Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

#4593812
spitfire a écrit :Apr!s avoir présenté la sortie de l'euro comme l'Alpha et l'Omega de sa politique économique, Le Pen se ridiculise une nouvelle fois en annonçant qu'elle abandonne l'idée de la sortie de la zone Euro!
https://fr.news.yahoo.com/rn-marine-pe ... 45900.html

Toujours aussi nullarde!

Une façon de reconnaitre qu'elle nous a raconté des bobards pendants des années!
@Cobrasse Il y a de quoi spitfire dit des truques intelligents sur ce topique ! :mdr:
#4593822
Clavier56 a écrit :
24 janv. 2019, 14:29
spitfire est un crétin qui croit qu'un politicien n'a pas le droit de changer d'avis .....
Un politicien a le droit de changer d'avis, et même de crèmerie ... par contre faut pas le faire trop souvent sinon ça fait surtout carriériste et instable. Surtout en des temps troublés instables.
#4597592
Clavier56 a écrit :
24 janv. 2019, 14:29
spitfire est un crétin qui croit qu'un politicien n'a pas le droit de changer d'avis .....
Avec MLP, c'est plus qu'un changement d'avis, c'est une rotation à 180 degrés, sans explications de fond, sur un sujet qui était présenté comme central dans ses anciens programmes et qui n'est remplacé par rien.

Son programme économique est aussi fumeux que creux!
On a le droit à des formules ampoulées et flasques comme "l'Etat Stratège" ou "le protectionnisme intelligent" que certains ont essayé de me décrire: une véritable usine à gaz avec des contrôles partout, de la bureaucratie à gogo, des taxes partout et l'introduction de multiples motifs de délocalisation de l'activité économique, à la manière des programmes d'Asselineau!
#4597818
Clavier56 a écrit :
24 janv. 2019, 14:29
spitfire est un crétin qui croit qu'un politicien n'a pas le droit de changer d'avis .....
Doublé d'un mollasson sans fierté qui, vomissant le pragmatisme politique, obéira aveuglément à l'orgueil d'un opportuniste dont le triste destin aura transformé sa panoplie d'empereur sans couronne en une garde-robe de petit caporal dégradé ...
#4598093
Plariste le Revanite a écrit :
22 janv. 2019, 11:06
maryvette a écrit :des rajouts y ont été faits jusqu'au 1er siècle après JC.
Non c'est la date de création officiel des nouveau évangiles, avant c'est de la gestation Ha noter que côté rabbinique ils font des ajouts similaires.
maryvette a écrit :Ce n'est pas du tout le cas du coran, qui est prétendu incréé et dont toutes les sources les plus ancienne remontent au mieux à deux siècles après la disparition du prophète !?
Un siècle après. La méthode de l'antidatage.
maryvette a écrit :Autre remarquable foutaise, ses sources sont en arabe ancien
Non pas de l'arabe ancien de l'arabe coranique, certains mots ont des racines grecques.
maryvette a écrit :Autres remarquables conneries, les dignitaires politiques influents de l'Islam ont tous modifié le "coran" à leur sauce et qui plus est en y ajoutant la Sunna et les hadiths et les tafsirs... Bref, leur livre saint c'est l'auberge espagnole.
Je croyais comme vous, ils n'ont eu rien à modifier dutout. Le calif a juste brûlé les commandes qui ne correspondait pas à sa visions des choses. Car c'est lui qui les a commandé.

Il a gardé l’œuvre avec son arabe coranique qui est juste une merveille quand on connaissait ses plans, bon il se trouve qu'il a vite eu besoin des hadiths m'enfin bref
Bah non, je maintiens ma prose et je ne suis pas la seule à en dire autant.
#4598130
JPS38 a écrit :
01 févr. 2019, 17:48
Clavier56 a écrit :
24 janv. 2019, 14:29
spitfire est un crétin qui croit qu'un politicien n'a pas le droit de changer d'avis .....
Doublé d'un mollasson sans fierté qui, vomissant le pragmatisme politique, obéira aveuglément à l'orgueil d'un opportuniste dont le triste destin aura transformé sa panoplie d'empereur sans couronne en une garde-robe de petit caporal dégradé ...
Quand on n'a pas d'arguments ou quand on ne sait pas quoi dire par rapport à mes commentaires, on fait de la surenchère dans l'insulte et le persiflage, à ce que je vois!
#4598133
Miguelito Loveless a écrit :
23 janv. 2019, 18:55
Votre haine à l'égard de cette femme , n'a d'égal que votre flagornerie envers Macron . Triste sire .
Je n'ai aucune haine envers quiconque et je ne fais preuve de flagornerie envers personne.

