Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par Jean de Meung
#4177520
Quoi de mieux que lancer un débat sur cette expression mise à toutes les sauces et qui désigne, globalement, des éléments de langage usités par la bourgeoisie gauchisante, principalement. Et puis sur Fopo, le politiquement correct, c'est un peu l'oronge planquée au beau milieu d'un parterre d'amanites tue-mouches, c'est le truc rare que l'on déguste en omelette une fois tous les 10 ans.

Le "politiquement correct" vient d'une expression anglaise qui désigne l'euphémisation du discours politique et une certaine langue de bois : "destiné à ne froisser aucune susceptibilité (un dictionnaire sans mots grossiers, sans mots familiers, sans termes injurieux, sans termes péjoratifs, est " politiquement correct ")". En d'autres termes, on parlera de bien-pensance, aussi. Et la bien-pensance, comme vous ne manquez jamais le souligner, est un courant de pensée conformiste et moraliste, très gauchisant lui également.

Le politiquement correct c'est surtout une syntaxe et une parole édulcorées qui éliminent de tout discours accusateur et factuel les références à de quelconques minorités, à de quelconques types de populations, à des quelconques groupes humains, religieux ou ethniques : les roms, les arabes, les juifs, les musulmans, les auvergnats, les feuneus... Ces groupes deviennent transparents, ils n’existent plus. Ce qui ne rend pas invisibles les actes commis, mais ce sont juste des actes commis par des sauvageons, des racailles potentiellement karcherisables, etc... Des "monsieur-tout-le-monde", un peu.

Seulement, ces derniers temps, et au vu des derniers faits divers (dont les relations ici méritent chaque fois un fil-aimant sur lequel viendront s’agréger la contingence nombreuse d'incontinents verbaux au phrasé délicat et amoureux de la diversité), le politiquement a pris du plomb dans l'aile à défaut de prendre des coups de matraque ou de calibre bien mérités, et il est de plus en plus courant d'entendre parler de populations d'origine immigrée et de dénonciation des problèmes (ça c'est un euphémisme) qu'on ne peut plus ignorer désormais. Je parle des médias classiques, pas de la "fachosphère", qui pratique elle aussi SON politiquement correct.

On l'a vu ces derniers jours avec les "problèmes" survenus en banlieue ou de plus en plus de commentateurs et de journalistes citent sans détours ces populations et leurs responsabilités (sans pour autant faire d'amalgame, ce qui est la moindre des choses). Ils n'hésitent plus aujourd'hui à parler de non éducation, de culture différente et de problème de culture, tout courts. Ils parlent de la difficulté des parents à donner à leurs enfants des référentiels cohérents avec la société dans laquelle ils vivent car eux, les parents, n'en détiennent déjà ni les codes ni la langue.

Même les politiques commencent à lâcher du lest au sujet de l'immigration, cette immigration qui est maintenant mise en plus en plus en avant pour parler des malaises des banlieues. Ségolène Royale en son temps avait déjà dit qu'on ne pouvait accueillir toute la misère du monde. Dernièrement, c'est Jean-luc Mélenchon qui a pris des positions plus distantes avec les bienfaits de l'immigration et cette volonté de recevoir tout le monde. On le traitera de girouette, sûrement, mais moi j'y vois surtout un signe que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis.

D'ailleurs, même à droite ou le politiquement correct est aussi un apanage, on a vu lors du débat de la primaire, télévisé, que des fissures apparaissaient au sein des "Rep" et qu'au-delà de la drague électorale d'un Sarkozy ou d'un Copé, les langues se déliaient, sans doute sous l’influence du FN, parti complètement décomplexé face à cela. Le politiquement correct est en repli notoire, donc, mais il est toujours très habilement pratiqué par une minorité méditico-politique et associative qui tient toujours le haut du pavé et le crachoir de l'information. C'est ce que je constate du moins en regardant ou écoutant et lisant les médias.

Et vous ?
Il y aurait bien une autre forme de politiquement correct, mais cela rendrait le fil trop long et les huîtres auraient du mal à franchir le seuil du premier paragraphe, qu'ils n'ont déjà pas franchi rien qu'en lisant le pseudo coupable d'ingérence dans ce magnifique concert de louanges à la gloire de la diversité qu'est le Fopo. Cette autre forme est le lynchage médiatique des mal-pensants. Gardons-le en réserve en cas d’essoufflement.
Avatar du membre
par Cheshire cat
#4177529
Par exemple, j'ai remarqué ici que dire que les électeurs de le Pen sont des cons est mal vu.
Il ne faut pas offenser cette communauté.
Avatar du membre
par M.A.S
#4177535
C'est sur que face à cette novlangue, on pourrait parler d'hypocrisie.

