Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez du fonctionnement de la justice et de la police, des procès en cours, des "affaires", de la criminalité en France, ses causes et les remèdes, ainsi que de la Défense, des renseignements, de l'armée, etc...

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par FaC
#4540827
Courtial a écrit :
09 oct. 2018, 19:15
Morokon le Hardi a écrit :
09 oct. 2018, 18:07
On peut bien former tant que l'on veut les enseignants, et de la façon que l'on veut, à partir du moment où la plupart sont des brêles de première lignée et que ceux à qui ils vont enseigner ne valent pas mieux dans l'ensemble, le résultat ne sera pas reluisant.

Le jour où un génie a décidé que les filochar, omega et autres albêto de la nouvelle génération iraient désormais au lycée, ceux qui y enseignaient ont commencé à détester ce métier, et ceux qui s'y seraient destinés dans un autre contexte s'en sont retournés vers d'autres chapelles.
Un métier où tu demandes à des bons de faire face dans leur isolement à des armées de crétins, ça ne pouvait pas perdurer au delà de la génération perdue.

Donc aujourd'hui, on a des brêles formées par des brêles pour enseignhttps://forum-politique.org/posting.php?mode=edit&f=32&p=4540702er à des brêles. Et les brêles de service s'en étonnent.
Ton propos se tient, mais il est hors sol. Et il met trop entre parenthèses les motivations psychologiques. Et tu causes comme un vieux. A te lire, j'ai l'impression de m'entendre, pour te dire comme c'est désagréable.
La question de la massification, c'était un sujet dans les années 70 (réforme Haby, disons, pour fixer un peu des dates). Massification, ça voulait dire qu'on fait entrer dans les collèges des gens qui n'ont rien à y foutre, mais tout à voir avec l'agriculture. On a donc vu fleurir à cette époque des élèves qui ne savaient juste pas lire et encore moins écrire, en sorte que les cours d'anglais, de maths, de physique-chimie, etc. étaient d'abord des cours de français.

Pour ce qui regarde maintenant les profs (on en vient à ce que j'ai appelé la psychologie ci-dessus), ils étaient tout à fait partants. On l'a dit et on le répète ici ad nauseam, c'est tous une bande de gauchos. Mais le gaucho, l'éducation du peuple, il et tout à fait pour. C'est son ADN, c'est la raison pour laquelle il est dans le système, le gaucho : éduquer le peuple. Il croit que la culture et la connaissance sont des moyens d'émancipation. Ce en quoi il y a des éléments de pure couillonnade, mais on ne va pas développer cela pour le moment, mais je veux bien y revenir (d'autant que tu ne lis mes textes que jusqu'à la troisième ligne, je crois ? tu es donc parti depuis longtemps, j'imagine. Tiens d'ailleurs, j'en profite : Morokon a une petite bite).
Il ne répondra rien, il ne lit pas.
Les profs gauchos ne demandent rien d'autre que d'alphabétiser (ou alphabêtiser ? ) les couches sombres de la société, ils sont tout à fait partants pour les corvées de chiottes. Partants pour les plans à la Victor Hugo (qui disait cela pour autre chose) : la boue, mais l'âme. Un chapitre sublime des Misérables où Valjean trouve son chemin, se fraye sa route vers le Salut après une longue traversée de la merde.
Un débat mlh - Courtial sur l'éducation, ça vaut de l’or.
Et j’ai tout lu. Je précise. Je ne m'arrête pas comme d’autres à la troisième ligne. Ce qui me permet d’en apprendre...
Avatar du membre
par katou
#4540923
Courtial a écrit :
10 oct. 2018, 00:08
katou a écrit :
09 oct. 2018, 21:49
Courtial a écrit :
09 oct. 2018, 21:07
Je suis brun aussi. Ca ne préjuge en rien de ce qu'il y a à l'intérieur de la tête, ni dans un sens ni dans l'autre. Chez ceux qui le soulèvent, ça témoigne d'un signe de racisme.
Cela n'a strictement rien à voir avec ce que j'ai écrit.
Essaye d'avoir ...
Quand je te lis, j'ai l'impression de voir derrière son clavier un alcoolo cherchant sa bouteille. Un type qui ne comprend rien de rien car trop embrumé.
Avatar du membre
par katou
#4587223
Je me demande ce que devient cette affaire car le coupable qui est de la famille de la petite fille est-il arrêté ?
La Voix de l'enfant, n'est pas moins critique. Sa présidente, Martine Brousse, ne comprend pas pourquoi le père n'a pas été entendu après les faits; pourquoi aucune expertise psychologique des parents n'a été réalisée. "Comment se fait-il que la mère, qui est gendarme, n'est pas foncé chez le médecin après avoir vu la tache de sang?", ajoute cette pionnière de la lutte contre la maltraitance infantile.

