Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des problèmes économiques et sociaux: temps de travail, retraites, conflits sociaux, de vos expériences heureuses ou malheureuses dans le monde du travail, etc...

Modérateur : Équipe de modération

#4411067
Réponse à filochard du 2 février 2018 à 9h06

Je suis surpris que vous soyez surpris.
Ce n’est pas un scoop, bien entendu il faut moduler ces chiffres, ont-ils pris en compte la réduction de charges Fillon, ont-ils tenu compte de toutes les niches fiscales qui sont à la disposition des sociétés qui permettent à beaucoup d’entre-elles-mêmes et celles du CAC40, entre autre, de ne pas avoir le taux brut d’impôt à payer.
Mais vous savez à la rigueur l’on s’en fiche un peu le problème n’étant vraiment pas là, la preuve c’est que vous mettez en avant qu’avec le Royaume-Uni il y aurait 30 points d’écart de charges et pourtant nous exportons beaucoup plus que ce pays.
Nous savons aussi que si l’Allemagne exportent beaucoup plus que nous savons pour des raisons qui datent et qui perdurent comme la mise en valeur leur made-in-Germany, de plus en plus galvaudé, avec une fabrication de plus en plus pays de l’Est, leur coût de production étant depuis longtemps sensiblement identique au nôtre.
Non, il est démontré maintenant, que les pays à bas coûts nous posent de plus en plus un réel problème pour la France et les pays de l’union.
Alors vouloir grattez un peu partout le bien-être des gens avec des coupes plus ou moins sombres dans la santé, la sécurité, l’éducation, la justice, les obligations pénitentiaires, et bien d’autres secteurs en manques relèvent d’un non-sens inqualifiable et tailler dans le non régalien démontre l’incompétence d’un débutant.
#4590690
Le régalien, le cœur de métier de l'état, c'est seulement 6% de la dépense publique. Autant dire que l'état socialiste s'occupe de tout sauf de ce dont il devrait s'occuper.
Il faut multiplier par deux la dépense dans le régalien et diviser par deux la dépense dans le non régalien.
#4590698
filochard a écrit :
17 janv. 2019, 08:22
Dépenses publiques en 2018
Image
merci filoch [smilie=icon_smile119.gif]

c'est le meilleur tableau sur la dépense publique que je n'ai jamais vu . Et il correspond à ce que j'ai recherché par ailleurs . Tous les français devraient le mémoriser et les séances de débat public devraient démarrer par la présentation de ce tableau .
C'est ce que j'explique depuis un certain temps sur ce forum : les retraites sont de très loin la 1ère dépense publique de la France .

je decouvre avec étonnement que l'on dépense presque autant pour la police et la sécurité intérieure ( y compris les pompiers ? ), que pour l'armée : 25 contre 31
Vous remarquerez que l'on dépense 4 fois plus pour l'environnement que pour la justice 16 et 4
#4590702
agri-info-intox a écrit :
17 janv. 2019, 09:00

C'est ce que j'explique depuis un certain temps sur ce forum : les retraites sont de très loin la 1ère dépense publique de la France .
Mais il y a une chose qu'il ne faut pas oublier, pendant les décennies de croissance, de plein emploi, les caisses de retraite étaient largement bénéficiaire, tout ne partait pas dans la répartition sinon on se souviendrait émerveillé de la retraite des grands parents.
Qu'ont fait les politicards de cette manne?
Ils l'on dépensé bien sur.
Quelque soit leur bord nos politiques de la gauche à la droite ne nous offrent que la pénurie à partager.

