Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez ici des élections européennes du 26 mai 2019
#4603687
Francis 15 a écrit :Donc si je suis ton raisonnement les juifs qui spéculaient sur l'économie du gentil peuple allemand n'ont eu que ce qu'il méritaient ? Par que c'est bien connu les Juifs sont tous des banquiers, des usuriers et des spéculateurs, j'ai bon ?

La dékoulakisation, c'est juste le nom inventé par Staline pour justifier l'épuration ethnique, ou la vengeance contre le peuple ukrainien pour avoir voulu faire sécession d'avec l'empire.
Annie lacroix a prouvé à des détracteur d'extrême droite pro nazi, (l'holodomore c'est une invention nazi à la base fait avec des photo datan de la famine qui a sévie durant la révolution) que la disette ukrainienne n'avait rien d'intentionelle.

Pour les koulaks leur homologue américain et européens eux n'ont eu aucune punition ! Lis les raisins de la colère et quand tu aura les histoire de cochon qui brûlait dans les rues sous les yeux de gens qui crevaient de faim, gardé apr des types armé tout ça pour faire monter les prix... Tu sera scandalisé !



Ça c'est si t'es motivé.

Et le reste





Pour la vidéo 2 la partie concernant l'holodomor est dans la description pas besoin de tout regarder !

Et pas de gnégnégné vidéo, un démonstration c'est une truque sérieux qui prends du temps et qui demande de faire appelle à des sources extérieures !
Francis 15 a écrit : Ce sont les anars Ukrainiens de la Makhnovista qui ont battu les blancs pour les bolchevik, et comment Trotsky et Lénine les ont remercié ? En les exterminant !
Le bon côté des choses c'est que ce poutrage en règle a convaincu les anars de s'adonner au plateformisme. Au moins ce massacre d'anar n'a pas été vain pour la cause anarchiste (comparé aux dizaines d'autres massacres d'anars pas divers tiers...)

Renseignes-toi sur ce qu'est le plateformisme, c'est un copié collé du que faire de Lénine à 2, 3 exceptions près !

Non mais les anars rescapés du mouvement makhnoviste, ce ne sont pas des femmelettes ce sont des combattants et des stratèges, il ont très bien compris pourquoi il se sont fait poutré par Lénine et Dénikine

Cependant ils ont en espagne montrer des problème dans l'abolition de la monnaie, ils utilisaient des coupons vouchers.

P'être qu'au prochain poutrage vont devenir léninistes, le problème avec les anars faut qu'ils se fasse poutrer par leur copain pour qu'ils se remettent en question.
#4603700
1) There are plenty of photograpsh of femine, even though USSR did its best to make sure the news don't travel. There are prictures of 1921 and that ones of 1932 which are quicte easy to differentiate based on picture quality.
2) Historically speaking, Kuban region of modern day Russia was polultated at the time mostly bu Ukrainians. Hence the fact that famine was most rampid in Ukraine and Kuban. There was, of course, also a femine in Kazakstan which was also a way to slaughter the local ethinicity.
3) The fact about Jews allegadly helping Soviets to slaughter the prisoners is takes straight out of the ass. There is no evidence of that ever happening other than a statement of one guy. Jews perfectly knew that Soviets treated Jewish populations not much butter than the Germans (that would change in 1942)
Jews will do anything to cover up their crimes, Vile,evil cunts
En réaction au travaux d'annie lacroix riz traduits en anglais

[smilie=005a.gif] @Francis 15 Tu soutiens toujours la thèse du génocide.....
Commentaire récent. Tu es dans el camps des néo-nazi là. Tu continues de me traiter de révisionniste?

Et actuellement avant que tu parle d'antisémitisme Russe, c'est Lénin qui en a fini avec les polgrome, l’antisémitisme soviétique c'est surtout durant le pacte germano sovietique, à noter que durant cette période, les réfugiés communiste allemand on été livré à Hitler.

Pour le pacte germanosoviétique :
viewtopic.php?f=39&t=151635&p=4590267#p4590265

J'ai créé un topique.



Annie Lacroix Riz explique d'où vient ce révisionnisme ça vient d'une lettre d'historien fasciste ukrainien, qui dit que les méchants communistes juifs on exécuté les prisonniers ukrainiens.

