Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des sujets touchant à notre société et ses institutions

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par polomnic
#4554550
MaxOu a écrit :
07 nov. 2018, 17:10


Ah oui? Vous avez expliqué pourquoi à Auschwitz brûler QUATRE-VINGT MILLE corps par mois c'est INSUFFISANT? c'est où? C'est quoi la raison?

Par ailleurs vos mensonsges sur les "problèmes" d'incinération sont bel et bien réfutés dans les pages citées juste au dessus:
https://phdn.org/negation/66QER/qer45.html
(voir aussi les 42, 43, 44)

Mais sur ça vous n'avez rien trouvé comme ironie vide à placer?
Oui, j'ai expliqué qu'on ne pouvait pas mettre 3 cadavres simultanément dans un four. Et quand bien même l'aurait on pu, ces trois cadavres entassés dans un seul fourneau auraient forcément mis plus de temps à brûler, leur surface d'exposition à la chaleur étant réduite vu qu'ils sont collés entre eux.
J'ai posté la photo d'un fourneau avec un cadavre décharné dessus. Et on constate qu'il est impossible d'y enfourner 3 cadavres, surtout si ces derniers ne sont pas rachitiques comme celui de la photo.

Mais bon, voilà moi je développe un raisonnement, je ne me contente pas de filer des liens.
En ce que les nazis sont pas totalement irrationnels à dépenser plus de cent fois la dose mortelle. Le Zyklon B avait un coût. Cela ne sert à rien d'utiliser plus de cent fois la dose mortelle. Encore moins plus de 180 fois.


Est ce que ceux qui font des fumigation pour dératiser sont également irrationnels ? La dose pour tuer un rat n'est guère différente que pour celle d'un homme. Pourtant des mesures drastiques de sécurité sont imposées pour éviter toute explosion, et malgré cela plusieurs cas d'explosions ont eu lieu.
Pouvez vous m'expliquer en quoi ces professionnels n'auraient pas les mêmes considérations économiques que les nazis au point d'utiliser plus de 100 fois la dose recquise ? Car, c'est bien ce qu'on peut déduire de votre raisonnement. Si ça a explosé, c'est donc qu'ils ont utilisé 100 fois plus de produit que nécessaire.
En ce que, comme tous les négationnistes amateurs qui recopient les mensonges sans les comprendre, vous ne tenez pas compte de ce que les historiens nous rapportent, à savoir que typiquement, pour un gazage dans la chambre à gaz du Krema II d'Auschwitz qui faisait 500m3 les nazis déversaient environ 4 boites de 1,5 kg d'HCN (6kg), ce qui correspond à une concentration THEORIQUE MAXIMALE de 12000ppm alors que le seuil d'explosion est à 56000ppm. On est TRES loin du moindre danger. Et mon hypothèse est ici qu'on aurait laissé TOUT l'HCN s'échapper du Zyklon B (genre 1h30!), ce qui n'arrive en pratique jamais, vu qu'en CINQ minutes TOUT LE MONDE EST MORT. Et donc que on commençait à ventiler au bout de 10/15 minutes max. Faut lire des bouquins d'historiens sérieux, pas des négationnistes. J'ajoute que le principal est bien évidemment que la dose mortelle est largement dépassée en 5 minutes. Et très, très, très loin du seuil d'inflammabilité (et ça reste vrai à 15 minutes).
Où ai je écrit que le Zyklon B n'était pas mortel ? Au contraire, il est excessivement mortel, même à faible dose.
Donc, quand on a une ventilation qui fonctionne à l'inverse de ce qu'elle devrait être, c'est à dire du bas vers le haut, selon le mouvement naturel du gaz, on ne peut pas s'attendre à ce que cette ventilation en 15 minutes évacue tout le gaz accumulé au milieu de 2000 cadavres, comme nous le décrit la version officielle.

C'est d'ailleurs marrant, mais personne ne m'a répondu concernant cette ventilation inversée. Dans une chambre à gaz pourtant conçue tout spécialement pour le gazage de masse. Les ingénieurs allemands sont ils si cons pour avoir conçu un système de ventilation plus adapaté à une chambre froide, comme c'est d'ailleurs indiqué sur les plans.
Ils avaient tellement à coeur de dissimuler leurs crimes qu'ils concevaient des systèmes dysfonctionnels.
Putain je rêve. VINGT ANS! Cela fait VINGT ans que les négationnistes les plus abrutis n'osent plus faire ce genre de comparaison! Pourquoi? Parce que pour la désinfestation, il faut des doses BEAUCOUP plus élevés, mais ici notre Polomnic, il ne donne aucun chiffre, forcément... Pourquoi?

Parce que: 16000ppm, c'est la concentration typique pour désinfester, banane! On est presque trois fois au dessus de la concentration MAX (théorique, jamais atteinte) décrite plus haut pour assassiner des êtres humains.

Alors oui, quand on a besoin de 16000ppm, si on se gourre, on peut se rapprocher des 56000ppm d'explosibilité. Il peut y a avoir eu de (rares) accidents.

Mais PAS pour les assassinats d'êtres humains.
Calmez vous. Je vous sens fébrile.
Je viens de vous répondre plus haut.

Mais si vous prenez ce lien, vous verrez que le seuil d'intoxication pour le rat est strictement le même que pour l'homme. Page 3 et page 27
https://substances.ineris.fr/fr/substan ... ument/2655
Voyez, je ne prends pas mes sources uniquement auprès des révisionnistes.

