Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez ici de la santé, des soins palliatifs, d'homéopathie, des couvertures sociales, ...

Modérateur : Équipe de modération

#4490972
Merl1 a écrit :
02 juil. 2018, 22:58
Nouvelle expertise médicale pour Vincent Lambert

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a ordonné ce lundi une nouvelle expertise médicale de l’état de santé de Vincent Lambert.

Le collège de trois médecins nommés par le tribunal administratif pour établir « le tableau clinique » du patient s’est désisté le 14 juin.

Il sera procédé à une nouvelle « expertise confiée à un collège de médecins désignés par le président du tribunal », et « l’examen du patient s’effectuera hors de la présence des parties », a indiqué lundi le tribunal dans l’ordonnance. Celles-ci pourront être représentées par des médecins qui « seront limités à un praticien pour l’ensemble des requérants et un praticien pour chacun des défendeurs, soit un total maximum de quatre médecins ». Me Jean Paillot, avocat des parents de Vincent Lambert, estime :

« C’est une bonne décision, le tribunal confirme que cette mesure d’expertise est nécessaire pour prendre une décision à terme ». « Mais il faut des experts ayant la compétence suffisante » et que « Vincent soit placé provisoirement dans un établissement adapté pour que l’expertise puisse avoir lieu dans les meilleures conditions ».



http://www.leparisien.fr/societe/vincen ... 1481423553
Honnêtement, je pense que les médecins ne désavoueront pas leurs collègues (surtout si l'affaire est médiatique), et décideront de l'arrêt des soins. La décision est déjà prise à mon sens... on verra bien.

Surtout que l'enjeu n'est plus tellement la vie de Vincent Lambert, mais plutôt la jurisprudence qui va en découler, et le sort des 1500 autres patients dans le même cas que Vincent Lambert.

Et le vent depuis plusieurs années va plutôt dans le sens de l'euthanasie ou de l'arrêt des soins, et la loi s'est toujours vu renforcer uniquement dans ce sens-là. Il y a trop d'intérêts, notamment financiers, pour que cette décision ne soit pas que médicale, mais aussi politique.
#4496613
Viviane Lambert rencontre deux conseillers du Président Emmanuel Macron

La mère de Vincent Lambert a été reçue à l'Elysée :

"Alors qu’a été ordonnée le mois dernier par le tribunal administratif une expertise judiciaire de Vincent Lambert, madame Viviane Lambert, sa mère, a été reçue cet après-midi par deux conseillers du Président Emmanuel Macron.

Le 12 avril 2018, Viviane Lambert avait adressé une première lettre au Président de la République, publiée dans Le Figaro sous le titre : « mon fils Vincent n’a pas mérité de mourir de faim ».

Le 20 avril, une tribune de 70 médecins et personnels de santé spécialisés rappelait que Vincent Lambert n’est pas en fin de vie et qu’il a droit à des soins adaptés à son état, dans un établissement capable de l’accueillir, comme il en existe de nombreux en France.

Le 7 juin, Viviane Lambert envoyait une deuxième lettre pour rencontrer le Président de la République. Celui-ci a accepté sa demande de rencontre et a délégué deux conseillers pour l’accueillir.

Cet entretien a eu pour objet de leur expliquer que Vincent ne bénéficie toujours pas de soins adaptés (indépendamment de la procédure et de l’expertise à venir), que les heures de visite de sa famille qui vient le voir quotidiennement sont toujours restreintes, qu’en cette période de chaleur, il n’a toujours pas le droit d’être sorti de sa chambre et de prendre l’air dans un fauteuil adapté à son état. « Quand je quitte la chambre de mon fils, j’ai l’impression de quitter un prisonnier. » déplore Viviane Lambert.

Rappelons que les parents de Vincent réclament depuis 5 ans son transfert dans un service spécialisé ; plusieurs sont prêts à l’accueillir…"
#4553833

12 raisons de dire non à l'euthanasie et oui aux soins palliatifs.




