Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez du fonctionnement de la justice et de la police, des procès en cours, des "affaires", de la criminalité en France, ses causes et les remèdes, ainsi que de la Défense, des renseignements, de l'armée, etc...

Modérateur : Équipe de modération

#4231021
Les partis sélectionnent leurs candidats sur des critères qui ne sont pas ceux de l'électorat
la seule exception était la présidentielle et c'est en train de changer .....
On n'a plus le choix qu'entre peste et choléra, l'électorat un peu cultivé de droite l'a compris depuis longtemps
celui de gauche est en train de le découvrir
les salopards bien pensants appellent cela une campagne pourrie [smilie=icon_smile034.gif]
#4231033
Sylvanus5 a écrit :
17 févr. 2017, 09:22
Mac le Givré a écrit :
17 févr. 2017, 08:23
Sylvanus5 a écrit :
17 févr. 2017, 07:32
[smilie=icon_smile068.gif]
Quand c'est les paysans ou les bonnets rouges qui manifestent, les élus et militants de droite ne se battent pas pour demander la tolérance zéro avec les casseurs ! [smilie=icon_smile063.gif]
Peut être que c'est parce que ce sont des gens qui se battent pour vivre de leur travail...
Donc, quand les ouvriers cassent, séquestrent, menacent de faire sauter leur usine pour vivre de leur travail, vous êtes pour ?
Donc, je peux penser que vous avez soutenu les actions des manifestants opposants à la loi travail ?
Donc si je revendique de vouloir vivre de mon travail, je peux casser, agresser des personnes, m'en prendre aux policiers ? [smilie=icon_smile063.gif]
Les agriculteurs s'attaquent généralement aux gens qui les exploitent, collecteurs de lait, grande distribution, portiques écotaxe lorsqu'ils sont en forme.
Ils brulent rarement les voitures des particuliers avec les gamins dedans ou les hôpitaux.

Quand à bloquer une usine qui doit être délocalisée j'approuve, surtout si l'usine a touché du pognon de l'état.

Les tournantes dans les cités ou les lynchages je désapprouve.
#4231043
Donc quand agriculteurs, commerçants, artisans, petits patrons s'en prennent aux centres des impôts, aux bureaux du RSI ou de la MSA, à des immeubles appartenant à l'Etat, à des études d'huissiers, à des préfectures ou sous-préfectures, vous soutenez ?
Vous vous opposeriez aux forces de l'ordre qui veulent mener leur répression contre ces personnes ?
#4231051

Réponse d'un flic à la tribune d'artistes contre les violences policières


Yves Lefebvre

Secrétaire général du syndicat Unité SGP Police Force ouvrière


Ce mercredi 15 février était publiée dans les colonnes de "Libération" une tribune signée par des dizaines d'artistes pour dénoncer les "violences policières" à la suite de l'affaire Théo, du nom de ce jeune homme d'Aulnay-sous-Bois gravement blessé lors de son interpellation. L'un des policiers mis en cause dans cette affaire est poursuivi pour "viol". Une tribune qui a suscité une certaine émotion dans les rangs de la police nationale…


Depuis quelques semaines, et plus particulièrement mercredi par une poignée d’artistes et d’élus, la police, les femmes et les hommes qui la composent, font l’objet d’une campagne de dénigrement. Une véritable campagne de désinformation au travers d’amalgames qui laisseraient croire que les policiers sont racistes, qu’ils agissent sans commune mesure, qu’ils contrôlent à tout va en stigmatisant une partie de la population.

Ces propos sont intolérables et inadmissibles.

Alors non, Mesdames, Messieurs les artistes, les intellectuels, les élus ou voulant l'être, tous en mal de publicité, la police nationale ce n’est pas cela. Mais qu’y connaissez-vous d’ailleurs, vous qui ne mettez jamais les pieds dans un quartier dit « sensible », vous, qui pour certains, ne connaissez que les fastes et ne connaissez la misère des gens qu’au travers des reportages télévisés que vous vous autorisez à regarder.

La police, ce sont des femmes et des hommes, à l’image de notre société multiculturelle, avec toutes sortes de sensibilités aussi différentes les unes que les autres mais qui, en plus de leurs difficultés et problèmes personnels doivent faire face, au quotidien, à la misère des gens, à la violence et à des agressions de plus en plus violentes.

Alors, comment pouvez-vous dire que la police serait infiltrée par des militants issus d’un parti à la seule fin de mener des exactions de toutes sortes à l’encontre d’une frange de la population ? De telles inepties montrent à quel point vous êtes loin, très loin des réalités quotidiennes de la grande majorité de nos concitoyens et encore plus loin du quotidien d’un policier.

