Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez du fonctionnement de la justice et de la police, des procès en cours, des "affaires", de la criminalité en France, ses causes et les remèdes, ainsi que de la Défense, des renseignements, de l'armée, etc...

Modérateur : Équipe de modération

#4525517
Clavier56 a écrit :
13 sept. 2018, 11:34
Quel intérêt pour les gendarmes de mentir ....? il est évident que la première version est la bonne et que la fillette a changé de version sous la pression des ...coupables que ça gênait forcément un tantinet [smilie=icon_smile034.gif]
1) ce n’est pas sa première version. Sa première version est celle qu’elle tient aujourd’hui. Elle avait donné cette même version deux fois avant d'être en garde à vue. En garde à vue, elle l’a renouvelée avant de sortir la fameuse déposition accusatrice au bout de quelques heures et sans que le PV ne fasse mention des échanges ayant conduit à ce changement.

2) j’ai déjà répondu à la question pour les gendarmes. Certitude de la culpabilité de Laroche suite aux déclarations des expertes en écriture, d’éléments matériels (cassettes, jumelles...) et à la position de Laroche proche de Michel. Pression incroyable de la hiérarchie, de la presse et de l’opinion publique qui tous veulent le coupable au plus vite.
Seul hic, Laroche a un alibi : le témoignage de Bolle.
Laroche étant coupable elle a forcément menti. Sur demande de Laroche certainement. Il faut la faire dire ce qu’elle sait et ce dont tout le monde est persuadé.
#4525528
FaC a écrit :
13 sept. 2018, 21:52
Laroche étant coupable elle a forcément menti. Sur demande de Laroche certainement. Il faut la faire dire ce qu’elle sait et ce dont tout le monde est persuadé.

Donc les gendarmes l'auraient forcée à mentir en revenant sur sa première version où elle disait être dans le car et comme évidemment si elle n'était pas dans la voiture avec Laroche elle ne pouvait connaître ni le chemin, ni la maison des Villemin, ni le barrage de route, ni le petit Grégory, ni ... etc. Ce serait donc les gendarmes qui lui auraient dit tout cela ou plutôt écrit toute sa soi-disant déposition contre son beau-frère. Les gendarmes auraient non seulement menti en disant qu'elle avait avoué (quoi? puisqu'elle était censée n'être au courant de rien, elle ne savait rien) mais auraient complètement falsifié les documents écrits en inventant le cheminement de l'enlèvement de Grégory par B Laroche puisque non vécu par M Bolle.

En résumé, tu dis que les gendarmes sont des menteurs car être persuadé de la culpabilité de Laroche et inventer le parcours de Laroche avec M Bolle dans la voiture, il y a tout un monde. Ce n'est pas une simple version un peu trafiquée en ajoutant ou retirant des éléments, mais une version complètement inventée si M Bolle a bien été dans le car et non dans la voiture avec son beau-frère.
#4525532
FaC a écrit :
13 sept. 2018, 21:52
Clavier56 a écrit :
13 sept. 2018, 11:34
Quel intérêt pour les gendarmes de mentir ....? il est évident que la première version est la bonne et que la fillette a changé de version sous la pression des ...coupables que ça gênait forcément un tantinet [smilie=icon_smile034.gif]
1) ce n’est pas sa première version. Sa première version est celle qu’elle tient aujourd’hui. Elle avait donné cette même version deux fois avant d'être en garde à vue. En garde à vue, elle l’a renouvelée avant de sortir la fameuse déposition accusatrice au bout de quelques heures et sans que le PV ne fasse mention des échanges ayant conduit à ce changement.

