Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par Jean de Meung
#4555112
Haaa!!! a écrit :
08 nov. 2018, 09:28
Pas plus qu'il n'y a débat sur [...] le suaire de Turin [qui] date du Moyen-Age.

La discussion s'éternisant ensuite en sautant d'une connerie démontrée pour ce qu'elle est à la suivante.
Toi, je te soupçonne de vouloir attirer la bécasse sur ce fil ! [smilie=valoranim01.gif]
Avatar du membre
par No pass
#4555118
Dommage de ne pas avoir de platistes bien débiles sur le forum.
Avatar du membre
par polomnic
#4555131
Vatnis a écrit :
08 nov. 2018, 21:01
Haaa!!! a écrit :
08 nov. 2018, 09:28
polomnic a écrit :
07 nov. 2018, 23:54
Mais bien de montrer qu'il y a débat sur toute ces questions.
Non.

Pas plus qu'il n'y a débat sur la sphéricité de la Terre, la réalité de l'évolution biologique ou que le suaire de Turin date du Moyen-Age.
Je ne cite pas ces exemples par hasard, c'est la même stratégie développée à chaque fois: bombardement de liens sur des milliers de détails, ignorer ce qui gêne. On comprend vite que tout cela est de l'esbrouffe quand les soit-disant doutes et questionnements trouvent leurs réponses dans les liens postés.

La discussion s'éternisant ensuite en sautant d'une connerie démontrée pour ce qu'elle est à la suivante.
Il y a débat en fait, tu peux dire "non" ça ne change absolument rien aux faits.
Les révisionnistes contestent et ça n'a rien avoir avec une contestation d'illuminés qui raconteraient n'importe quoi comme les partisans de la terre plate car justement il n'y a pas de répression envers ces derniers contrairement aux révisionnistes, perdre du temps à faire une loi et à organiser une censure sur internet pour des fous qui racontent n'importe quoi, c'est pas très crédible.

Bombardements sur des détails ? Bien parlons de l'essentiel alors :

L'holocauste, le plus grand génocide de l'histoire sur plus de 5 millions de personnes n'a laissé aucune trace matérielle significative quand il s'agit de ce qui est le plus évident dans une affaire de meurtre : les cadavres.

Par exemple, les cadavres des 1.7 million de juifs tués lors de l'aktion reinhardt, c'est à dire dans les camps de Treblinka, Sobibor et Belzec ont été placés dans de gigantesques fosses.

De combien de fosses parle-t-on ? Avec combien de cadavres par fosses ? Où sont ces fosses et où sont les cadavres aujourd'hui ?

Cette question se pose à moins qu'on croit à l'idée qu'on puisse faire disparaître magiquement 1.7 million de corps en pleine guerre sur une période de temps limitée sans '''laisser de traces'''.
Car première nouvelle, la crémation ne fait pas disparaître magiquement les corps, il y a de nombreux restes humains après une crémation, notamment des morceaux d'os, des cendres.
L'histoire officielle et ses "témoins" se contredit elle même :

> The mass graves were opened and the corpses were taken out, to be consumed by the flames of huge pyres (the ‘roasts’). The bones were crushed and, together with the ashes, were reburied in the same graves.”
- Israel Gutman (ed.), Encyclopedia of the Holocaust, 4 vols., Macmillan, New York 1990, vol. 4, p. 1481-87

Elles sont où ces nombreuses gigantesques fosses remplies de 1.7 million de cadavres (chiffre astronomique) ou alors ces gigantesques fosses remplies de centaines de milliers de tonnes d'os, de cendres et d'autres restes humains carbonisés ?
Tapez massacre de Babi Yar et charnier sur google. Ca laisse songeur.
Eux aussi sont partis en fumée sans laisser aucune trace. Le pire, c'est que ces cons de nazis prenaient la peine de les enterrer dans des fosses communes, pour ensuite les déterrer afin de les brûler en plein air et ne laisser aucune trace. On notera l'efficacité des bûchers en plein air, capable d'atteindre des T° permettant la combustion des os et leur vaporisation. Ce qui ne laisse pas de s'interroger sur l'utilité effective des fours crématoires.