Savez-vous que des dizaines de policiers sont agressés et blessés chaque jour ?

Savez-vous que des centaines de policiers sont insultés chaque jour et font l’objet de menaces ?

Savez-vous que des centaines de policiers ne peuvent habiter là où ils exercent en raison des menaces et risques pour leur famille, leurs enfants ?

Savez-vous que les policiers sont épuisés ?

Savez-vous que les policiers ne peuvent pas concilier une once de vie familiale avec leur vie professionnelle ?

Savez-vous tout simplement que quand vous dénigrez un « flic », vous frappez des milliers de femmes et d'hommes qui derrière l'uniforme ont un cœur ?

Non, bien sûr, tout ça vous ne le savez pas et ne voulez pas le savoir, préférant stigmatiser la police, cela est tellement plus facile pour vous.

Savez-vous au moins que la police est l'un des métiers, si ce n’est le métier, le plus contrôlé ?

N’êtes-vous pas aussi un peu coupable de ce qui se passe aujourd’hui quand vous laissiez, sans la moindre réaction, certains d’entre vous « cracher », « vomir » sur la police, sur la justice, sur la République au nom de la liberté d’expression ?

Ou étiez-vous quand, toujours au nom de cette chère liberté d’expression, certains appelaient dans leurs chansons à tuer du flic, à agresser leurs familles et à pratiquer toutes sortes d’exactions contre les institutions ?

A ce moment-là, cela ne vous choquait pas, vous trouviez même peut-être cela normal… ce n’était que des paroles, disiez-vous…

Alors, NON, de tels propos ne sont pas normaux et ne sont pas admissibles. Pas plus admissibles que les insultes émises par qui que ce soit.

Alors oui, je l’admets, tout n’est pas parfait dans la police, la formation initiale ou continue notamment est à entièrement revoir.

Alors oui je vous l'affirme, il est urgent d'améliorer les conditions de travail des policiers, de réellement instaurer de véritables moyens de fidélisation dans les secteurs difficiles, d'arrêter sous couvert d'injonctions, un jour du Conseil d'Etat ou le lendemain de la Cour des comptes, de bafouer les droits acquis des policiers.

Oui il faut repenser la police dans son organisation ;

Non il ne faudra plus jamais que les effectifs de la police soient impactés par des réductions de budgets ;

Oui il faut que les policiers soient mieux encadrés, mieux formés, mieux rémunérés ;

Oui il faut lutter sans relâche sur les risques psychosociaux qui gangrènent les rangs de la police ;

Oui il faut que les policiers puissent concilier vie professionnelle et familiale.

Mais de tout cela, vous vous en moquez, par étroitesse d'esprit, par lâcheté ou tout simplement par connerie.

Venez vivre une journée avec un équipage du 93 par exemple qui, tous les jours, se fait « caillasser », reçoit des boules de pétanque dans les vitres du véhicule, reçoit toutes sortes d’objets lancés du haut des immeubles, se fait insulter, provoquer et j’en passe et des meilleures.

Venez circuler aux abords des Tarterêts et vous verrez que ce sont les pavés qui remplacent la pluie sur le pare-brise du véhicule de patrouille.

Venez vivre cela et là, vous pourrez poser un œil un peu plus objectif sur ce que vivent les policiers et sur leur comportement.

D’ailleurs, où étiez-vous quand certains criminels tentaient de faire brûler vif des policiers dans leur véhicule ?

Que disiez-vous, pseudo grands penseurs, quand nos collègues CRS étaient transformés en torches humaines lors des manifestations contre la loi Travail ?

Où étiez-vous quand certains d’entre nous, du seul fait d’être policier, étaient assassinés ou gravement blessés ?

Vous étiez bien muets à ces moments-là…

Pourquoi n’avez-vous pas appelé au respect des institutions et des policiers ?

Alors je vous le dis, en mon nom, en celui de mon organisation et celui de tous les policiers que je représente, votre tribune dans ce quotidien national est une insulte à toutes ces femmes et ces hommes qui, 365 jours par an, 7 jours sur 7, exercent un métier extrêmement difficile, de plus en plus dangereux, avec abnégation et dévotion, dans le seul but d’assurer la sécurité et la tranquillité de tous nos concitoyens. Et nous ne pouvons que la condamner.

Non seulement elle est une insulte pour les policiers mais, en plus, elle ne peut que faire le lit de ceux que vous condamnez et stigmatisez.

Alors, Mesdames, Messieurs, notez-le bien. La police est républicaine comme tous ceux qui la composent, le recrutement y est très sélectif pour des femmes et des hommes venant de tous les horizons, tout manquement à la déontologie est sanctionné.

