Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez des problèmes économiques et sociaux: temps de travail, retraites, conflits sociaux, de vos expériences heureuses ou malheureuses dans le monde du travail, etc...

Modérateur : Équipe de modération

#4597945
@Cobrasse C’est une réaction gauchiste d'esclave soumis qui demande à son maître de le libérer.
Et Anal génocide le royco qui lit Bourdieu serait d'accord avec moi.


Ils ne pourront rien faire, et s'il pouvaient, sachez que la bourgeoisie ne plaisante pas quand ils s'agit de toucher à sa propriété.
#4608385
Cobrasse a écrit :Les bâtards ... On aura quelques têtes à couper, j'achèterai une claymore à l'occasion :devil:
Au faîtes cobrasse que penses tu de la purge stalinienne? Au départ ça m'effrayait un peu mais plus je vois la fils de puterie de l’oligarchie capitaliste de la bankindustrie, plus je me dis que les purges c'est bien.
#4608446
Cobrasse a écrit :A partir du moment où tu tues quelqu'un, c'est que tu as échoué [smilie=icon_smile034.gif]
Gnégnégné tuer des classe sociales sans tuer l'homme je veux, bien je crois à la théorie.. A la théorie seulement. A la libération, il aurait fallu tuer plus de gens, et je veut dire des hauts responsables, pas des executeurs...

A la révolution Français il eu fallu couper des têtes pour dissuader le peuple de sombrer dans la barbarie. Donc en gros va falloir passer gens à la guillotine pour que le peuple évites de pendre tous les députés de la Rem à des lampadaires.... Non mais le peuple il est gentilloux car il en connait pas la vérité, un jour la vérité il va la connaitre.....Et il va demander des comptes, et les salauds qui ont roulé le peuple, il ne vont surtout pas vouloir payer l'amende, il montré qu'il serait prêts à exterminer le dernier français pour y arriver en 36-40....
Ils ont planifié la défaite de la France, et il avaient déjà été tenté durant la guerre 14-18 pour faire barrage à la loi de l'impôt sur le revenu.

eux il n'ont aucun problème à tuer torturer ou massacrer asassiner.

Il un moment ou on dit c'est bon vous arrêtez vos conneries, quand on leur dit ça ces mecs vont tuer assassiner boycotter appeler à l'aide à l'étranger. Et ça va arriver.
Je suis pour que le crime de haute trahison du présidentd e la république soit puni par la mort car c'est un problème endémique et un crime politique, je ne pense pas que la peine de mort soit une bonne solution pour la délinquance et la criminalité qui pose des problèmes de société je suis même pour la réinsertion. Mais il n'en va pas de même pour des crime qui condamne le futur de millions de gens à la misère, le génocide économique de millions de Français, qui crèvent dans la rue depuis des décennies.

Moi si tu veux payer des biftons à manu macron pour s'il se tape des escortes sur l'île d'Elbe... J'ai pas de problème avec ça. Je suis pour la rééducation de même la prie des crapules je le fait en permanence en parlant à des fachos...

Mais il y a un moment où je pense que ça serait aller contre la justice de ne pas punir aussi sévèrement de tel dérives....
#4608450
Cobrasse a écrit :
07 mars 2019, 21:29
Les bâtards ... On aura quelques têtes à couper, j'achèterai une claymore à l'occasion :devil:
Cobrasse a écrit :
08 mars 2019, 10:50
A partir du moment où tu tues quelqu'un, c'est que tu as échoué [smilie=icon_smile034.gif]
:?: [smilie=icon_smile034.gif]

...

[smilie=icon_mrgreen.gif]
#4608522
Tieum a écrit :
08 mars 2019, 11:15
Cobrasse a écrit :
07 mars 2019, 21:29
Les bâtards ... On aura quelques têtes à couper, j'achèterai une claymore à l'occasion :devil:
Cobrasse a écrit :
08 mars 2019, 10:50
A partir du moment où tu tues quelqu'un, c'est que tu as échoué [smilie=icon_smile034.gif]
:?: [smilie=icon_smile034.gif]

...