Non seulement la section commentaire de la vidéo atteste que ces thèses sont bien d'origine fasciste, de plus il suffit d'aller chercher sur internet les déclaration des historiens fascistes qu'elle lit pour se rendre compte qu'elle dit vraie.
#4603741
Francis 15 a écrit :
21 févr. 2019, 21:39
UltravireS a écrit :
21 févr. 2019, 10:38
C'est marrant comme conception.
C'est pourtant la base du salariat
UltravireS a écrit :
21 févr. 2019, 10:38
A un aucun moment n'intervient le prix qu'un service ou un bien peut bien se voir attribuer par le marché. Si vous dépensez une énergie folle pour produire des canapés cuir pour hamsters nains, un truc dont tout le monde se branle et qu'on admettrait pas de payer plus de à peu près que dalle, il vous faudrait, si je suis bien, le faire payer une blinde malgré tout pour égaler les frais encourus par l'employé de l'ahuri qui aurait eu l'idée débile de les produire.
Oui.

Mais refléchissez, votre raisonnement ne tient pas, vous décrivez un situation qui n'existe pas.

Le but du patron capitaliste est de gagner de l'argent, donc à moins d'être complétement frapadingue, jamais il n'embauchera des salariés pour produire des trucs qu'on sait invendables ....

Remarquez,c'est vrai que parfois ça arrive on a bien fabriqué des Airbus A380 .... [smilie=icon_smile025.gif]
Exactement.
C'est pourquoi le marché est un élément central qui déterminera la rémunération du salarié en dernière intention. Le coût du travail et du confort relatif de notre travailleur ne sont recevables qu'en autant qu'ils se justifient par une production à laquelle on accorde une valeur suffisante.
Les droits, en la matière comme en bien d'autres, sont une fiction sociétale. On ne peut gagner que ce qu'on peut justifier par la valeur qu'on produit.
#4603757
Courtial a écrit :
21 févr. 2019, 19:18
omega95 a écrit :Quand mon premier patron m'a demandé combien je voulais gagné, je lui ai répondu : "1 million par mois, mais je me doute que vous n'êtes pas prêt à me payer ça... Et comme je ne sais pas combien je vaux, on va faire un truc simple : vous me payer au minimum selon mon diplôme et votre convention collective, et dans 3 mois, on fait le point : soit je vaux plus et dans ce cas vous avez intérêt à m'augmenter pour me garder, soit je vaux moins et vous me virez...". J'ai fait 3 ans dans cette boite...
C'est à cela qu'on voit que s'il y a des travailleurs qui sont au-dessous de leur tâche et devraient être virés, la même incompétence peut exister aussi chez les patrons.
Le vôtre devait être un lent de la comprenette : tain, le mec ! 3 ans pour s'apercevoir que même au salaire de base, il y avait abus, et pour vous virer enfin ?
Il se trouve que JE suis parti au bout de 3 ans... et si vous compreniez ma prose, vous sauriez que j'ai été augmenté au 3ème mois d'embauche puisque je suis resté durant 3 ans...
En parlant de comprenette lente... la vôtre ne semble pas être une formule 1... [smilie=005a.gif]
#4603761
Francis 15 a écrit :
21 févr. 2019, 22:16
omega95 a écrit :
21 févr. 2019, 10:47
Et alors ? Le SALAIRE NÉGOCIÉ entre le patron et son salarié DOIT subvenir à tout cela (la remise en forme du salarié y compris !). Au salarié de négocier son salaire au niveau qu'il veut qu'il soit...
Oui !

Donc a moins qu'il n'ait pour volonté de mourir d'inanition, ou qu'il ait une source de revenus autre qui lui permette de subvenir a ses besoins autrement que par son travail, le salarié si mauvais et incompétent qu'il soit demandera obligatoirement un salaire qui lui assure un minimum vital ! Nourriture, Vêtement, Loyer, transport. S'il acceptait moins il ne pourrait pas tenir dans la durée, il mourrait de faim, de froid, ou ne pourrait se rendre sur son lieu de travail !

Est-ce que votre misérable cervelle est assez développée pour le comprendre ?
Et vous devez surement comprendre que ce n'est pas parce qu'un salarié DEMANDE un salaire de ministre qu'il l'obtiendra...
La notion de marché du travail vous est-elle connue ?
Francis 15 a écrit :
21 févr. 2019, 22:16
omega95 a écrit :
21 févr. 2019, 10:47
si le salarié n'est pas capable, par son travail, d'apporter suffisamment de richesse à l'entreprise pour le payer au niveau qu'il désire, il est simplement viré... et c'est NORMAL !
Oui !