Voyez, le nazi est allemand. Il aime se rajouter du travail inutile. Pourquoi brûler directement des milliers de cadavres, quand on peut au préalable les enterrer puis les déterrer. Pourquoi concevoir des fours crématoires afin de faire disparaitre totalement les corps, quand un simple bûcher en plein air suffit.
On notera par ailleurs, qu'il n'existe pas une seule photo dans tous l'est européen de ces immenses bûchers et des colonnes de fumées qu'ils devaient fatalement engendrer. Pas un seul partisan pour prendre en photo la preuve du crime nazi.
Et puis de tels bûchers à de telles températures, ça doit quand même laisser des traces sur le sol et dans le sol plusieurs années après. Ne serait-ce que par la présence de cendres et de charbon. On a bien retrouvé des traces de bûchers datant de l'Antiquité. Certes avec des os ceux là. Même des feux de camps datant du paléolithique.
Le premier foyer préhistorique en Europe date de 800 000 ans , en Espagne...
https://www.hominides.com/html/actualit ... e-1043.php

Mince, pas un historien archéologue pour retrouver trace de ces immenses bûchers ? On va me répondre bien évidemment, que pas un historien sérieux ne s'abaisserait jusqu'au sol pour trouver des preuves.
Factuellement à Babi Yar seuls deux charniers ont été retrouvés. Mais, je n'ai trouvé aucun article, nous précisant combien de corps y ont été exhumés. Un détail sans importance, probablement.

Mais bon foin de ce crime inimaginable, pourquoi se soucier de la base même d'une enquête criminelle, à savoir retrouver le corps, déterminer l'arme du crime et de quelle manière cette dernière a agi.
Avatar du membre
par polomnic
#4555138
Vatnis a écrit :
08 nov. 2018, 21:11
Max ou est-il capable de nous prouver l'existence des chambres à gaz homicides à Auschwitz ? Par exemple pour le crématoire 2 ?
Je me demande aussi ce que Maxou a à répondre au travail de Germar Rudolf sur la chimie des chambres à gaz. Rappelons que ce dernier est chimiste de formation. Donc totalement incompétent en la matière.
https://vk.com/video463816896_456239128

Bon, il s'est pris 4 ans de taule quand même. Ca plaisante pas en Allemagne. Malgré tout, il persiste et signe.
http://germarrudolf.com/en/welcome-to-my-world/

Y'a plus de couilles dans le spermatozoïde d'un seul révisionniste que dans n'importe quelle foule d'exterminationnistes bien à l'abri derrière le système.
Avatar du membre
par zenon
#4555141
Bonjour,

Contrairement à beaucoup d'entre vous je n'ai jamais eu l'occasion de croiser Mr Robert Faurisson.

Cordialement.
par MaxOu
#4555156
polomnic a écrit :
08 nov. 2018, 22:28
Vatnis a écrit :
08 nov. 2018, 21:11
Max ou est-il capable de nous prouver l'existence des chambres à gaz homicides à Auschwitz ? Par exemple pour le crématoire 2 ?
Je me demande aussi ce que Maxou a à répondre au travail de Germar Rudolf sur la chimie des chambres à gaz. Rappelons que ce dernier est chimiste de formation. Donc totalement incompétent en la matière.
https://vk.com/video463816896_456239128

Bon, il s'est pris 4 ans de taule quand même. Ca plaisante pas en Allemagne. Malgré tout, il persiste et signe.
http://germarrudolf.com/en/welcome-to-my-world/

Y'a plus de couilles dans le spermatozoïde d'un seul révisionniste que dans n'importe quelle foule d'exterminationnistes bien à l'abri derrière le système.
Rapide sur Germar Rudolf (vu que je réponds aux deux pavés de Polomnic, ça prend du temps).

Germar Rudolf est tout simplement un falsificateur et un incompétent, malgré toute sa formation scientifique.

On dispose en français d'une démonstration magistrale de ces deux constats, due à Gilles Karmasyn, l'un des deux responsables de PHDN.

C'est là, et ça pique:
https://phdn.org/negation/rudolf/rudolf ... tions.html

Prenez votre temps, dégustez.

Bonus: la page de PHDN sur Gemar Rudolf:
https://phdn.org/negation/rudolf/index.html

Non, non, ne me remerciez pas.

Max
Avatar du membre
par polomnic
#4555221
MaxOu a écrit :
08 nov. 2018, 23:08

Rapide sur Germar Rudolf (vu que je réponds aux deux pavés de Polomnic, ça prend du temps).

Germar Rudolf est tout simplement un falsificateur et un incompétent, malgré toute sa formation scientifique.

On dispose en français d'une démonstration magistrale de ces deux constats, due à Gilles Karmasyn, l'un des deux responsables de PHDN.

C'est là, et ça pique:
https://phdn.org/negation/rudolf/rudolf ... tions.html

Prenez votre temps, dégustez.

Bonus: la page de PHDN sur Gemar Rudolf:
https://phdn.org/negation/rudolf/index.html

Non, non, ne me remerciez pas.

