Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

#4576147
Saint-Louis a écrit :
17 déc. 2018, 18:47
Jiminy a écrit :
17 déc. 2018, 18:18
Ils ont le meilleur sel du monde, celui de Guérande!
Vous le faites exprès, pour faire enrager les bretons; c'est pas bien ça! [smilie=005a.gif]
Mais non je voulais dire que lorsque on s'essaye à monter juste un peu plus haut la production de vin ou de sel n'est pas gagnée.
Pour le sel, il ne faut surtout pas monter puisqu'un marais salant est au niveau de la mer! [smilie=icon_smile025.gif]
#4576150
Je lis des tas de choses dans ce forum sur l'islamisation de la France, qui empêche certains de dormir - ils doivent être bienheureux s'ils n'ont que ça comme souci. J'en lis moins sur des sujets autrement préoccupants et sérieux que ces délires, comme par exemple la bochisation de la France.

Voilà maintenant que des Professeur Cosinus font des plans sur de nouvelles régions. Des régions, on en avait trop, paraît-il. Et le but des régions, c'était déjà d'éliminer, en pratique, les départements, parce qu'on en avait trop. 36000 communes, plus 95 départements métropolitains, plus 22 régions, plus l'Etat, c'était trop.
Les départements, il fallait les amoindrir (voire éliminer) parce qu'ils étaient trop faibles. Ensuite on a décrété les 22 régions trop faibles. Il nous faut des régions plus fortes, qu'ils disaient.

Mais des régions moins nombreuses et plus fortes, je suis désolé, mais c'est le portrait craché de la Bochie herzégovine.(Ou de l'Espagne) On veut nous länderiser, voilà ce que ça veut dire. Les Länder, ça marche très bien en Allemagne, grand bien leur fasse, mais ils n'ont pas du tout la même histoire que nous, sur ce chapitre. Ce n'est pas français, ça ne marchera pas chez nous, on n'aura pas un Etat fédéral, voilà tout. Et on aura surtout foutu le bordel (ach, le portel, cholies madmazelles, Parisse, folies perchères...).

On remarque que cette logique est l'exacte réplication du rêve européiste : les Etats, les pays européens, c'est trop petit, c'est trop faible, on sera plus puissant si on agrandit, si on fait partie d'un ensemble plus vaste, etc. C'est une serinette déjà bien connue. C'est le zinzin, la petite musique impérialiste, qu'elle soit libérale ou social-démocrate étant une question essentiellement cosmétique.
#4576811
katou a écrit :
17 déc. 2018, 19:08
Courtial devient gâteux.
Qui ne se soumettrait pas devant cette force argumentative ?

Les gâteux continueront néanmoins tant qu'on ne leur aura pas expliqué où ils se plantent. On aimerait que Katou démonte ce que j'ai dit, mais il faudra beaucoup de patience, je le crains, car ni Jésus ni Morokon n'ont rien enseigné sur le sujet. Et demander à Katou de penser elle-même, c'est un peu comme exiger du tétraplégique de voler dans les airs : il y a une impossibilité. La foi et l'espérance, certes, mais ça ne suffit pas.

Les Allemands et les Italiens (les Russes, aussi) n'ont eu quelque chose qui ressemble à un Etat que très récemment. Fin du 19ème siècle, en gros. Chez nous, c'est en place depuis Louis XIV. Et sur certains aspects (des choses comme la tenue des livrets de naissance et de décès, par ex.) bien avant. En administration publique, on est des boss.
On remarque que, comme par hasard, les pays qui ont dérivé vers le fascisme (Allemagne, Italie) ou vers le totalitarisme communiste (Russie) n'avaient pas d'Etat. Dans tous ces pays, l'Etat a été greffé brutalement sur une réalité qui lui était étrangère voire hostile.
#4577529
cemab a écrit :
16 déc. 2018, 17:36
Lundi matin, les élus du conseil départemental de Loire-Atlantique se prononceront sur le rattachement de leur département à la région Bretagne. Un vote organisé dans le cadre du « droit d'option» prévu la loi NOTRe.