Pour reprendre l'exemple cité par Ultravires, si votre entreprise fabrique des canapés pour Hamster nain, et que votre chiffre d'affaires et de 10€ par mois vous êtes obligé de virer votre salarié quand bien même il ne vous couterait que 20€ par mois. Mais à 20€ par mois, vous ne trouverez personne qui acceptera le boulot à moins d'avoir un revenu extérieur de 700€ par mois qui lui permette de subvenir à ses besoins vitaux !

Vous comprendre missié ?
Vous y'en a pas comprendre la notion d'exemple semble-t-il... [smilie=icon_smile033.gif]
Francis 15 a écrit :
21 févr. 2019, 22:16
omega95 a écrit :
21 févr. 2019, 10:47
Si vous voulez être payé 100 mais que vous ne rapportez que 50, vous n'êtes pas viable, donc toxique pour l'entreprise et les toxiques, on ne les conserve pas (sauf quand la loi vous y oblige....).
Non raisonnement erroné !

Personne ne bosse pour 100€ par mois dans ce pays à moins d'avoir des aides sociales qui lui permettent ne serais-ce que de manger !

Si je ne perçois aucune aide et que je compte sur 100€ de mon salaire pour vivre je meure de malnutrition ou de froid assez rapidement.

C'est juste du bon sens !
Ha, oui.... Vous y'en a VRAIMENT pas comprendre la notion d'exemple...
Quand moi, y'en a donner chiffre de 100, moi y'en a pas parler de 100 €, moi y'en a parle d'ordre de grandeur. Moi, y'en a faire un exemple pour expliquer à vous et vous pas bien comprendre semble-t-il... :mdr:
Francis 15 a écrit :
21 févr. 2019, 22:16
omega95 a écrit :
21 févr. 2019, 10:47
Vous remarquerez, d'ailleurs, que bizarrement, la plupart des salariés trouvent qu'ils ne sont pas assez payés, mais ne trouvent personne pour les payer plus... mais ils ne se posent JAMAIS la question de savoir pourquoi...!
Biensur !

Vous arrivez un joindre les 2 bouts avec un SMIC en Ile de France, sans conjoint ou sans Papa Maman pour aider ? Donc Normal qu'ils réclament plus c'est juste logique !

S'ils se posaient la question il est probable qu'ils cesseraient assez rapidement de bosser !
Mais PERSONNE ne dit le contraire... Que le salarié demande plus, c'est logique... Mais que le patron ne paie pas un salarié plus que ce qu'il ne vaut est également logique...
Vous êtes prêt à payer votre femme de ménage 3000 € par mois, vous ? [smilie=005a.gif]
#4603869
omega95 a écrit :
22 févr. 2019, 10:22
Et vous devez surement comprendre que ce n'est pas parce qu'un salarié DEMANDE un salaire de ministre qu'il l'obtiendra...
Biensur, mais généralement un salarié ne demande pas un salaire de ministre, mais juste de quoi vivre décemment de son travail selon le temps et l'énergie qu'il devra y consacrer (ceci incluant la formation aussi). Pouvoir vivre déçemment de mon travail sans devoir dépendre d'aides sociales est-ce trop demander ? Surtout quand ce travail est utile.
omega95 a écrit :
22 févr. 2019, 10:22
La notion de marché du travail vous est-elle connue ?
Oui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Je sais !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mais il y a semble-t-il quelquechose que votre cervelle ne semble toujours pas intégrer qui fait aussi parti du marché : si un travail ne paie pas le beefsteak, celui qui a besoin du travail pour se nourrir (se vetir se loger etc ...) si motivé ou compétent qu'il soit pour ce travail, devra en trouver un autre qui lui fournira le beefsteak et qui ne lui plaira pas forcément mais qui lui permettra de survivre, ou plus exactement de renouveler sa force de travail comme dirait Marx.

Tout comme un voiture si performante qu'elle soit ne fonctionnera pas sans carburant, un travailleur ne travaillera pas sans que ses besoins vitaux ne soient satisfaits.

C'est juste du bon sens, et ça aussi ca aussi fait parti des règles du marché mais ça semble totalement vous avoir échappé.
Francis 15 a écrit :
21 févr. 2019, 22:16
Vous y'en a pas comprendre la notion d'exemple semble-t-il... [smilie=icon_smile033.gif]
Vous éludez le problème.

