr l'humanité, mais de la sauver la civilisation d'elle même en prévenant son auto-destruction.
Modifié en dernier par Francis 15 le 26 déc. 2018, 18:14, modifié 1 fois.
spitfire a/ont remercié ça
#4580730
faut écouter la vidéo, la démonstration est cohérente.
l'écologisme à la nicolas hulot a tout de la nouvelle religion, dont lui même se prétend un des prophètes. Elle est même basée sur une vision messianique d'annonce de la fin du monde .
#4580734
agri-info-intox a écrit :
26 déc. 2018, 18:13
faut écouter la vidéo, la démonstration est cohérente.
l'écologisme à la nicolas hulot a tout de la nouvelle religion, dont lui même se prétend un des prophètes. Elle est même basée sur une vision messianique d'annonce de la fin du monde .
Nicolas Hulot n'a jamais été un théoricien de l'écologie politique !
Et vu les émissions qu'il tournait on peut se demander même s'il était vraiment écologiste.
#4580750
Saint-Louis a écrit :
26 déc. 2018, 18:36
Merde vous allez la sauver la planète bordel !! [smilie=011.gif]
C'est pas la planète que l'écologie cherche à sauver, elle n'a pas besoin de nous la planète, quelques grandes catastrophes et la voilà débarrassée de l'humanité.

C'est surtout la civilisation voir l'humanité que l'écologie cherche à sauver, mais bon vous ne voulez pas comprendre on dirait. :roll:
#4580753
Francis 15 a écrit :
26 déc. 2018, 18:12
agri-info-intox a écrit :
26 déc. 2018, 17:51
L'écologisme, une nouvelle religion basée sur aucuns faits sérieux ni prouvés, mais sur la haine de l'humanité et l'imposture.
Bin voyons, la disparition des abeilles, les cancers dus aux pesticides, les marées noires, la déforestation, l'explosion des maladies respiratoires dans les grandes agglomérations, la disparition des poissons, les algues vertes, l'épuisement des ressources etc ... etc ... on les a rêvé sans doute ! :roll:

Le propos de l'écologie n'est pas de haïr l'humanité, mais de la sauver la civilisation d'elle même en prévenant son auto-destruction.
L'écologie est aussi un fantasme.
Ça échappe donc à l'emprise de la réalité. Et trop d'intérêts divergents sont en jeu en terme d'économie, trop de spéculations à venir dans la logique de la finance et trop d'instabilité en matière de politique.

Ce que je sens, c'est que l'humanité fera faillite avant la nature...C'est la différence entre le temps court et le temps long, et notre temps à nous est compté. On va tous crever sans espoir puisqu'on nous a désappris à rêver l'idée-même d'un bonheur lointain.

Cueillir le jour présent sans se soucier du lendemain...
#4580766
Si nos politiques de tout poils avaient un peu de clairvoyance, nous aurions des voies rapides partout en France.
Une voie rapide permet de se déplacer rapidement en sécurité tout en consommant très peu de carburant, car la vitesse des véhicules est constante, sans rond point, carrefour, feu rouge qui créer une dépense d'énergie abominable des routes départementales.
Les Bretons sont bien lotis en cela.
A part créer des taxes, ils ne sont bon à rien en terme d'écologie, ce n'est rien d'autre qu'un prétexte pour nous forcer à payer, en nous faisant porter la responsabilité de leurs négligences.
Saint-Louis a/ont remercié ça
#4580776
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 19:17
L'écologie est aussi un fantasme.
Non ! Si les mots ont un sens pour vous le mot écologie en a un bien défini, que les médias on malheureusement bien dénaturé.

Premièrement le mot "écologie" pris stricto sensu défini la science qui étudie les rapports entre êtres vivants (incluant l'homme) et leur environnement.

