Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez du fonctionnement de la justice et de la police, des procès en cours, des "affaires", de la criminalité en France, ses causes et les remèdes, ainsi que de la Défense, des renseignements, de l'armée, etc...

Modérateur : Équipe de modération

#4484913
Quand la police et la justice ne jouent pas leur rôle de protection de la société
https://www.institutpourlajustice.org/
C’est un crime particulièrement horrible et abject que rapporte le journal La Provence.

Cela s’est passé mardi dernier.

Cathy, une jeune femme de 37 ans allait chercher son enfant à l’école.

Cathy n’était pas tranquille. Karim, son ancien compagnon et le père de ses deux enfants, avait depuis des mois annoncé son intention de lui faire payer leur séparation.

« J'en ai rien à foutre, même si je prends 15 ou 20 ans de taule, je veux que tu ne ressembles plus à rien… »

Il lui avait fait cette menace en lui montrant des photographies trouvées sur internet de femmes défigurées à l’acide.

Cathy savait que ce n’était pas des menaces à prendre à la légère.

C’est parce qu’il était violent avec elle qu’elle s’était séparée de lui ; il avait même été condamné à dix-huit mois de prison avec sursis.

Alors mardi dernier, quand elle sent une présence bizarre dans son dos, Cathy comprend immédiatement. C’est lui, qui vient mettre ses menaces à exécution.

Cathy se met à courir. Mais Karim la rattrape.

« Je suis tombée, j'ai protégé mon visage et il m'enlevait les mains pour m'atteindre avec ce liquide qu'il transportait dans un bidon », raconte-t-elle depuis son lit d’hôpital. Cathy est grièvement brûlée au visage, aux yeux, aux mains, aux bras…

Cette histoire vous révolte ? Attendez, le pire est à venir.

Le pire, c’est que depuis des mois Karim harcelait Cathy sans que la justice ne fasse rien pour la protéger réellement !

Bien sûr, Karim avait l’interdiction de se rendre à Marseille et de rentrer en contact avec son ancienne compagne. Mais il ne respectait absolument pas cette interdiction. Il venait sans cesse au pied de l’immeuble de Cathy pour la menacer. Elle raconte : « Une fois, il a même grimpé les cinq étages par les balcons, comme a fait récemment le héros Mamoudou Gassama. Une autre fois, en tambourinant à ma porte, il a menacé de jeter notre petit dernier par le balcon... »

Bien sûr Cathy avait prévenu la police. Et la police avait arrêté Karim. Mais à chaque fois celui-ci avait été relâché par la justice. « Il était tout fier, parce qu'avec son bagout, il arrivait à embrouiller tout le monde », se désole Cathy.

Selon le journal La Provence, encore trois jours avant de défigurer Cathy, Karim avait été arrêté pour avoir violé son interdiction de territoire. Mais laissé libre avec une simple convocation pour septembre...

« Un mandat d'arrêt a été décerné à son encontre la veille de l'attaque à l'acide », a précisé le procureur de la République de Marseille.

Peut-être la justice estimait-elle avoir fait assez pour protéger Cathy en lui confiant un téléphone portable « grand danger », attribuée aux femmes menacées de viol ou de violence conjugale.

Ce téléphone portable permet de joindre une plate-forme téléphonique qui reçoit les appels et évalue la situation. Après analyse de la situation, le téléassisteur peut demander l’intervention des forces de l’ordre.

Autant dire que, avant que les policiers soient sur place, vous avez le temps de vous faire tuer, violer ou défigurer dix fois !

Ce serait presque drôle, si ce n’était pas si révoltant.

Voilà comment, aujourd’hui, la justice française protège les victimes.

Souvenez-vous il y a quelques mois, je vous avais parlé du système de protection VINE qui existe aux Etats-Unis.

VINE (qui signifie Victim Information Notification Everyday) est un système d’information qui permet à une victime de crime de connaître le statut carcéral de son agresseur pratiquement en temps réel : s’il est incarcéré, s’il est transféré dans une autre prison, s’il s’est évadé, s’il doit être libéré, s’il est décédé, etc.

Surtout, lorsque l’agresseur porte un bracelet électronique GPS, VINE permet d’informer la victime si l’agresseur ne respecte pas les conditions de son placement sous surveillance à distance : s’il n’est pas présent chez lui alors qu’il devrait y être, s’il rentre dans une zone où il n’est pas censé se rendre, s’il a échappé à la surveillance électronique, etc.

Vous imaginez, si un tel système existait en France ?

Karim, même s’il avait été laissé libre, aurait été équipé d’un bracelet GPS, et Cathy aurait été informée en temps réel de la menace qu’il pouvait représenter pour elle.

