Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par Mac le Givré
#3917076
Edmond le H a écrit :Manger bio à 100% ça doit être possible mais notre organisme est tellement habitué à la daube industrielle que franchir le cap n'est pas donné au premier venu. Travailler un petit lopin de terre, y planter des arbres fruitiers, des légumes, posséder des lapins, dindes, deux chèvres plus un bouc, quelques porcs (pour les amateurs), dix bonnes poules de Bresse plus deux coqs et être en auto-suffisance pour les douze mois de l'année c'est accessible... pour un retraité ou un barjot écologiste.
Concrètement l'autarcie n'est pas possible car outre le fait que c'est une performance technique difficile il te faut des roros pour payer les impôts.
Techniquement il serait est plus réaliste de se limiter à quelques productions et faire des échanges mais manque encore les roros.
Avatar du membre
par Mac le Givré
#3917077
polomnic a écrit :
BobbySix a écrit :
Jean de Meung a écrit :Certes. Mais si ce n'est pas trop possible pour les gens habitant en immeuble, le moindre péquin pas trop fainéant disposant d'une carré de verdure peut tout à fait se faire son petit potager. Mais bon, tu auras toujours le mec qui préfèrera une pelouse bien verte et grasse à des légumes. Bah, qu'il bouffe de la merde alors. Ou sa pelouse bien verte et bien grasse.

Les mauvaises années ta facture d'arrosage atteindra 2 fois la valeur de revente de tout ton potager ce qui ne t'empêchera pas de jouir de l'impression de t'être autonomiser.
Avec un bon paillage vous limitez drastiquement le besoin d'arrosage. Si en plus vous intégrez du bois mort, dans une butte par exemple, celui-ci stocke l'eau durant l'hiver et la restitue en période sèche. Grâce à ces techniques, certains arrivent à faire du maraîchage dans des régions semi-désertiques.
Y a qu'à...tu as un potager peut être ?
Avec le mistral la gestion de l'eau est un peu plus difficile que ça.
Avatar du membre
par Mac le Givré
#3917078
polomnic a écrit :
Qualita B a écrit :
Avec des amis on parlait récemment du fait qu'à brève ou moyenne échéance seule une minorité pourra encore s'offrir de la bonne viande, de bons légumes, de bons fromages. La bonne viande et les bons fromages étant deux bases incontournables de mon alimentation, je disais que je serais prêt à faire beaucoup de choses, légales ou pas, pour continuer à faire de la minorité qui pourra s'alimenter à sa guise.
A mon avis, bien se nourrir est une question de priorité. La part des revenus attribués à la nourriture n'a cessé de diminuer au profit de besoins secondaires, voir même parfois futiles.
Par ailleurs, le fait d'acheter directement au producteur vous fait économiser quand même pas mal. Mais ça suppose de vivre à sa proximité afin d'échapper à tous les intermédiaires qui font fortement grimper les prix.

Bref, manger bon et sain est avant tout une question de priorité. Ai-je besoin de changer de portable à 400 euros tous les ans, où préférè-je m'acheter plus régulièrement une bonne côte de boeuf auprès de mon artisan boucher qui aura sélectionné sa bête sur pied ?
Là par contre tu as raison...une question de priorité
mais dans la situation actuelle certains n'ont pas non plus le portable, et le boucher est souvent gourmand car il doit payer ses charges.
Avatar du membre
par polomnic
#3917088
Mac le Givré a écrit :
polomnic a écrit :
Avec un bon paillage vous limitez drastiquement le besoin d'arrosage. Si en plus vous intégrez du bois mort, dans une butte par exemple, celui-ci stocke l'eau durant l'hiver et la restitue en période sèche. Grâce à ces techniques, certains arrivent à faire du maraîchage dans des régions semi-désertiques.
Y a qu'à...tu as un potager peut être ?
Avec le mistral la gestion de l'eau est un peu plus difficile que ça.
Oui, j'ai un potager, et même si je n'ai pas encore testé la technique du bois mort, j'ai pu constater que le paillage divise au moins par 5 les besoins d'arrosage.
D'ailleurs, cette année une partie de mon potager n'a pas été paillée, exception faite de la partie choux. Pour ces derniers je n'ai pas arrosé une seule fois, et pourtant c'est la partie qui a le mieux poussé. Sans compter que l'année précédente j'avais mis un engrais vert, mélange de moutarde et de lin, ça qui a très bien amendé la terre en azote.
Image
Image

Je vous invite à visionner ces videos pour vous rendre compte qu'il existe des techniques pérennes relativement simples à mettre en place. Mais faut se sortir un minimum les doigts.