Pour le chat c'est encore plus faible. Pourtant Faurisson, avait pris l'exemple d'une explosion lors de d'une mise à mort de ce type de bête par gazage.
https://news.google.com/newspapers?nid= ... 2508&hl=en
Les types auraient donc mis jusqu'à 300 fois la dose, juste pour le plaisir ?
Foutaise faurissonienne. Le Zyklon B était d'usage courant dans le monde entier (ports et navires pour la dératisation, à des échelles impressionnantes, maisons, vêtements, etc.) depuis la fin des années 20. Il suffisait que les personnels soient formés. Il existe une très abondante littérature savante des années 1920 et 1930 sur le sujet qui montre que l'usage du Zyklon était commun. C'est bien qu'il ne présentait pas de difficultés insurmontables à manipuler. D'ailleurs son usage récurrent pour la désinfestation dans les camps en est l'illustration, ce qui semble manifestement échapper aux négationnistes...
Oui, sauf que lors de ces procédures de désinfection, il n'apparait nullement qu'on y entrait 15 minutes après, ou même immédiatement selon certains témoignages.

Voici, l'image d'une chambre de désinfection de vêtements à Dachau. Vous voyez la porte là ? C'était pas pour le gazage d'humains. C'est juste pour des vêtements.
Image

Un exemple cocasse est relaté ici: https://phdn.org/negation/faurisson/colloque2002.html

Faurisson est un menteur. Cela ne semble susciter aucune réaction chez vous...

Surtout, le fait que les négationnistes usent de mensonges à prétention scientifique ne suscitent chez vous aucune réflexion ni même de prise de distance...
Mais oui. CQFD ! Un exterminationiste nous dit que Faurisson est un menteur, c'est donc la preuve qu'il ment. C'est l'argumentation en abyme si je puis dire.
C'est du Faurisson pur jus et il n'y avait aucun risque. Les mecs auraient pu se ballader avec des torches en train de flamber que ça n'aurait pas pêté. Voir les chiffres cités plus haut (dont Faurisson n'a JAMAIS parlé, forcément, il mentait et il savait qu'il mentait)
Bah, alors pourquoi ça a quand même pété pour le gazage des chats, dont j'ai montré plus haut que la dose nécessaire est trois fois moindre que pour celle de l'être humain ?
Voilà un gaz totalement inoffensif d'un point de vue explosif, mais qui pète quand même.
Oui, il y a de quoi être ironique quand on sait les différentes pièces qui nous ont été présentée comme étant des chambres à gaz par les autorités russes et US lors de la libération des camps.
Vous changez de sujet parce que celui-ci touche à un des principaux mensonges de Faurisson, que vous vous gardez de commenter. Il suffit de lire les deux pages proposées pour constater que Faurisson ment et qu'il sait qu'il ment. Cela ne vous inspire aucune réflexion?

Allez on recommence: FAURISSON MENT (et il est démontré qu'il le sait)!

Qu'en pensez-vous?
J'en pense que je ne détourne pas le sujet. Puisque c'est vous qui parliez de portes et d'ouvertures.

Désolé, ça sort de quel bouquin d'histoire? Quels historiens ont utilisé ces photos? Vous déclarez sans la moindre référence ni source vérifiable qu'il y aurait eu mésusage de ces photos à grande échelle, mais comme le plus souvent avec les négationnistes vous ne citez pas vos sources ou vous sources sont tirés de journaux (ON S'EN FOUT! C'est le travail des historiens qui compte, les journalistes peuvent raconter des conneries sur n'importe quel sujet) ou des sites web d'amateurs qui ne citent pas leurs sources. On en s'en fout aussi.
Non, on s'en fout pas. Ces pièces ont été présentées par les autorités US et communistes, comme ayant été des chambres à gaz. Les sources vous les avez dans des videos de Reynouard, que je ne peux pas posté ici, car censurée en France. Mais si vous utilisez Tor, vous pourrez les consulter et voir les différents articles de presse montrant les autorités US et soviétiques présentant ces pièces comme des chambres à gaz. Vous n'allez quand même pas me reprocher la loi Gayssot.
Ces autorités, donc, à l'origine du procès de Nuremberg sur lequel repose la loi Gayssot. Donc, non, on ne s'en fout pas. C'est très parlant justement sur la présentation qui nous a été faite de cette histoire.
Jusqu'ici, ce ne sont pas les historiens qui foutent en taule et impose des amendes aux révisionnistes. Ce sont les autorités. Donc non, on ne s'en fout pas.

Les histoires de "porte en bois" ou de "porte vitrée" A AUSCHWITZ, sont un classique faurissonien et un mensonge. C'est le sujet que j'ai vu passer et traité.
https://phdn.org/negation/krema-i.html
https://phdn.org/negation/faurisson/por ... itz-I.html

Qu'avez-vous à dire sur ce mensonge spécifique de Faurisson?
Je vous réponds que Faurisson y a répondu. Et visiblement, ça ne correspond à ce que phdn en dit.
http://sansconcessiontv.org/phdnm/le-cu ... res-a-gaz/

D'ailleurs, en fait, il répond à Pressac. Travaux sur lesquels à l'air de s'appuyer énormément phdn. Mais, j'ai dit plus haut ce que Pressac pensait au final du dossier des chambres à gaz pourri.
Voyez le problème, c'est qu'avec vous, je dois reprendre tout ce que j'ai déjà écrit plus haut.