Max
Ah ici, j'admets que la vitesse d'évaporation présentée par Rudolf ne tient pas la route, et que cet argument n'est pas valable. Ne serait-ce que parce que la température dans les chambres étaient forcément variables selon la saison.
Vincent Reynouard ne retient d'ailleurs pas cet argument dans sa présentation. Et moi même jusqu'ici, je n'étais pas au courant de cet argument, et n'ait donc pas bâti mon opinion sur ce dernier.
Quantité de Zyklon B introduite par les SS

Comme promis, toutefois, j’accepterai les explications données plus haut par deux exterminationnistes et j’admettrai qu’en un temps très court (quelques dizaines de secondes), tout l’acide cyanhydrique contenu dans les pastilles de Zyklon B s’échappait et inondait la pièce. Oui, admettons qu’il en ait été ainsi.
http://sansconcessiontv.org/phdnm/des-m ... s-reponse/

De la même manière, je ne retiendrais pas le bleu de Prusse, dont la démonstration par Reynouard n'est absolument pas probante.
Voyez, j'ai même pris la peine de lire votre article sur https://phdn.org/negation/bacasable/qua ... html#note1
J'imagine bien que vous avez du vous régaler. Et c'est de bonne guerre.

C'est tout l'intérêt du débat précisément. Évacuer les arguments foireux, comme les témoignages foireux pour s'approcher de la vérité.

Comme le témoignage de Rudolf Höss.
Image

Si le gaz est à ce point violent, il est évident qu'ils ne pouvaient ouvrir les portes immédiatement,au même moment que la mise en marche de la ventilation. A l'ouverture de la porte le taux était forcément létal. Ce n'est tout simplement pas possible.

Mais on voit que Franciszek Piper tronque volontairement le témoignage de Höss pour le faire coller à sa thèse. Il s'agit quand même d'un historien, estampillé sérieux, et qui est quand même président du département d'Histoire du Musée national Auschwitz-Birkenau.
Mettons cela sur le dos d'un biais cognitif, et non sur celui de la malhonnêteté intellectuelle. Et je ne pense pas que cette maladresse littéraire invalide pour autant l'ensemble de ses travaux.

Mais puisqu'on est dans la chimie, j'aimerais savoir quelle réaction précisément provoque l'acide cyanhydrique sur l'organisme, car d'après le témoignage de Höss, les visages n'étaient pas crispés.

Or d'après ce lien :
HCN excite passagèrement (convulsions) puis paralyse le système nerveux central en particulier les centres respiratoires et circulatoires. Après un grand spasme convulsif et inspiratoire, la respiration devient superficielle et irrégulière ; la syncope respiratoire précède l’arrêt définitif des mouvements cardiaques
https://medecinelegale.wordpress.com/20 ... nhydrique/

Cela semble quand même loin d'être une mort paisible. Convulsions, spasmes, syncope. Pas vraiment une mort douce. Pourtant selon Höss pas de trace visible sur les corps, qui pourtant devaient forcément s'entrechoquer et être griffés par leurs voisins pris de convulsions, surtout entassés comme ils l'étaient. Difficile de croire qu'après cette épreuve les visages aient pu être sereins.
En tout cas, F. Pipper ne relève pas cette apparente contradiction entre les effets du gaz sur le corps humain et le système nerveux, et ce que Höss a constaté. Tain, le mec est censé en avoir vu pas mal de ces suppliciés et quasiment pas un présentant les signes apparents d'un gazage au Zyklon B.

Et que penser des Sonderkommandos penchés sur la bouche des cadavres, qui agitaient forcément les corps pour leur arracher leurs dents en or, au risque que la dernière inspiration de gaz mortel ne s'échappe de leurs poumons.
Avatar du membre
par frelon
#4555374
Ce sujet sur Faurisson m'a inspiré la pensée suivante...
les déceptions dans la vie sont inversement proportionnelles à l'idée de ce qu'on se fait de l'homme durant son enfance...
Dans les faits, notre éducation chrétienne est véritablement une catastrophe! Elle m'a fait perdre au moins cinq ans de ma vie où j'ai dû corriger le tir pour remettre les pendules à la bonne heure...
Bref, contrairement à ce que préconise la morale chrétienne, les exceptions sont loin d'être la règle .
Les mecs qui tendent la joue droite quand ils se sont pris une tarte sur la joue gauche sont loin d'être majoritaires.
C'est pour cette raison qu'il faut absolument être impitoyable ! :evil:
C'est la seule règle pour notre survie.
Comprenne qui pourra!
Avatar du membre
par polomnic
#4555384
Par ailleurs, voici les fameuses colonnes dans lesquelles étaient soit-disant versés les granulés de Zyklon B.

