Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez ici de la santé, des soins palliatifs, d'homéopathie, des couvertures sociales, ...

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par bianchi51
#4396357
Au lendemain des révélations sur les ratés de Leclerc, c'est au tour de l'enseigne des 3 Mousquetaires d'être soupçonnée d'avoir vendu des produits, après et en dépit du vaste rappel des autorités.

Après Leclerc, c'est désormais au tour d'Intermarché d'être pris dans la tourmente des laits infantiles contaminés produits par Lactalis. Le groupe des Mousquetaires est accusé d'avoir les boîtes de lait en poudre pour bébés pourtant interdites à la vente après le vaste rappel des autorités le 21 décembre dernier.

http://www.lefigaro.fr/conso/2018/01/10 ... erdits.php
par agri-info-intox
#4396378
il y a t'il mort de bébés: aucune !
juste quelques dizaines de bébés qui ont eu de la diahrrée et qui ont été soignés .

quel intérêt aurait eu Leclerc et Intermarché à vendre un produit "périmé ", qui allait être repris par le fournisseur ? Ils ont continué à vendre un produit réclamé par le consommateur et parce que le fournisseur ou la DDASS ne les avaient pas expressément demandé de les retirer, par note officielle .

Pour moi, le vrai scandale c'est d'avoir actionné le parapluie du principe de précaution, dans un périmètre délirant...........et après on va faire tout un discours sur le gachis alimentaire .
En plus avec autant de retraits de boites de lait, ordonnés par le principe de précaution, je ne suis pas du tout sûr qu'il y avait suffisamment de boites de substitutions en stock dans le magasin, voir sur toute la ville concernée .
Modifié en dernier par agri-info-intox le 10 janv. 2018, 18:49, modifié 1 fois.
par ARCHANGE
#4396723
Bien sur il faut prendre en compte qu'aujourd'hui rien de très grave ne survient à ces nourrissons du moins faut-il l'éspérer.
Est-on sur que des séquelles ne verront pas le jour plus tard? Rien n'est moins sur !
Au delà de l'aspect purement médical se pose pas mal de question et surtout en premier :Quel bazar(pour rester poli) règne au sein de ces grandes enseignes. Ne nous prendraient t-elles pas pour des demeurés en parlant comme Edouard Leclerc de "bug" qui serait la cause de ce non retrait des rayons.
La technologie actuelle permet de rapidement sur les articles en questions un blocage en caisse.Il suffit (pour exemple) d'entrer les fameux code barre pour que les caissières ne puissent valider ces articles à l'encaissement et donc rejeter l'achat .
Doit-on en déduire que leur outil informatique n'est pas si développé? On a du mal à le croire !
L'image déjà pas mal malmenée avec leurs pratiques envers les fournisseurs ,producteurs, difficile de croire à leur "innocence" pourtant clamée par tous à l'unisson ou du moins tentent-ils de l'imposer comme tel.
Et comme par hasard la responsabilité retombe toujours sur quelqu'un d'autre.C'est vrai le premier coupable est Lactalis mais est-il le seul?
Pour ma part le côté mercantile me semble une piste sérieuse !
#4396724
agri-info-intox a écrit :
10 janv. 2018, 18:31
il y a t'il mort de bébés: aucune !
juste quelques dizaines de bébés qui ont eu de la diahrrée et qui ont été soignés .

quel intérêt aurait eu Leclerc et Intermarché à vendre un produit "périmé ", qui allait être repris par le fournisseur ? Ils ont continué à vendre un produit réclamé par le consommateur et parce que le fournisseur ou la DDASS ne les avaient pas expressément demandé de les retirer, par note officielle .

Pour moi, le vrai scandale c'est d'avoir actionné le parapluie du principe de précaution, dans un périmètre délirant...........et après on va faire tout un discours sur le gachis alimentaire .
En plus avec autant de retraits de boites de lait, ordonnés par le principe de précaution, je ne suis pas du tout sûr qu'il y avait suffisamment de boites de substitutions en stock dans le magasin, voir sur toute la ville concernée .

Et voilà le producteur de merde qui vient défendre ses maîtres , ces enfoirés de la grande distribution ont continué à vendre des produits , pas périmés , mais infectés . Salopards
Avatar du membre
par danielfr40
#4396747
agri-info-intox a écrit :
10 janv. 2018, 18:31
il y a t'il mort de bébés: aucune !
juste quelques dizaines de bébés qui ont eu de la diahrrée et qui ont été soignés .

quel intérêt aurait eu Leclerc et Intermarché à vendre un produit "périmé ", qui allait être repris par le fournisseur ? Ils ont continué à vendre un produit réclamé par le consommateur et parce que le fournisseur ou la DDASS ne les avaient pas expressément demandé de les retirer, par note officielle .

Pour moi, le vrai scandale c'est d'avoir actionné le parapluie du principe de précaution, dans un périmètre délirant...........et après on va faire tout un discours sur le gachis alimentaire .
En plus avec autant de retraits de boites de lait, ordonnés par le principe de précaution, je ne suis pas du tout sûr qu'il y avait suffisamment de boites de substitutions en stock dans le magasin, voir sur toute la ville concernée .
ce n'est pas un principe de précaution, la production de cette usine a été contaminée au salmonelle, et c'est sa production qui a été rappelée.
l'intoxication des personnes faibles, bébés ou personnes âgées peut être grave. la diahrée provoque déshydratation qui mal traitée peut avoir des conséquences graves.
si le rappel n'avait pas été fait, le nombre de cas aurait été beaucoup plus important et dans le tas, il y aurait forcément eu quelques complications et des morts
Mais effectivement ces magasins n'avaient aucun intérêt à ne pas effectuer ces rappels, donc c'est un problème de procédure ratée en cas de rappel. Ca veut dire que qu'ils conservent ces procédures, il pourrait y avoir d'autres ratages dans des cas beaucoup plus graves.
Il faut donc qu'ils comprennent pourquoi ils ont pu ignorer l'avis et corrigent leur procédures pour que ça ne se reproduise plus.
par agri-info-intox
#4396938
à mon avis, on doit trouver plus de salmonelles, dont de nombreux réfrigérateurs de particuliers, jamais lavés ni désinfectés, que dans l'usine Lactalis mise en cause .