Vous remarquerez que je n'attaque l'extrême droite que sur ses propositions et les déclarations de ses chefs avec des raisonnements et des arguments, auxquels les sympathisants de MLP ont beaucoup de mal à répondre.
Si les leaders de l'ED ont peur d'être critiqué, qu'ils ne fassent pas de politique. ON ne peut comme eux passer son temps à attaquer méchamment les autres formations politiques et refuser toute critique en la taxant de non démocratique.
#4598166
spitfire a écrit :
02 févr. 2019, 09:03
JPS38 a écrit :
01 févr. 2019, 17:48
Clavier56 a écrit :
24 janv. 2019, 14:29
spitfire est un crétin qui croit qu'un politicien n'a pas le droit de changer d'avis .....
Doublé d'un mollasson sans fierté qui, vomissant le pragmatisme politique, obéira aveuglément à l'orgueil d'un opportuniste dont le triste destin aura transformé sa panoplie d'empereur sans couronne en une garde-robe de petit caporal dégradé ...
Quand on n'a pas d'arguments ou quand on ne sait pas quoi dire par rapport à mes commentaires, on fait de la surenchère dans l'insulte et le persiflage, à ce que je vois!
Et l'autre pantin sans moelle qui ne répond même pas aux questions qui lui sont posées sur d'autre sujet.

J'ai toujours espéré d'un con qu'il se découvre autrement, mais là, vraiment, le mal est trop profond.

Alors je te laisse à tes radotages de laquais servile et de petit soldat embrigadé et dangereux pour ton pays.
Mazette ! le djihadiste bas du front...
#4598230
Bonjour,
Si nous revenions plutôt a ce "rassemblement National"... Faute de front National...
Alors supposons que son leader ne se soit pas viandé lamentablement face a ce très beau parleur...Préférant aux moqueries idiotes lui mettre le nez dans sa soupe froide à savoir... Ses ACTIONS durant sa période avec M.Hollande puis, en tant que responsable à Bercy... Supposons...

Croyez vous que Madame Le Pen aurait refilé la France dans cet état en si peu de temps?
Pensez vous que le niveau de vie et les faillites d'entreprises, leur rachat par des grands groupes apatrides auraient eu lieu?

Cet histoire d'euro me semble secondaire...QUI en tire profit vraiment? Vouloir absolument conserver l'Euro c'est déjà un aveu de faiblesse , de manque de confiance dans notre pays, dans nos industries, la PEUR de devoir acheter aux étrangers (car ce ne sont QUE des étrangers) leur produits devenus... Trop couteux. C'est en fait être profondément défaitiste! Perdant dans l'âme. :(
Enfin c'est en tout cas mon avis.

Madame Le Pen a dû changer car elle avait pigé que cette trouille terrifiante se révélerait de toute façon un empêchement à son élection TANT les médias prévoyaient la catastrophe économique avec le retour du Franc... Pourtant, la catastrophe nous la vivons: 2200 Milliards d'euros de dettes...Rien que pour cette année 2018 près de 150 Milliards de plus de dettes...Nos principaux groupes industriels deviennent la proie facile de multinationales (voyez ALSTOM entre autre)
Notre principal fournisseur d'électricité est en faillite, il ne maitrise plus sa propre technologie...5 années de retard sur ses super générateurs dits EPR... Nos autoroutes, payées par leurs utilisateurs sont volées aux citoyens et "Vendues en concession" à des groupes financiers réinventant la taxe à fond la caisse...Y a bon les milliards à rien foutre!

Même la nourriture que nous importons laisse parfois à désirer, tout en laissant nos éleveurs, cultivateurs dans une misère noire... Et un mutisme de l'État démontrant sa totale incurie!

Croyez vous que cet État là, pour qui VOUS avez voté majoritairement soit à la hauteur des défis de ce 21 eme siècle d'une sauvagerie inouïe?

Pas moi.


Alors, AVANT de critiquer Mme Le PEN et son parti...Vous feriez bien d'y réfléchir à deux fois!
Elle ne ferait peut être pas mieux, mais ce qui est SUR et CERTAIN c'est qu'elle ne pourrait faire PIRE!
A bon entendeur...
#4598964
JPS38 a écrit :
02 févr. 2019, 10:20
spitfire a écrit :
02 févr. 2019, 09:03
JPS38 a écrit :
01 févr. 2019, 17:48


Doublé d'un mollasson sans fierté qui, vomissant le pragmatisme politique, obéira aveuglément à l'orgueil d'un opportuniste dont le triste destin aura transformé sa panoplie d'empereur sans couronne en une garde-robe de petit caporal dégradé ...
Quand on n'a pas d'arguments ou quand on ne sait pas quoi dire par rapport à mes commentaires, on fait de la surenchère dans l'insulte et le persiflage, à ce que je vois!
Et l'autre pantin sans moelle qui ne répond même pas aux questions qui lui sont posées sur d'autre sujet.
De qui parlez vous?
A quelle question ne répond il pas?
#4599059
MLP hier sur BFM TV , vidéo à partir de 13MM

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video ... 37073.html


Gilets jaunes: Marine Le Pen accuse Emmanuel Macron de "complotisme"
La présidente du RN estime qu'une dissolution de l'Assemblée nationale et un retour aux urnes sont les seuls moyens de sortir de la crise actuelle.
Invitée de BFM Politique ce dimanche, la présidente du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen a de nouveau égratigné Emmanuel Macron sur sa gestion des gilets jaunes, accusant le président de la République de "complotisme" en soulignant qu'il refusait "de sortir de la crise par la voie institutionnelle."