[youtube]0jk0h1laL-0[/youtube]
[youtube]luH8bFSx-Go[/youtube]
Modifié en dernier par polomnic le 18 juil. 2015, 06:02, modifié 3 fois.
Avatar du membre
par Mac le Givré
#3917170
En Bretagne les oignons n'ont pas besoins d'eau...
Je suis conseiller agricole, l'arrosage comme tout à un cout et on arrose pas par plaisir,
c'est pas parce que tu limites l'évaporation du sol que ta plante n'a pas besoin d'eau.
Avatar du membre
par Edmond le H
#3917186
Matteo a écrit :En tous cas, moi j'ai maigri :super:
[smilie=icon_smile119.gif]
Élimination/diminution de l'alimentation industrielle pour une nourriture plus saine ou simplement les bienfaits du sport ?
Avatar du membre
par Jean de Meung
#3917203
Le fumier, pour ceux qui vivent en province pas loin de la ruralité, comme polo et moi, ce n'est ce qu'il y a de plus du à trouver et ça peut être gratuit. le souci du fuier, c'est que ça te fout de mau
Avatar du membre
par Jean de Meung
#3917204
Le fumier, pour ceux qui vivent en province pas loin de la ruralité, comme polo et moi, ce n'est pas ce qu'il y a de plus dur à trouver et ça peut être gratuit. Le souci du fumier, c'est que ça te fout de la mauvaise herbe partout, c'est pour ça que je n'en mets pas tous les ans.
Modifié en dernier par Jean de Meung le 18 juil. 2015, 09:59, modifié 1 fois.
Avatar du membre
par Matteo
#3917213
Edmond le H a écrit :
Matteo a écrit :En tous cas, moi j'ai maigri :super:
[smilie=icon_smile119.gif]
Élimination/diminution de l'alimentation industrielle pour une nourriture plus saine ou simplement les bienfaits du sport ?
Les deux, j'ai arrêté la pause grignotage de 16H et je fais aussi un peu plus d'activité physique ;)
#3917218
Sans parler de sport, un minimum d'activité physique tous les jours avec une alimentation équilibrée et non préparée industriellement suffit à être bien dans son corps.
Il ne s'agit pas d'arrêter ou d'éliminer des repas, mais de manger du bon quand on a faim. ( une tomate, une carotte et un bout de pain à 16h00 ne feront pas grossir et empêcheront de se jeter sur la bouffe à 19H00)

Il y a un siècle, les bourgeois étaient gros pour afficher leur réussite, aujourd'hui c'est un signe de faiblesse voire de connerie vu toutes les informations disponibles sur le pourquoi du comment ( hormis les cas pathologiques bien entendu).


Les feuilles de la plupart des arbres, un peu broyé apporte beaucoup à la terre avant l'hiver ; faut juste aller les ramasser à l'automne ( et si possible pas à côté d'une voie rapide).

Et même en culture intensive, le semi sous couvert est intéressant pour l'apport en azote et le respect du sol ( pas de labour).
#3917233
Jean de Meung a écrit :Le fumier, pour ceux qui vivent en province pas loin de la ruralité, comme polo et moi, ce n'est ce qu'il y a de plus du à trouver et ça peut être gratuit. le souci du fuier, c'est que ça te fout de mau
Traverser la Bretagne c'est des hauts le coeur assurés, l'épandage de lisier de porc dans les champs, une horreur.
Avatar du membre
par Jean de Meung
#3917275
Pas besoin d'aller en Bretagne, traverser l'Aveyron (certains coins) au moment de l'ensilage te donne une idée des odeurs de la campagne. Mais bon, c'est la campagne quoi, on s'y fait et ça ne dure pas longtemps.
Modifié en dernier par Jean de Meung le 18 juil. 2015, 10:48, modifié 1 fois.
#3917277
Jean de Meung a écrit :Le fumier, pour ceux qui vivent en province pas loin de la ruralité, comme polo et moi, ce n'est pas ce qu'il y a de plus dur à trouver et ça peut être gratuit. Le souci du fumier, c'est que ça te fout de la mauvaise herbe partout, c'est pour ça que je n'en mets pas tous les ans.