Maintenant, la première mesure de fiscalité à prendre serait de supprimer toutes les niches fiscales!
Vous voulez parier que cela ne se fera pas?
Elles profitent trop à ces riches que macron aime tant choyer.
#4590744
agri-info-intox a écrit :
17 janv. 2019, 09:00
filochard a écrit :
17 janv. 2019, 08:22
Dépenses publiques en 2018
Image
merci filoch [smilie=icon_smile119.gif]

c'est le meilleur tableau sur la dépense publique que je n'ai jamais vu . Et il correspond à ce que j'ai recherché par ailleurs . Tous les français devraient le mémoriser et les séances de débat public devraient démarrer par la présentation de ce tableau .
C'est ce que j'explique depuis un certain temps sur ce forum : les retraites sont de très loin la 1ère dépense publique de la France .

je decouvre avec étonnement que l'on dépense presque autant pour la police et la sécurité intérieure ( y compris les pompiers ? ), que pour l'armée : 25 contre 31
Vous remarquerez que l'on dépense 4 fois plus pour l'environnement que pour la justice 16 et 4
Pour remédier à cela, on pourrait commencer par ne plus verser que le minimum vieillesse aux électeurs retraités de LREM. Des milliards d'économies en vue, de quoi financer des choses plus utiles : police, armée, justice, santé,...
[smilie=icon_smile119.gif]
#4590746
non, aux électeurs du FN, ils sont plus nombreux, ce sera plus efficace :D
#4590762
agri-info-intox a écrit :
17 janv. 2019, 11:01
non, aux électeurs du FN, ils sont plus nombreux, ce sera plus efficace :D
Le plus mauvais score du RN, c'est chez les retraités. 40 à 60% des ouvriers qui se rendent au bureau de vote déposent un bulletin RN. Chez les retraités le score tombe à 10 ou 15%.
Et il y a en France plus de retraités que d'ouvriers.
#4590772
Le poste le plus important reste les retraites...
Je serai TRES curieux de connaitre la répartition entre les retraites du public et du privé...
Juste comme ça.... Car les millions de fonx qui partent à la retraite à 55 ans avec une retraite calculée sur les 6 derniers mois doivent nous coûter beaucoup plus cher que les millions de salariés du privé qui partent à 67 avec une retraite calculée sur 25 années !! [smilie=icon_smile063.gif] [smilie=icon_smile066.gif]
#4590786
omega95 a écrit :
17 janv. 2019, 12:02
Le poste le plus important reste les retraites...
Je serai TRES curieux de connaitre la répartition entre les retraites du public et du privé...
Juste comme ça.... Car les millions de fonx qui partent à la retraite à 55 ans avec une retraite calculée sur les 6 derniers mois doivent nous coûter beaucoup plus cher que les millions de salariés du privé qui partent à 67 avec une retraite calculée sur 25 années !! [smilie=icon_smile063.gif] [smilie=icon_smile066.gif]
Retraites de base du privé (12M de retraités) :
CNAV : 106 Mds
MSA (agriculteurs) : 14 Mds
Autres (profs libérales & indés) : 9 Mds

Retraites complémentaires obligatoires du privé :
Arrco (tous salariés) : 49 Mds
Agirc (salariés cadres, en plus de l'arrco) : 23 Mds
Autres (profs libérales & indés) : 6 Mds


Retraites publiques (1,5M de retraités) :
Fonctionnaires et militaires : 50 Mds
Territoriaux : 16 Mds
Autres : 4 Mds


Régimes spéciaux (SNCF & co): 15 Mds
#4590898
la MSA, c'est aussi la caisse sociale des ouvriers agricoles des exploitations , comme ceux des organismes agricoles: coopératives agricoles...... . Les 14 milliards de pensions redistribués par la MSA couvrent beaucoup que la seule retraite des agriculteurs
#4592134
Bon article:

Dépenses publiques : un pognon de dingue, mais pas perdu pour tout le monde
...
Mais un autre aspect important, caché derrière les chiffres plus ou moins gros de ces dépenses publiques, reste l’invraisemblable quantité d’argent qui est dépensé en pure perte, c’est-à-dire en face duquel on ne retrouve absolument aucune création de valeur, aucun service public, aucune richesse créée en retour pour le contribuable. Ces sommes représentent au final des milliards d’euros de débilités survitaminées mais sont, on le comprend, extrêmement difficiles à évaluer au total.