Ce jour où il l’a défiguré, probablement pour le restant de ses jours, elle aurait été avertie à l’avance qu’il se rapprochait d’elle, elle aurait pu fuir, l’éviter, la police aurait été prévenue en temps réel que Karim avait une nouvelle fois violé son interdiction de territoire et qu’il se rapprochait de l’école de ses enfants.

Et Cathy ne serait pas aujourd’hui à l’hôpital à souffrir le martyr.

Seulement voilà, en France le bracelet électronique GPS est pratiquement inconnu. La justice française en est restée au bracelet radio, qui oblige son porteur à rester à proximité d’une borne placée chez lui pour être localisé. Et comme les gens ne peuvent pas rester tout le temps chez eux, ils n’ont l’obligation de rester à proximité de la borne qu’à certaines heures de la journée.

C’est pendant l’une de ces « permissions de sortie » qu’Adel Kermiche avait égorgé le père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray. Adel Kermiche était équipé d’un bracelet électronique « à la française »…

Ce retard de la justice française est absolument sidérant.

Pourtant ces bracelets GPS existent. Il y a des sociétés qui proposent ces produits innovants et qui pourraient très facilement fournir tout le matériel nécessaire si les pouvoirs publics daignaient faire appel à elles.

A l’IPJ par exemple nous avons rencontré récemment le directeur du développement de l’une d’entre elles, la société Géosatis.

Nous avons tourné une vidéo avec lui, publié un entretien, diffusé l’information tout autour de nous et notamment aux élus, qui votent les lois faites pour nous protéger.

Les solutions existent ! Elles sont disponibles immédiatement. Leur efficacité est prouvée.

Et au lieu de cela, notre justice laisse libre des individus à la dangerosité avérée et fournit à leur victime des téléphones portables…

Ce retard, cette inaction de la justice française est plus que choquant, il est presque criminel.

Combien de victimes comme Cathy avant que les pouvoirs publics se décident enfin à faire le nécessaire ?

A l’IPJ des affaires comme celle-ci nous motivent encore plus. Elles nous prouvent que nous avons raison. Que nous avons les bonnes solutions. Et que nous sommes les seuls à les proposer.
france2100 a/ont remercié ça
#4487140
Et comme d’habitude il est déjà suivi pour des troubles psychiques .
______________________________________________________________________

Essonne : à Mennecy, un homme tue sa compagne de plusieurs coups de couteau
La victime était âgée de 40 ans. Cette sauvage agression s’est déroulée dans la chambre du couple alors que leurs trois enfants, une fille de 10 ans et deux garçons âgés de 9 ans et 13 ans, étaient présents au domicile. Mais ils n’auraient pas été témoins de la scène.
http://www.leparisien.fr/essonne-91/men ... 791267.php
#4487153
Le violeur des balcons, «un homme sans visage» pour ses victimes
Certaines des victimes des viols et tentatives de viol d’Abdelhamid Zouhari ont choisi de venir au procès qui s’ouvre ce lundi seulement le temps de leur audition devant la cour d’assises. La plupart souhaitent que ce moment douloureux se déroule à huis clos – l’une des victimes a sollicité le huis clos total. http://www.leparisien.fr/faits-divers/l ... 791282.php
#4487403
le patriarcat blanc que vous avez castré années après années ne vous protège plus ? :(
#4487664
Christianne a écrit :
27 juin 2018, 06:48
https://actu.orange.fr/societe/fait-div ... 4pSWX.html

A sa sortie de prison pour vice de forme, un homme tue son ex-femme
La jeune mère de deux enfants, âgée d'une trentaine d'années, a été poignardée à mort devant sa maison.
Je viens de voir votre second post .... Devinez ce que je vous dirais si c'était le même cas de figure que votre première histoire [smilie=icon_smile033.gif]
#4487671
Encore un vice de procédure.
Transportée en urgence au centre cardio-vasculaire du CHU de Poitiers, Houria a été opérée mais est toujours plongée dans le coma. «Elle va mal, les médecins nous disent que sa vie est en danger», a insisté Marlène Schiappa sur Europe 1 ce matin.
«L'aboutissement est révoltant»