Les dizaines de milliers de femmes et d’hommes qui composent la police nationale, les centaines de blessés mensuels et nos nombreux morts méritent certainement autre chose que votre diatribe intolérable qui ne vous honore pas.

source : http://www.marianne.net/agora-reponse-f ... 49933.html
#4231085
Tieum a écrit :
17 févr. 2017, 09:12
henri6 a écrit :
17 févr. 2017, 04:01
Chouette vidéo, bonne ambiance, je regrette de n'avoir pas été là.
Pour tenir quelle rôle ?

Victime collatérale ?
Aucun rôle. Juste contribuer à ravager la métropole et participer à l’émergence d'une force émeutière conséquente. :D

Et puis j'ose croire que ça a été un moment historique, le début d'une fusion entre les cortèges de tête du printemps et les types de banlieues, c'est pas rien ! Tout une jeunesse qui se retrouve dans l'évidence que la police est l'ennemi commun, la dernière force sur laquelle peuvent compter les gestionnaires du désastre dans leur liquidation rationnalisée et rentabilisée du vivant.
#4231087
henri6 a écrit :
17 févr. 2017, 11:45
Aucun rôle. Juste contribuer à ravager la métropole et participer à l’émergence d'une force émeutière conséquente. :D
Ça a toujours été moyennement subversif de ravager son propre environnement social (déjà déserté par les srvcies publics) ;)

Mais ça fait un bon shoot d'adrénaline c'est sur.
#4231101
Sylvanus5 a écrit :
17 févr. 2017, 10:35
Donc quand agriculteurs, commerçants, artisans, petits patrons s'en prennent aux centres des impôts, aux bureaux du RSI ou de la MSA, à des immeubles appartenant à l'Etat, à des études d'huissiers, à des préfectures ou sous-préfectures, vous soutenez ?
Vous vous opposeriez aux forces de l'ordre qui veulent mener leur répression contre ces personnes ?
Les pref et la MSA c'est toujours gentil, ils se contentent de verser du fumier devant...comme ça les fonctio peuvent fumer leur jardin à l'œil ;) .
#4231102
Tieum a écrit :
17 févr. 2017, 11:47
henri6 a écrit :
17 févr. 2017, 11:45
Aucun rôle. Juste contribuer à ravager la métropole et participer à l’émergence d'une force émeutière conséquente. :D
Ça a toujours été moyennement subversif de ravager son propre environnement social (déjà déserté par les srvcies publics) ;)

Mais ça fait un bon shoot d'adrénaline c'est sur.
hum, ici ravager son environnement fait sens dans la mesure où le pouvoir se situe moins dans les institutions que dans l'aménagement des espaces urbains. Péter un abribus, rentrer à plein dans un magasin pour rendre caduque le traditionnel portique antivol et repartir avec du matos, ce sont des gestes qui font plus sens que nimporte quel attaque frontale contre l'Etat.
Je lisais récemment une remarque sur le caractère environnemental du pouvoir. Il se trouve dans les infrastructures et dans la circulation des flux. "Les lois ne s'écrivent plus dans les chambres et parlements mais en mètres cubes de bétons et en tonnes d'acier" (un truc comme ça de mémoire).

Du coup en ravageant leur environnement, la métropole, cette "organisation rationelle de la tristesse", je trouve que ces jeunes ont une excellente intuition. ;)
#4231173
henri6 a écrit :
17 févr. 2017, 12:04
Tieum a écrit :
17 févr. 2017, 11:47
henri6 a écrit :
17 févr. 2017, 11:45
Aucun rôle. Juste contribuer à ravager la métropole et participer à l’émergence d'une force émeutière conséquente. :D
Ça a toujours été moyennement subversif de ravager son propre environnement social (déjà déserté par les srvcies publics) ;)

Mais ça fait un bon shoot d'adrénaline c'est sur.
hum, ici ravager son environnement fait sens dans la mesure où le pouvoir se situe moins dans les institutions que dans l'aménagement des espaces urbains. Péter un abribus, rentrer à plein dans un magasin pour rendre caduque le traditionnel portique antivol et repartir avec du matos, ce sont des gestes qui font plus sens que nimporte quel attaque frontale contre l'Etat.
A part du bris de verre, des coûts d'infrastructure pour les administrés et des garde à vue qui peuvent finir en "torture porn", je vois pas bien la finalité des cette révolution du merdier.

Ça n'est pas compliqué de comprendre que le pouvoir est à l'intérieur du périph', et que si c'est la force qui est choisie comme méthode de prise de pouvoir, il faut qu'elle soit accompagné d'un minimum d'intelligence.

