Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de l'environnement, des sciences et technologies, ...

Modérateur : Équipe de modération

#4183732
Après Le Monde faisant littéralement la promotion du renouvelable en dépit des réalités physiques (donc en effectuant un sacré numéro de jonglage entre toutes les manières de quantifier la production électrique/énergétique), c'est au tour du président de Greenpeace France Jean-François Julliard:

Accord de Paris : "Ségolène Royal se trompe, la France n’est pas une bonne élève"
Président de Greenpeace France Jean-François Julliard a écrit :On sait que la solution au dérèglement climatique passe par le développement des énergies renouvelables.
Vraiment? "On" le "sait"? Evidemment, il ne donne aucun exemple.
Mais prenons l'exemple avec lequel on nous rebat les oreilles à longueur de journées: l'Allemagne.

La part de renouvelable dans l'électricité allemande est passée de 6.3% en 2000 à 30% en 2014 (wiki).
On va poser qu'il n'y a pas eu d'évolution notable du renouvelable en France sur la période (~15%).

Voici l'évolution de la production de CO2 en tonnes par habitant.
Image
Entre 2000 et 2013 en Allemagne, la production de CO2 est passée de 10.096 tonnes/habitant à 9.221 tonnes/habitant.
Soit une baisse de ~10%.

Si on suit le raisonnement du président de Greenpeace, cette baisse de ~10% de la production de CO2 devrait largement s'expliquer par le développement du renouvelable en Allemagne.
Sauf que...

Voici le même graphique pour la France.
Image
Sur la période 2000-2013 en France, la production de CO2 par habitant est passé de 5.944 tonnes/habitant à 5.05 tonnes/habitant.
Soit une baisse de... 18%.

La France a fait presque DEUX fois mieux que l'Allemagne qui a mis des centaines de milliards dans le renouvelable pour multiplier la part du renouvelable par CINQ!.
Et le pompon, pour ceux qui n'ont pas remarqué: voici les deux courbes précédentes sur le même graphique.
Image

Avant le début de la "transition énergétique" allemande, la France produisait deux fois moins de CO2 par habitant.
Au stade actuel de la "transition énergétique" allemande, la France produit... toujours deux fois moins de CO2 par habitant.

Conclusion: le président de Greenpeace France raconte des salades, totalement déconnectées des moindres réalités.
Et les corollaires:
Le nucléaire est bien un bon moyen de réduire la production de CO2.
Le "renouvelable" en terme de production de CO2, cela ne veut rien dire: le déploiement massif d'éolien et de solaire n'a pas affecté d'un iota la production de CO2 de l'Allemagne. Parce qu'il n'y a pas un "renouvelable" mais des renouvelables. L'hydro est un moyen de production électrique efficace et ne produisant quasiment pas de CO2. L'éolien et le solaire ne servent quasiment à rien dans cette optique, encore plus quand les creux de production de ces deux sources sont compensés par du fossile (ce qui est quasiment obligatoire par nature).

Sur leur site, ils sont encore plus rigolo les gars de Greenpeace: Accord de Paris : la transition en marche, la France à la traîne
Greenpeace a écrit :Le dépassement par les énergies renouvelables des capacités de production électrique à partir du charbon en 2015 fait partie de ces signaux qui donnent de l’espoir.
En lisant cette phrase, je me suis dit que les types de Greenpeace déraillaient complètement.
Puis j'ai fait plus attention à ce qu'ils écrivaient: ils parlent de "capacités de production", c'est à dire de puissance installée. Je ne vais pas prendre la peine de vérifier si cela est vrai, admettons.
En 2015, avec moins de puissance installée pour le charbon, il y a quand même eu DEUX FOIS PLUS d'électricité produite avec du charbon dans le monde. Ce qui montre donc qu'à puissance installée équivalente, les renouvelables ont un énorme problème (intermittence).
Modifié en dernier par Haaa!!! le 05 nov. 2016, 11:46, modifié 3 fois.
#4183743
Qu'est-ce que veut dire "très polluant"?
Vous êtes "très pollué" par le nucléaire?

