Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des problèmes économiques et sociaux: temps de travail, retraites, conflits sociaux, de vos expériences heureuses ou malheureuses dans le monde du travail, etc...

Modérateur : Équipe de modération

par astérion
#4593195
Nous devrions nous inspirer de la Norvège, qui va augmenter ses dépenses et réduire ses impôts, grâce aux rendements de son fond souverain...

Vous me direz, elle a du pétrole. Certes, mais si les anglais avaient fait la même chose avec le leur, ils auraient eux aussi un fond souverain, moins élevé que celui de la norvège, mais quand même de 400-500 milliards d'euro (une simulation d'Atkinson le montre). Mais ils sont choisi de tout donner aux multinationales, ce qui fait que le Royaume-uni est endetté jusqu'au cou.

En France, il fut un temps où le patrimoine public était positif, c'était en quelque sorte l'équivalent d'un fond souverain, pendant les 30 glorieuses. Puis tout a été vendu et nous nous sommes retrouvés endettés, avec peu de marges de manoeuvre.

Pour retrouver notre souveraineté, il faudra que l'état rachete certaines entreprises, comme les autoroutes. Puis il devra prendre des participations dans des multinationales mais auss des PME (c'est ce que font la norvège et certains pays du golfe). Puis, avec les rendements, acheter d'autres actions et entreprises, jusqu'à un niveau où il pourra retrouver son pouvoir.

A ce moment-là, difficile de faire du chantage à l'évasion fiscale.
Avatar du membre
par 690
#4593611
astérion a écrit :
23 janv. 2019, 11:26
Nous devrions nous inspirer de la Norvège, qui va augmenter ses dépenses et réduire ses impôts, grâce aux rendements de son fond souverain...

Vous me direz, elle a du pétrole. Certes, mais si les anglais avaient fait la même chose avec le leur, ils auraient eux aussi un fond souverain, moins élevé que celui de la norvège, mais quand même de 400-500 milliards d'euro (une simulation d'Atkinson le montre). Mais ils sont choisi de tout donner aux multinationales, ce qui fait que le Royaume-uni est endetté jusqu'au cou.

En France, il fut un temps où le patrimoine public était positif, c'était en quelque sorte l'équivalent d'un fond souverain, pendant les 30 glorieuses. Puis tout a été vendu et nous nous sommes retrouvés endettés, avec peu de marges de manoeuvre.

Pour retrouver notre souveraineté, il faudra que l'état rachete certaines entreprises, comme les autoroutes. Puis il devra prendre des participations dans des multinationales mais auss des PME (c'est ce que font la norvège et certains pays du golfe). Puis, avec les rendements, acheter d'autres actions et entreprises, jusqu'à un niveau où il pourra retrouver son pouvoir.

A ce moment-là, difficile de faire du chantage à l'évasion fiscale.
Et pourquoi avons-nous vendu les autoroutes, pourquoi allons-nous vendre les aéroports, les barrages hydroélectriques, la Français des Jeux ?
Parce que c'est Bruxelles (la Commission Européenne) qui l’exige au nom de la mise en concurrence de tous les services publiques.
par astérion
#4593733
Je crois que Bruxelles a bon dos. C'est la mauvaise gestion des deniers publics et la paresse des gouvernants qui a mené à cela. La lutte contre l'évasion fiscale et l'élaboration d'impôt justes et efficaces leur demande trop d'efforts. Exemple : pourquoi le même impôt quelle que soit la taille de l'entreprise? Pourquoi le CICE quels que soient le chiffre d'affaire et le bénéfice de la société?

L'union européenne ne fait que refléter la nullité des dirigeants. La France est-elle en lutte âpre et dure contre le Luxembourg sur son statut de paradis fiscal? Non, au contraire, elle se couche et ajuste ses impôts à
la baisse pour imiter les paradis fiscaux aussi bien que possible.
Avatar du membre
par babiscus
#4594034
Nos réserves en or constituaient une forme de fonds souverain.