J'ai bien compris que vous cherchez à faire un gain en temps que patron capitaliste, et que ce gain dépend de ce que vous vendrez la production de votre salarié sur le marché.

Mais veuillez intégrer, que si vous ne mettez pas de carburant dans l'employé, celui-ci ne pourra tout bonnement pas faire le Job.

Si vous louez une voiture pour bouger un meuble, et que vous vous apercevez après coup que le meuble ne rentre pas dans le coffre, est-ce que vous auriez le culot d'aller vous plaindre au garage qui vous l'a loué que ça ne rentre pas, est-ce qu'il va vous rembourser ?

Non biensur, c'est votre problème de capitaliste vous vous êtes planté et ne pouvez vous en prendre qu'a vous même.

Remplacez donc la voiture par un employé, c'est pareil. Vous avez loué sa force de travail, elle ne vous sert à rien, c'est votre problème, il faut quand même payer car vous avez passé le contrat.

Et puis en tant que patron, vous avez quand mếme un ou plusieurs entretiens, une période d'essai, droit de prolonger le CDD 16 mois, droit de prendre des stagiaires que vous ne paierez même pas au SMIC, et mille et un motif pour dénoncer tromperie sur la marchandise s'il y avait. Donc ne venez pas chouiner, ne nous racontez pas d'histoires à dormir debout s'il vous plait !
#4603924
omega95 a écrit :
22 févr. 2019, 10:22
Mais PERSONNE ne dit le contraire... Que le salarié demande plus, c'est logique... Mais que le patron ne paie pas un salarié plus que ce qu'il ne vaut est également logique...
Non pas ce "qu'il vaut", mais ce "qu'il lui rapporte". Tant que vous ne saisirez pas la nuance la conversation tournera en boucle.

Quel que soit l'usage que le patron pourra en faire, quelquesoit ce que ça lui rapportera, le salarié vaut au minimum le prix de sa force de travail, quand bien même il serait un âne bâté, il faut nourrir l'âne. Est-ce vous êtes capable de comprendre cela ?

Evidement jamais qu'un patron avisé n'embauchera un âne bâté, et jamais je ne lui jeterais la pierre pour ça. Mais si il décide de l'embaucher, il doit le payer, c'est le jeu ma pauvre Lucette.

Mais prenons la situation inverse, nous avons un candidat compétent motivé, mais le patron soit par radinerie soit en raison d'un chiffre d'affaire trop bas, ne peut lui fournir un salaire qui subvienne à ses besoins. Fatalement le candidat tout compétent et motivé qu'il soit devra refuser le Job, parcequ'il ne rentre pas dans ses frais, qu'il a un loyer à payer, une bagnole a entretenir, une famille a nourrir etc ...

Que voulez vous que je vous dise est-ce ma faute si les loyers sont si élevés dans ce pays, qu'il faut bien en moyenne 1100€ net ou plus en certains endroits, pour ne pas vivre dans la rue. Or on ne peut décement pour un temps plein verser un salaire si bas qu'il obligerait le salarié a vivre dans la rue, imaginez rien que l'odeur si vous aviez un clodo au bureau ...
omega95 a écrit :
22 févr. 2019, 10:22
Vous êtes prêt à payer votre femme de ménage 3000 € par mois, vous ?
A moins d'avoir une passion pour faire le ménage moi-même, à partir du moment ou je gagne en une heure de travail, plus que ce que je verse à cette dame (on supposera que je fais le ménage aussi bien qu'elle), et qu'elle me permet de prolonger mon temps de travail rémunéré d'autant d'heures que je la paie, évidement qu'il devient intéressant d'embaucher une femme de ménage même à ce tarif. Je suis gagnant.

Evidement si je ne me tire en une heure de boulot que 5€, je ne paierais personne 20€ de l'heure pour faire du ménage. Mais d'un autre côté si je propose que 4€ de l'heure pour du ménage, personne n'acceptera le Job car ce n'est pas rentable (à moins biensur qu'il n'offre des avantages en nature qui le rendraient intéressant).

Donc bilan quand on ne peut payer de salaire assurant le minimum sérieux pour assurer le poste, on ne trouve pas de candidat c'est logique.