Parmi ces dépenses incontrôlées et incontrôlables, on trouve évidemment la pléthore d’associations lucratives sans but, de commissions bigarrées, de hautotorités rigolotes, de comités Théodule et d’agences creuses dont l’objet n’a jamais été autre chose qu’alimenter les copains et les coquins de la République. La Cour des comptes produit régulièrement de tristes rapports où s’égrainent la liste de ces coûteuses officines et de leurs dispendieuses idioties. Rassurez-vous, ces rapports n’ont aucun impact.
...
Ce pognon se retrouve certainement, caché dans les petites lignes de bilan budgétaires qui seront agglomérés en lignes plus grosses puis en lignes énormes, les petits ruisseaux de dépenses idiotes finissant par faire des torrents de gabegies absurdes cachés par des cataractes de redistributions moyennement pertinentes.

En somme, derrière cette répartition des grandes masses proposée par les services de l’État, la facture qui se voit, il y a celle qui ne se voit pas, et qui ne fera l’objet d’aucun débat tant ces affolantes niaiseries sont réparties sur tout le spectre : par une sorte de définition quasi-religieuse, si une dépense publique est engagée, c’est qu’elle n’est pas idiote et qu’elle est même indispensable !
...

https://www.contrepoints.org/2019/01/18 ... t-le-monde
#4593121
agri-info-intox a écrit :
17 janv. 2019, 09:00
filochard a écrit :
17 janv. 2019, 08:22
Dépenses publiques en 2018
Image
merci filoch [smilie=icon_smile119.gif]

c'est le meilleur tableau sur la dépense publique que je n'ai jamais vu . Et il correspond à ce que j'ai recherché par ailleurs . Tous les français devraient le mémoriser et les séances de débat public devraient démarrer par la présentation de ce tableau .
C'est ce que j'explique depuis un certain temps sur ce forum : les retraites sont de très loin la 1ère dépense publique de la France .

je decouvre avec étonnement que l'on dépense presque autant pour la police et la sécurité intérieure ( y compris les pompiers ? ), que pour l'armée : 25 contre 31
Vous remarquerez que l'on dépense 4 fois plus pour l'environnement que pour la justice 16 et 4
Ce sont les retraités qui plombent les finances publiques :oops:

Sachant qu'en plus, leurs revenus sont en moyenne 7% supérieur à ceux des actifs.

Il faut rapidement arrêter cette gabégie :devil:
#4593960
filochard a écrit :
20 janv. 2019, 16:14
Bon article:

Dépenses publiques : un pognon de dingue, mais pas perdu pour tout le monde
...
Mais un autre aspect important, caché derrière les chiffres plus ou moins gros de ces dépenses publiques, reste l’invraisemblable quantité d’argent qui est dépensé en pure perte, c’est-à-dire en face duquel on ne retrouve absolument aucune création de valeur, aucun service public, aucune richesse créée en retour pour le contribuable. Ces sommes représentent au final des milliards d’euros de débilités survitaminées mais sont, on le comprend, extrêmement difficiles à évaluer au total.

Parmi ces dépenses incontrôlées et incontrôlables, on trouve évidemment la pléthore d’associations lucratives sans but, de commissions bigarrées, de hautotorités rigolotes, de comités Théodule et d’agences creuses dont l’objet n’a jamais été autre chose qu’alimenter les copains et les coquins de la République. La Cour des comptes produit régulièrement de tristes rapports où s’égrainent la liste de ces coûteuses officines et de leurs dispendieuses idioties. Rassurez-vous, ces rapports n’ont aucun impact.
...
Ce pognon se retrouve certainement, caché dans les petites lignes de bilan budgétaires qui seront agglomérés en lignes plus grosses puis en lignes énormes, les petits ruisseaux de dépenses idiotes finissant par faire des torrents de gabegies absurdes cachés par des cataractes de redistributions moyennement pertinentes.