[smilie=icon_mrgreen.gif]
J'extrapole tu sais bien que tout est dans la métaphore :p
#4612384
... Puis après on nous dira, quand tout sera vendu ou sous concessions ... Maintenant "there is no alternative" ... nous ne sommes plus souverain sur notre territoire, il faut se soumettre à la globalisation.
Il y a déjà le retour de l'octroi pour les autoroutes, les emplois flexibles/agiles à l'image du statut de journalier du XXVIIIe, puis après probablement les grandes villes avec leurs frontières chauvines payantes pour les autres compatriotes (comme à Londres) , etc ... c'est beau le progressisme, c'est un retour rapide vers le passé ;-)
#4618400
Le scénario d'une privatisation de certaines routes nationales poussé par les sociétés d'autoroutes
Les sociétés d’autoroutes s’intéressent au réseau routier national non concédé. La cellule investigation de Radio France s'est procuré une note interne de 2014 qui proposait de prendre en charge une partie de ce réseau sur les "grands itinéraires". Avec comme objectif : transformer ces routes en autoroutes.

Treize ans après la privatisation, 2 600 kilomètres d’autoroutes n'ont pas encore été concédés au privé. Ces portions intéressent forcément le secteur autoroutier. "Il y a toujours eu la volonté de travailler sur des extensions de réseau, témoigne Lionel Leullier présent dans le secteur depuis plus de 15 ans. C’est ce qu’on appelait la politique des petits bouts. Avoir du réseau à gérer en plus, avec de petits morceaux de réseaux non concédés qui peuvent être adossés au réseau concédé, soit par une extension de la durée des concessions, soit par un péage complémentaire."
Et il faut croire en leur bonne philanthropie, mais bien sûr :roll: .

SNCF : deux concurrents prêts à se lancer sur les grandes lignes
Le compte à rebours est enclenché : la SNCF perdra son monopole sur les liaisons nationales longue distance fin décembre 2020. L'entreprise publique se prépare activement à cette échéance, avec une offre TGV segmentée selon les publics : les trains Inoui, pour le haut de gamme ; et le low cost Ouigo, pour les clients qui privilégient les petits prix. Cela n'empêche pas les concurrents potentiels de tâter le terrain, et le plus surprenant est qu'ils y sont activement incités par… la SNCF.

Au sein du groupe ferroviaire coexistent en effet deux établissements publics, avec deux missions bien distinctes. D'un côté, SNCF Mobilités, la compagnie qui fait circuler les trains. De l'autre, SNCF Réseau, chargé d'entretenir les infrastructures ferroviaires. Une mission de service public, ce qui justifie que SNCF Réseau reste en monopole.

Afin de financer les travaux sur les voies, l'établissement perçoit des subventions de l'Etat, ainsi que des péages acquittés par chaque train en circulation. Mais les fonds publics étant orientés à la baisse, SNCF Réseau a tout intérêt à ce que le nombre de trains passant sur le réseau augmente. Et donc, à ce que des concurrents viennent titiller l'opérateur historique.
Voilà comment on va se faire mettre profond ! Au lieu que ce soit les usagers qui via le paiement de leur ticket, paient l'entretien des voies, là ce sera prit sur nos impôts :roll: ... Ainsi le privé se targuera d'être un peu moins cher (car ils feront ce qu'il faut de profit, mais en coût moindre que l'entretien du réseau) et saignant les français :roll:
#4618551
@Cobrasse Pour la SNCF c’est l’euro-régionalisme à son comble, compagnie de transport locale, l'éducation nationale : suppression du bac en faveur du contrôle continue !

Destruction du statut de al fonction publique là tout est privatisable.