Si votre usine est en pleine cambrousse au milieu de nulle part à 20 km de l'agglomération la plus proche, vos salariés devront obligatoirement avoir un salaire qui leur permette en plus de leur besoins vitaux de base, d'entretenir leur véhicule et de mettre de l'essence dedans et de le renouveler en temps voulu. Si le salaire que vous leur versez est trop bas, ils ne peuvent pas mettre d'essence, et ne peuvent venir bosser.

Pas de quoi payer leur essence, pas de salariés
Pas de bras, pas de chocolat, c'est aussi simple que ça !
#4603938
C'est pourquoi le marché est un élément central qui déterminera la rémunération du salarié en dernière intention. Le coût du travail et du confort relatif de notre travailleur ne sont recevables qu'en autant qu'ils se justifient par une production à laquelle on accorde une valeur suffisante.
Que sous soyez un adorateur du Saint Marché est votre droit le plus strict, mais il ne faut pas égarer avec cela. Vous pourrez donc répéter "'le marché, le marché"' en sautant comme un cabri, vous n'éclairez pas la question.
Le marché, ce n'est rien d'autre que le "lieu" où les marchandises s'échangent, c'est-à-dire s'achètent et se vendent. Ce n'est pas là que les choses sont produites. Ce qui les produit, c'est le travail, pas le marché.
Les salaires ne sont pas indexés sur le marché, et le pompiste ne voit pas sa rémunération augmenter ou baisser en fonction des fluctuations des cours du pétrole. Ce n'est pas son affaire, il touche son salaire quel que soit l'état du marché.

Ce qui est vrai, c'est que la force de travail étant elle-même une marchandise (quelque chose de susceptible d'être acheté et vendu), il existe aussi un marché du travail. Celui-ci n'est pas normé par l'état du Marché (en général) et on ne voit même pas comment ce serait possible, concrètement.

Quoi qu'il en soit, le prix de la marchandise comprend divers éléments, dont la force de travail. Il n'y a pas de marché sans force de travail parce qu'il n'y a pas de marché s'il n'y a rien à vendre, ce qui est à vendre ayant dû être d'abord produit. En revanche, la force de trravail peut exister sans marché, ce qui arrive quand on ne travaille pas ou qu'on ne vend pas sa production.
#4604081
@Francis 15
Nous sommes d'accord en fait :
Un salarié qui ne rapporte pas plus que ce qui lui est nécessaire pour vivre, n'est pas utile à une société et ne doit donc pas être embauché...
Et on a donc 6 millions de chômeurs à la charge de ceux qui valent plus que ce qu'ils sont payés...
Pas par manque de boulot, juste parce qu'ils ne sont pas capable de rapporter plus que ce qu'ils pensent valoir...
Au passage, cela s'appelle la loi du marché... est c'est ce que j'essaie de vous faire passer comme message....
#4604105
corsica a écrit :
23 févr. 2019, 16:41
spitfire a écrit :
23 févr. 2019, 16:35
Je suis allé en Russie au début des années 80 et dans les années 2010!
Traduction ; "J'ai lu tintin au pays des soviets ".
Effectivement et j'ai pu constater de visu que ce n'était qu'à peine exagéré! Voire bien en dessous quand on prend connaissance des massacres des koulaks et de ce qui s'est passé dans les camps dans des périodes antérieures.
#4604166
omega95 a écrit :
23 févr. 2019, 15:42
Nous sommes d'accord en fait :
Un salarié qui ne rapporte pas plus que ce qui lui est nécessaire pour vivre, n'est pas utile à une société et ne doit donc pas être embauché...
J'eusse préféré que vous usiez du terme "entreprise" et non "société" qui prête à confusion avec "la société" pris dans un sens plus général.

Oui, il ne doit pas être embauché par cette société (entreprise) précisément, mais cela ne signifie pas qu'il ne pourrait pas être embauché par une autre société pour qui il serait rentable.

Par exemple, moi personnellement je n'ai pas l'utilité de posséder une porsche, ça me coutera trop cher en essence et en assurance et puis je n'aurais pas assez de place dedans, ni de garage de la marque pour l'entretien, alors je préferais une Toyota Yaris. Mais peut-être que vous pour X raison préfererez avoir une Porshe qu'une Toyota Yaris.

Les voies des entreprises sont impénétrables ... Bref ....