Les déchets nucléaires ont le bont goût d'être très majoritairement solides, facilement identifiables par leur radioactivité, et stockables.
A chaque fois que quelqu'un met le contact de sa bagnole, toutes les saloperies se tirent directement dans l'atmosphère.

Il existe des études sur l'impact sanitaire des différentes sources d'énergie: 1GW produit avec du charbon fait bien plus de morts qu'un GW nucléaire, en comptabilisant les accidents, l'impact environnemental, etc.
Source: Electricity generation and health, Anil Markandya & Paul Wilkinson, The Lancet, 2007; 370: 979–90
Modifié en dernier par Haaa!!! le 05 nov. 2016, 12:05, modifié 1 fois.
#4183745
J'ai entendu dire que le stockage de déchets nucléaire dégrade la qualité de la terre qui avoisine les entrepôts de ces déchets.

Cependant, n'ayant pas de formation scientifique, je ne suis pas à même de juger de la véracité de cette assertion.
#4183748
Ce qui est sous entendu dans le raisonnement de Greenpeace c'est la sortie progressive du nucléaire : personne ne conteste l'avantage du nucléaire en termes d'impact sur le CO². Vous savez bien que le débat sur le nucléaire porte sur d'autres aspects. Donc forcément si on veut sortir du nucléaire, il faut une alternative....
#4183750
Vous avez lu les propos de Greenpeace?
Bien sûr que si le président de Greenpeace conteste l'efficacité du nucléaire sur le CO2 puisqu'il affirme que la France ferait mieux en terme de production de CO2 en remplaçant le nucléaire par du renouvelable.

Nonobstant que l'exemple allemand montre l'absence totale d'impact du renouvelable sur sa production de CO2.
Modifié en dernier par Haaa!!! le 05 nov. 2016, 12:12, modifié 1 fois.
#4183783
on est sur de la désinformation , l'Allemagne pourrait approcher zero de rejet de CO2, si elle avait développé son nucléaire .
En électricité trop de monde met en avant l'idéologie avant la technique .

La semaine prochaine s'il fait vraiment froid , EDF va allumer toutes ses centrales thermiques, malgré son nucléaire, puisque 1/4 des réacteurs sont encore en maintenance.
#4183784
en électricité, on a 2 problèmes reccurents :
- l'electricité n'étant pas stockiable, il faut une capacité de production égale au pic de consommation .
- le renouvelable est dépendant des conditions climatiques, donc on ne pourra jamais être 100% renouvelable .
Modifié en dernier par agri-info-intox le 05 nov. 2016, 13:27, modifié 3 fois.
#4183787
Très bon topic.

Cela nous prouve plusieurs choses :

- Que les écologistes sont des menteurs invétérés.
- Que le gauchisme haït intrinsèquement la France malgré le mieux qu'elle peut faire face à l'Allemagne mais qui n'est jamais pointé quasiment.
- Que le nucléaire reste à l'heure actuelle la seule alternative crédible au charbon.
- Que les énergies solaires et éoliennes ne valent quasiment rien.
- Pour le stockage des déchets nucléaires, on a des moyens de plus en plus performants permettant de les confiner en attendant de trouver mieux. Un jour bien sûr, j'espère qu'on trouvera une source d'énergie aussi importante avec des dangers quasiment nuls.
#4183789
Vin-100 a écrit :Je ne comprends pas vraiment Greenpeace. Pourquoi s'en tenir au CO2 alors que le nucléaire rejette de la vapeur d'eau qui, elle aussi, provoque de l'effet de serre ?
Sans doute parce que cette ineptie (sauf mon respect, cher collègue) est tout de même trop conséquente pour eux, eux qui pourtant excellent en l'exercice.

Et d'une, 99% de l'eau de refroidissement utilisée retourne au condenseur, et donc la vaporisation est infime au niveau des aéroréfrigérants. Le panache observable en haut d'édifice, c'est guère plus en volume que la sueur d'un étage de fonctionnaires à Grenelle.
Et de deux, l'atmosphère renferme en permanence l'équivalent d'un cube rempli d'eau de 25 km d'arête. Faudrait vider instantanément tous les fleuves d'Europe par le feu du méchant atome pour qu'il y ait une incidence observable.