Mais allons plus loin, ne pourrait-on dire que cette syntaxe et cette parole édulcorée ne serait que la fille bâtarde de la langue de bois figés, clichés, codifiés qui se pratiquent aux multiples niveaux de l'appareil administratif, politique et médiatique ?
Avatar du membre
par M.A.S
#4177536
Cheshire cat a écrit :Par exemple, j'ai remarqué ici que dire que les électeurs de le Pen sont des cons est mal vu.
Il ne faut pas offenser cette communauté.
Ne pourrait-on dire, au vu de la situation politique actuelle, que les électeurs de tous les paris sont des cons, sans pour autant froisser ces communautés de pensées ?
Avatar du membre
par Clavier56
#4177539
Cheshire cat a écrit :Par exemple, j'ai remarqué ici que dire que les électeurs de le Pen sont des cons est mal vu.
Il ne faut pas offenser cette communauté.
Surtout c'est faux.....
Avatar du membre
par katou
#4177545
Quoi de mieux que lancer un débat sur cette expression mise à toutes les sauces
Tes messages sont du politiquement correct bien souvent (pas toujours) et ce sujet en fait partie.
Avatar du membre
par Jean de Meung
#4177556
M.A.S a écrit :Mais allons plus loin, ne pourrait-on dire que cette syntaxe et cette parole édulcorée ne serait que la fille bâtarde de la langue de bois figés, clichés, codifiés qui se pratiquent aux multiples niveaux de l'appareil administratif, politique et médiatique ?
C'est un peu ce que je dis et ce dont je parle dans le deuxième paragraphe. Ce que je constate, et c'est récent, c'est que ce politiquement correct commence à se fissurer et que le non-dit recule. Lors d'un débat, il y a peu, les commentateurs parlaient sans détour de la responsabilité des familles immigrées, et donc de l'immigration, dans les violences en banlieues, dans les incivilités, dans le manque d'éducation, de repères, etc...

Et quand tu vois que même un Mélenchon met du vin dans son thé, c'est que visiblement, il y a une prise de conscience des aspects négatifs de l'immigration. Il était temps, non ?
Avatar du membre
par M.A.S
#4177559
Jean de Meung a écrit :
M.A.S a écrit :Mais allons plus loin, ne pourrait-on dire que cette syntaxe et cette parole édulcorée ne serait que la fille bâtarde de la langue de bois figés, clichés, codifiés qui se pratiquent aux multiples niveaux de l'appareil administratif, politique et médiatique ?
C'est un peu ce que je dis et ce dont je parle dans le deuxième paragraphe. Ce que je constate, et c'est récent, c'est que ce politiquement correct commence à se fissurer et que le non-dit recule. Lors d'un débat, il y a peu, les commentateurs parlaient sans détour de la responsabilité des familles immigrées, et donc de l'immigration, dans les violences en banlieues, dans les incivilités, dans le manque d'éducation, de repères, etc...

Et quand tu vois que même un Mélenchon met du vin dans son thé, c'est que visiblement, il y a une prise de conscience des aspects négatifs de l'immigration. Il était temps, non ?
Je pense que les événements qui ont frappés la France depuis maintenant 18 mois libèrent la parole politique, ne serait-ce que pour le traumatisme des attentats.
La montée en puissance du FN, liée à ces événements, n'est pas non plus pour rien dans cette libéralisation de la parole.
Avatar du membre
par corsica
#4177614
Le politiquement correct à commencé à avoir du plomb dans l'aile avec Sarkozy et ses "racailles "qu'il voulait soi-disant passer au nettoyeur haute pression. Bref l'arrivée de la droite décomplexée , effectivement on se lâche plus aujourd'hui qu'il y'a dix ans.La situation est telle qu'ils ne peuvent plus faire comme si de rien était. Ceci étant, la plupart des médias sont encore bien coincés
#4177649
Le politiquement correct ou la langue des hypocrites voulant avec des mots sélectionnés donnant des phrases passe-partout attirer les électeurs aux urnes.