Image
https://www.rom.on.ca/fr/chambre-des-preuves

Je sais bien que les Krema ont été dynamités. Mais on devrait malgré tout retrouver trace de ces colonnes dans les décombres. Ces décombres étant toujours sur place. Quatre grandes colonnes grillagées comme celles-ci, même endommagées, n'ont pas pu se volatiliser par simple dynamitage. On doit forcément pouvoir retrouver ces grilles et ces colonnes en métal, même tordues et déformées par l'explosion et l'effondrement.

Image


Là, nous aurions une preuve matérielle concordante avec le fait que ces chambres avaient été conçues pour du gazage homicide. Voilà une recherche archéologique qui ne semble pas insurmontable et qui mettrait un sacré coup aux thèses révisionnistes.

PS : Merci Maxou, mais j'ai déjà consulté https://phdn.org/negation/introkremaii.html
Je ne parle même des trous, mais bien bien de ces colonnes en métal.

Mais bon bon, si vous considérez que cette photo soit la preuve d'un trou manufacturé. Je n'y vois personnellement qu'un trou du à l'effondrement. Probablement, l'endroit d'un pilier de soutènement sur lequel aurait été placé la dynamite, en tout logique.
Image
On n'y voit d'ailleurs pas trace d'une colonne grillagée. Ca aurait été sympa de faire une photo au flash bien à la verticale pour voir si on constate une colonne grillagée déformée à la base de ce trou. Et à fortiori, pas si déformée vu qu'il reste un espace entre le toit et le sol.
Modifié en dernier par polomnic le 09 nov. 2018, 13:50, modifié 5 fois.
Avatar du membre
par frelon
#4555391
PS:la vraie règle étant: tu peux emmerder ton voisin jusqu'à ce qu'il soit prêt à sacrifier sa vie contre la tienne
Cette règle est infiniment variable puisqu'elle dépend non seulement de la valeur que l'on donne à sa vie, mais aussi de la valeur que donne les autres à la leur!
je pense que j'ai tout dit!
par MaxOu
#4555546
polomnic a écrit :
09 nov. 2018, 02:19
MaxOu a écrit :
08 nov. 2018, 23:08

Rapide sur Germar Rudolf (vu que je réponds aux deux pavés de Polomnic, ça prend du temps).

Germar Rudolf est tout simplement un falsificateur et un incompétent, malgré toute sa formation scientifique.

On dispose en français d'une démonstration magistrale de ces deux constats, due à Gilles Karmasyn, l'un des deux responsables de PHDN.

C'est là, et ça pique:
https://phdn.org/negation/rudolf/rudolf ... tions.html

Prenez votre temps, dégustez.

Bonus: la page de PHDN sur Gemar Rudolf:
https://phdn.org/negation/rudolf/index.html

Non, non, ne me remerciez pas.

Max
Ah ici, j'admets que la vitesse d'évaporation présentée par Rudolf ne tient pas la route, et que cet argument n'est pas valable. Ne serait-ce que parce que la température dans les chambres étaient forcément variables selon la saison.
Vincent Reynouard ne retient d'ailleurs pas cet argument dans sa présentation. Et moi même jusqu'ici, je n'étais pas au courant de cet argument, et n'ait donc pas bâti mon opinion sur ce dernier.
[nouveaux mensonge négationnistes recopiés par Polomnic non cités]

Et là, désolé Polomnic, mais je n'accepte pas cette danse là où vous changez de nouveau de sujet et vous contentez de recopier d'autres mensonges négationnistes. La question n'était pas:

Germar Rudolf ou Vincent Reynouard ont-ils tort?

La question que Polomnic posait était
Je me demande aussi ce que Maxou a à répondre au travail de Germar Rudolf sur la chimie des chambres à gaz.
Ma réponse, en substance, n'était pas "Germar Rudolf a tort" mais:

Germar Rudolf est un incompétent et un falsificateur et ceci est prouvé par l'exemple (spectaculaire) suivant:
https://phdn.org/negation/rudolf/rudolf ... tions.html

Le fait que Rudolf soit un serial menteur et un extrémiste politique étant également illustré par cette section:
https://phdn.org/negation/rudolf/index.html

A partir du moment où on montre de façon irréfutable qu'un type qui se dit compétent n'hésite pas à falsifier ses sources, ses chiffres, ses courbes, à utiliser des documents qu'il sait, in fine, être trafiqués, on est en droit absolu de dire: non, je ne vais pas m'intéresser au reste de sa production, car elle est évidemment entachée des mêmes travers rhédibitoires (ce qui dans le cas de Rudolf a été notamment démontré par le vrai docteur en Chimie, Richard Green).

On aura noté que Polomnic ne conteste nullement que Germar Rudolf est un falsificateur et un incompétent. Il évite simplement d'en parler et introduit de nouveaux mensonges négationnistes.

Ben non, je ne joue pas.