Interrogée sur les manifestations de gilets jaunes, la leader du parti d'extrême droite a expliqué que les responsables des affrontements n'étaient ni les manifestants, ni les policiers, mais que c'était "la faute de Macron". Pour elle, le gouvernement est la cause de la situation et "le seul moyen d'en sortir est une proportionnelle intégrale, une baisse de nombre de parlementaires et le RIC (Référendum d'initiative citoyenne)".
"Il faut une dissolution de l'Assemblée et revenir aux urnes afin que les Français élisent une assemblée représentative. Elle se ressaisira des problématiques de justice sociale et fiscale. Si Macron fait ça, il n'y aura plus de manifestations."

Par la suite, Marine Le Pen a assuré que le président de la République était tombé dans la "paranoïa" et le "complotisme." "Il ne veut pas sortir de la crise, ses révélations aux journalistes en disent long, il pense que les gilets jaunes sont manipulés de l'étranger, c'est du complotisme et c'est inquiétant" détaille-t-elle.

"Il y a une volonté de ne jamais se remettre en question, ce sont toujours les autres tout le monde sauf lui."
Le rôle des Black Blocs
Marine Le Pen s'en est également prise à Christophe Castaner, qu'elle accuse de laxisme quant aux violences qui ont émaillées les weekends de revendications des gilets jaunes. "Castaner laisse les black blocs venir semer la violence dans les manifestations. Samedi, ce sont les gilets jaunes qui se sont révoltés contre eux."

"Les black blocs sont venus pour la violence, ce qu'ils font depuis des années dans une forme d'impunité, on se demande si le gouvernement n'y trouve pas une forme d'intérêt" a-t-elle poursuivi.

La finaliste de la dernière élection présidentielle s'est également demandé pourquoi ces groupuscules n'était pas dissous.

"Même sous Hollande jamais n'a été demandée la dissolution de ces groupes dont la violence est la norme. Ce sont eux qui sont à l'origine de la dévastation de Paris le 1er mai dernier. Est-ce que depuis le début des manifestations le gouvernement n'a pas intérêt à décrédibiliser (les gilets jaunes, NDLR) en laissant les groupuscules faire? Cela fait des années que je le dis, ils répondent à toutes les exigences de la loi pour la dissolution."

"Loi anti-casseurs" anticonstitutionnelle
Quant à la loi anti-casseurs voulue par le gouvernement, Marine Le Pen a expliqué qu'il était impossible "de la voter avec la modification ajoutée, l'article 2, qui transfère du juge au préfet la possibilité d'interdire pendant un mois, partout en France, une manifestation, c'est anticonstitutionnel".
que depuis le début des manifestations le gouvernement n'a pas intérêt à décrédibiliser (les gilets jaunes, NDLR) en laissant les groupuscules faire? Cela fait des années que je le dis, ils répondent à toutes les exigences de la loi pour la dissolution."

"Loi anti-casseurs" anticonstitutionnelle
Quant à la loi anti-casseurs voulue par le gouvernement, Marine Le Pen a expliqué qu'il était impossible "de la voter avec la modification ajoutée, l'article 2, qui transfère du juge au préfet la possibilité d'interdire pendant un mois, partout en France, une manifestation, c'est anticonstitutionnel".

"C'est la fin de la démocratie telle que nous la défendons, ce n'est pas possible d'accompagner cette mesure. Nous avons parfaitement la possibilité avec les textes existants de lutter contre les groupuscules violents" a-t-elle conclu.

https://www.bfmtv.com/politique/gilets- ... 25400.html
#4599099
CLAUDE67 a écrit :
04 févr. 2019, 08:32
MLP hier sur BFM TV , vidéo à partir de 13MM

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video ... 37073.html


Gilets jaunes: Marine Le Pen accuse Emmanuel Macron de "complotisme"
La présidente du RN estime qu'une dissolution de l'Assemblée nationale et un retour aux urnes sont les seuls moyens de sortir de la crise actuelle.
Invitée de BFM Politique ce dimanche, la présidente du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen a de nouveau égratigné Emmanuel Macron sur sa gestion des gilets jaunes, accusant le président de la République de "complotisme" en soulignant qu'il refusait "de sortir de la crise par la voie institutionnelle."