2) j’ai déjà répondu à la question pour les gendarmes. Certitude de la culpabilité de Laroche suite aux déclarations des expertes en écriture, d’éléments matériels (cassettes, jumelles...) et à la position de Laroche proche de Michel. Pression incroyable de la hiérarchie, de la presse et de l’opinion publique qui tous veulent le coupable au plus vite.
Seul hic, Laroche a un alibi : le témoignage de Bolle.
Laroche étant coupable elle a forcément menti. Sur demande de Laroche certainement. Il faut la faire dire ce qu’elle sait et ce dont tout le monde est persuadé.
Même toi tu t’y es mis.
#4525548
anakin a écrit :
13 sept. 2018, 20:38

Les gendarmes étaient peut être persuadés de la culpabilité de BL, avec plusieurs indices (jalousie, manque d'alibi etc ....), et ils pensaient donc peut être que MB "couvraient" son beau frère lors des premières auditons, ils auraient donc peut être pu vouloir lui faire dire ce que eux pensaient être la vérité (MB et BL dans la voiture avec Sébastien enlevant le petit G), ils pensaient sans doute "bien agir", pour avoir des billes et coincer celui qu'ils pensaient être le vrai coupable (BL) ...
Je n'ai jamais pensé qu'ils avaient sciemment menti dans un but de fabriquer un faux coupable, ils y ont peut être réellement crus !

Tout cela au conditionnel.

Quand aux bons gendarmes et aux mauvais policiers, ouais .... :D
C'est Christine qui a balancé au bout de quelques jours Laroche, prétextant que celui-ci lui aurait fait du pied lors d'un mariage !! (sic)
Une démarche mal interprétée de Marie-Ange auprès de la gendarmerie a contribué aussi à porter les soupçons sur le malheureux Bernard .
Et surtout, la France vivait à l'heure du feuilleton Gregory et les gendarmes (dont on apprend dans ce topic qu'ils sont par essence des gentils irréprochables) devaient vite trouver un coupable ( à défaut DU coupable). Tout ceci en excluant toute enquête auprès des parents : "perquisitionner chez la mère, mais vous n'y pensez pas !! " dixit Sesmat
anakin a écrit :
13 sept. 2018, 20:52
Merci pour toutes les précisions à Fac, c'est plus clair pour quelques points ....

Par contre, quelqu'un connait 'il l'alibi "en béton" de Roger Jacquel ... ???
Grabataire, cancer du poumon avancé. Le corbeau (une femme selon toute vraisemblance d'après les experts au procès d'assises de JMV) imitait sa voix.
Modifié en dernier par Raphaëlle le 13 sept. 2018, 23:42, modifié 1 fois.
#4525552
FaC a écrit :
26 août 2018, 01:30
@Raphaëlle , oui c’est bien la déposition Bolle. Ce PV ne contient (contrairement à la pratique habituelle) pas les questions des gendarmes mais il est évident à plusieurs moments qu’elle répond à des questions fermées. Le plus drôle c’est de l’imaginer dire tout ça quand on sait qu’elle peine à aligner 3 mots. Les dépositions à Lambert et à Simon le montrent d’ailleurs bien puisqu’elles retranscrivent bien les questions et les réponses.

La fin est tout de même savoureuse...
Question des gendarmes : — Pourquoi avez-vous accepté (sic) de revenir sur votre déposition et raconter ce qui s’était passé ?
— J’ai réfléchi et j’ai pensé qu’il valait mieux dire la vérité car c’était une chose trop grave pour la cacher. Je suis soulagée d’avoir tout dit sur cette affaire.



Oui, c'est du Muriel tout craché ! C'est simple, je crois l'entendre.
#4525719
Raphaëlle a écrit :
13 sept. 2018, 23:40
Question des gendarmes : — Pourquoi avez-vous accepté (sic) de revenir sur votre déposition et raconter ce qui s’était passé ?
— J’ai réfléchi et j’ai pensé qu’il valait mieux dire la vérité car c’était une chose trop grave pour la cacher. Je suis soulagée d’avoir tout dit sur cette affaire.



Oui, c'est du Muriel tout craché ! C'est simple, je crois l'entendre.
Franchement on n'en sait rien, on ne l'a jamais vraiment entendue parler sans pression au-dessus de sa tête. A part répéter en pleurnichant que sont beau-frère n'était pas coupable ...
Promettre la maison de correction, je vois plutôt sa famille en parler en la menaçant de cela car complicité d'enlèvement voire d'assassinat si elle continue à dire que c'est son beau-frère qui a fait le coup.
Autrement ne pas oublier le témoignage de l'infirmière.
Selon ce document, elle confie avoir assisté à la "rouste " prise par Murielle Bolle de la part de sa famille, en particulier de "sa mère et de sa soeur". "Je suis un peu intervenue parce que c’est vrai qu’ils y allaient avec un peu tout ce qui leur tombait sous la main.", explique l'infirmière.