Merci Sarkozy d'avoir vendu au plus bas. Ca ne peut pas être de l'incompétence, donc c'est autre chose de plus grave !
#4594146
L'intérêt d'un fond souverain ?
... Aucun intérêt, c'est même contre productif et dangereux ... L'excès de fonds souverains des uns génèrent mécaniquement l'excès de dettes souveraines chez les autres. (des velléités de préemptions "soft power" débouchant sur du "hard power" à terme) ... l'argent, c'est comme l'eau, ça se dépense pour circuler paisiblement, sinon s'il se stock trop, les barrages et les digues cèdent un jour ou l'autre)
#4594827
@astérion ... Trop de fonds souverains chez les uns dit mécaniquement des dettes souveraines chez les autres (états ou ménages). (c'est un jeu à somme nulle).
Rien ne se perd, tout se transforme.
#4595708
astérion a écrit :
28 janv. 2019, 10:00
une action n'est pas une dette.
... Mais de la dette est une action ;-) (compensée par des fonds)
Avatar du membre
par 690
#4595749
astérion a écrit :
24 janv. 2019, 11:56
Je crois que Bruxelles a bon dos. C'est la mauvaise gestion des deniers publics et la paresse des gouvernants qui a mené à cela. La lutte contre l'évasion fiscale et l'élaboration d'impôt justes et efficaces leur demande trop d'efforts. Exemple : pourquoi le même impôt quelle que soit la taille de l'entreprise? Pourquoi le CICE quels que soient le chiffre d'affaire et le bénéfice de la société?

L'union européenne ne fait que refléter la nullité des dirigeants. La France est-elle en lutte âpre et dure contre le Luxembourg sur son statut de paradis fiscal? Non, au contraire, elle se couche et ajuste ses impôts à
la baisse pour imiter les paradis fiscaux aussi bien que possible.
Avec la libre circulation des capitaux, j'aimerais savoir comment on peut lutter efficacement contre l'évasion/optimisation fiscale et les paradis fiscaux.

Règles de circulation des capitaux au sein de l'Union Européenne

article 63 TFUE (Union Européenne) dit traité de Lisbonne

1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.

2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.


Je résume. Dans l’UE, toutes les restrictions aux mouvements des capitaux sont interdites entre les pays membres et même avec les pays tiers !

Ce qui veut dire que les capitaux vont continuer très librement à circuler dans le monde et que l’UE n’y pourra rien puisque c’est la « liberté » de circulation des capitaux qui est la règle et que ceci est « acté » dans les traités. 
Modifié en dernier par 690 le 28 janv. 2019, 15:27, modifié 1 fois.
RestaurationRépublic a/ont remercié ça
Avatar du membre
par 690
#4595752
babiscus a écrit :
24 janv. 2019, 21:47
Nos réserves en or constituaient une forme de fonds souverain.

Merci Sarkozy d'avoir vendu au plus bas. Ca ne peut pas être de l'incompétence, donc c'est autre chose de plus grave !
Bientôt l'Or de la Banque de France va servir de caution et des opérations financières sur les matières premières, donc en cas de pertes pourra être donné en contre-partie de ces pertes !

https://www.businessbourse.com/2019/01/ ... -trahison/
par Non14
#4595880
astérion a écrit :
23 janv. 2019, 11:26
Nous devrions nous inspirer de la Norvège, qui va augmenter ses dépenses et réduire ses impôts, grâce aux rendements de son fond souverain...

Vous me direz, elle a du pétrole. Certes, mais si les anglais avaient fait la même chose avec le leur, ils auraient eux aussi un fond souverain, moins élevé que celui de la norvège, mais quand même de 400-500 milliards d'euro (une simulation d'Atkinson le montre). Mais ils sont choisi de tout donner aux multinationales, ce qui fait que le Royaume-uni est endetté jusqu'au cou.

En France, il fut un temps où le patrimoine public était positif, c'était en quelque sorte l'équivalent d'un fond souverain, pendant les 30 glorieuses. Puis tout a été vendu et nous nous sommes retrouvés endettés, avec peu de marges de manoeuvre.


GROSSE ERREUR
1. Sais-tu que dans les hôpitaux comme à la Croix Rouge
50% du pognon de nos impôts va aux administratifs

2. Imagines Euro Tunnel être encore géré par l'ETAT
Euro Tunnel est une concession au même titre que les autoroutes
Si l'ETAT s'en rend propriétaire
les copains et les copines vont s'installer
comme dans les mairies
et il y aura 25% de surpoids et de sur endettement supplémentaire...