Vous êtes gonflé! C'est justement ce que je n'ai pas fait en donnant plusieurs exemples concrets qui réfutent des mensonges énoncés dans ce thread. Je ne vous dois rien quant à la réfutation de la totalité des inepties négationnistes.
Mais ce n'est pas parce que vous affirmez qu'il s'agit de mensonge, qu'il s'agit pour autant de mensonge. Voir la réponse juste au dessus à propos de la porte vitée.

Je réponds au reste plus tard. Je vais manger.
Modifié en dernier par polomnic le 08 nov. 2018, 00:03, modifié 2 fois.
Avatar du membre
par No pass
#4554579
Genre les historiens ont été abusés par les reconstitutions soviétiques.
Avatar du membre
par polomnic
#4554726
Pour ce qui est de la Shoah par balles, puisque visiblement il s'agit de dévier sur ce sujet que je connais moins.

Voici ce que répond Faurisson, notamment cet extrait :
A l’appui de ces affirmations, G. Wellers invoque l’ouvrage de Krausnick et de Wilhelm sur les Einsatzgruppen (pièce annexe n° 8) mais pas un instant, dans cet ouvrage de 688 pages, les auteurs ne produisent un ordre ou un plan d’extermination des juifs soviétiques. Le « document Jäger » (essentiellement, une pièce qui se présente comme un télégramme rapportant l’exécution de plusieurs centaines de milliers de juifs) n’a jamais été expertisé et, surtout, les sources dont il s’inspire sont inconnues. Krausnick et Wilhelm se sont fiés, trop souvent, à des procès-verbaux du NKVD ou du KGB, qu’ils citent textuellement. Ils ne se soucient pas de répondre aux arguments et à l’enquête que Reginald Paget, avocat du maréchal Manstein mais pas du tout révisionniste, avait rendus publics en 1951 dans Manstein, His Campaign and His Trial. Cet avocat, rappelant qu’il n’y avait jamais eu plus de trois mille hommes et femmes dans ces groupes d’intervention tout le long de l’immense front russe, y compris le personnel d’administration, les secrétaires, télétypistes, radios, interprètes et chauffeurs de camions, avait prouvé que ces groupes n’étaient pas organisés pour exterminer la population juive de la Russie occupée. D’ailleurs, jusqu’à la fin de l’occupation allemande, il est resté dans cette partie de l’Union soviétique bien des ghettos et bien des camps de travail juifs. Après la guerre, les Soviétiques auraient dû ouvrir les gigantesques charniers où les Einsatzgruppen n’auraient pas manqué d’enterrer leurs victimes. Aujourd’hui, en 1989, plus il se découvre de charniers en Union soviétique, plus on s’aperçoit que des massacres mis sur le compte des Allemands étaient, comme à Katyn (mais pas seulement à Katyn), en fait imputables au NKVD.

En temps de guerre, les chiffres des communiqués de guerre sont considérablement gonflés quand il s’agit des pertes ennemies. Ce n’est pas à l’échelon de l’état-major, mais peut-être à celui de la compagnie qu’il faudrait vérifier ces chiffres. R. Paget, examinant le cas de Simferopol où les Einsatzgruppen auraient tué dix mille juifs, arrivait après enquête à la conclusion que le véritable nombre se situait aux environs de trois cents :

Ces 300 n’étaient probablement pas tous juifs mais un ensemble varié de gens suspects d’activités de résistance [20]

[20] R. Paget, Manstein, His Campaign and His Trial, Londres, Collins, 1951, p. 170.
http://robertfaurisson.blogspot.com/1990/03/
Tous vérifiables, la plupart avec les versions originales en Allemand. Les Faurisson, les Reynouard qui connaissaient ou connaissent bien phdn ont toujours bien prudemment fermé leur clapet sur ces documents.
Et bien non justement, à vrai dire que connaissez vous des travaux de Faurisson et Reynouard, si ce n'est ce que vous avez lu sur phdn ?

Pour ce qui est du sérieux de Faurisson, voilà ce qu'en disait Jean Thulard, historien reconnu :
Récemment(1990), Jean Tulard, professeur d’histoire à la Sorbonne (Paris-IV) était interrogé par un journaliste de RTL sur R. Faurisson qui venait d’être agressé (le 16 septembre 1989). Voici ses réponses :

Faurisson est un professeur de lettres qui s’était fait connaître par un travail très original où, déjà, évidemment, il n’était pas dans le sens courant des interprétations officielles, sur le sonnet des Voyelles de Rimbaud, où il s’était opposé à l’interprétation qu’en donnait Étiemble et qui était l’interprétation, si vous me permettez de dire, entre guillemets, « dominante » dans l’Université. Et ensuite il a fait une thèse sur Marivaux. Et Faurisson semblait plutôt être un professeur de sensibilité de gauche qui s’est tout à coup penché sur ce problème des camps de concentration et a donc développé une théorie. Je crois qu’il l’a développée comme il avait développé sa théorie des Voyelles : au départ, je ne suis pas assuré qu’il était antisémite ; et puis, bien entendu, c’est devenu l’affaire Faurisson.

[Le journaliste – Qu’est-ce qu’il a voulu prouver, ou démontrer ?]

D’après lui, il n’y aurait pas eu de chambres à gaz dans les camps de concentration. Voilà sa thèse, d’après ce qu’il aurait constaté lui-même en ayant visité des camps. Et il y a une démonstration très rigoureuse, qu’il présente, très logique – évidemment c’est quelqu’un formé par l’Université, c’est parfaitement argumenté – et qui montre qu’il ne pouvait pas y avoir de chambres à gaz dans les camps de concentration, du moins ceux qu’il a vus.

[Le journaliste – Et c’est une logique devenue folle ?]