Mais, sans attendre les résultats, Philippe Grosvalet (PS), président du département de Loire-Atlantique, demande officiellement à l’Etat de consulter directement les habitants par le biais d’un « référendum décisionnel », c’est-à-dire dont la décision ne comptera pas pour du beurre.

Organisé par l’Etat, dans les deux régions
« Sur ce sujet, seule l’expression populaire directe peut être de nature à légitimer une décision. Et cette expression, pour qu’elle soit comprise et acceptée, ne peut se traduire par un simple avis consultatif sur un périmètre discutable », justifie Philippe Grosvalet dans un courrier envoyé ce vendredi à Emmanuel Macron.

L’élu socialiste suggère que les territoires des deux régions soient sollicités. « Le périmètre d’une consultation doit prendre en compte le périmètre d’impact de la décision. En l’espèce, il dépasse largement la seule Loire-Atlantique. » Il insiste aussi pour que l’initiative vienne de l’Etat. « L’organisation des frontières administratives intra-territoriales est par nature une question qui engage la nation toute entière », argumente-il.
https://www.20minutes.fr/societe/239603 ... t-bretagne
Il est plus qu'évident que Nantes n'a rien à faire dans cette pseudo-région des pays de Loire ; la destinée de la Bretagne est d'être rattachée à son phare.

Image
Un referendum comme en 2005 ou sur l'aeroport.
Et apres on fera un referendum sur la couleur des pots de fleur de la prefecture.
#4581037
@Clavier56 Voilà la vérule identitaire.

C'est là que le chauvinisme de M. Asselineau décribilise sa parole, que j'admire pourtant sur énormément d'autres sujets : comment oser dire que la Bretagne ne saurait se débrouiller seule, sans la France ? Comment peut-on défendre bec et ongles la souveraineté de la France et refuser la souveraineté des régions qui souhaiteraient leur autonomie ?
Un référendum par région et la question est réglée ! Il y a des pays bien plus petits que la Bretagne, en Europe et ailleurs, qui sont souverains et qui s'en sortent très bien.
Par contre, il est vrai, que si la Bretagne sort de la France pour rentrer dans l'UE, c'est totalement stupide car il s'agit alors de changer de maître... et probablement pire que le précédent !

Donc : indépendance pour la France avant tout ! Puis indépendance des régions qui le souhaitent !


Là c'est soft ile st pro UPR.

L’indépendance des régions ?!..non, de nos nations premières, historiques !..avec leur langues, cultures , Histoire singulières,
...vous la souhaitez pour votre Nation..mais l’interdisez aux autres : Catalogne, Bretagne, Québec, kabylie,Ecosse, Kanakie Martinique, kurdhistan
..Pierre hillard est un impérialiste franco-parisien voilà tout !
Un petit pays comme la suisse, monaco, danemark, pays-bas..est mieux protégé économ. qu’un grand pays comme la france ou l’Espagne et ont un pib/habt plus élevé !..
Le fédéralisme c'est plus pragmatique, démocratique, on se gère mieux au plus près.
Europe des peuples premiers, Unie, solidaire, indépendante..Bretons, Français, Occitans,..Ecossais..Anglais, Catalans,..Espagnols,.flamands..


