Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des problèmes économiques et sociaux: temps de travail, retraites, conflits sociaux, de vos expériences heureuses ou malheureuses dans le monde du travail, etc...

Modérateur : Équipe de modération

#4513960
france2100 a écrit :
22 août 2018, 17:44
Mais si puisqu'ils sont facturés à l'heure alors que l'essentiel des coûts sont fixes, liés à votre pic de consommation plutôt qu'à votre consommation.
Non regardes ta facture, tu paies un abonnement pour être relié au réseau plus la consomation. Que tu ne consommerais rien tu paierais quand même ton raccordement au réseau.
Donc ce que tu dis est parfaitement ridicule.
france2100 a écrit :
22 août 2018, 17:44
Le résultat est simple : la France a doublé ses dépenses par kWh, à cause de gens comme vous. Ce ne serait pas le cas si vous n'étiez pas connecté à RTE.
:nawak:
france2100 a écrit :
22 août 2018, 17:44
Non : la différence est qu'avec un supermarché les coûts par produit dominent très largement alors que les coûts liés à la capacité de service en pointe sont ridicules.
Foutaise les supermarchés ont des chambres froides, des flottes de camions, des boulangeries, c'est d'ailleurs grâce à ça qu'ils ont tué les petits commerces de proximité (enfin pas tous)
Si bien que votre présence occasionnelle au supermarché fait plutôt diminuer les autres coûts (économies d'échelle > bâtiment), alors que votre consommation occasionnelle à RTE fait exploser les coûts.
:nawak:

En plus je paie cet abonnement ...
Complètement autonome ou relativement autonome ? Car la différence de prix est énorme, et c'est précisément là que réside la subvention par les autres.
Partiellement autonome, mais puisque je te répète qu'il n'y a pas de subvention !
Tu peux dire que je suis un mauvais client si tu veux, mais je ne suis pas subventionné, je paie mon abonemment au réseau EDF.
EN été, oui. En hiver vous dépendrez de RTE j'imagine ? Subvention, subvention...
Quand bien même ce n'est pas une subvention. Sinon juste pour chauffer de l'eau on y arrive en hiver quand même s'il fait soleil, au pire il y a des chaudières à bois (je vis dans une petit ville).
Vu le rappel à la réalité que je vous ai fourni sur l'autonomie en électricité, "je vous l'ai déjà faîte" comme vous dîtes.
Non tu ne semble pas comprendre que certaines maisons se chauffent par d'autre moyens que l'électricité, et sont conçues pour consommer le moins possible dans tout les cas.
Mais encore une fois RTE est indispensable pour assurer un service continu.
Non je me connecte direct sur le réseau d'éclairage municipal, pas besoin de RTE, ou mieux certaines municipalité pourraient investir dans ce type d'installation pour réduire leur facture.
#4514340
Francis 15 a écrit :
22 août 2018, 20:31
Non regardes ta facture, tu paies un abonnement pour être relié au réseau plus la consomation. Que tu ne consommerais rien tu paierais quand même ton raccordement au réseau.
Donc ce que tu dis est parfaitement ridicule.
En quinze ans :
* le cout de l'électricité a doublé.

* donc perte de compétivité industrielle, et cela affecte avant tout les plus pauvres : perte d'emplois peu qualifiés en périphérie, et hausse du chauffage électrique très populaire chez les bâilleurs.

* l'Etat dépense des dizaines de milliards par an en subventions additionnelles (taxes++).

* elle représente désormais 5% à 10% de notre déficit commercial (infrastructures importées) alors qu'avant elle était excédentaire (exportations électriques).

* son bilan GDS par kWh a proprement doublé également : beaucoup plus d'infrastructures, plus de combustibles fossiles brûlés pour l'intermittence, remplacement des forêts de hauts fûts pour les meubles par des forêts de bas fût et de courte durée de vie pour le chauffage, qui hébergent bien moins de carbone et de biodiversité.


Et ça ne vous permet pas de fermer une seule centrale nucléaire ! Il faut donc revoir les conditions légales et tarifaires pour arrêter cette folie anti-nucléaire pseudo-écolo et revenir en arrière.
Modifié en dernier par france2100 le 23 août 2018, 19:18, modifié 2 fois.
Plariste le Revanite a/ont remercié ça
#4514839
Plariste le Revanite a écrit :
23 août 2018, 19:14
Les socialistes trop réformistes mis à nus.
Ce n'est pas le réformimse qui est en cause, mais le choix des réformes.

Les écolos ne veulent pas résoudre le problème des gaz à effets de serre. Comme tous les gauchistes ils bandent pour la morale.

Ils veulent faire progresser le rusticisme et combattre le progrès maléfique, notamment le nucléaire démoniaque et les OGM, punir les êtres humains qui ont pêché par la civilisation, combattre le racisme et le patriarcat (qu'il faut donc créer et rendre aussi omniprésents) et éradiquer leurs suppôts, effacer nos cultures et civilisations, promouvoir l'universalisme individualiste incréé, et bâtir un monde nouveau inhumain.


S'ils avaient voulu résoudre les problèmes, ils auraient été pragmatiques et claqué cinq fois moins d'argent qu'aujourd'hui, mais cette fois pour supprimer le chauffage au fioul et au gaz, et supprimer ainsi en en vingt ans les émissions de ce secteur (un cinquième de nos émissions totales).

A la place ils déclarent que le bois est bien, que les renouvelables sont bien, que le nucléaire est mal. Alors ils additionnent le bien et soustraient le mal.
#4514873
@Francis 15 Je parlais de Francis qui l'avais dans l'os. Pas des écolos réactionnaires.Ni des Toto, des royalistes écolos réactionnaires. Bon combattre le racisme et le patriarcat c'est normal pour un homme de gauche, à condition qu'on soit capable de faire une analyse des problèmes géopolitique et de lutte de classes derrière, c'est que comme ça qu'on détruira l'état la famille la religion, comme l'a fait la bourgeoisie pendant 5 siècles.

Il faut faire d'abord comme aldo stereone décortiquer l'idéologie dominante de la bien-pensance (et son opposition, ce qu'il ne fait pas....), et aussi les releir aux phénomènes de lutte des classes et enjeux géopolitiques (ce qu'il ne fait pas non plus.)


(Clouscard était pro OGM, il était contre l’appropriation du vivant. Brièvement mentionné dans refondation progressiste.)


C'est vrai que le bois niveau gaz à effet de serre.......

Enfin faudrait leur dire que Rousseau qui parlait de chacun son lopain de terre à part égale, un fois face au conret et à la pratique, bah le bougre il a commencé des projet industriels.

Il faudrait leur faire lire le contra social de Rousseau, et les éduquer à l'anthropologie, leur faire abandonner le naturalisme sauvage et barebare, car la mode revient à Nietzsche, à la nature..... Depuis 60 ans oui, déjà.
#4514955
Plariste le Revanite a écrit :
24 août 2018, 20:48
@Francis 15 Je sais faire la différence entre la préservation de l’environnement et la sacralisation de la nature.
Et ça t'empêche d'être écolo, t'est bizarre comme garçon ...

Lis Gorz ou Ivan Illicht, et tu comprendra en quoi l'écologie politique s'oppose efficacement au capitalisme.
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

Selon une étude allemande, l'euro aurait p[…]

https://www.youtube.com/watch?v=kXYiU_JCYtU

Je t'expliques: sur le long terme, si ta comp&[…]

Exact et c'est la Suisse j'ai entendu hier[…]