Eh bien, c’est devenu, la passion s’en mêlant, quelque chose qui a pris les dimensions d’une affaire et, voyez, nous débouchons maintenant – et c’est très regrettable – sur la violence.
Du même lien.

Bref, avant que ne s'abatte la chape de plomb du terrorisme intellectuel et de la loi Gayssot, certains historiens reconnaissaient le travail de Faurisson comme rigoureux sur les chambres à gaz et méritant intérêt.

Quand vous me postez ça :
Ulrich von Hassell, un allemand très proche de hauts fonctionnaire nazis exerçant en Pologne occupée écrit dans son journal le 15 mai 1943:

« D’innombrables juifs, en tout cas des centaines de milliers, SONT GAZÉS DANS DES SALLES SPÉCIALEMENT CONSTRUITES À CET EFFET »

Source: https://phdn.org/histgen/documents/nazi ... l-19430515
Ulrich von Hassel est un résistant au régime nazi. Dès 1938, il est banni de l'administration du Reich. Et vous voudriez nous faire croire qu'il était proche de fonctionnaires nazis. Des fonctionnaires nazis qui lui aurait confié l'existence de gazage des juifs, alors que selon la thèse officielle, il s'agissait du secret le mieux gardé du IIIème Reich, et qui aurait valu la peine de mort à ceux qui l'auraient révélé !!! Et ces officiels nazis auraient fait des confidences à un opposant au régime. Vous vous foutez de nous ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ulrich_von_Hassell

Et vous voudriez nous faire croire que phdn est le summum de l'honnêteté intellectuelle, alors qu'il ne font même pas état de son expulsion de l'administration et le présente comme ambassadeur en Italie.
Combien de témoignages de cet acabit est on censé croire parce que c'est inscrit sur phdn ? La référence absolue, qui visiblement, donne des leçons d'histoire, mais est incapable de remettre un témoignage dans son contexte.
Voyez, ici, je n'ai même pas eu à faire appel à Faurisson ou Reynouard, j'ai juste cherché qui était ce Ulrich von Hassel sur wiki.

Je n'ai pas la prétention d'être un historien connaissant la période sur le bout des doigts. Mais visiblement, ce n'est pas non plus votre cas, sinon, je pense que vous auriez sélectionné un autre témoignage que celui d'un opposant farouche au régime nazi, et qui en période de guerre a tout intérêt à noircir au maximum son adversaire.
Au lieu de ça, ce passage de phdn laisse accroire qu'au moment où il rédige son cahier, il s'agit d'un personnage haut placé dans l'administration nazie, qui ne serait entré en opposition qu'en juillet 1944, c'est à dire alors qu'il était encore au coeur du régime et donc bien informé.
Si ça, ce n'est pas de la manipulation !!!

Pour finir, mon propos n'est nullement de vouloir trancher la question. Mais bien de montrer qu'il y a débat sur toute ces questions. Mais que ce débat est pourri par la loi Gayssot et le terrorisme intellectuel dont notamment, vous faites preuve depuis que vous avez débarqué sur ce fil.
Le tout consistant à déconsidérer l'adversaire, à utiliser le terme "mensonge" en lieu et place d'argument, à rejeter d'office tout ce qui peut venir du camp adverses considéré d'office comme nul et non avenu. Quand, je vous parle des crimes liés à la guerre, vous me répondez "où sont les sources". Tain, rien que ça !!! Comme si les alliés n'avaient pas bombardé massivement des populations civiles et affamé ces dernières, que les communistes n'avaient pas violé plus d'un millions de femmes allemandes et massacré entièrement des villages allemands. Que plus de 10 millions d'allemands avaient été déportés à la fin de la guerre, dont des centaines de milliers sont morts de froid et de faim sur la route.
Sans compter cette volonté de faire partir le débat dans tous les sens, en nous assénant une série d'articles de phdn, dont je viens en deux clics de démontrer pour l'un d'entre eux qu'il s'agit d'une présentation totalement orientée.
Je n'affirme pas que c'est le cas de tous ces articles, n'ayant pu tous les vérifier(vous imaginez le boulot), néanmoins je ne vois pas pourquoi je prendrais tout pour argent comptant parce que c'est estampillé phdn.
Mais ce que je constate,c'est que plus j'approfondis la chose, plus je me rends compte que la réalité est bien différente de celle qui nous a été présentée depuis le sortir de la guerre.
Avatar du membre
par Merl1
#4554734
MaxOu a écrit :
06 nov. 2018, 19:00
Juste plus haut, y en a un qui s'amuse avec le nombre de victimes d'Auschwitz et qui nous sort un "9 millions dans Nuit et Brouillard". Pas de bol! C'est un gros (GROS) mensonge de Faurisson.
Bonsoir ami pharisien,

Bah non, c'est un mauvais montage du film au mieux, une manipulation au pire. "Neuf millions de morts hantent ce paysage blablabla..."

Au fait, parlez nous un peu du changement de plaque mémorielle à Auschwitz et de l'estimation de votre ami Pressac sur le nombre de
morts dans ce camp.
#4554738
polomnic a écrit :
04 nov. 2018, 12:19
No pass a écrit :
04 nov. 2018, 12:06
Par curiosité, tu penses que l'homme a marché sur la Lune ou pas ?
Je suis passionné par l'histoire de la Guerre Froide. Je me pose un certain nombre de questions. Je ne dis pas que les hommes n'ont pas marché sur la Lune. Je n'ai pas pu moi-même en voir. Je n'ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la Guerre Froide.
[smilie=diabolo_gif.gif] À défaut de faire un point Godwin je m'en vais faire un point Jean-Marie Le Pen :

Jean-Marie Le Pen
"Je suis un passionné aussi par l'histoire de la deuxième guerre mondiale. Je me pose un certain nombre de questions et je ne dis pas que les chambres à gaz n'ont pas existé. Je n'ai pas pu moi-même en voir, je n'ai pas étudié spécialement la question mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la deuxième guerre mondiale."