Autre révélation posthume de Jacqueline G. : elle aurait recueilli des aveux de Murielle Bolle sur la tombe de sa mère. Au début 1988, sur la tombe de sa mère, l'infirmière aurait essayé de la questionner sur la mort de Grégory : "Et je dis, 'heu, t’as pas pris le car ce soir-là Murielle, hein ?' Alors elle s’est mise à pleurer. Elle me dit : 'non ! Mais Bernard, Bernard, Bernard !' Ben, je dis : 'oui ! Mais pourquoi tu t’es rétractée ?' Ce à quoi elle aurait répondu : "j’ai reçu des roustes." L'infirmière aurait tenté de lui faire avouer les faits : "Je lui dis : 'oui, j’ai vu, mais bon, c’est trop grave !' " Une technique peu concluante, qui aurait braqué l'adolescente : "De toute manière, je ne peux plus dire, c’est fini."
#4525803
Tu radotes vraiment.
Tu parasites tous les échanges.
Tu mets en avant un témoignage extrêmement contestable et posthume qui plus est et que tu a déjà rapporté de nombreuses fois dans ce topic.
Tu es incapable de répondre avec des arguments si ce n'est gendarme gentil policier méchant. Tu nous fais une fixette là-dessus depuis plusieurs page maintenant.
Si le topic était allégé de tes interventions ridicules, il serait déjà beaucoup plus lisible. D'autant que tu amènes Fac à écrire de nombreux posts pour te répondre en l'accusant de mauvaise foi à tout bout de champ. Et le pauvre n'arrête pas de se justifier! Ce qui est un comble!
Enfin si c'est votre petit jeu sado-maso entre les deux !
Et pour le coup il faut être sacrément maso pour lire les 78 pages de ce topic.
#4525819
Raphaëlle a écrit :
14 sept. 2018, 11:40
Tu radotes vraiment.
Tu parasites tous les échanges.
Tu mets en avant un témoignage extrêmement contestable
Un enregistrement.
Une infirmière, Jacqueline G., qui intervenait au domicile de la famille Bolle a livré deux informations au père de Grégory lors d’une conversation téléphonique qu’il a enregistrée en 2007 et que les gendarmes ont retranscrite en 2016.
Selon ce document, elle confie avoir assisté à la "rouste " prise par Murielle Bolle de la part de sa famille, en particulier de "sa mère et de sa soeur". "Je suis un peu intervenue parce que c’est vrai qu’ils y allaient avec un peu tout ce qui leur tombait sous la main.", explique l'infirmière.
Autre révélation posthume de Jacqueline G. : elle aurait recueilli des aveux de Murielle Bolle sur la tombe de sa mère. Au début 1988, sur la tombe de sa mère, l'infirmière aurait essayé de la questionner sur la mort de Grégory : "Et je dis, 'heu, t’as pas pris le car ce soir-là Murielle, hein ?' Alors elle s’est mise à pleurer. Elle me dit : 'non ! Mais Bernard, Bernard, Bernard !' Ben, je dis : 'oui ! Mais pourquoi tu t’es rétractée ?' Ce à quoi elle aurait répondu : "j’ai reçu des roustes." L'infirmière aurait tenté de lui faire avouer les faits : "Je lui dis : 'oui, j’ai vu, mais bon, c’est trop grave !' " Une technique peu concluante, qui aurait braqué l'adolescente : "De toute manière, je ne peux plus dire, c’est fini."
Modifié en dernier par katou le 14 sept. 2018, 13:14, modifié 1 fois.
#4525823
Raphaëlle a écrit :
14 sept. 2018, 11:40
Tu radotes vraiment.
Tu parles sûrement pour toi, on dirait une machine détraquée. Accuser C Villemin d'avoir tué son enfant alors que la justice l'a complètement blanchie, faut le faire mais bon, on te connaît désormais, on sait à qui on a à faire.
Je me base uniquement sur les résultats de l'enquête pour avoir une opinion, toi, c'est viscéral comme si ta vie était en danger, comme si tu te mettais entièrement à la place de M Bolle et B Laroche sans parler de M A Laroche qui pour toi est une sainte femme.
tu amènes Fac à écrire de nombreux posts pour te répondre en l'accusant de mauvaise foi à tout bout de champ. Et le pauvre n'arrête pas de se justifier! Ce qui est un comble!
Enfin si c'est votre petit jeu sado-maso entre les deux !
FaC n'est pas un type qui passe son temps à se justifier. Il a du caractère et défend son idée. Je ne suis pas d'accord avec lui sur l'intégrité des gendarmes, c'est tout. Pas de quoi en faire tout un plat.
Après les termes "pervers narcissique", maintenant ce sont les termes "sado-maso" ? Cela montre que tu as un vrai problème psy. Au fond, tu es très à plaindre pour voir dans des écrits cela.
Modifié en dernier par katou le 14 sept. 2018, 12:36, modifié 1 fois.
#4525906
bianchi51 a écrit :
14 sept. 2018, 09:11
FaC a écrit :
13 sept. 2018, 22:47
À quoi ?
A t’intéresser passionnément à cette affaire.
Oui, y’a quelques années. Je ne sais plus pour quelle raison à la base.