Martine Brousse a également des doutes sur la manière dont la petite fille a été interrogée, bien que l'enquêtrice ayant entendu la victime ait été formée au protocole dit "Mélanie", du nom de la première fillette interrogée selon un processus adapté au recueil de la parole de l'enfant. "Lors de la phase de questionnement, il est recommandé de ne poser que des questions ouvertes, rappelle la présidente de l'association La voix de l'enfant. Or, pendant l'audition, certaines questions étaient fermées. On lit qu'il y a des mots induits, que la petite reprend ou qu'elle ne dit pas clairement. Nous allons demander au juge de voir l'enregistrement, pour observer dans quelles conditions elle a été entendue, son ton, sa gestuelle... Cette petite a été violée, et il faut trouver le véritable agresseur."
https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 55533.html
Avatar du membre
par Raphaëlle
#4587367
katou a écrit :
02 oct. 2018, 11:30
FaC a écrit :
02 oct. 2018, 02:05
Katou, qui avaient monté le dossier d’accusation ?
Je ne vais pas polémiquer ici mais comme il le dit lui-même, sans la trace ADN, c'était fini pour lui.
Y’a pas de transposition à faire. Juste se dire que ça peut arriver.
C'est surtout qu'il n'a jamais avoué, ce brave instit. Les juges semblent être en catalepsie depuis qu'on a trouvé l'ADN du père de la fillette. C'est cela que je trouve bizarre.
T'as rien pigé. "Sperme de la lignée paternelle d'un proche de l'enfant" ne veut pas dire père. Il peut s'agir tout autant d'un oncle, d'un cousin ou du grand père paternel. Et il est probable que la gamine a reçu la consigne de désigner le prof. Un coupable idéal surtout qu'il a une tête d'arabe.

Quatre mois pour demander une analyse ADN et avoir le résultat, c'est très long.
Avatar du membre
par katou
#4587523
Raphaëlle a écrit :
10 janv. 2019, 01:14
katou a écrit :
02 oct. 2018, 11:30
FaC a écrit :
02 oct. 2018, 02:05
Katou, qui avaient monté le dossier d’accusation ?
Je ne vais pas polémiquer ici mais comme il le dit lui-même, sans la trace ADN, c'était fini pour lui.
Y’a pas de transposition à faire. Juste se dire que ça peut arriver.
C'est surtout qu'il n'a jamais avoué, ce brave instit. Les juges semblent être en catalepsie depuis qu'on a trouvé l'ADN du père de la fillette. C'est cela que je trouve bizarre.
T'as rien pigé. "Sperme de la lignée paternelle d'un proche de l'enfant" ne veut pas dire père. Il peut s'agir tout autant d'un oncle, d'un cousin ou du grand père paternel. Et il est probable que la gamine a reçu la consigne de désigner le prof. Un coupable idéal surtout qu'il a une tête d'arabe.

Quatre mois pour demander une analyse ADN et avoir le résultat, c'est très long.
Sur le linge du sperme d'un cousin, grand-père, etc. dans le panier à linges de la maison de la petite fille ? Car l'explication donnée par la famille est que ce sperme se trouvait sur du linge qui a été en contact avec la culotte de la fillette.
Modifié en dernier par katou le 10 janv. 2019, 14:51, modifié 1 fois.
Avatar du membre
par No pass
#4587532
C'était Dagobert le gars ?
Avatar du membre
par Cheshire cat
#4587540
Ces enseignants, c'est tous des pédagogues !
Gilets jaunes: fil principal

Ces deux gonzes qui ont crachés sur Ing[…]

Vitesse de la lumière

méga-fil. C'est comme ça que j'appr[…]

Vous dites que les prélèvements fera[…]

Dispute quant aux Croisades

S'il y a eu des croisades c'est que durant 3 si&[…]