[smilie=005a.gif] Bravo tu as mérité ton reductio ad Le Penum avec en prime une chanson de brigands :
Avatar du membre
par Haaa!!!
#4554771
polomnic a écrit :
07 nov. 2018, 23:54
Mais bien de montrer qu'il y a débat sur toute ces questions.
Non.

Pas plus qu'il n'y a débat sur la sphéricité de la Terre, la réalité de l'évolution biologique ou que le suaire de Turin date du Moyen-Age.
Je ne cite pas ces exemples par hasard, c'est la même stratégie développée à chaque fois: bombardement de liens sur des milliers de détails, ignorer ce qui gêne. On comprend vite que tout cela est de l'esbrouffe quand les soit-disant doutes et questionnements trouvent leurs réponses dans les liens postés.

La discussion s'éternisant ensuite en sautant d'une connerie démontrée pour ce qu'elle est à la suivante.
Modifié en dernier par Haaa!!! le 08 nov. 2018, 10:00, modifié 3 fois.
Avatar du membre
par Haaa!!!
#4554773
frelon a écrit :
02 nov. 2018, 17:06
Mais je nie que ce truc qu'on présente comme une chambre à gaz en fut une...
Ce que tu nies, c'est la présentation d'un gogol du genre Reynouard (je pense qu'il s'agit de lui) prétend présenter comme étant ce que les historiens disent.
Faut réaliser le gouffre abyssale séparant ce que tu prétends nier et la réalité.
Avatar du membre
par Cheshire cat
#4554778
Haaa!!! a écrit :
08 nov. 2018, 09:28
polomnic a écrit :
07 nov. 2018, 23:54
Mais bien de montrer qu'il y a débat sur toute ces questions.
Non.

Pas plus qu'il n'y a débat sur la sphéricité de la Terre, la réalité de l'évolution biologique ou que le suaire de Turin date du Moyen-Age.
Je ne cite pas ces exemples par hasard, c'est la même stratégie développée à chaque fois: bombardement de liens sur des milliers de détails, ignorer ce qui gène. On comprend vite que tout cela est de l'esbrouffe quand les soit-disant doutes et questionnements trouvent leurs réponses dans les liens postés.
Il faut remercier Fopo de maintenir en vie de vielles polémiques qui font partie de notre patrimoine.
Avatar du membre
par frelon
#4554912
Haaa!!! a écrit :
08 nov. 2018, 09:38
frelon a écrit :
02 nov. 2018, 17:06
Mais je nie que ce truc qu'on présente comme une chambre à gaz en fut une...
Ce que tu nies, c'est la présentation d'un gogol du genre Reynouard (je pense qu'il s'agit de lui) prétend présenter comme étant ce que les historiens disent.
Faut réaliser le gouffre abyssale séparant ce que tu prétends nier et la réalité.
Quel gouffre !
il faut arrêter, ce que les gens visitent à Auschwitz si c'est bien ce que j'ai vu dans le film, c'est une morgue probablement utilisée comme chambre à gaz un temps puis retransformée en d'autres pièces ...
C'est d'ailleurs probablement la raison pour laquelle le bâtiment n'a pas été détruit...car ce n'était pas une chambre à gaz au moment de la libération.
Avatar du membre
par frelon
#4554949
Par contre, ce qu'il aurait été interessant de retrouver, c'est la porte d'origine qui séparait la chambre à gaz des fours … Celà, aurait pu être une preuve tangible .
par Vatnis
#4555107
Haaa!!! a écrit :
08 nov. 2018, 09:28
polomnic a écrit :
07 nov. 2018, 23:54
Mais bien de montrer qu'il y a débat sur toute ces questions.
Non.

Pas plus qu'il n'y a débat sur la sphéricité de la Terre, la réalité de l'évolution biologique ou que le suaire de Turin date du Moyen-Age.
Je ne cite pas ces exemples par hasard, c'est la même stratégie développée à chaque fois: bombardement de liens sur des milliers de détails, ignorer ce qui gêne. On comprend vite que tout cela est de l'esbrouffe quand les soit-disant doutes et questionnements trouvent leurs réponses dans les liens postés.

La discussion s'éternisant ensuite en sautant d'une connerie démontrée pour ce qu'elle est à la suivante.
Il y a débat en fait, tu peux dire "non" ça ne change absolument rien aux faits.
Les révisionnistes contestent et ça n'a rien avoir avec une contestation d'illuminés qui raconteraient n'importe quoi comme les partisans de la terre plate car justement il n'y a pas de répression envers ces derniers contrairement aux révisionnistes, perdre du temps à faire une loi et à organiser une censure sur internet pour des fous qui racontent n'importe quoi, c'est pas très crédible.

Bombardements sur des détails ? Bien parlons de l'essentiel alors :

L'holocauste, le plus grand génocide de l'histoire sur plus de 5 millions de personnes n'a laissé aucune trace matérielle significative quand il s'agit de ce qui est le plus évident dans une affaire de meurtre : les cadavres.

Par exemple, les cadavres des 1.7 million de juifs tués lors de l'aktion reinhardt, c'est à dire dans les camps de Treblinka, Sobibor et Belzec ont été placés dans de gigantesques fosses.