La même chose exactement est valable avec Reynouard. Polomnic a l'"honnêteté" d'admettre que Reynouard a tort, mais ce n'est PAS ce que j'ai montré. J'ai montré que Reynouard était un menteur éhonté et un incompétent total:
https://phdn.org/negation/bacasable/qua ... ouard.html

Dans ces deux cas, Rudolf et Reynouard, il faut bien voir une chose: réfuter les mensonges qu'ils profèrent, démontrer rigoureusement qu'ils mentent (et qu'ils savent qu'ils mentent) est tout à fait possible, mais cela prend un temps, un espace et une énergie considérables, largement plus de temps, d'espace et d'énergie qu'il n'a fallu à Reynouard et Rudolf pour proférer leurs mensonges.

C'est pour ça, qu'il est parfaitement impossible de "débattre" avec un négationniste. Il n'est pas possible de gagner de telles "guerres d'attrition argumentative" (l'expression pertinente est de Karmasyn, l'un des responsables de PHDN).

Je n'interviens d'ailleurs ici que pour en faire la démonstration, non dans l'espoir de "convaincre" les négationnistes qui se soulagent sur cette plateforme, mais en "support" dans un cadre d'enseignement pour quelques étudiants de confiance :-)

Max
par MaxOu
#4555582
polomnic a écrit :
09 nov. 2018, 13:34
Par ailleurs, voici les fameuses colonnes dans lesquelles étaient soit-disant versés les granulés de Zyklon B.

[...]

Je sais bien que les Krema ont été dynamités. Mais on devrait malgré tout retrouver trace de ces colonnes dans les décombres. Ces décombres étant toujours sur place. Quatre grandes colonnes grillagées comme celles-ci, même endommagées, n'ont pas pu se volatiliser par simple dynamitage. On doit forcément pouvoir retrouver ces grilles et ces colonnes en métal, même tordues et déformées par l'explosion et l'effondrement.

[...]

Là, nous aurions une preuve matérielle concordante avec le fait que ces chambres avaient été conçues pour du gazage homicide. Voilà une recherche archéologique qui ne semble pas insurmontable et qui mettrait un sacré coup aux thèses révisionnistes.

PS : Merci Maxou, mais j'ai déjà consulté https://phdn.org/negation/introkremaii.html
Je ne parle même des trous, mais bien bien de ces colonnes en métal.

[...]
Rapide, parce que là, je rigole doucement. Enfin, non je me "régale"...

Alors Polomnic, on a lu la page https://phdn.org/negation/introkremaii.html ?

C'est bien. Quel sérieux! Quelle bonne foi!

Et on affirme pourtant: « on devrait malgré tout retrouver trace de ces colonnes dans les décombres »?

JE

SUIS

MORT

DE

RIRE

Vous êtes un vrai guignol, Polomnic. Non seulement vous n'avez visiblement jamais ouvert un livre d'histoire sérieux sur Auschwitz (ne parlons pas du génocide), mais en plus, soit vous ne savez pas lire, soit vous prenez vos interlocuteurs et lecteurs pour des abrutis intégraux...

Que lit-on sur https://phdn.org/negation/introkremaii.html ?

Hein? Dites?

On lit ceci:

Fin 1944, les chambres à gaz furent démantelées, les orifices peut-être rebouchés, et début 1945, les bâtiments qui les abritaient furent dynamités. [...] Le dernier gazage à Auschwitz eut lieu en octobre 1944. En novembre, les chambres à gaz de Auschwitz II-Birkenau furent démantelées, notamment celle du Krema II. Les colonnes furent retirées.
Allez, partie gratuite: sur la page que vous prétendez avoir lu, il est rappelé (ce qui se trouve dans tous les bons bouquins d'histoire, oui oui, ceux que vous ne lisez pas non plus):

1. EN NOVEMBRE 1944, LES COLONNES D'INTRODUCTION DU ZYKLON SONT RETIRÉES.

2. EN JANVIER 1945, LES BÂTIMENTS OÙ ELLES SE TROUVAIENT SONT DYNAMITÉES.

Dans la page que vous vous prétendez avoir lue. Un truc que n'importe qui ayant fait un tout petit effort minuscule de se renseigner sait forcément. Cela figure même dans Maus de Art Spiegelman puisque le père du narrateur, Vladek, participa au démantellement des chambres à gaz et l'a raconté à son fils en mentionnant explicitement les colonnes d'introduction.

Et vous suggérez, la bouche en coeur, que vu qu'on n'a pas retrouvé la moindre trace des colonnes d'introduction de Zyklon dans les ruines des Krema II et III, c'est que (finement suggéré sous forme de question subtile) elles n'ont pas existé, ben tiens, ces fameuses colonnes... retirées pourtant genre DEUX MOIS AVANT le dynamitage!