1- Chacun doit vivre dans la dignité, jusqu’au bout de sa vie
2-La loi doit protéger les plus fragiles
3-L’interdit de tuer structure notre civilisation
4-Demander la mort n’est pas toujours vouloir mourir
5-La fin de vie reste la vie. Nul ne peut savoir ce que nos derniers jours nous réservent
6-Dépénaliser l’euthanasie, ce serait obliger chaque famille et chaque patient à l’envisager
7-Les soignants sont là pour soigner, pas pour donner la mort
8-L’euthanasie réclamée dans les sondages est une demande de bien-portants, elle occulte la parole des patients
9-Se tromper sur une demande d’euthanasie serait une erreur médicale sans retour
10-Légaliser l’euthanasie ce serait la banaliser sans éviter les dérives
11-Les soins palliatifs doivent être apportés à tous
12-Les soins palliatifs sont incompatibles avec l’euthanasie et le suicide assisté





http://laviepaslamort.fr/
#4553853
Qui doit décider pour qui?

l'église? le pape? les culs bénis pour le reste du monde?

Ras le bol de tous ce putains d'intégristes qui veulent imposer leurs lois à tous même ceux qui n'en veulent pas. Qu'une personne ait la liberté de décider doit leurs sembler absolument insupportable.

On a parlé de Vincent Lambert en famille et j'ai la chance d'avoir des parents moins cons et bornés que les siens.
#4553855
Merl1 a écrit :
06 nov. 2018, 18:12

12 raisons de dire non à l'euthanasie et oui aux soins palliatifs.




1- Chacun doit vivre dans la dignité, jusqu’au bout de sa vie
2-La loi doit protéger les plus fragiles
3-L’interdit de tuer structure notre civilisation
4-Demander la mort n’est pas toujours vouloir mourir
5-La fin de vie reste la vie. Nul ne peut savoir ce que nos derniers jours nous réservent
6-Dépénaliser l’euthanasie, ce serait obliger chaque famille et chaque patient à l’envisager
7-Les soignants sont là pour soigner, pas pour donner la mort
8-L’euthanasie réclamée dans les sondages est une demande de bien-portants, elle occulte la parole des patients
9-Se tromper sur une demande d’euthanasie serait une erreur médicale sans retour
10-Légaliser l’euthanasie ce serait la banaliser sans éviter les dérives
11-Les soins palliatifs doivent être apportés à tous
12-Les soins palliatifs sont incompatibles avec l’euthanasie et le suicide assisté





http://laviepaslamort.fr/
Chacun étant libre de se buter s'il le souhaite, et de préférence, sans emmerder son entourage, ni de parfaits inconnus au passage, c'est donc un problème de lopêttes. :idea:
#4553868
Jean88 a écrit :
06 nov. 2018, 18:46
Ras le bol de tous ce putains d'intégristes

Image


Le texte des 12 raisons de dire non à l’euthanasie (et oui aux soins palliatifs) a été établi par un collectif de plus de 175 associations de bénévoles en soins palliatifs. Ce collectif représente plusieurs milliers de bénévoles engagés quotidiennement dans l’accompagnement de patients en fin de vie. Collectivement, ces bénévoles offrent plusieurs centaines de milliers d’heure dans une démarche de soins palliatifs, soucieux de faire de chacune d’elles un moment singulier. Ils sont présents chaque jour dans une démarche de bienveillance et de non-jugement, d’écoute et parfois de simple présence dans le silence. Les bénévoles n’ont pas d’autre tâche à accomplir, ils ne sont pas non plus des proches que l’on voudrait épargner, ils sont simplement et pleinement là, témoins et solidaires. Leur respect pour la complexité de toute vie et de toute fin de vie, leur culture de la simple écoute voire du silence ne les conduit pas, ordinairement, à prendre la parole publiquement. Leur voix doit pourtant être entendue.
#4554159
On sait où se trouvent les positions les plus radicales contre le suicide assisté ou l'euthanasie....
On sait aussi quels sont les milieux qui fournissent le plus de bénévoles.... :lol:
On se doute qui leur a inspiré le texte.....

Un peu d'honnêteté que diable Merl....faut pas avoir honte de ses convictions et se planquer derrière des bénévoles téléguidés pour faire passer ses convictions et celles de sa secte.

https://www.petitsfreresdespauvres.fr/n ... ature.html
#4565349
Le combat pour Vincent Lambert n’est donc non seulement pas terminé, mais il n’est pas perdu


Le 18 novembre, trois experts ont rendu un nouveau rapport concernant l’état de santé de Vincent Lambert. Maître Triomphe, un des avocats des parents, explique à Anne Isabeth dans Présent.