La langue de bois, des phrases préparées dans des interviews préparées à l'avance pour que l'impact soit important et que les explications soient le moins nombreuses possibles.
Avatar du membre
par M.A.S
#4177657
corsica a écrit :Le politiquement correct à commencé à avoir du plomb dans l'aile avec Sarkozy et ses "racailles "qu'il voulait soi-disant passer au nettoyeur haute pression. Bref l'arrivée de la droite décomplexée , effectivement on se lâche plus aujourd'hui qu'il y'a dix ans.La situation est telle qu'ils ne peuvent plus faire comme si de rien était. Ceci étant, la plupart des médias sont encore bien coincés

Cela me fait penser à the walkind dead, la série. Dans l'épisode d'hier soir "bitch rich " était traduit par sale riche sur un écriteau...
Avatar du membre
par saint gland
#4177667
Le but du politiquement correct c'est de la propagande d'état comme si la seule unique bonne doctrine était celle là , propagande digne de l URSS.
C'est pour soutenir les délinquants et les criminels, arabes encoranés, pédophiles, immigrés clandestins, au nom de la liberté et des valeurs Universelles Républicaines Socialistes Soviétiques.
Tous les candidats de la primaire de la droite de la soviétie y adhérent à 95% minimum.

C'est aussi soutenir les islamistes au nom de la laïcité et ne pas stigmatiser les 12.5 millions d arabes que comptent ce pays; c'est interdire la burka au nom de l'égalité dees femmes.
Mais c'est bien entendu mettre en place et soutenir le racket des petits travailleurs au profit des assistés importés, au nom du social pour l'autre , et soutenir les homosexuels au nom de la famille.

C'est aussi être intolérant avec l'intolérance sélective, prôner un faux dialogue en restant dans le déni de réalité et insultant les contradicteurs, se dire écologiste en achetant tous cesp orduits faits par des petits enfants chinois, et encore donner de l'argent à une association cultuRelle surtout pour les déductions fiscales dont celels-ci bénéficient dans leur statut.

C'est également maintenir des systèmes fiscaux et sociaux en divisant systématiquement la population en deux à tous les niveaux (toujours plus ou moins 50% de rackettés pour 50% d'engraissés afin d'empecher la population de s'unir contre les leurs voleurs institutionnels pourris jusqu'à la moelle par les petrodollars) le tout provoquant un endettement colossal pour le plus grand profit des "lobbys banquiers" et justifier le racket fiscal
C'est aussi faire la guerre pour les droits de l'homiste, et recuperer les deserteurs djihadistes comme refugies au frais de la princesse et qui nous foutront sur la gueule une fois qu'on se sera bien foutus sur la gueule d'abord entre nous.
C'est aussi, bien sur, de ne jurer que par la propagande des medias subventionnes, comme seule verite, se croire informé en regardant attentivement le 20h, faire sa tête déconfit quand on regarde avec délectation les familles des victimes en pleurs avec leur bougies après une attaque de l'ennemi intérieur.

Goebbels en avait rêvé, Brejnev aussi, l'UERSS l'a fait
par jabar
#4177694
Cheshire cat a écrit :Par exemple, j'ai remarqué ici que dire que les électeurs de le Pen sont des cons est mal vu.
Il ne faut pas offenser cette communauté.
C'est faux, les électeurs FN font partie des gens les plus intelligents, la preuve, ce graphe:
Image

J'ai découvert ce graphe sur ce forum et j'aime le ressortir de temps en temps :=)
par jabar
#4177705
Jean de Meung a écrit :
M.A.S a écrit :Mais allons plus loin, ne pourrait-on dire que cette syntaxe et cette parole édulcorée ne serait que la fille bâtarde de la langue de bois figés, clichés, codifiés qui se pratiquent aux multiples niveaux de l'appareil administratif, politique et médiatique ?
C'est un peu ce que je dis et ce dont je parle dans le deuxième paragraphe. Ce que je constate, et c'est récent, c'est que ce politiquement correct commence à se fissurer et que le non-dit recule. Lors d'un débat, il y a peu, les commentateurs parlaient sans détour de la responsabilité des familles immigrées, et donc de l'immigration, dans les violences en banlieues, dans les incivilités, dans le manque d'éducation, de repères, etc...

Et quand tu vois que même un Mélenchon met du vin dans son thé, c'est que visiblement, il y a une prise de conscience des aspects négatifs de l'immigration. Il était temps, non ?