Interrogée sur les manifestations de gilets jaunes, la leader du parti d'extrême droite a expliqué que les responsables des affrontements n'étaient ni les manifestants, ni les policiers, mais que c'était "la faute de Macron". Pour elle, le gouvernement est la cause de la situation et "le seul moyen d'en sortir est une proportionnelle intégrale, une baisse de nombre de parlementaires et le RIC (Référendum d'initiative citoyenne)".
"Il faut une dissolution de l'Assemblée et revenir aux urnes afin que les Français élisent une assemblée représentative. Elle se ressaisira des problématiques de justice sociale et fiscale. Si Macron fait ça, il n'y aura plus de manifestations."

Par la suite, Marine Le Pen a assuré que le président de la République était tombé dans la "paranoïa" et le "complotisme." "Il ne veut pas sortir de la crise, ses révélations aux journalistes en disent long, il pense que les gilets jaunes sont manipulés de l'étranger, c'est du complotisme et c'est inquiétant" détaille-t-elle.

"Il y a une volonté de ne jamais se remettre en question, ce sont toujours les autres tout le monde sauf lui."
Le rôle des Black Blocs
Marine Le Pen s'en est également prise à Christophe Castaner, qu'elle accuse de laxisme quant aux violences qui ont émaillées les weekends de revendications des gilets jaunes. "Castaner laisse les black blocs venir semer la violence dans les manifestations. Samedi, ce sont les gilets jaunes qui se sont révoltés contre eux."

"Les black blocs sont venus pour la violence, ce qu'ils font depuis des années dans une forme d'impunité, on se demande si le gouvernement n'y trouve pas une forme d'intérêt" a-t-elle poursuivi.

La finaliste de la dernière élection présidentielle s'est également demandé pourquoi ces groupuscules n'était pas dissous.

"Même sous Hollande jamais n'a été demandée la dissolution de ces groupes dont la violence est la norme. Ce sont eux qui sont à l'origine de la dévastation de Paris le 1er mai dernier. Est-ce que depuis le début des manifestations le gouvernement n'a pas intérêt à décrédibiliser (les gilets jaunes, NDLR) en laissant les groupuscules faire? Cela fait des années que je le dis, ils répondent à toutes les exigences de la loi pour la dissolution."

"Loi anti-casseurs" anticonstitutionnelle
Quant à la loi anti-casseurs voulue par le gouvernement, Marine Le Pen a expliqué qu'il était impossible "de la voter avec la modification ajoutée, l'article 2, qui transfère du juge au préfet la possibilité d'interdire pendant un mois, partout en France, une manifestation, c'est anticonstitutionnel".
que depuis le début des manifestations le gouvernement n'a pas intérêt à décrédibiliser (les gilets jaunes, NDLR) en laissant les groupuscules faire? Cela fait des années que je le dis, ils répondent à toutes les exigences de la loi pour la dissolution."

"Loi anti-casseurs" anticonstitutionnelle
Quant à la loi anti-casseurs voulue par le gouvernement, Marine Le Pen a expliqué qu'il était impossible "de la voter avec la modification ajoutée, l'article 2, qui transfère du juge au préfet la possibilité d'interdire pendant un mois, partout en France, une manifestation, c'est anticonstitutionnel".

"C'est la fin de la démocratie telle que nous la défendons, ce n'est pas possible d'accompagner cette mesure. Nous avons parfaitement la possibilité avec les textes existants de lutter contre les groupuscules violents" a-t-elle conclu.

https://www.bfmtv.com/politique/gilets- ... 25400.html
Quelques dizaines de milliers d'agités qui bloquent leurs compatriotes, devraient faire plier le pouvoir? Quelle petite nature, la Marine. Elle n'a décidément aucune colonne vertébrale!

Elle qui relaie fréquemment les fakenews accuse les autres d'être complotistes, alors qu'elle même a inventé des machins délirants lors de la pseudo-affaire Benalla? Elle est dans le délire.

Peut être que ces groupes violents la servent! Elle en est même complice en n'ayant pas condamné franchement les casseurs en jaune! Elle a même appelé à tenir des manifs interdites;

Sur l'inconstitutionnalité, son raisonnement ne tient pas tant que l'interdiction n'est que temporaire et correspond à de l'urgence.


Comme à son habitude: incohérente et inconsistante! Et sans aucune proposition constructive!
  • 1
  • 958
  • 959
  • 960
  • 961
  • 962

Vous semblez oublier un peu vite que quoi que l[…]

c'est d'autant plus désolant que Finky sout[…]

Venezuela : Maduro dans la merde !

Si les gens crèvent de faim, quittent les […]

Faut-il définir un seuil de QI minimal p[…]