3. Le fonds souverain c'est l'Assurance vie. Il faut savoir que l'Assurance-vie
est placé en OAT = pognon prêté à l'Etat
Comme tout le monde le sait l'ETAT est archi endetté = 2 000 milliards environ
= l'argent qu'il y a dans l'assurance vie (vite fait de résoudre la dette
on ne rembourse plus personne détenteur d'une assurance- vie
PB résolu dans mon livre)
Il faut savoir qu'il y a 1 milliard chaque année non réclamé
par les héritiers. L'assurance Vie est un autre salaud du système.

4. Il faut obliger qu'une partie, disons 25% des livrets et compte courant dormant
aille s'investir sur la création d'entreprise
par astérion
#4596097
690 a écrit :
28 janv. 2019, 11:38
astérion a écrit :
24 janv. 2019, 11:56
Je crois que Bruxelles a bon dos. C'est la mauvaise gestion des deniers publics et la paresse des gouvernants qui a mené à cela. La lutte contre l'évasion fiscale et l'élaboration d'impôt justes et efficaces leur demande trop d'efforts. Exemple : pourquoi le même impôt quelle que soit la taille de l'entreprise? Pourquoi le CICE quels que soient le chiffre d'affaire et le bénéfice de la société?

L'union européenne ne fait que refléter la nullité des dirigeants. La France est-elle en lutte âpre et dure contre le Luxembourg sur son statut de paradis fiscal? Non, au contraire, elle se couche et ajuste ses impôts à
la baisse pour imiter les paradis fiscaux aussi bien que possible.
Avec la libre circulation des capitaux, j'aimerais savoir comment on peut lutter efficacement contre l'évasion/optimisation fiscale et les paradis fiscaux.

Règles de circulation des capitaux au sein de l'Union Européenne

article 63 TFUE (Union Européenne) dit traité de Lisbonne

1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.

2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.


Je résume. Dans l’UE, toutes les restrictions aux mouvements des capitaux sont interdites entre les pays membres et même avec les pays tiers !

Ce qui veut dire que les capitaux vont continuer très librement à circuler dans le monde et que l’UE n’y pourra rien puisque c’est la « liberté » de circulation des capitaux qui est la règle et que ceci est « acté » dans les traités. 
Je ne parle pas des lois. Je parle des conséquences. Les capitaux pourrons toujours fuir, peu importe, puisque le fond souverain assure la présence de capitaux (cf la Norvège). Et plus il y aura de fonds souverains, moins il y aura de choix pour les investisseurs et moins ils pourront planquer de fric dans les paradis fiscaux.
Avatar du membre
par 690
#4596116
@astérion
Les fonds souverains c'est lorsqu'on a trop de "fric" (on est excédentaire au niveau de commerce extérieur et du budget de l'état).
Comme dans ce cas là on a trop de fric, il fut bien de placer qq part d'où les fonds souverains.
La situations des excédents n'est pas vraiment celui de la France !
Pour "les capitaux pourrons toujours fuir", et bien non, si comme dans la plupart des pays, il y a un contrôle des changes que l'on peut traduire par contrôle des mouvements de capitaux, ce serait beaucoup difficile de transférer des capitaux dans un autre pays.
#4596154
@astérion
Non il nous faut des caisses de sécurité économique !

Pas de problèmes de dette ni rien. Regardez les CHU en France, vou savez comment ils ont poussé? Aucun dette, on a juste mutualiser no salaires afin de collectiviser l’investissement. Pas besoin d'emprunt, on bosse dans ce pays contrairement à ce que l'ont dit, il suffit de prélever à la source !

C'est comme ça que ça marchait durant les 30 glorieuses ! Grâce aux 3 ministres communistes de la libération !

https://riposte-cte.org/2017/06/04/bernard-friot/
Enfin au crédit bancaire, lucratif, comme source d’investissement (et du coup d’enrichissement par ponction du travail qu’il va générer), il oppose le crédit par subventionnement public (donc sans remboursement) comme c’est le cas déjà aujourd’hui dans le secteur non-marchand mais comme ce fut appliqué surtout en France pour construire l’infrastructure publique hospitalière (les CHU), financée via les caisses de cotisations sociales.


@690 La Norvège est dans la merde s’elle n'investit pas.
SODOMA

Je n'ai pas lu le livre en question, mais je suis […]

Vitesse de la lumière

@Cobrasse ... Le non savoir, c'est toute la b[…]

Non al création monétaire est n&eacu[…]

Enseignement de la Shoah

@nicky larson 07 On a gazer la république[…]