Les experts désignés par le tribunal disent cinq choses. Tout d’abord que les lésions de Vincent sont irréversibles, ce que nous n’avons jamais contesté en l’état actuel de la science. Ensuite, ils prétendent qu’il serait en état dit végétatif et qu’il n’aurait plus accès à sa conscience. Or, les spécialistes, qui parlent d’éveil non-répondant, le contestent : ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de manifestation de conscience qu’il n’y a pas conscience, même altérée. Par ailleurs, ils ont établi ce diagnostic totalement contesté à la suite de l’examen d’une IRM de 2014 et de deux évaluations, l’une le 7 septembre 2018 tard à un moment où Vincent est fatigué (entre 20 h 30 et 21 h 30) alors que personne n’avait été informé et que nos médecins experts n’ont pu être présents, ce qui est illégal, l’autre le 8 septembre 2018 pendant 1 h 30 alors que sa mère leur disait que Vincent n’était pas bien et pas réceptif ce jour-là. C’est une ignorance absolue des règles d’évaluation s’agissant des patients cérébro-lésés : ils sont fluctuants selon les moments et peuvent rester non réceptifs en fonction des personnes qui les examinent. Les plus grands spécialistes, comme le Pr Laureys, rappellent que l’échelle CRS-R utilisée ne peut être fiable que si elle est répétée cinq fois sur dix jours minimum. Ce n’est pas faute que nos médecins experts le leur ait rappelé.

Or, ses parents contestent qu’il soit en éveil non répondant. Ils constatent chez lui des interactions et des réponses à leurs stimulations. Encore en mai 2018, ils l’ont filmé en train de tourner les yeux et la tête et vocaliser à l’appel de son nom… On ne peut pas accepter un tel diagnostic péremptoire en dehors du respect des règles d’évaluation !

Ceci étant, cela ne change rien sur un plan éthique et médical, les patients cérébro-lésés sont pris en charge de la même manière dans les unités spécialisées quel que soit leur état et c’est ce que vont dire les experts, d’une certaine manière.

Il y a ainsi des motifs d’espérance : d’abord, les experts nommés par le tribunal ont rappelé que Vincent pouvait être pris en charge à domicile ou dans une unité spécialisée, sous-entendant qu’il ne pouvait pas rester à Reims (ils ont souligné le caractère anormal de la situation). Enfin, surtout, ils ont tenu à affirmer dans leur pré-rapport et à maintenir dans leur rapport définitif, ce qui gêne beaucoup les partisans de la mort de Vincent qui leur ont demandé de le supprimer, que, s’agissant de Vincent, le nourrir et l’hydrater ne constituait pas une obstination déraisonnable.

Les médias bêlants ont vu dans l’affirmation du caractère irréversible des lésions le tournant de l’affaire. Or, le tournant de l’affaire, c’est l’affirmation que nous martelons depuis presque six ans avec nos experts : Vincent n’est pas en situation d’obstination déraisonnable !



Que va-t-il se passer maintenant ? Quelles possibilités s’offrent à vous ?

Sans attendre la fin du délai d’un mois que prévoit le code de justice administrative pour présenter nos observations sur le rapport, le tribunal a fixé une audience le 19 décembre à 14 heures. Il veut manifestement rendre une décision quoiqu’il arrive avant les vacances de Noël… Il peut toujours ordonner une contre-expertise s’agissant du non-respect des conditions d’évaluation de Vincent. Il peut valider la décision de mort du Dr Vincent Sanchez, et nous en ferions appel devant le Conseil d’Etat avec cet élément nouveau qu’est l’affirmation de l’absence d’obstination déraisonnable par les experts. Il peut nous donner raison et constater qu’il n’y a pas d’obstination déraisonnable, et dire que le Dr Sanchez a commis une erreur manifeste d’appréciation. Dans ce dernier cas, il me paraît évident qu’il y a aura un appel de François Lambert, le demi-neveu omniprésent dans les médias dominants. Le combat pour Vincent n’est donc non seulement pas terminé, mais il n’est pas perdu ! Je rappelle qu’il aurait dû mourir en mai 2013 si on les avait laissé faire.


https://present.fr/2018/11/26/affaire-v ... isonnable/
#4565430
Pauvre Vincet, pauvre corps sans espoir,
je vais être méchant, très méchant
je souhaite à ceux qui le condamnent à une agonie interminable de connaître le même sort.