Pour pratiquer les forums sur cette affaire faut pas être fragile. Les camps sont à couteaux tirés et les discussions peuvent vite dégénérer.
C’est toutefois un bon moyen de voir les arguments de chacun et d’entrer dans le dossier. J’y ai joué les avocats de C.V. face aux pro BL et les avocats de BL face aux pro C.V..
#4526052
FaC a écrit :
14 sept. 2018, 14:22
bianchi51 a écrit :
14 sept. 2018, 09:11
FaC a écrit :
13 sept. 2018, 22:47
À quoi ?
A t’intéresser passionnément à cette affaire.
Oui, y’a quelques années. Je ne sais plus pour quelle raison à la base.

Pour pratiquer les forums sur cette affaire faut pas être fragile. Les camps sont à couteaux tirés et les discussions peuvent vite dégénérer.
C’est toutefois un bon moyen de voir les arguments de chacun et d’entrer dans le dossier. J’y ai joué les avocats de C.V. face aux pro BL et les avocats de BL face aux pro C.V..
C'est ce que je comprends le mieux, la position qui me semble la plus logique;
-X ou Y a beau insister, répéter, poster, reposter et encore répéter tels et tels arguments et indices, X et Y (Raphaëlle et Kathou en l'occurence) omettent systématiquement les contres arguments, ça ne peut pas avancer en se plaçant ainsi ....

Si on veut rester rationnel et objectif, on constate, certes, de gros indices contre BL ainsi que contre CV ... mais on ne peut pas non plus éluder d'un revers de manche les contres arguments qui vont dans le sens opposé et blanchissent BL et CV !

C'est à devenir fou cette histoire ...
#4526118
anakin a écrit :
14 sept. 2018, 16:56
[ Kathou en l'occurence) omettent systématiquement les contres arguments, ça ne peut pas avancer en se plaçant ainsi ....
Pour moi, c'est très simple, je prends les arguments des enquêteurs et je crois à l'intégrité des gendarmes lors de l'audition de M Bolle où elle dit que son beau-frère à enlevé Grégory. Par contre, je ne crois pas du tout au revirement pleurnichard de M Bolle après avoir été renvoyée dans sa famille sans aucune précaution car elle était un témoin direct/clef.
Je ne suis donc pas d'accord avec ceux qui reprennent les arguments des avocats de ceux qui sont mis en accusation et qui disent les contraire des enquêteurs qui eux ne cherchent pas à faire libérer ou innocenter leurs clients, mais la vérité sur cette affaire.
  • 1
  • 77
  • 78
  • 79
  • 80
  • 81
  • 84
Histoires de radars

Un bon pourcentage... [smilie=icon_smile119.gif] […]

Les pauvres macroniens n'acceptent pas que leur go[…]

Carlos Ghosn arrêté au Japon.

Et dire qu'on lui confie nos gosses :? […]

Blocage Contre La Hausse Du Carburant

Seulement 21% vous êtes d'une nullit&ea[…]