Mais veuillez noter pour la suite et ceci à son importance, que vous ne vous placez jamais ici que d'un point de vue strict de l'entreprise en question, entreprise de surcroit capitaliste (dont le but est de faire du pognon sans chercher plus loin), mais que vous ne raisonnez pas sur la société en général (ce mot usé dans un sens beaucoup plus général pour définir le corps social) dont l'objectif n'est pas a priori de faire du pognon.
omega95 a écrit :
23 févr. 2019, 15:42
Et on a donc 6 millions de chômeurs à la charge de ceux qui valent plus que ce qu'ils sont payés...
Pas par manque de boulot, juste parce qu'ils ne sont pas capable de rapporter plus que ce qu'ils pensent valoir...
Non ! Vous êtes inexact dans vos termes et vos constats, tant que vous ne saisirez les nuances sur le sens des mot que vous utilisez, vous aboutirez systématiquement à des conclusions foireuses.

Ce n'est pas "ce qu'ils pensent valoir", c'est ce vaut le prix de l'entretien de leur force de travail. Pour faire simple c'est le prix de la nourriture et de l'étable de l'âne bâté, pas le prix de l'âne bâté lui-même. Nous sommes dans une société libérale, donc vous utilisez des salariés et non des esclaves, en tant que patron capitaliste vous n'achetez pas le bonhomme lui-même mais juste sa force de travail pour un temps donné. Force de travail que le bonhomme est bien obligé de renouveler ne serais-ce que pour ne pas mourir d'inanition. Sans doute il essaiera de gagner plus pour se faire plaisir ou pour devenir moins dépendant de son employeur, mais dans tout les cas il exigera au minimum ce dont il a besoin pour vivre ou survivre.

Dans une société esclavagiste (agricole, pré-capitaliste) le maître est je vous le rappelle sensé pourvoir aux besoins vitaux de l'esclave : le nourrir (ou le laisser cultiver sa nourriture), le loger (fusse dans une étable), quand bien même celui-ci est un âne baté. Dans une société libérale par contre le patron n'est pas tenu de subvenir aux besoins du salarié, mais s'il ne le fait pas le salarié a non seulement le droit de se barrer, mais est obligé de le faire dans l'intérêt de sa propre survie.

Exemple :
Aujourd'hui, j'ai un loyer de 500€ par mois, 300€ de facture de courant, 200€ d'essence et de frais de bagnole, 200€ de bouffe, 100€ de frais divers(vêtement, mobile, internet), total 1300€/mois. Par conséquent je ne peux me maintenir à moins de 1300€/mois. Si vous ne me proposez un poste a 1100€ c'est moins de 1300€ ça ne peut pas le faire vous comprenez je ferais faillite ... même si je sais pertinament que mon boulot ne vaut que 1100€ par mois et non 1300€, ce n'est pas de prétention de ma part de vouloir 1300€, ce sont juste mes frais d'entretien de ma force de travail !

Est-ce que vous comprenez ou je veux en venir maintenant ?

Admettons j'enlève la bagnole, je n'ai besoin que de 1100€/mois , ça pourrait coller, manque de bol votre usine est à 10km sans bagnole je ne peux y aller, ça ne va pas essayons autre chose ...

J'enlève les frais divers, et je réduis ma consomation électrique, je tombe à 1100€, mais je viens au boulot avec des vêtements troués, je n'ai plus de crédit pour le mobile je suis injoignable, je n'ai plus d'internet ça la fout mal pour un informaticien, ça ne va pas essayons autre chose ...

J'enlève des frais de bouffe, je ne me nourris plus que de chips et je coupe le chauffage, je tombe à 1100€, mais à cause de la malbouffe je tombe malade, je ne peux plus assurer le poste, ça ne va pas essayons autre chose ...

Je décide de ne plus payer de loyer et je vis dans ma voiture, bilan je dors mal, j'arrive la gueule dans le pâté au boulot je m'endors sur place, ça ne le toujours fait pas.