Bouffon, va.

Max.
Avatar du membre
par polomnic
#4556019
MaxOu a écrit :
09 nov. 2018, 17:32


On lit ceci:

Fin 1944, les chambres à gaz furent démantelées, les orifices peut-être rebouchés, et début 1945, les bâtiments qui les abritaient furent dynamités. [...] Le dernier gazage à Auschwitz eut lieu en octobre 1944. En novembre, les chambres à gaz de Auschwitz II-Birkenau furent démantelées, notamment celle du Krema II. Les colonnes furent retirées.
Allez, partie gratuite: sur la page que vous prétendez avoir lu, il est rappelé (ce qui se trouve dans tous les bons bouquins d'histoire, oui oui, ceux que vous ne lisez pas non plus):

1. EN NOVEMBRE 1944, LES COLONNES D'INTRODUCTION DU ZYKLON SONT RETIRÉES.

2. EN JANVIER 1945, LES BÂTIMENTS OÙ ELLES SE TROUVAIENT SONT DYNAMITÉES.

Dans la page que vous vous prétendez avoir lue. Un truc que n'importe qui ayant fait un tout petit effort minuscule de se renseigner sait forcément. Cela figure même dans Maus de Art Spiegelman puisque le père du narrateur, Vladek, participa au démantellement des chambres à gaz et l'a raconté à son fils en mentionnant explicitement les colonnes d'introduction.

Et vous suggérez, la bouche en coeur, que vu qu'on n'a pas retrouvé la moindre trace des colonnes d'introduction de Zyklon dans les ruines des Krema II et III, c'est que (finement suggéré sous forme de question subtile) elles n'ont pas existé, ben tiens, ces fameuses colonnes... retirées pourtant genre DEUX MOIS AVANT le dynamitage!

Bouffon, va.

Max.
Oui, comme c'est pratique, on ne trouve aucune trace matérielle de ces fameuses chambres à gaz, et pour l'expliquer on nous sort un témoignage affirmant que les différents élements ont été démantelés.
Admettons que cela soit vrai, même si apparemment aucun document nazi ne fait état d'un ordre de démantèlement.
Admettons, donc. Si ces colonnes ont été démantelées, cela n'empêche pas qu'on aurait quand même du les retrouver quelque part. Quatre grandes colonnes grillagés comme celle-ci ça ne se fait pas disparaitre dans un four.
Vous allez me rétorquer qu'elles ont été probablement été envoyées par train pour les faire disparaitre ou recycler ailleurs. Mais, alors, on se demande pourquoi, si la volonté des nazis était de faire disparaitre toute trace de leurs crimes, ils ont laissé sur place ces montagnes de chaussures, de lunettes, d'alliances en or(ayant autrement plus de valeur économique que ces colonnes), qu'on nous avance comme preuve irréfutable des gazages.

Par ailleurs, même démantelées, ces colonnes étaient fixées au sol par des boulots, comme on peut le voir sur la photo de reconstitution. Les trous, et les traces de ces fixations, elles n'ont pas pu disparaitre. En creusant jusqu'au sol des chambres des traces doivent persister, prouvant matériellement la présence de ces colonnes.

Image
Avatar du membre
par polomnic
#4556053
MaxOu a écrit :
09 nov. 2018, 17:02

Dans ces deux cas, Rudolf et Reynouard, il faut bien voir une chose: réfuter les mensonges qu'ils profèrent, démontrer rigoureusement qu'ils mentent (et qu'ils savent qu'ils mentent) est tout à fait possible, mais cela prend un temps, un espace et une énergie considérables, largement plus de temps, d'espace et d'énergie qu'il n'a fallu à Reynouard et Rudolf pour proférer leurs mensonges.

C'est pour ça, qu'il est parfaitement impossible de "débattre" avec un négationniste. Il n'est pas possible de gagner de telles "guerres d'attrition argumentative" (l'expression pertinente est de Karmasyn, l'un des responsables de PHDN).

Je n'interviens d'ailleurs ici que pour en faire la démonstration, non dans l'espoir de "convaincre" les négationnistes qui se soulagent sur cette plateforme, mais en "support" dans un cadre d'enseignement pour quelques étudiants de confiance :-)

Max
Maxou, tain, vous allez nous presque nous faire chialer. On vous fait travailler, mon pauvre. Même Klarsfeld a reconnu que grâce aux réviosionnistes la connaissance sur le fonctionnement s'était largement améliorée.
"Les négationnistes ont rendu un grand service involontairement: ils ont fait comprendre au monde juif et au monde scientifique qu'il fallait un grand travail universitaire à travers le monde occidental pour pouvoir écrire chaque page de la Shoah d'une façon très précise"
Ce qui donc visiblement ne coulait pas de source pour les historiens dits sérieux.
https://www.la-croix.com/Culture/Fauris ... 1300977747

Ce qui en somme veut dire que sans les révisionnistes, aucun travail sérieux n'aurait été fait sur le sujet.Rien qu'un exemple, c'est bien Faurisson qui a exhumé les plans des crématoires. Rien n'avait été publié auparavant. Pas un historien estampillé sérieux n'avait fait le boulot.