Ensuite nous avons l'écologie politique, idéologie politique qui intègre dans la politique ces rapports entre l'homme et son environnement, ce que n'ont guère envisagé les idéologies productivistes qui dominent la politique depuis au moins 1 siècle ou 2.
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 19:17
Ça échappe donc à l'emprise de la réalité. Et trop d'intérêts divergents sont en jeu en terme d'économie, trop de spéculations à venir dans la logique de la finance et trop d'instabilité en matière de politique.
Non bien au contraire l'écologie politique c'est très concret, c'est intégrer dans gestion des finances et de l'appareil productif industriel toutes ces problèmatiques, de pollution, d'épuissement de ressources, de santé ... entre autres
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 19:17
Ce que je sens, c'est que l'humanité fera faillite avant la nature...
Mais surtout l'humanité fera faillite car elle ne respecte pas la nature (son environnement) et "sa nature"
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 19:17
C'est la différence entre le temps court et le temps long, et notre temps à nous est compté. On va tous crever sans espoir puisqu'on nous a désappris à rêver l'idée-même d'un bonheur lointain.
Mais on n'en est plus là !
On crève déjà d'avoir tout chié tout salopé tout gaspillé !
On ne le voit pas trop dans nos pays qui sous-traite leur pollution aux pays emergeants, mais eux le vivent au quotidien et ne vont clairement pas nous le pardonner !
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 19:17
Cueillir le jour présent sans se soucier du lendemain...
Mais on ne cueille même plus le présent !
Modifié en dernier par Francis 15 le 26 déc. 2018, 20:21, modifié 2 fois.
#4580789
Francis 15 a écrit :
26 déc. 2018, 20:16
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 19:17
L'écologie est aussi un fantasme.
Non ! Si les mots ont un sens pour vous le mot écologie en a un bien défini, que les médias on malheureusement bien dénaturé.

Premièrement le mot "écologie" pris stricto sensu défini la science qui étudie les rapports entre êtres vivants (incluant l'homme) et leur environnement.

Ensuite nous avons l'écologie politique, idéologie politique qui intègre dans la politique ces rapports entre l'homme et son environnement, ce que n'ont guère envisagé les idéologies productivistes qui dominent la politique depuis au moins 1 siècle ou 2.
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 19:17
Ça échappe donc à l'emprise de la réalité. Et trop d'intérêts divergents sont en jeu en terme d'économie, trop de spéculations à venir dans la logique de la finance et trop d'instabilité en matière de politique.
Non bien au contraire l'écologie politique c'est très concret, c'est intégrer dans gestion des finances et de l'appareil productif industriel toutes ces problèmatiques, de pollution, d'épuissement de ressources, de santé ... entre autres
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 19:17
Ce que je sens, c'est que l'humanité fera faillite avant la nature...
Mais surtout l'humanité fera faillite car elle ne respecte pas la nature (son environnement) et "sa nature"
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 19:17
C'est la différence entre le temps court et le temps long, et notre temps à nous est compté. On va tous crever sans espoir puisqu'on nous a désappris à rêver l'idée-même d'un bonheur lointain.
Mais on n'en est plus là !
On crève déjà d'avoir tout chié tout salopé tout gaspillé !
On ne le voit pas trop dans nos pays qui sous-traite leur pollution aux pays emergeants, mais eux le vivent au quotidien et ne vont clairement pas nous le pardonner !
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 19:17
Cueillir le jour présent sans se soucier du lendemain...
Mais on ne cueille même plus le présent !
Ceux qui n'ont pas le pouvoir, en sont réduits au constat...Vous, moi, et des milliards d'autres humains.

Je ne citerai pas le nombre de grosses entreprises qui polluent dans des domaines divers et variés. La liste n'est pas exhaustive.
A cause d'mpératifs économiques comme des survivances d'un progrès qui ne veut pas innover.

Dans la transition écologique ? Quand et où...A part de nobles accords autour de grandes tables rondes et des taxations scélérates qui discréditent la parole donnée.
A cause de politiciens paresseux qui refusent de gèrer le temps long.