De combien de fosses parle-t-on ? Avec combien de cadavres par fosses ? Où sont ces fosses et où sont les cadavres aujourd'hui ?

Cette question se pose à moins qu'on croit à l'idée qu'on puisse faire disparaître magiquement 1.7 million de corps en pleine guerre sur une période de temps limitée sans '''laisser de traces'''.
Car première nouvelle, la crémation ne fait pas disparaître magiquement les corps, il y a de nombreux restes humains après une crémation, notamment des morceaux d'os, des cendres.
L'histoire officielle et ses "témoins" se contredit elle même :

> The mass graves were opened and the corpses were taken out, to be consumed by the flames of huge pyres (the ‘roasts’). The bones were crushed and, together with the ashes, were reburied in the same graves.”
- Israel Gutman (ed.), Encyclopedia of the Holocaust, 4 vols., Macmillan, New York 1990, vol. 4, p. 1481-87

Elles sont où ces nombreuses gigantesques fosses remplies de 1.7 million de cadavres (chiffre astronomique) ou alors ces gigantesques fosses remplies de centaines de milliers de tonnes d'os, de cendres et d'autres restes humains carbonisés ?
Avatar du membre
par polomnic
#4555108
Haaa!!! a écrit :
08 nov. 2018, 09:28
polomnic a écrit :
07 nov. 2018, 23:54
Mais bien de montrer qu'il y a débat sur toute ces questions.
Non.

Pas plus qu'il n'y a débat sur la sphéricité de la Terre, la réalité de l'évolution biologique ou que le suaire de Turin date du Moyen-Age.
Je ne cite pas ces exemples par hasard, c'est la même stratégie développée à chaque fois: bombardement de liens sur des milliers de détails, ignorer ce qui gêne. On comprend vite que tout cela est de l'esbrouffe quand les soit-disant doutes et questionnements trouvent leurs réponses dans les liens postés.

La discussion s'éternisant ensuite en sautant d'une connerie démontrée pour ce qu'elle est à la suivante.

Déjà mettre sur le même plan la démonstration de la sphéricité de la Terre, la réalité de l'évolution biologique et la datation du Suaire de Turin, c'est un moyen habile de noyer le poisson.

La sphéricité de la Terre, il suffit de mettre quelqu'un dans un avion ou dans un satellite et de la faire tourner plusieurs fois. L'expérience est reproductible autant de fois que vous le souhaitez. Et vous pouvez par ailleurs, réaliser tout un tas d'expériences reproductibles rendant compte de sa sphéricité. Par contre, jusqu'ici aucune expérience mise en place n'est venue contredire ce fait. On est dans la science dure.
L'évolution biologique, c'est déjà autre chose. Là il s'agit d'un faisceau d'indices qui mis bout à bout rende compte de l'évolution. Mais ça reste difficile, voir impossible de produire une expérience reproductible rendant compte de cette évolution dans son ensemble. Le degré de véracité est déjà moindre.
Dans le cas du Suaire du Turin, nous avons un certains nombre d'éléments qui vont de le sens d'une certaine conclusion, et d'autres qui vont à l'encontre de cette conclusion. Le degré de véracité est encore plus faible.

Bref, mettre ces trois thème sur le même plan, c'est déjà une erreur d'un point de vue épistémologique. Je dirais que là, en effet, le débat part très mal. Mais bon, comme de toute manière, vous ne voulez pas débattre.
Avatar du membre
par Jean de Meung
#4555112
Haaa!!! a écrit :
08 nov. 2018, 09:28
Pas plus qu'il n'y a débat sur [...] le suaire de Turin [qui] date du Moyen-Age.

La discussion s'éternisant ensuite en sautant d'une connerie démontrée pour ce qu'elle est à la suivante.
Toi, je te soupçonne de vouloir attirer la bécasse sur ce fil ! [smilie=valoranim01.gif]
Avatar du membre
par No pass
#4555118
Dommage de ne pas avoir de platistes bien débiles sur le forum.
Avatar du membre
par polomnic
#4555131
Vatnis a écrit :
08 nov. 2018, 21:01
Haaa!!! a écrit :
08 nov. 2018, 09:28
polomnic a écrit :
07 nov. 2018, 23:54
Mais bien de montrer qu'il y a débat sur toute ces questions.
Non.

Pas plus qu'il n'y a débat sur la sphéricité de la Terre, la réalité de l'évolution biologique ou que le suaire de Turin date du Moyen-Age.
Je ne cite pas ces exemples par hasard, c'est la même stratégie développée à chaque fois: bombardement de liens sur des milliers de détails, ignorer ce qui gêne. On comprend vite que tout cela est de l'esbrouffe quand les soit-disant doutes et questionnements trouvent leurs réponses dans les liens postés.

La discussion s'éternisant ensuite en sautant d'une connerie démontrée pour ce qu'elle est à la suivante.
Il y a débat en fait, tu peux dire "non" ça ne change absolument rien aux faits.
Les révisionnistes contestent et ça n'a rien avoir avec une contestation d'illuminés qui raconteraient n'importe quoi comme les partisans de la terre plate car justement il n'y a pas de répression envers ces derniers contrairement aux révisionnistes, perdre du temps à faire une loi et à organiser une censure sur internet pour des fous qui racontent n'importe quoi, c'est pas très crédible.

Bombardements sur des détails ? Bien parlons de l'essentiel alors :

L'holocauste, le plus grand génocide de l'histoire sur plus de 5 millions de personnes n'a laissé aucune trace matérielle significative quand il s'agit de ce qui est le plus évident dans une affaire de meurtre : les cadavres.