Et alors ?!...le drapeau breton , grec aussi...la constitution us s'est inspiré de celle de la Corse et Paoli !!.. Des influences..partout..morvan Marchal était un architecte ( prix de rome) et choisi ce désigne parce que perceptible avec ces rainures dans les journaux de l 'époque en noir et blanc !! ..Asselineau, arrêtes ta haine baveuse contre nos petits peuples qui existent avant le tient ! !..basque..breton.. Les couleurs de la Bretagne depuis des siècles sont le gwen ha du'..le noir et blanc ' ça change pas gd chose..sauf que l'hermine defie le lys du royaume de france..et ça aussi Asselineau ne dit que ce qui l'arrange !! Breizh atav (o)..veut dite bretagne Toujours'..encore une erreur. . Ben oui..Ya, breizh da viken....nous sommes encore une nation et comme d'autres recouverts et opprimés, on se sert des ennemis de nos ennemis !.. Classique ! Le drapeau n'a rien de nazi. .n'importe quoi..la majorité des autonomistes breton étaient dans la résistance. .des milliers contre qq dizaines qui avaient fait le choix par opportunisme du nouvel occupant en 1940. Et dans ma famille, enfin à l'école ils ont pu avoir un peu de breton..leur langue depuis 1500 ans , que la france eradiquait alors que les allemands s'en fichait et laissait aussi par souci de division Être enseignée..300 maires de basse-bretagne avaient avant-guerre demandé du bilinguisme ! !.. ..refusé de façon méprisante et colonialiste par la patrie auto-proclamée des doigt' de l'homme france-ilien ! C'est bien la france qui produit encore nos ethnocides (!) ( destruction de langue et culture) à nous..Peuples..Breton, Alsacien, Flamand (Dunkerque )..Basque..Catalan ( perpignan)..Occitan, Corse.. Europe unie, indépendante,..de nos peuples premiers plutôt que de ces États -nations ethnocideurs..aux dimensions fausses (issus des conflits !)..et qui de toutes façons ont échoués et dont exangues !! Une autre bêtise d'asselineau, il y aurait 5 langues bzh ?!.. Alors que les bretons ont receltisés l'armorique leur cousins celtes romanisés..au 5e siècle en arrivant qu'avec leur langue unique..mais localement ensuite s'est develloppé des voc differents ..selon metiers..terre..mer..armor/argoat.. Ils se connaissaient tres bien et commercaient ensemble..

Et la cerise sur le gâteau :