La souffrance, la maladie, l'accident, cela n'épargne personne et un jour peut être on refusera une mort miséricordieuse à une personne qui aura justement lutté pour ne pas offrir cette possibilité aux souffrants.

miséricorde, charité, amour sont des concepts que ces gens là ne connaissent pas perclus qu'ils sont dans la rigidité d'une morale autoritaire.
#4565494
cemab a écrit :
06 nov. 2018, 18:53
(...)
c'est donc un problème de lopêttes.
(...)
Vous devriez faire soigner vos troubles obsessifs.
#4565908
Cheshire cat a écrit :
28 nov. 2018, 13:14
cemab a écrit :
06 nov. 2018, 18:53
(...)
c'est donc un problème de lopêttes.
(...)
Vous devriez faire soigner vos troubles obsessifs.
shot
#4565916
Vincent Lambert a un avenir. Après tout, Bouteflika va bien se faire réélire président.
#4590820
La Cour Administrative d’appel de Nancy n’ a pas jugé que le Tribunal Administratif de Châlons devait être dessaisi de l'”affaire de Vincent Lambert”. Les avocats de ses parents vont faire appel devant le Conseil d’Etat.

Mais, au mépris du recours annoncé devant le Conseil d’Etat et au mépris du droit au recours effectif, le Tribunal Administratif a fixé en urgence une audience lundi 21 janvier à 14h30 et alors que c’est sa partialité qui est mise en cause !

Ce que demandent les parents de Vincent Lambert, c’est le transfert de Vincent dans un établissement spécialisé pour les personnes dans son état.
#4590825
Je vais me répéter:

Pauvre Vincet, pauvre corps sans espoir,
je vais être méchant, très méchant
je souhaite à ceux qui le condamnent à une agonie interminable de connaître le même sort, une longue, très longue, interminable agonie...

La souffrance, la maladie, l'accident, cela n'épargne personne et un jour peut être on refusera une mort miséricordieuse à une personne qui aura justement lutté pour ne pas offrir cette possibilité aux souffrants.

miséricorde, charité, amour sont des concepts que ces gens là ne connaissent pas perclus qu'ils sont dans la rigidité d'une morale autoritaire, cela fait partie des choses qui me font exécrer les religions!

et ça ose parler d'amour et de miséricorde.....je m'arrête, j'ai l'insulte au bout des doigts......
#4590857
Merl1 a écrit :
17 janv. 2019, 15:26
La Cour Administrative d’appel de Nancy n’ a pas jugé que le Tribunal Administratif de Châlons devait être dessaisi de l'”affaire de Vincent Lambert”. Les avocats de ses parents vont faire appel devant le Conseil d’Etat.

Mais, au mépris du recours annoncé devant le Conseil d’Etat et au mépris du droit au recours effectif, le Tribunal Administratif a fixé en urgence une audience lundi 21 janvier à 14h30 et alors que c’est sa partialité qui est mise en cause !

Ce que demandent les parents de Vincent Lambert, c’est le transfert de Vincent dans un établissement spécialisé pour les personnes dans son état.
C'est sûr qu'après 10 ans d'état végétatif, ça va lui être utile d'aller dans un établissement spécialisé...lequel d'ailleurs ? La clinique qui jouxte l'église St Nicolas du Chardonnet ?

Les parents sont à baffer pour abuser de la justice quand les médecins leur disent que son cas est plié. [smilie=valoranim01.gif]

Les médecins en ont ras l'bonnet de cette famille de dégénérés fondamentalistes.
#4590905
sombre burne abrutie par la came médiocre, les parents veulent récupérer leur gosse, c'est la justice qui les en empêche, grosse nouille avariée.
katou a/ont remercié ça
#4590911
:super: ..........le bas du front avec son lot d'insultes

même en SEGPA il est possible de faire comprendre aux indigents intellectuels que l'insulte n'ajoute rien à une argumentation.....

allez en attente de quelques insultes en retour bonne soirée le cabot!
#4590912
puissante intervention, le type qui s'épanche pour faire partager son ressenti [smilie=icon_smile033.gif]
#4590913
:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:
#4590914
cemab a écrit :
17 janv. 2019, 18:40
sombre burne abrutie par la came médiocre, les parents veulent récupérer leur gosse, c'est la justice qui les en empêche, grosse nouille avariée.
Excellent.
  • 1
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 16

Comme si Chirac et Sarkozy avaient ét&eacut[…]

Je reviens sur ça. Dans un premier temps, […]

Le coin des cyclistes.

http://www.steephill.tv/2019/fleche-wallonne/phot[…]

j'ai pas dit que le système actuel é[…]