Faut arrêter la dramatisation: on n'a eu aucun cas grave de nourrissons , qui ont dû subir une hospitalisation . Il faudrait au contraire qu'on se pose la question, si à vouloir être trop hygièniste , on n'empèche pas les enfants de développer leurs propres systèmes de défense immunitaire . *

C'est sûr que ces usines de lait pour bébé ont des protocoles d'hygiène draconiens et il a fallu longtemps aux responsables de l'usine pour trouver la faille dans le process . Du coup le principe de précaution à fonctionné sur des quantités de plus en plus importantes , encadrant les dates de fabrication des quelques boites incriminées, de plus en plus large . Mais le principe de précaution ne dit pas que les boites étaient contaminées . On les met à la poubelle, uniquement par peur du risque .

De toutes façons, il n'y a que 2 producteurs sur le marché, lactalis et nestlé ( qui ont chacun une multitude de marques). En éliminer un créerait une situation de monopole à l'autre, car on ne substitue pas le lait pour nourrisson , avec un autre aliment............
. on ferait mieux de se poser la question du vrai risque: ne plus trouver de lait infantile , parce qu'on a décidé de fermer les usines, par précaution .
Avatar du membre
par seraum
#4396960
Ce que je constate dans cette affaire c'est l'immunité des industriels et commerçants impliqués.
Qu'en serait -il si c'était un petit commerçant qui se serait fait prendre dans une affaire de ce type?
Il y a deux poids deux mesures en fonction de sa puissance dans notre pays "d'égalités"
Les puissants peuvent empoisonner la population sans risques, à part perdre quelques parts de marché un certain temps.
Avatar du membre
par corsica
#4396964
agri-info-intox a écrit :
11 janv. 2018, 21:37
à mon avis, on doit trouver plus de salmonelles, dont de nombreux réfrigérateurs de particuliers, jamais lavés ni désinfectés, que dans l'usine Lactalis mise en cause
A mon avis c'est Lactalis qui achète ton lait.
par agri-info-intox
#4396994
je ne produit pas de lait et je n'ai aucune estime particulière pour Lactalis, loin de là .

Par contre, je suis un opposant acharné au principe de précaution. D'abord parce qu'il est complètement subjectif et ensuite c'est un énorme boulet que l'on impose à notre économie .
Je ne m'inquiète pas pour LACTALIS, ils sont assurés et comme ils n'ont qu'un seul concurrent, ils retrouveront vite leur part de marché . Sauf que tout cela a un coût , qui se retrouve à la fois dans le prix final au consommateur et à la fois dans une moindre rentabilité de nos entreprises nationales .
par JPS38
#4397102
Il apparaît que la défaillance est systémique, selon les défenseurs de l'ultra libéralisme sauvage sans éthique, accroc à la rentabilité monopolistique...
Lemaire, faux-cul parmi les faux-culs, va recevoir le patron de Lactalis, ce même patron qui fait crever de faim la filière du lait en France.
A force d'acheter pas chers, c'est-à-dire pas au juste prix, les produits mis sur le marché, il faut bien s'attendre à s'offrir de la merde en retour.
Tendre vers zéro, c'est finir par toucher le fond dans une économie où la qualité n'est plus la priorité.
Avatar du membre
par danielfr40
#4397108
agri-info-intox a écrit :
12 janv. 2018, 00:24
je ne produit pas de lait et je n'ai aucune estime particulière pour Lactalis, loin de là .

Par contre, je suis un opposant acharné au principe de précaution. D'abord parce qu'il est complètement subjectif et ensuite c'est un énorme boulet que l'on impose à notre économie .
Je ne m'inquiète pas pour LACTALIS, ils sont assurés et comme ils n'ont qu'un seul concurrent, ils retrouveront vite leur part de marché . Sauf que tout cela a un coût , qui se retrouve à la fois dans le prix final au consommateur et à la fois dans une moindre rentabilité de nos entreprises nationales .
je suis d'accord avec vous
dans les articles, ils indiquent que les rappels de produit se multiplient
excès de zèle ou manque de vérifications par le passé ?
un autre point des articles, Lactalis aurait été infichu d'indiquer clairement la liste des lots à risques, on parle aussi de communication contradictoire, ce qui aurait conduit le ministère à faire rappeler toute la production
donc si c'est confirmé, un peu de désordre chez Lactalis dans sa gestion.
Je suis d'accord avec vous, donc, sur le principe.
Mais j'aurai tendance à faire une exception pour les bébé, ce qui est bénin chez nous peut si facilement tourner à la catastrophe.
Avez vous eu des enfants, ou avez vous oublié ce que c'était, ou était-ce madame qui s'affolait ?
Ne voyez aucune malveillance dans cette question, juste de la curiosité pour comprendre votre capacité à avoir ce recul

Fiché S comme Spitfire ? dans ce cas, le te[…]

merci encore une fois Spitfire, si tu as enfin[…]

Oyez oyez envahisseurs, ennemis, traîtres, i[…]

@ tous et @ toutes, C'est curieux. L'industrie[…]