LA SHOAH CATALANE C'EST MADRID, C'EST L'ESPAGNE, C'EST MARIANO RAJOY. La shoah bretonne c'est la France, la shoah catalane, c'est l'Espagne. La constitution catalane, c'est le droit international. Même histoire, mêmes persécutions, même racket fiscal étalé sur plusieurs siècles, même exploitation des hommes, de l'agriculture, des richesses naturelles, de la marine, des marins et des soldats, mêmes humiliations, mêmes tentatives d'acculturation, même fureur, malgré les persécutions, dans la conservation du sentiment national : la Catalogne et la Bretagne sont des alliés idéaux pour reconstruire leurs pays et leurs économies dans l'Europe nouvelle et dans le monde qui se dessinent. Pour la Catalogne, c'est virtuellement fait. Pour les Bretons, une grande partie du capital national est perdu, notamment la langue, qui est quasi morte. Mais ce qui reste, est phénoménal ; beaucoup peuvent nous envier, en particulier cette pauvre France, en lambeaux, à force d'avoir confié le pouvoir à des brêles et à des pédalos. La Shoah bretonne, c'est la France. La Shoah catalane c'est l'Espagne. L'Espagne n'est pas une nation : c'est un agrégat de peuples divers et distincts, rassemblés par la force, la persécution, l'humiliation, contre leur gré, comme le furent les nations martyres de l'« hexagone » dénommé par abus de langage , en 1789, « LA » France. La Bretagne, l'Alsace, la Corse, le Pays Basque, la Savoie, Nice, ne sont pas la France : ce sont des nations à part entière. La Catalogne, le pays Basque, l'Andalousie, la Galice, les Baléares, les Canaries, ne sont pas l'Espagne : ce sont de vraies, d'authentiques nations exemplaires, ce que n'est pas la Castille colonisatrice, qui a annexé les autres, et tenté, même, d'asservir le Portugal. TOUT ÊTRE HUMAIN A LE DROIT SACRE A SON IDENTITE PERSONNELLE. Il a le droit d’être lui même, de penser ce à quoi veut adhérer – à condition que les droits qu'il revendique pour lui-même ne nuisent pas aux autre -, et aux valeurs qui sont les siennes. Il a le droit d’avoir une identité familiale. Par dessus tout, il a le droit à son identité nationale. Les malades mentaux qui, à Paris, au cours de ce qu’on appelle encore – par dérision -, la « révolution française », ont prétendu anéantir les droits et l’identité nationale des Bretons, des Corses, des Basques, des Alsaciens, ont violé et violenté d’une manière éhontée les consciences, torturé et assassiné des centaines de milliers de personnes humaines au nom de leurs principes stupides, essentiellement violents, et violateurs du droit des gens. Par bonheur, avant qu'ils ne commettent de nouveaux crimes, un grand nombre ont été expédiés vers d'autres paradis, par la Sainte Guillotine. Que Dieu leur pardonne. S'il le peut ! Les malades mentaux de la péninsule ibérique sont partout, mais essentiellement à Madrid, pas à Barcelone. C'est la loi des pays coloniaux : les plus forts frappent les plus faibles : malheur aux vaincus. La loi des peuples, la normalité, monsieur Rajoy, ce n'est pas vous, c'est encore moins ce texte ce que Madrid a réussi à imposer aux peuples de votre péninsule après la mort de votre « caudillo » de sinistre mémoire : Franco. La constitution des Nations, monsieur Rajoy, ce sont les lois internationales, les principes généraux du droit, le droit européen, les principes du droit naturel le droit sacré d'appartenir à sa communauté humaine charnelle, construite par l'histoire, le droit intangible de décider de leur destin, non pas celle décrétée par quelques idéographes, proches le plus souvent de l'ignorance, sinon de la débilité. La prison, monsieur Rajoy, ce n'est pas pour les ministres catalans nommés dans leurs fonctions par les lois de la démocratie. La désobéissance, ce n'est pas eux, C'EST VOUS. La prison, ce n'est pas pour eux, c'est pour vous. Il se peut, il ce pourrait que ces peuples veuillent vivre dans un ensemble « Espagnol » reconstitué. Ce sera à eux de décider, non à vous : vous êtes à leur service – leur esclave, et non l'inverse. Ce n'est pas à vous, monsieur Rajoy, de décider pour, c'est à eux de décider quand, comment, pourquoi, selon quelles modalités ils souhaitent ou ne souhaitent pas s'assembler et reconstruite, si telle est leur volonté, les espaces géo-politiques actuellement appelés « L'Espagne », et « l'Europe ». Avec de bonnes recommandations, vous pourrez sans peine obtenir une cellule confortable dans ce qu'il reste du système carcéral franquiste. Là, bien à l'ombre, bien au chaud, bien nourri, vous pourrez lire tout à loisir le LIVRE BLEU DE LA BRETAGNE, qui n'est pas seulement une histoire abrégée de la Bretagne, mais un authentique traité de science politique, diffusé dans le monde grâce à nos amis, au premier rang desquels les Russes, les habitants du Donestk, les Kabyles, les Sahariens, et quelques autres, dont les malheureux Tibétains, persécutés par les Chinois, ceux-ci admirés dans leur « œuvre civilisatrice » de destruction par le célèbre Jean-Lux Mélenchon, réchappé du communisme – car il vit toujours. Livre bleu de la Bretagne : https://www.google.fr/search?gs_ivs=1&q ... a+Bretagne Histoire de la Bretagne pour les nuls et les collabos : https://www.google.fr/search?gs_ivs=1&q ... s+collabos La Shoah bretonne : https://www.google.fr/search?gs_ivs=1&q ... h+bretonne Jean-Luc Mélenchon, l'idiot utile : https://www.google.fr/search?gs_ivs=1&q ... 3%A9lennec https://www.google.fr/search?q=m%C3%A9l ... 05&bih=746 LOUIS MELENNEC, docteur en droit et en médecine, ex-consultant près le Médiateur de la république française, historien et théoricien de l'émancipation de la Bretagne.
#4581136
Il est question de rattacher la Bretagne à Nantes, pas de sortir de la France.

faut arrêter le gros-plant, à cette dose c'est neurotoxique en plus.
#4581151
cemab a écrit :Il est question de rattacher la Bretagne à Nantes, pas de sortir de la France.

faut arrêter le gros-plant, à cette dose c'est neurotoxique en plus.
Pas à pas l’euro-régionalisme progresse. La décentralisation progresse. La Bretagne est une autre catalogne. Regardez comment ça s'est passé pour la catalogne.