En somme, derrière cette répartition des grandes masses proposée par les services de l’État, la facture qui se voit, il y a celle qui ne se voit pas, et qui ne fera l’objet d’aucun débat tant ces affolantes niaiseries sont réparties sur tout le spectre : par une sorte de définition quasi-religieuse, si une dépense publique est engagée, c’est qu’elle n’est pas idiote et qu’elle est même indispensable !
...

https://www.contrepoints.org/2019/01/18 ... t-le-monde
Les commissions bidons, ça existe aussi dans le privé.
#4594051
babiscus a écrit :
23 janv. 2019, 08:54


Ce sont les retraités qui plombent les finances publiques :oops:

Sachant qu'en plus, leurs revenus sont en moyenne 7% supérieur à ceux des actifs.

Il faut rapidement arrêter cette gabégie :devil:
le problème , c'est que tout est caché par les 40% de retraités qui ont moins de 1200 eu de pension mensuelles , qui souvent ont eu peu de promotion dans leur carrière et ont donc réalisé peu d'épargne , en prévision de leur retraite

Or le cout faramineux des retraités pour la collectivité, ce sont les autres 40%, ceux qui ont plus de 1800 eu et parfois beaucoup plus, au dela de 3000 eu . C'est cette catégorie là, qui doit faire des efforts .
Par exemple si on supprime la décote de 10% du revenu imposable , pour les pensions et retraite ( et qu'on la garde pour les revenus du travail ) mécaniquement on touchera les seuls retraités à hauts revenus, qui payent l' IRPP
#4594078
agri-info-intox a écrit :
24 janv. 2019, 22:40
babiscus a écrit :
23 janv. 2019, 08:54


Ce sont les retraités qui plombent les finances publiques :oops:

Sachant qu'en plus, leurs revenus sont en moyenne 7% supérieur à ceux des actifs.

Il faut rapidement arrêter cette gabégie :devil:
le problème , c'est que tout est caché par les 40% de retraités qui ont moins de 1200 eu de pension mensuelles , qui souvent ont eu peu de promotion dans leur carrière et ont donc réalisé peu d'épargne , en prévision de leur retraite

Or le cout faramineux des retraités pour la collectivité, ce sont les autres 40%, ceux qui ont plus de 1800 eu et parfois beaucoup plus, au dela de 3000 eu . C'est cette catégorie là, qui doit faire des efforts .
Par exemple si on supprime la décote de 10% du revenu imposable , pour les pensions et retraite ( et qu'on la garde pour les revenus du travail ) mécaniquement on touchera les seuls retraités à hauts revenus, qui payent l' IRPP
Excellente idée effectivement. C'est ce qu'il faudrait faire. Il faudrait aussi taxer différemment sur l'IRPP les revenus du travail (salaires, retraites...) et les revenus du capital (revenus locatifs, assurance vie...).

Ce qui est étonnant avec certains retraités, c'est qu'ils se plaignent souvent de ne rien avoir dans leur frigo, qu'on est en train de les euthanasier, et pourtant ce sont les premiers à réclamer la suppression des droits de succession. Pourquoi veulent-ils la suppression des droits de succession s'ils n'ont même pas un petit bout de pain dans leur frigo à transmettre ?
#4594117
reminem2 a écrit :
24 janv. 2019, 19:07
Les commissions bidons, ça existe aussi dans le privé.
Tout a fait.
Sauf que:
1- ça ne nous regarde pas,
2- ils finissent par se réformer ou disparaissent. Le problème du public c'est que les dysfonctionnements perdurent indéfiniment.
  • 1
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

Faut-il définir un seuil de QI minimal p[…]

Vitesse de la lumière

, qui aurait dit qu'après un pet de Big […]

Vous semblez oublier un peu vite que quoi que le […]

La vie après la mort

Le but des parasciences, c'est de faire gagner d[…]