Par ailleurs, je constate que, par contre, le fait qu'un historien reconnu comme Pipper tronque une citation de Höss pour le faire coller à sa vision du fonctionnement, cela ne vous gène nullement. Cette malhonnêteté intellectuelle là, vous ne la relevez pas. Vous ne déconsidérez pas l'ensemble de son travail. On peut lui faire confiance sans réserve.

Je vais vous dire, la malhonnêteté consiste surtout à prétendre à la parfaite objectivité sur ce sujet. A être forcément exempt de tout biais cognitif, qui nous fait naturellement retenir ce qui conforte ce qu'on croit juste.
Personnellement, je reconnais sans aucun problème pouvoir être victime de ce genre de biais. C'est pourquoi, je prends la peine de rentrer dans ce débat brûlant, dans lequel je n'ai strictement rien à gagner. Tout simplement, parce que je me sais potentiellement victime de ce penchant. Et c'est justement en débattant que je peux me faire contredire. Certainement pas, en me contentant de ne lire que des écrits révisionnistes.

C'est pourquoi dans n'importe quel débat scientifique ou historique, la libre parole doit être de mis. Ca s'applique dans tous les domaines, sans que ça ne pose de problème particulier. Mais étrangement, seule cette période historique peut vous valoir de perdre votre emploi, être déclassé socialement, ruiné financièrement, voir battu à mort impunément.

Et oui, mon petit père, même derrière mon pseudo polomnic, je suis relativement facilement identifiable. Je prends le risque ici de débattre et de me voir poursuivi judiciairement contrairement à vous, bien à l'abri derrière le système en place. Mais bon, c'est évidemment vous qui nous devrions plaindre pour le travail harassant que nous vous imposons.
D'ailleurs, je ne doute pas que ce topic a probablement déjà fait l'objet d'un signalement quelconque.

Un guignol pour reprendre votre charmant qualificatif, n'en aurait tout simplement pas conscience.

PS : Vous noterez que personnellement depuis que nous discutons, à aucun moment je ne vous ai insulté.
Avatar du membre
par sinistrevent
#4556095
*** Vatnis-Maxou, vos apports sont intéressants beaucoup plus que vos invectives, évitez donc de vous fourvoyer, vous êtes plus intéressant sans celà.
L'échange argumentaire est utile, certainement nécessaire, tout comme les éléments historiographiques qui en découlent. ***
Avatar du membre
par frelon
#4556135
il est certain que paradoxalement, je n'ai jamais autant lu de documents sur les chambres à gaz que depuis la mort de Faurisson…

Il y a quand même une donnée importante que je n'arrive pas à trouver et c'est sur le Zyclon B...
j'ai lu que le zyclon B c'était de l'acide cyanidrique absorbé avec de la terre de kieselguhr .Un peu comme la dynamite est aussi le résultat final de l'absorbtion de la nitroglycérine avec le même kieselghur.
Question 1/ Quel était la quantité d'acide cyanidrique totale absorbée...dans mettons une boite d'un kg

Question 2/ (la plus importante)à quelle vitesse se libérait l'acide cyanidrique sous forme gazeuse, une fois la boite déversée au sol sur une surface disons d'un quart de m2 et quel était la quantité résiduelle qui demeurait prisonière du kieselghur?
Forcément, ces vitesses devaient être largement fonction de la température.
Or, les temps d'occupations des chambres à gaz sont largement dépendants de ces chiffres et malheureusement, on ne les trouve nul part... :?
par MaxOu
#4556158
frelon a écrit :
10 nov. 2018, 15:12
il est certain que paradoxalement, je n'ai jamais autant lu de documents sur les chambres à gaz que depuis la mort de Faurisson…

Il y a quand même une donnée importante que je n'arrive pas à trouver et c'est sur le Zyclon B...
j'ai lu que le zyclon B c'était de l'acide cyanidrique absorbé avec de la terre de kieselguhr .Un peu comme la dynamite est aussi le résultat final de l'absorbtion de la nitroglycérine avec le même kieselghur.
Question 1/ Quel était la quantité d'acide cyanidrique totale absobée...