L’euro-régionalisme, se nourrit de ça : la décentralisation par la privatisation.
#4618630
Cobrasse a écrit :
04 avr. 2019, 12:46
Le scénario d'une privatisation de certaines routes nationales poussé par les sociétés d'autoroutes
Les sociétés d’autoroutes s’intéressent au réseau routier national non concédé. La cellule investigation de Radio France s'est procuré une note interne de 2014 qui proposait de prendre en charge une partie de ce réseau sur les "grands itinéraires". Avec comme objectif : transformer ces routes en autoroutes.

Treize ans après la privatisation, 2 600 kilomètres d’autoroutes n'ont pas encore été concédés au privé. Ces portions intéressent forcément le secteur autoroutier. "Il y a toujours eu la volonté de travailler sur des extensions de réseau, témoigne Lionel Leullier présent dans le secteur depuis plus de 15 ans. C’est ce qu’on appelait la politique des petits bouts. Avoir du réseau à gérer en plus, avec de petits morceaux de réseaux non concédés qui peuvent être adossés au réseau concédé, soit par une extension de la durée des concessions, soit par un péage complémentaire."
Et il faut croire en leur bonne philanthropie, mais bien sûr :roll: .

SNCF : deux concurrents prêts à se lancer sur les grandes lignes
Le compte à rebours est enclenché : la SNCF perdra son monopole sur les liaisons nationales longue distance fin décembre 2020. L'entreprise publique se prépare activement à cette échéance, avec une offre TGV segmentée selon les publics : les trains Inoui, pour le haut de gamme ; et le low cost Ouigo, pour les clients qui privilégient les petits prix. Cela n'empêche pas les concurrents potentiels de tâter le terrain, et le plus surprenant est qu'ils y sont activement incités par… la SNCF.

Au sein du groupe ferroviaire coexistent en effet deux établissements publics, avec deux missions bien distinctes. D'un côté, SNCF Mobilités, la compagnie qui fait circuler les trains. De l'autre, SNCF Réseau, chargé d'entretenir les infrastructures ferroviaires. Une mission de service public, ce qui justifie que SNCF Réseau reste en monopole.

Afin de financer les travaux sur les voies, l'établissement perçoit des subventions de l'Etat, ainsi que des péages acquittés par chaque train en circulation. Mais les fonds publics étant orientés à la baisse, SNCF Réseau a tout intérêt à ce que le nombre de trains passant sur le réseau augmente. Et donc, à ce que des concurrents viennent titiller l'opérateur historique.
Voilà comment on va se faire mettre profond ! Au lieu que ce soit les usagers qui via le paiement de leur ticket, paient l'entretien des voies, là ce sera prit sur nos impôts :roll: ... Ainsi le privé se targuera d'être un peu moins cher (car ils feront ce qu'il faut de profit, mais en coût moindre que l'entretien du réseau) et saignant les français :roll:
Pour la privatisation de routes nationales, c'est une hypothèse de travail lu dans une note interne d'un opérateur d'autoroutes. Il est normal qu'ils réfléchissent à la possibilité d'élargir leur offre. Ce n'est pas pour cela qu'ils seront suivis. Vous avez vu un projet de loi ou même un rapport public dans ce sens sur le sujet?

Pour l'ouverture à la concurrence de la SNCF, c'est tant mieux et c'est aussi l'occasion pour la SNCF d'aller s'étendre ailleurs. J'avais entendu les mêmes arguments lorsqu'on a ouvert le transport aérien à la concurrence. Cela allait faire monter les prix, diminuer l'offre et aggraver la sécurité. Par rapport à cette époque là, les prix ont chuté, l'offre s'est démultiplié et le nombre des accidents a été divisé par plus de dix!

Le PSG n'est qu'une belle vitrine de luxe où[…]

Punaise encore un guignol qui se croit nouveau n&e[…]

yes, je l'ai précisé en dessous pour[…]

Bonjour, Le feu est partie de la flèche.[…]