Faut trouver du fumier de cheval, c'est bien meilleur.
Avatar du membre
par polomnic
#3917291
Mac le Givré a écrit :En Bretagne les oignons n'ont pas besoins d'eau...
Je suis conseiller agricole, l'arrosage comme tout à un cout et on arrose pas par plaisir,
c'est pas parce que tu limites l'évaporation du sol que ta plante n'a pas besoin d'eau.
Je n'ai jamais dit cela. Je dis juste qu'il existe plusieurs techniques pour réduire fortement l'arrosage, voir même s'en passer complètement. L'eau tombant du ciel, le principe c'est de la garder au maximum en terre.
Une souche de bois mort enterrée fait office de véritable éponge.
Modifié en dernier par polomnic le 18 juil. 2015, 10:58, modifié 1 fois.
Avatar du membre
par Jean de Meung
#3917300
Morokon le Hardi a écrit :Faut trouver du fumier de cheval, c'est bien meilleur.
Il m'est plus facile de trouver du fumier de vache, que me donnent des paysans, et là où je vais souvent, je ne vois pas beaucoup de chevaux dans les prés. Mais oui, le fumier de cheval a effectivement cette bonne réputation. Par contre, il paraît qu'il faut éviter le fumier de moutons, à cause semble-t-il des maladies qu'il renferme[rait]. J'avais eu aussi l'occasion de récupérer de la fiente de poulailler et ça avait eu l'air efficace aussi. Mais il en faut pas mal.
Avatar du membre
par polomnic
#3917333
Morokon le Hardi a écrit :
Jean de Meung a écrit :Le fumier, pour ceux qui vivent en province pas loin de la ruralité, comme polo et moi, ce n'est pas ce qu'il y a de plus dur à trouver et ça peut être gratuit. Le souci du fumier, c'est que ça te fout de la mauvaise herbe partout, c'est pour ça que je n'en mets pas tous les ans.

Faut trouver du fumier de cheval, c'est bien meilleur.
Oui, sauf qu'il vaut mieux le laisser composter quelques temps, sinon mis direct il risque de cramer les plantes. Perso, j'ai de la chance, le champ à côté est plein de crottins de cheval.
Avatar du membre
par Mac le Givré
#3917557
polomnic a écrit :
Mac le Givré a écrit :En Bretagne les oignons n'ont pas besoins d'eau...
Je suis conseiller agricole, l'arrosage comme tout à un cout et on arrose pas par plaisir,
c'est pas parce que tu limites l'évaporation du sol que ta plante n'a pas besoin d'eau.
Je n'ai jamais dit cela. Je dis juste qu'il existe plusieurs techniques pour réduire fortement l'arrosage, voir même s'en passer complètement. L'eau tombant du ciel, le principe c'est de la garder au maximum en terre.
Une souche de bois mort enterrée fait office de véritable éponge.
Encore faut il que de l'eau tombe du ciel et si tu parles de moyennes tu nous la joues Jean de Florette.
La plupart des légumes ont besoin de beaucoup d'eau régulièrement, et tu ne peux pas compter sur la pluie.
Le goutte à goutte est un grand progrès et permet économie et adéquation avec les besoins mais il faut de l'eau.
Quand aux grandes cultures regardes la TV à chaque sécheresse...même si il vaut mieux un blé d'hiver qu'un maïs en ce cas, besoins moindres et besoin hiver et printemps essentiellement.

Il y a des cultures qui supportent assez bien les irrégularités, mais pas beaucoup en maraichage...
Avatar du membre
par herisson
#3927356
Les nectarines durs comme du plâtre et les bananes vertes présentées dans les rayons ne vont pas améliorer la forme et la compétitivité des français .Ce n'est pas étonnant s'ils se jettent tous sur le rayon des pâtisseries et des biscuits .

[...]Non ce qui est tordant c'est pas les faits,[…]

ben pas "infidèle" au fait SI[…]

Gilets jaunes: fil principal

L'effet magique de charmant c'est qu'il a ré[…]

faut pas se faire d'illusions, derrière les[…]