Arrêté quelques heures après l'agression, le quadragénaire a été mis en examen lundi 25 juin pour tentative d'assassinat. Placé en centre de rétention à Bordeaux, il devait être expulsé vers l'Algérie mais avait été libéré quelques jours avant le drame pour vice de procédure.
http://premium.lefigaro.fr/actualite-fr ... itiers.php
#4487690
Christianne a écrit :
27 juin 2018, 16:36
cemab a écrit :
27 juin 2018, 08:44
le patriarcat blanc que vous avez castré années après années ne vous protège plus ? :(
pitoyable
le sujet est les agressions ou meurtres de femmes et la justice qui relâche leur tortionnaire!
merci j'ai bien compris, et je ne vois pas pourquoi elle devrait plus protéger les femmes que les hommes, de nos jours.
#4487721
cemab a écrit :
27 juin 2018, 17:46
merci j'ai bien compris, et je ne vois pas pourquoi elle devrait plus protéger les femmes que les hommes, de nos jours.
La justice devrait protéger les deux femme comme homme en arrêtant le vice de procédure qui fait relâcher des assassins en puissance.
#4487723
cemab a écrit :
27 juin 2018, 17:46
Christianne a écrit :
27 juin 2018, 16:36
pitoyable
le sujet est les agressions ou meurtres de femmes et la justice qui relâche leur tortionnaire!
merci j'ai bien compris, et je ne vois pas pourquoi elle devrait plus protéger les femmes que les hommes, de nos jours.
C'est moche d'en arriver à ce genre de conclusions. Mais il est vrai qu'il est bien difficile aujourd'hui d'avoir encore envie de jouer les chevaliers blancs avec un état et des lobbies féministe qui vilipendent les mâles et considèrent, expressément, que les dommages causés aux hommes sont moins graves que ceux commis sur les femmes et que, dans le même temps, les femmes coupables de violences ou d'homicides bénéficient de plus de clémence que les hommes.
#4487753
Poignardée par son ex-conjoint, Houria, 34 ans, entre la vie et la mort
Chez tous ceux qui ont croisé la route de cette femme, à Angoulême (Charente), l’affaire suscite une très grande émotion. Houria, 34 ans, mère de trois enfants, pensait avoir réussi à échapper aux violences de son ex-conjoint. Depuis samedi soir, elle lutte contre la mort après avoir été poignardée par l’homme qu’elle fuyait depuis près d’un an dans le cadre d’une mesure de mise à l’abri d’urgence.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/p ... 793409.php
#4487763
sinistrevent a écrit :
27 juin 2018, 18:30
cemab a écrit :
27 juin 2018, 17:46
Christianne a écrit :
27 juin 2018, 16:36
pitoyable
le sujet est les agressions ou meurtres de femmes et la justice qui relâche leur tortionnaire!
merci j'ai bien compris, et je ne vois pas pourquoi elle devrait plus protéger les femmes que les hommes, de nos jours.
C'est moche d'en arriver à ce genre de conclusions. Mais il est vrai qu'il est bien difficile aujourd'hui d'avoir encore envie de jouer les chevaliers blancs avec un état et des lobbies féministe qui vilipendent les mâles et considèrent, expressément, que les dommages causés aux hommes sont moins graves que ceux commis sur les femmes et que, dans le même temps, les femmes coupables de violences ou d'homicides bénéficient de plus de clémence que les hommes.
C'est comme la femen (dont j'ai oublié le nom) qui se fait emmerder par un type, Abdel ou qqch comme ça, et qui finit par appeler un brave flic... mâle blanc de 50 ans pour l'aider à se débarrasser de l'importun.

elle avait juste oublié que les mâles blancs étaient dans son viseur un peu avant, quand elle braillait les nichons à l'air.

c'est moche, mais un jour arrive où la comprenette, il faut l'aider à avancer. [smilie=icon_smile040.gif]
#4487778
katou a écrit :
27 juin 2018, 17:16
Encore un vice de procédure.
Transportée en urgence au centre cardio-vasculaire du CHU de Poitiers, Houria a été opérée mais est toujours plongée dans le coma. «Elle va mal, les médecins nous disent que sa vie est en danger», a insisté Marlène Schiappa sur Europe 1 ce matin.
«L'aboutissement est révoltant»

Arrêté quelques heures après l'agression, le quadragénaire a été mis en examen lundi 25 juin pour tentative d'assassinat. Placé en centre de rétention à Bordeaux, il devait être expulsé vers l'Algérie mais avait été libéré quelques jours avant le drame pour vice de procédure.
http://premium.lefigaro.fr/actualite-fr ... itiers.php
je n'avais pas tous ces détails qd j'ai ouvert le 2°post
Dispute quant aux Croisades

Et bien pour avoir lu une bonne partie de sa bibl[…]

ANVERS/ANTWERPEN FLANDRES PROVINCE DE BRABANT RE[…]

Vous seriez déjà sur une logique tou[…]

Pour qui voterez-vous ?

LOLOLOLOL, justement l'activation de l'article 5[…]