Par exemple, les cadavres des 1.7 million de juifs tués lors de l'aktion reinhardt, c'est à dire dans les camps de Treblinka, Sobibor et Belzec ont été placés dans de gigantesques fosses.

De combien de fosses parle-t-on ? Avec combien de cadavres par fosses ? Où sont ces fosses et où sont les cadavres aujourd'hui ?

Cette question se pose à moins qu'on croit à l'idée qu'on puisse faire disparaître magiquement 1.7 million de corps en pleine guerre sur une période de temps limitée sans '''laisser de traces'''.
Car première nouvelle, la crémation ne fait pas disparaître magiquement les corps, il y a de nombreux restes humains après une crémation, notamment des morceaux d'os, des cendres.
L'histoire officielle et ses "témoins" se contredit elle même :

> The mass graves were opened and the corpses were taken out, to be consumed by the flames of huge pyres (the ‘roasts’). The bones were crushed and, together with the ashes, were reburied in the same graves.”
- Israel Gutman (ed.), Encyclopedia of the Holocaust, 4 vols., Macmillan, New York 1990, vol. 4, p. 1481-87

Elles sont où ces nombreuses gigantesques fosses remplies de 1.7 million de cadavres (chiffre astronomique) ou alors ces gigantesques fosses remplies de centaines de milliers de tonnes d'os, de cendres et d'autres restes humains carbonisés ?
Tapez massacre de Babi Yar et charnier sur google. Ca laisse songeur.
Eux aussi sont partis en fumée sans laisser aucune trace. Le pire, c'est que ces cons de nazis prenaient la peine de les enterrer dans des fosses communes, pour ensuite les déterrer afin de les brûler en plein air et ne laisser aucune trace. On notera l'efficacité des bûchers en plein air, capable d'atteindre des T° permettant la combustion des os et leur vaporisation. Ce qui ne laisse pas de s'interroger sur l'utilité effective des fours crématoires.

Voyez, le nazi est allemand. Il aime se rajouter du travail inutile. Pourquoi brûler directement des milliers de cadavres, quand on peut au préalable les enterrer puis les déterrer. Pourquoi concevoir des fours crématoires afin de faire disparaitre totalement les corps, quand un simple bûcher en plein air suffit.
On notera par ailleurs, qu'il n'existe pas une seule photo dans tous l'est européen de ces immenses bûchers et des colonnes de fumées qu'ils devaient fatalement engendrer. Pas un seul partisan pour prendre en photo la preuve du crime nazi.
Et puis de tels bûchers à de telles températures, ça doit quand même laisser des traces sur le sol et dans le sol plusieurs années après. Ne serait-ce que par la présence de cendres et de charbon. On a bien retrouvé des traces de bûchers datant de l'Antiquité. Certes avec des os ceux là. Même des feux de camps datant du paléolithique.
Le premier foyer préhistorique en Europe date de 800 000 ans , en Espagne...
https://www.hominides.com/html/actualit ... e-1043.php

Mince, pas un historien archéologue pour retrouver trace de ces immenses bûchers ? On va me répondre bien évidemment, que pas un historien sérieux ne s'abaisserait jusqu'au sol pour trouver des preuves.
Factuellement à Babi Yar seuls deux charniers ont été retrouvés. Mais, je n'ai trouvé aucun article, nous précisant combien de corps y ont été exhumés. Un détail sans importance, probablement.

Mais bon foin de ce crime inimaginable, pourquoi se soucier de la base même d'une enquête criminelle, à savoir retrouver le corps, déterminer l'arme du crime et de quelle manière cette dernière a agi.
Avatar du membre
par polomnic
#4555138
Vatnis a écrit :
08 nov. 2018, 21:11
Max ou est-il capable de nous prouver l'existence des chambres à gaz homicides à Auschwitz ? Par exemple pour le crématoire 2 ?
Je me demande aussi ce que Maxou a à répondre au travail de Germar Rudolf sur la chimie des chambres à gaz. Rappelons que ce dernier est chimiste de formation. Donc totalement incompétent en la matière.
https://vk.com/video463816896_456239128

Bon, il s'est pris 4 ans de taule quand même. Ca plaisante pas en Allemagne. Malgré tout, il persiste et signe.
http://germarrudolf.com/en/welcome-to-my-world/

Y'a plus de couilles dans le spermatozoïde d'un seul révisionniste que dans n'importe quelle foule d'exterminationnistes bien à l'abri derrière le système.
Avatar du membre
par zenon
#4555141
Bonjour,

Contrairement à beaucoup d'entre vous je n'ai jamais eu l'occasion de croiser Mr Robert Faurisson.

Cordialement.
par MaxOu
#4555156
polomnic a écrit :
08 nov. 2018, 22:28
Vatnis a écrit :
08 nov. 2018, 21:11
Max ou est-il capable de nous prouver l'existence des chambres à gaz homicides à Auschwitz ? Par exemple pour le crématoire 2 ?
Je me demande aussi ce que Maxou a à répondre au travail de Germar Rudolf sur la chimie des chambres à gaz. Rappelons que ce dernier est chimiste de formation. Donc totalement incompétent en la matière.
https://vk.com/video463816896_456239128

Bon, il s'est pris 4 ans de taule quand même. Ca plaisante pas en Allemagne. Malgré tout, il persiste et signe.
http://germarrudolf.com/en/welcome-to-my-world/

Y'a plus de couilles dans le spermatozoïde d'un seul révisionniste que dans n'importe quelle foule d'exterminationnistes bien à l'abri derrière le système.
Rapide sur Germar Rudolf (vu que je réponds aux deux pavés de Polomnic, ça prend du temps).