Castro ne s'est pas amusé à cramer des poubelles et à détruire les rares infrastructures qui l'entouraient. Il a monté des équipes pour attaquer des casernes.

Pas la même mayonnaise...
#4231182
Notez que je ne veux en rien dévaloriser ce grand mouvement d'émancipation et retire mon message s'il est question de viser gros en prenant directement les PS4 du Micromania.

Mais allez-y sinon, attaquer des casernes ou des quartiers d'affaire, que ça tire enfin à balle réelle, le pouvoir n'en a rien à foutre que vous pissiez dans vos cages d'escalier, ça gâche seulement la vie des derniers êtres humains qui cohabitent avec vous, il serait temps de s'en rendre compte.
#4231183
henri6 a écrit :
17 févr. 2017, 12:04
Du coup en ravageant leur environnement, la métropole, cette "organisation rationelle de la tristesse", je trouve que ces jeunes ont une excellente intuition. ;)
Rationalisation absurde.
#4231425
Sylvanus5 a écrit :
17 févr. 2017, 10:35
Donc quand agriculteurs, commerçants, artisans, petits patrons s'en prennent aux centres des impôts, aux bureaux du RSI ou de la MSA, à des immeubles appartenant à l'Etat, à des études d'huissiers, à des préfectures ou sous-préfectures, vous soutenez ?
Vous vous opposeriez aux forces de l'ordre qui veulent mener leur répression contre ces personnes ?
Ne mettez pas les travailleurs et les racailles dans le même sac. Les agriculteurs, les ouvriers et les artisans ne cassent par pour le plaisir et ils préféraient ne pas avoir à aller manifester. Contrairement aux racailles de certaines banlieues qui, dès qu'une occasion se présente, veulent casser du flic et de la vitre. Pas étonnant, ils passent leur journée assis oisivement en cercle, à boire et fumer, à se taper pour rire tout en s'insultant de "fils de...'', et à siffler une belle fille qui passe à côté d'eux.
#4231478
Justice folle.
Le procureur du TGI de Bobigny avait requis trois ans de prison ferme. Les juges ont prononcé une mesure de contrainte pénale. Le syndicat de policiers Alliance dénonce une décision «laxiste».

Un homme, qui comparaissait le 15 février devant le tribunal de Bobigny pour avoir attaqué un policier à coups de couteau, est ressorti libre. Le procureur avait requis trois ans de prison ferme. Mais les juges ont prononcé une mesure de contrainte pénale de huit mois de mise à l'épreuve.

Les magistrats du parquet ont décidé de faire appel du jugement, tandis que le syndicat de policiers Alliance CFE-CGC dénonce la «légèreté» de la peine et le «message de laxisme adressé par les juges aux délinquants et aux bandes qui souhaitent conserver les quartiers sous leur coupe». ...

L'homme de 46 ans, dealer présumé, refuse de se prêter au contrôle d'identité, sort un couteau de 20 cm et s'attaque à l'un des policiers. Lequel évite le pire grâce à sa doudoune et son gilet pare-balles. ...
http://premium.lefigaro.fr/actualite-fr ... ibunal.php
#4231657
Ça ne veut rien dire, beaucoup de gens pauvres votent à droite, car ils ont bien vu le vrai visage du PS et des Melanchonistes-aux revenus juteux- qui se foutent de leur gueule depuis bien trop longtemps,juste pour être élus et leur mettre bien profond après. Les "bourgeois", comme vous dîtes, voteraient plutôt à gauche, car pourquoi changer un système dans lequel ils sont confortables, et après tout ils ne cohabitent pas avec ce bledistan.
#4231849
On visualise déjà la scène entre le flic de banlieue, prématurément usé de sillonner des quartiers «sensibles» et d'arrêter des voyous relâchés illico par la justice, qui tombe sur un dealer au coin d'une rue blafarde égayée de luxuriants tags bigarrés:

- «Bonjour Monsieur, pourriez-vous avoir l'obligeance de me présenter vos papiers, je vous prie?
- Ferme ta gueule, toi, j'ai mon récépissé!
- Parfait! Dans ce cas, passez une agréable fin de journée!».

http://premium.lefigaro.fr/vox/politiqu ... cieres.php
#4231928
en attendant pas un homme poliitcard n a les couilles pour reformer le systeme judiciaire ultra laxiste et ubuesque
quand il parle securite c est juste police jamais reforme du systeme judiciaire
pourtant faudra bien s'y atteler et virer les jugeottes laxistes
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Il y a toujours des personnes excessives des deux […]

merci aux ex supporters de NDA ;)

L'intégrité des journalistes, l'ind&[…]

Je suis prêt à voter pour n'importe q[…]