Il vont faire de la France la yougoslavie, doucement et ça dans le calme.


Ce rattachement c'est déjà un pas. Un petit pas parmis d'autres.. On monte la température doucement mais sûrement pour pas que la grenouille saute de la casserole avant qu'elle en succombe.
#4581166
@Clavier56 Pourquoi coloniser militairement quand on peut avec le socialisme légitimer un colonialisme direct? Acheter les dictateurs corrompus, promettre de protéger les pays des impérialismes développer les pays en voit de développement de manière concrètes (c'est à dire pas bâtir des routes pour juste en faire des exportateurs...)

Suffit juste de donner une datte limite après quoi on rend les clefs du pays.

Celà permettrait de renverser les flux migratoires, de se nourrir sur la croissances économique de ces pays sans trop ralentir le développement de la capital solide. Botter le cul aux states et aux chinois... Permettre à la France de développer un protectionnisme solidaire avec les pays colonisé mandatoirement (ça sera un peu la France d’outre mer pendant 40 ans mais bon..) Thomas Sankara s'en retournerait dans sa tombe et les panfricains du genre Kemi séba, vont devenir fou, il ne sauront pas quoi dire, entre amour idolâtre de leur sauveur, et haine profonde envers la méthode employée.

Ce plan il n'y a qu'une personne qui le soutiens, c'est bibi le concepteur.

Bizzarement personne ne le prends au sérieux, bah oui faudrait être zinzin pour vouloir ce que je veux. Faut être socialo et impérialiste. Je dénonce ouvertement l’impérialisme capitaliste Américain et chinois, bien entendu... et l'impérialisme français actuel dont nous dépendons, pour ce qu'il est : une méthode désastreuse et inefficace. Si on ne fait rien les chinois, et les américains avec leur marionnette le 4 reich européen, il vont tous nous piquer, nos troupes locales se font remplacés par l'OTAN, c'est juste de la baise.
#4581261
Plariste le Revanite a écrit :
28 déc. 2018, 00:09
cemab a écrit :Il est question de rattacher la Bretagne à Nantes, pas de sortir de la France.

faut arrêter le gros-plant, à cette dose c'est neurotoxique en plus.
Pas à pas l’euro-régionalisme progresse. La décentralisation progresse. La Bretagne est une autre catalogne. Regardez comment ça s'est passé pour la catalogne.

Il vont faire de la France la yougoslavie, doucement et ça dans le calme.


Ce rattachement c'est déjà un pas. Un petit pas parmis d'autres.. On monte la température doucement mais sûrement pour pas que la grenouille saute de la casserole avant qu'elle en succombe.
pas du tout, la Bretagne n'a rien à voir avec la Catalogne
#4581398
cemab a écrit :
16 déc. 2018, 17:36
Il est plus qu'évident que Nantes n'a rien à faire dans cette pseudo-région des pays de Loire ; la destinée de la Bretagne est d'être rattachée à son phare.
Ce n'est pas Nantes qu'il faut rattacher à la Bretagne, mais la Bretagne qu'il faut intégrer dans l'agglomération nantaise, dont elle n'est au fond qu'une banlieue nord ! :D
#4581454
cemab a écrit :
16 déc. 2018, 17:36
Lundi matin, les élus du conseil départemental de Loire-Atlantique se prononceront sur le rattachement de leur département à la région Bretagne. Un vote organisé dans le cadre du « droit d'option» prévu la loi NOTRe.

Mais, sans attendre les résultats, Philippe Grosvalet (PS), président du département de Loire-Atlantique, demande officiellement à l’Etat de consulter directement les habitants par le biais d’un « référendum décisionnel », c’est-à-dire dont la décision ne comptera pas pour du beurre.