Donc ici et maintenant...Et demain, il fera encore jour. C'est ma philosophie.
Vouloir changer le monde, je suis trop vieux pour ça. Ce qui ne m'empêche pas de changer mes comportements...
#4580801
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 20:52
A cause d'mpératifs économiques comme des survivances d'un progrès qui ne veut pas innover.
Les "impératifs économiques" ça à bon dos ... personne ne nous met le couteau sous la gorge après tout
Mais comme vous dites le progrès qui ne veut pas innover, c'est déjà plus l'idée ... [smilie=icon_smile025.gif]
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 20:52
Dans la transition écologique ?
C'est une ineptie passée dans le langage courant, la vrai expression est "transition énergétique" , ça a déja un peu plus de sens
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 20:52
Donc ici et maintenant...Et demain, il fera encore jour.
Mais je crains fort que "Là-bas et Maintenant" le jour ne soit déjà bien brumeux à cause du Smog ...
Aussi qu'on ne s'étonne pas des grandes migrations et qu'on ne viennent pas s'en plaindre "ici et maintenant".
#4580804
Francis 15 a écrit :
26 déc. 2018, 21:46
JPS38 a écrit :
26 déc. 2018, 20:52
Dans la transition écologique ?
C'est une ineptie passée dans le langage courant, la vrai expression est "transition énergétique" , ça a déja un peu plus de sens
Autant de sens que faire rouler tout le monde à l'electrique d'ici 2040, en supprimant des centrales nucléaires et les remplacer par des éoliennes. [smilie=icon_smile025.gif]
#4580808
Francis 15 a écrit :
26 déc. 2018, 18:12
les cancers dus aux pesticides... on les a rêvé sans doute !
Dans la population générale? Oui, vous les avez rêvés.

L'impact des pesticides sur les agriculteurs est avéré, mais ils en manipulent des quantités littéralement astronomiques par rapport aux consommateurs des produits agricoles (il s'agit d'un facteur de l'ordre du million -ou plus- de différence).

Le tabac ou l'alcool sont responsables de quelque chose comme 100 fois plus de cancers que les pesticides dans la population générale.

Faut pas s'étonner que certains remettent en question des affirmations qui se révèlent dépourvues du moindre fondement.
#4580811
Haaa!!! a écrit :
26 déc. 2018, 22:30
Francis 15 a écrit :
26 déc. 2018, 18:12
les cancers dus aux pesticides... on les a rêvé sans doute !
Dans la population générale? Oui, vous les avez rêvés. L'impact des pesticides sur les agriculteurs est avéré, mais ils en manipulent des quantités littéralement astronomiques par rapport aux consommateurs des produits agricoles (il s'agit d'un facteur de l'ordre du million -ou plus- de différence
Et les riverains, et les nappes phréatiques ?
Et rien que les agriculteurs c'est déjà un problème en soit, ce sont quand même eux qui nous nourrissent et ce sont les premier à en crever !
Haaa!!! a écrit :
26 déc. 2018, 22:30
Le tabac ou l'alcool sont responsables de quelque chose comme 100 fois plus de cancers que les pesticides dans la population générale.
Non, et on ne m'otera pas de l'idée que le tabac et l'alcool cachent de nombreux cancers professionnels. J'ai plusieurs proches travaillant dans le bâtiment morts de l'amiante ou du ciment, qu'on ne vienne pas me raconter que c'était la clope !
#4580813
les actuels pesticides ont une toxicité du niveau des détergents ménagers . Une femme de ménage est autant, voir plus exposée aux produits chimiques, qu'un agriculteur d'aujourd'hui.

On a eu par le passé au debut des pesticides des produits autrement plus toxiques , dont le fameux DDT ou les colorants nitrés en tant que désherbant . Les agriculteurs les plus exposés et les plus atteints au niveau santé sont les producteurs fruitiers de plus de 50 ans, parce que leurs traitements chimiques se font en l'air à hauteur d'arbre et du coup il y a plus de retombées sur le corps de l'opérateur, surtout qu'il y a 30 ans et plus, il n'y avait pas de cabines de protection sur les tracteurs .

Sinon les cancers professionnels chez les agriculteurs sont infimes comparés à d'autres cancer, par exemple à cause de l'amiante chez certains ouvriers du batiment .....et c'est tant mieux .
Haaaa oui, les cancers à cause des pesticides chez le consommateur final sont inexistants. Les causes sont à chercher ailleurs .
( rappelons la grande arnaque de la vache folle où après 14 ans d'enquètes judiciaires aucun lien n'a été démontré entre la consommation de viande bovine et les maladies dégénératives du cerveau et du système nerveux )
Le serment du jus de pomme .

Ce n'est pas la première fois.

Le monde entier regarde la France et voit tout[…]

je laisse entendre qu'en matière de pro[…]

Et oui, je ne suis pas pour l'égali[…]