Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des problèmes économiques et sociaux: temps de travail, retraites, conflits sociaux, de vos expériences heureuses ou malheureuses dans le monde du travail, etc...

Modérateur : Équipe de modération

#4594969
Des services publics que le monde nous envie

Il faut bien comprendre que si nous payons tous des impôts, si tous nous nous faisons taxer un petit peu partout et tout le temps, si nous avons l’immense joie de voir notre salaire amputé de moitié par les cotisations, nous avons en regard des services publics que le monde entier nous envie.
...
Bon. Certes, le monde entier ne nous envie pas forcément notre Société nationale de chemin de fer,[...] Nos impôts valent bien le fait d’avoir de moins en moins de lignes locales, des trains régionaux rarissimes, des voies en décrépitude, des tarifs incompréhensibles, des grèves perlées, des incidents et des accidents réguliers, non ?

De la même façon, qui se plaindra vraiment que nos impôts financent des hôpitaux publics 30 à 40 % plus chers que le privé à prestations équivalentes ? N’est-ce pas là le prix à payer pour avoir… des hôpitaux en faillite, des personnels sur les rotules, des urgences débordées et des infections nosocomiales en constante augmentation ?

Du côté de l’enseignement, qui peut décemment se plaindre de payer moult impôts et taxes pour qu’enfin toutes nos chères têtes blondes acquièrent le savoir indispensable à affronter les enjeux de demain ? N’est-ce pas merveilleux de savoir que les établissements publics reviennent au moins 30 % plus chers que les établissements privés ? Là encore, n’est-ce pas là le prix à payer pour avoir 2,5 millions d’illettrés en France ? Ces impôts ne trouvent-ils pas toute leur justification quand on voit les résultats de plus en plus brillants des études et comparaisons faites avec nos voisins (qui n’ont pas la joie de payer autant pour des résultats meilleurs) ?

Le privé peut-il se targuer de vraiment fournir des services utiles, à prix compétitifs et accessibles au plus grand nombre ? Faut-il revenir sur l’abomination que furent la démocratisation de l’aérien (pouah, quelle horreur !) ou de la téléphonie mobile (argh, quel méfait !) ? Est-il nécessaire de s’appesantir sur l’ironie mordante de constater que beaucoup de Gilets jaunes parviennent à rejoindre Paris en utilisant les lignes de car partiellement libéralisées par Macron lui-même ?
...
Non, vraiment, il n’y a aucun doute à avoir (et de toute façon, aucun doute ne sera permis) : certes, la France est maintenant le pays le plus imposé du monde. Certes, le contribuable français se fait courageusement tarauder le fondement à coup de trépan pétrolier pour la bonne cause, et pleure si jamais le forage s’arrête à la perspective que s’étiolent ses services publics que le monde entier lui envie jalousement. Certes, cela mène tout le monde à la ruine, mais entre les flonflons de la fête à l’Élysée et le bruit de plus en plus fort du trépan pétrolier qui fore, fore, fore toujours plus profond, difficile d’émettre un avis différent et de se faire entendre.

Image
...
https://www.contrepoints.org/2018/12/12 ... nous-envie
#4615427
Pilastre a écrit :N'est-il pas est étrange de trouver des publications qui mettent en cause le statut des fonctionnaires ?
C'ets parce que les fonctionnaires touche un salaire à vie, leur mode de rémunération est 300% anticapitaliste, et c'est extrêmement subversif.

Par contre il y a un petit mensonge à la base ça marchait sans impôts. Les CHU se sont dressé hors de terre avec une hausse de la cotisation maladie.
filochard a écrit :Bon. Certes, le monde entier ne nous envie pas forcément notre Société nationale de chemin de fer,
Et ils nous environs encore moins avec macron.. Pourtant le TGV c'était un carton...
filochard a écrit :e la même façon, qui se plaindra vraiment que nos impôts financent des hôpitaux publics 30 à 40 % plus chers que le privé à prestations équivalentes ?
Calomnie mensongère !
filochard a écrit : Du côté de l’enseignement, qui peut décemment se plaindre de payer moult impôts et taxes pour qu’enfin toutes nos chères têtes blondes acquièrent le savoir indispensable à affronter les enjeux de demain ? N’est-ce pas merveilleux de savoir que les établissements publics reviennent au moins 30 % plus chers que les établissements privés ? Là encore, n’est-ce pas là le prix à payer pour avoir 2,5 millions d’illettrés en France ? Ces impôts ne trouvent-ils pas toute leur justification quand on voit les résultats de plus en plus brillants des études et comparaisons faites avec nos voisins (qui n’ont pas la joie de payer autant pour des résultats meilleurs) ?
Ça ne serait pas la merde si des connards de capitalistes à l'OCDE et à l'INSEE se privaient de voir l’éducation comme un marché.

Le PSG n'est qu'une belle vitrine de luxe où[…]

Punaise encore un guignol qui se croit nouveau n&e[…]

yes, je l'ai précisé en dessous pour[…]

Bonjour, Le feu est partie de la flèche.[…]