Organisé par l’Etat, dans les deux régions
« Sur ce sujet, seule l’expression populaire directe peut être de nature à légitimer une décision. Et cette expression, pour qu’elle soit comprise et acceptée, ne peut se traduire par un simple avis consultatif sur un périmètre discutable », justifie Philippe Grosvalet dans un courrier envoyé ce vendredi à Emmanuel Macron.

L’élu socialiste suggère que les territoires des deux régions soient sollicités. « Le périmètre d’une consultation doit prendre en compte le périmètre d’impact de la décision. En l’espèce, il dépasse largement la seule Loire-Atlantique. » Il insiste aussi pour que l’initiative vienne de l’Etat. « L’organisation des frontières administratives intra-territoriales est par nature une question qui engage la nation toute entière », argumente-il.
https://www.20minutes.fr/societe/239603 ... t-bretagne
Il est plus qu'évident que Nantes n'a rien à faire dans cette pseudo-région des pays de Loire ; la destinée de la Bretagne est d'être rattachée à son phare.

Image
C'est une municipalité administrée par un socialiste qui revendique cela ! Mais il était où le socialo lorsque sa socialie a fait le découpage des nouvelles régions ?
#4581491
Tirésias a écrit :
28 déc. 2018, 13:42
cemab a écrit :
16 déc. 2018, 17:36
Il est plus qu'évident que Nantes n'a rien à faire dans cette pseudo-région des pays de Loire ; la destinée de la Bretagne est d'être rattachée à son phare.
Ce n'est pas Nantes qu'il faut rattacher à la Bretagne, mais la Bretagne qu'il faut intégrer dans l'agglomération nantaise, dont elle n'est au fond qu'une banlieue nord ! :D
dans mes bras [smilie=cyrilic.gif] [smilie=icon163.gif] [smilie=icon156.gif]
#4581493
quoikicause a écrit :
28 déc. 2018, 15:25
cemab a écrit :
16 déc. 2018, 17:36
Lundi matin, les élus du conseil départemental de Loire-Atlantique se prononceront sur le rattachement de leur département à la région Bretagne. Un vote organisé dans le cadre du « droit d'option» prévu la loi NOTRe.

Mais, sans attendre les résultats, Philippe Grosvalet (PS), président du département de Loire-Atlantique, demande officiellement à l’Etat de consulter directement les habitants par le biais d’un « référendum décisionnel », c’est-à-dire dont la décision ne comptera pas pour du beurre.

Organisé par l’Etat, dans les deux régions
« Sur ce sujet, seule l’expression populaire directe peut être de nature à légitimer une décision. Et cette expression, pour qu’elle soit comprise et acceptée, ne peut se traduire par un simple avis consultatif sur un périmètre discutable », justifie Philippe Grosvalet dans un courrier envoyé ce vendredi à Emmanuel Macron.

L’élu socialiste suggère que les territoires des deux régions soient sollicités. « Le périmètre d’une consultation doit prendre en compte le périmètre d’impact de la décision. En l’espèce, il dépasse largement la seule Loire-Atlantique. » Il insiste aussi pour que l’initiative vienne de l’Etat. « L’organisation des frontières administratives intra-territoriales est par nature une question qui engage la nation toute entière », argumente-il.
https://www.20minutes.fr/societe/239603 ... t-bretagne
Il est plus qu'évident que Nantes n'a rien à faire dans cette pseudo-région des pays de Loire ; la destinée de la Bretagne est d'être rattachée à son phare.

Image
C'est une municipalité administrée par un socialiste qui revendique cela ! Mais il était où le socialo lorsque sa socialie a fait le découpage des nouvelles régions ?
Il faisait la tronche à cause de NDDL.

résultat, cet imbécile s'est fait enfiler dans les grandes largeurs, et par deux fois. Sans doute pas un Nantais d'origine, plus vraisemblablement un exogène quelconque échoué ici à l'occasion d'une beuverie commémorielle de la traite, ou un truc comme ça.

Filmée, la scène montre ces é[…]

Donc on en revient toujours au même point,[…]

Jamais les russes n'auraient combattu pour les n[…]

Vos déplorables prédécesseu[…]