Les américains ont une notion qu'ils appellent le "dog whistling" (siffler le chien). Quand on invoque le politiquement correct, ce n'est pas que nous en sommes affectés. Tu évoques plutôt une évolution des opinions.
On se plaint du politiquement correct plus par peur de se faire rembarrer lorsqu'on a envie de sortir une ânerie raciste. "tous les arabes sont des terroristes mais zon peut pas le dire à cause du politiquement correct !"
Donc le dog whistling c'est une technique pour émettre un propos à priori inoffensif mais qui mobilise une audience visée. Par exemple, quand Trump s'interroge sur le fait qu'Obama soit musulman ou non, la question n'a pas l'air gravissime. Cependant, c'est une considération dont la majorité des gens se fichent (du moment qu'il fait bien son travail), mais qui parle à l'électorat conservateur et raciste car outre de rendre suspect ce président noir, il souligne l'importance de la religion ou de la race en politique. Le FN fait un peu la même chose en discutant de la compatibilité de l'islam avec la France. C'est une abstraction plus élaborée des sorties racistes des années 80, mais les effets sont les mêmes.

Ce qui est aussi insidieux est la novlangue dans la dialectique sociale. On ne parle plus de valeurs sociales, de solidarité, ou d'aide familiale, on parle d'"assistanat". Toutes ces expressions rarement sensées mais visant à faire digérer le néo-libéralisme:
- matraquage fiscal,
- grogne sociale (parce que le citoyen n'a pas de conscience politique et ne sait que s'exprimer comme un animal),
- issu de l'immigration (arabe, même s'il est français sur plusieurs générations),
- Discipline budgétaire (austérité),
etc.
Avatar du membre
par katou
#4177737
jabar a écrit :On se plaint du politiquement correct plus par peur de se faire rembarrer lorsqu'on a envie de sortir une ânerie raciste. "tous les arabes sont des terroristes mais zon peut pas le dire à cause du politiquement correct !"
C'est comme si on disait que tous les allemands étaient des nazis, donc, c'est idiot.
Avatar du membre
par Clavier56
#4177738
jabar a écrit :
Cheshire cat a écrit :Par exemple, j'ai remarqué ici que dire que les électeurs de le Pen sont des cons est mal vu.
Il ne faut pas offenser cette communauté.
C'est faux, les électeurs FN font partie des gens les plus intelligents, la preuve, ce graphe:
Image

J'ai découvert ce graphe sur ce forum et j'aime le ressortir de temps en temps :=)
Voilà le genre de preuve qu'on peut présenter à spitfire.... :mdr:
Avatar du membre
par Cheshire cat
#4177740
jabar a écrit :
Cheshire cat a écrit :Par exemple, j'ai remarqué ici que dire que les électeurs de le Pen sont des cons est mal vu.
Il ne faut pas offenser cette communauté.
C'est faux, les électeurs FN font partie des gens les plus intelligents, la preuve, ce graphe:
Image

J'ai découvert ce graphe sur ce forum et j'aime le ressortir de temps en temps :=)
Il y a eu une inversion lors de la mise en page du graphique.
Avatar du membre
par GTH
#4177743
La Perversion du langage
Le politiquement correct c’est le parler des Bobos. Ces gens travaillent dans la pub, la communication, les médias, ils ont donc la possibilité par un grand tapage médiatique d’imposer leurs mots, leurs manières de s’exprimer à une grande partie de la population. Mais heureusement il y a des patriotes irréductibles qui ne se laissent pas pervertir.
La perversion de la société commence par la perversion du langage.
Avatar du membre
par saint gland
#4177745
katou a écrit :
jabar a écrit :On se plaint du politiquement correct plus par peur de se faire rembarrer lorsqu'on a envie de sortir une ânerie raciste. "tous les arabes sont des terroristes mais zon peut pas le dire à cause du politiquement correct !"
C'est comme si on disait que tous les allemands étaient des nazis, donc, c'est idiot.

Bien entendu et c'est bien pour cela qu'en 1940 il y avait autant de collabos au manche, comme aujourd'hui.
C'est bien pour cela que , comme en 1940, Pétain et Daladier Valls et Hollande nous oblige à les accueillir chez nous en masse parce que :
Tous les allemands musulmans ne sont pas des nazis nazislamistes
Modifié en dernier par saint gland le 23 oct. 2016, 17:40, modifié 1 fois.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 41

Son école, à lui, c'est celle qu'il […]

le cas hongrois

L'UE/Euro a été conçue pour […]

Bravo. Vraiment inédit en plus.

Aquarius le bateau de l'utopie.

Vous aussi, sauvez des vies. Faites un donc &agrav[…]