Germar Rudolf est tout simplement un falsificateur et un incompétent, malgré toute sa formation scientifique.

On dispose en français d'une démonstration magistrale de ces deux constats, due à Gilles Karmasyn, l'un des deux responsables de PHDN.

C'est là, et ça pique:
https://phdn.org/negation/rudolf/rudolf ... tions.html

Prenez votre temps, dégustez.

Bonus: la page de PHDN sur Gemar Rudolf:
https://phdn.org/negation/rudolf/index.html

Non, non, ne me remerciez pas.

Max
Avatar du membre
par polomnic
#4555221
MaxOu a écrit :
08 nov. 2018, 23:08

Rapide sur Germar Rudolf (vu que je réponds aux deux pavés de Polomnic, ça prend du temps).

Germar Rudolf est tout simplement un falsificateur et un incompétent, malgré toute sa formation scientifique.

On dispose en français d'une démonstration magistrale de ces deux constats, due à Gilles Karmasyn, l'un des deux responsables de PHDN.

C'est là, et ça pique:
https://phdn.org/negation/rudolf/rudolf ... tions.html

Prenez votre temps, dégustez.

Bonus: la page de PHDN sur Gemar Rudolf:
https://phdn.org/negation/rudolf/index.html

Non, non, ne me remerciez pas.

Max
Ah ici, j'admets que la vitesse d'évaporation présentée par Rudolf ne tient pas la route, et que cet argument n'est pas valable. Ne serait-ce que parce que la température dans les chambres étaient forcément variables selon la saison.
Vincent Reynouard ne retient d'ailleurs pas cet argument dans sa présentation. Et moi même jusqu'ici, je n'étais pas au courant de cet argument, et n'ait donc pas bâti mon opinion sur ce dernier.
Quantité de Zyklon B introduite par les SS

Comme promis, toutefois, j’accepterai les explications données plus haut par deux exterminationnistes et j’admettrai qu’en un temps très court (quelques dizaines de secondes), tout l’acide cyanhydrique contenu dans les pastilles de Zyklon B s’échappait et inondait la pièce. Oui, admettons qu’il en ait été ainsi.
http://sansconcessiontv.org/phdnm/des-m ... s-reponse/

De la même manière, je ne retiendrais pas le bleu de Prusse, dont la démonstration par Reynouard n'est absolument pas probante.
Voyez, j'ai même pris la peine de lire votre article sur https://phdn.org/negation/bacasable/qua ... html#note1
J'imagine bien que vous avez du vous régaler. Et c'est de bonne guerre.

C'est tout l'intérêt du débat précisément. Évacuer les arguments foireux, comme les témoignages foireux pour s'approcher de la vérité.

Comme le témoignage de Rudolf Höss.
Image

Si le gaz est à ce point violent, il est évident qu'ils ne pouvaient ouvrir les portes immédiatement,au même moment que la mise en marche de la ventilation. A l'ouverture de la porte le taux était forcément létal. Ce n'est tout simplement pas possible.

Mais on voit que Franciszek Piper tronque volontairement le témoignage de Höss pour le faire coller à sa thèse. Il s'agit quand même d'un historien, estampillé sérieux, et qui est quand même président du département d'Histoire du Musée national Auschwitz-Birkenau.
Mettons cela sur le dos d'un biais cognitif, et non sur celui de la malhonnêteté intellectuelle. Et je ne pense pas que cette maladresse littéraire invalide pour autant l'ensemble de ses travaux.

Mais puisqu'on est dans la chimie, j'aimerais savoir quelle réaction précisément provoque l'acide cyanhydrique sur l'organisme, car d'après le témoignage de Höss, les visages n'étaient pas crispés.

Or d'après ce lien :
HCN excite passagèrement (convulsions) puis paralyse le système nerveux central en particulier les centres respiratoires et circulatoires. Après un grand spasme convulsif et inspiratoire, la respiration devient superficielle et irrégulière ; la syncope respiratoire précède l’arrêt définitif des mouvements cardiaques
https://medecinelegale.wordpress.com/20 ... nhydrique/

Cela semble quand même loin d'être une mort paisible. Convulsions, spasmes, syncope. Pas vraiment une mort douce. Pourtant selon Höss pas de trace visible sur les corps, qui pourtant devaient forcément s'entrechoquer et être griffés par leurs voisins pris de convulsions, surtout entassés comme ils l'étaient. Difficile de croire qu'après cette épreuve les visages aient pu être sereins.
En tout cas, F. Pipper ne relève pas cette apparente contradiction entre les effets du gaz sur le corps humain et le système nerveux, et ce que Höss a constaté. Tain, le mec est censé en avoir vu pas mal de ces suppliciés et quasiment pas un présentant les signes apparents d'un gazage au Zyklon B.

Et que penser des Sonderkommandos penchés sur la bouche des cadavres, qui agitaient forcément les corps pour leur arracher leurs dents en or, au risque que la dernière inspiration de gaz mortel ne s'échappe de leurs poumons.
  • 1
  • 29
  • 30
  • 31
  • 32
  • 33
  • 35

Pourquoi, il s'habille toujours avec des vestes de[…]

Notre dame de Paris en feu!

les toits de Notre Dame immortalisés , par […]

https://twitter.com/MentonRN/status/112061131355[…]

et ce connard d'Obama qui parle des "[…]