Bilan je ne suis pas en mesure d'assurer ce poste 1100€, et malgré votre bonne volonté votre entreprise n'a pas la capacité de générer plus de chiffre d'affaire pour m'embaucher à 1300€. Ne vous reste plus qu'a trouver quelqu'un qui n'a pas si cher de loyer à payer, ou qui a un conjoint qui partage les frais, et à moi de chercher autre chose et si je ne trouve pas devenir Punk à chien.
#4606915
omega95 a écrit :
23 févr. 2019, 15:42
@Francis 15
Nous sommes d'accord en fait :
Un salarié qui ne rapporte pas plus que ce qui lui est nécessaire pour vivre, n'est pas utile à une société et ne doit donc pas être embauché...
Et on a donc 6 millions de chômeurs à la charge de ceux qui valent plus que ce qu'ils sont payés...
Pas par manque de boulot, juste parce qu'ils ne sont pas capable de rapporter plus que ce qu'ils pensent valoir...
Au passage, cela s'appelle la loi du marché... est c'est ce que j'essaie de vous faire passer comme message....
Non Un salarié rapporte plus que ce qu'il a besoin pour vivre, sinon les patrons ne ferait pas du blé à les embaucher.

ET HEURESEMENT QU'ON LES PAILLE PLUS QUE DES ESCLAVES BANDE DE MONSTRES !

Si vous ne pouvez pas les payer plus fermez votre commerce point barre !
#4606937
Plariste le Revanite a écrit :
03 mars 2019, 14:21
omega95 a écrit :
23 févr. 2019, 15:42
@Francis 15
Nous sommes d'accord en fait :
Un salarié qui ne rapporte pas plus que ce qui lui est nécessaire pour vivre, n'est pas utile à une société et ne doit donc pas être embauché...
Et on a donc 6 millions de chômeurs à la charge de ceux qui valent plus que ce qu'ils sont payés...
Pas par manque de boulot, juste parce qu'ils ne sont pas capable de rapporter plus que ce qu'ils pensent valoir...
Au passage, cela s'appelle la loi du marché... est c'est ce que j'essaie de vous faire passer comme message....
Non Un salarié rapporte plus que ce qu'il a besoin pour vivre, sinon les patrons ne ferait pas du blé à les embaucher.

ET HEURESEMENT QU'ON LES PAILLE PLUS QUE DES ESCLAVES BANDE DE MONSTRES !

Si vous ne pouvez pas les payer plus fermez votre commerce point barre !
Vous avez VRAIMENT du mal avec la notion de marché...
Vous nous affirmez donc qu'un salarié qui coûterait plus que ce dont il a besoin pour vivre ne trouverai pas de boulot...
Félicitation, vous venez de trouver tout seul la raison pour laquelle 6 millions de nos concitoyens sont au chômage !!! [smilie=005a.gif]
Et donc à la charge de la société... comme rentiers et assistés par ceux qui ont un métier qui leur rapporte plus que ce qu'ils valent... [smilie=icon_smile033.gif]
#4606939
@omega95
Non, La plus part des salarié touchent plus qu'un RSA à ce que je sache.

Donc c'est pas moi le débilos ici.
Mon père est ingénieurs ses besoins pour vivre ne sont pas plus élevés que ceux qu'un ouvrier hormis le logement taille de la famille et autre ! Pourtant sons alaire est plus élevé.

C'est vous qui avez un grain. Et c'est vous qui êtes un gros assisté.
#4606990
Plariste le Revanite a écrit :
03 mars 2019, 15:23
@omega95
Non, La plus part des salarié touchent plus qu'un RSA à ce que je sache.
Oui, et alors ?
Plariste le Revanite a écrit :
03 mars 2019, 15:23
Donc c'est pas moi le débilos ici.
Mon père est ingénieurs ses besoins pour vivre ne sont pas plus élevés que ceux qu'un ouvrier hormis le logement taille de la famille et autre ! Pourtant sons alaire est plus élevé.
Donc il n'a pas de besoins plus important sauf qu'il a des besoins plus importants... c'est ce que vous nous dites...
Qui c'est le "débilos" ?
Plariste le Revanite a écrit :
03 mars 2019, 15:23
C'est vous qui avez un grain. Et c'est vous qui êtes un gros assisté.
Ha ? Démonstration SVP ? Je suis TRES curieux de connaitre mon niveau assistanat, comme vous semblez mieux connaitre ma vie que moi même... je vous attends... [smilie=005a.gif]
  • 1
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
Gilets jaunes: fil principal

les poulets feraient mieux de verbaliser les poule[…]

Les médias de quel pays d'Europe. Personne[…]

@Plariste le Revanite défendre la veuve e[…]

Le coin des cyclistes.

Tain. Il l’a fait. Il est juste énorm[…]