Question 2/ à quelle vitesse se libérait l'acide cyanidrique sous forme gazeuse, une fois la boite déversée au sol sur une surface disons d'un quart de m2 et quel était la quantité résiduelle qui demeurait prisonière du kieselghur?
Forcément, ces vitesses devaient être largement fonction de la température.

Or, les temps d'occupations des chambres à gaz sont largement dépendants de ces chiffres et malheureusement, on ne les trouve nul part... :?
L'information se trouve en fait assez facilement (notamment en anglais).

Les boîtes de Zyklon B mentionnaient le poids d'acide cyanhydrique contenu dans dans une boîte. Typiquement, quatre boîtes de 1,5 kg d'acide cyanhydrique étaient utilisées pour un "séance" d'assassinats dans le Krema II de Birkenau. La vitesse d'évaporation était très rapide (notamment parce qu'on attendait que la température soit élevée, très probablement de loin supérieure à la température d'évaporation de l'HCN d'environ 26 °C). Une limite inférieure est mentionnée par un spécialise du Zyklon à 28% en 5 minutes. Si on fait l'hypothèse (réaliste) d'une cinétique d'évaporation de degré 1, en 10 minutes, 48% de l'acide cyanhydrique disponible s'est transformé en gaz. Ce sont des valeurs minimales car valables pour une température inférieure à la température d'évaporation, probablement dépassée dans les chambres à gaz.

Remarque: avec 6kg d'acide cyanhydrique dans une pièce de 500 m3, la dose mortelle de 300ppm serait déjà dépassée en 3 minutes pour une vitesse d'évaporation de seulement 5% en 5 minutes! On voit qu'on est très largement au dessus dans la réalité.

Max
par Vatnis
#4556243
Vatnis a écrit :
08 nov. 2018, 21:11
Max ou est-il capable de nous prouver l'existence des chambres à gaz homicides à Auschwitz ? Par exemple pour le crématoire 2 ?
Alors Max Ou ? pas de réponse ? Le crématoire 2 avait une chambre à gaz homicide ou non ?
Avatar du membre
par frelon
#4556381
MaxOu a écrit :
10 nov. 2018, 15:32


L'information se trouve en fait assez facilement (notamment en anglais).

Les boîtes de Zyklon B mentionnaient le poids d'acide cyanhydrique contenu dans dans une boîte. Typiquement, quatre boîtes de 1,5 kg d'acide cyanhydrique étaient utilisées pour un "séance" d'assassinats dans le Krema II de Birkenau. La vitesse d'évaporation était très rapide (notamment parce qu'on attendait que la température soit élevée, très probablement de loin supérieure à la température d'évaporation de l'HCN d'environ 26 °C). Une limite inférieure est mentionnée par un spécialise du Zyklon à 28% en 5 minutes. Si on fait l'hypothèse (réaliste) d'une cinétique d'évaporation de degré 1, en 10 minutes, 48% de l'acide cyanhydrique disponible s'est transformé en gaz. Ce sont des valeurs minimales car valables pour une température inférieure à la température d'évaporation, probablement dépassée dans les chambres à gaz.

Remarque: avec 6kg d'acide cyanhydrique dans une pièce de 500 m3, la dose mortelle de 300ppm serait déjà dépassée en 3 minutes pour une vitesse d'évaporation de seulement 5% en 5 minutes! On voit qu'on est très largement au dessus dans la réalité.

Max
tout d'abord, je tiens à vous remercier "MaxOu" pour votre réponse rapide qui malheureusement soulève pour moi encore plus de questions...
La première étant quelles sont ces sources en anglais qui parlent de la vitesse de dégagement et d'évaporation du gaz de cyanure d'hydrogène du zyclon B en fonction de la température... je n'aime pas parler anglais mais quand il le faut, je m'accroche et j'arrive tout de même à le comprendre! 8-)
Ma seconde question est que les chiffres que vous venez de me citer soulèvent encore plus de questions qu'elles n'en résolvent...
En effet, si j'admet vos chiffres de 28% pour 5 minutes pour lesquels pour l'instant je n'ai pas de preuve, mais admettons...
ils nécéssitent pour le moins une température de 26°
26° aller! ne soyons pas chiche, 30° c'est effectivement une température compatible avec une "salle de douche chambre à gaz", mais a t'on retrouvé un système de chauffage dimentionné à ces températures dans les pièces dynamitées...?
à mon avis , dans les camps, ça m'étonnerait qu'il y ai eu beaucoup de pièces chauffées à 30°C
  • 1
  • 31
  • 32
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
Maréchal, nous revoilà !

Si Pétain avait été un collab[…]

@spitfire Vous êtes serein mais surto[…]

11 Novembre : un siècle de chaos mental[…]

Il y a des gens qui aimeraient travailler le Samed[…]