Ne donne pas des idées à Greenpisse, ils sont assez prolifiques en la matière, ce me semble.
#4183797
phoenix42 a écrit :Très bon topic.

Cela nous prouve plusieurs choses :

- Que les écologistes sont des menteurs invétérés.
- Que le gauchisme haït intrinsèquement la France malgré le mieux qu'elle peut faire face à l'Allemagne mais qui n'est jamais pointé quasiment.
- Que le nucléaire reste à l'heure actuelle la seule alternative crédible au charbon.
- Que les énergies solaires et éoliennes ne valent quasiment rien.
- Pour le stockage des déchets nucléaires, on a des moyens de plus en plus performants permettant de les confiner en attendant de trouver mieux. Un jour bien sûr, j'espère qu'on trouvera une source d'énergie aussi importante avec des dangers quasiment nuls.
tu es dans l'idéologie pro nucléaire, puisque tu minimises les aléas du nucléaire :
- une maintenance de plus en plus couteuse, au fur et à mesure que les centrales vieillissent et produisent de moins en moins. Une bombe à retardement, puisqu'EDF n'a rien provisionné .
- l'inconnu sur les déchets nucléaires et le cout de leur stockage et traitements.
et avec le retard pris par les 2 EPR, la France va se retrouver dans une impasse, vieille centrales nucléaires à l'arrêt total ou partiel et nouvelles encore en construction . Comble du comble dans 12 ans, EDF pourrait être obligé d'acheter de l'electricité allemand à base de charbon l'hiver et d'éolien l'été .

et comme tout pro nucléaire tu méprises le renouvelable, en mettant dans le même sac éolien et solaire . Alors que contrairement au solaire, l'éolien produit surtout l'hiver et la nuit, quand les besoins d'électricité sont les plus élevés.
C'est le solaire photo voltaïque qui est une connerie, un couteux gadget décidé par le grenelle de l'environnement
Modifié en dernier par agri-info-intox le 05 nov. 2016, 13:42, modifié 2 fois.
#4183802
Haaa!!! a écrit :Après Le Monde faisant littéralement la promotion du renouvelable en dépit des réalités physiques (donc en effectuant un sacré numéro de jonglage entre toutes les manières de quantifier la production électrique/énergétique), c'est au tour du président de Greenpeace France Jean-François Julliard:

Accord de Paris : "Ségolène Royal se trompe, la France n’est pas une bonne élève"
Président de Greenpeace France Jean-François Julliard a écrit :On sait que la solution au dérèglement climatique passe par le développement des énergies renouvelables.
Vraiment? "On" le "sait"? Evidemment, il ne donne aucun exemple.
Mais prenons l'exemple avec lequel on nous rebat les oreilles à longueur de journées: l'Allemagne.

La part de renouvelable dans l'électricité allemande est passée de 6.3% en 2000 à 30% en 2014 (wiki).
On va poser qu'il n'y a pas eu d'évolution notable du renouvelable en France sur la période (~15%).

Voici l'évolution de la production de CO2 en tonnes par habitant.
Image
Entre 2000 et 2013 en Allemagne, la production de CO2 est passée de 10.096 tonnes/habitant à 9.221 tonnes/habitant.
Soit une baisse de ~10%.

Si on suit le raisonnement du président de Greenpeace, cette baisse de ~10% de la production de CO2 devrait largement s'expliquer par le développement du renouvelable en Allemagne.
Sauf que...

Voici le même graphique pour la France.
Image
Sur la période 2000-2013 en France, la production de CO2 par habitant est passé de 5.944 tonnes/habitant à 5.05 tonnes/habitant.
Soit une baisse de... 18%.

La France a fait presque DEUX fois mieux que l'Allemagne qui a mis des centaines de milliards dans le renouvelable pour multiplier la part du renouvelable par CINQ!.
Et le pompon, pour ceux qui n'ont pas remarqué: voici les deux courbes précédentes sur le même graphique.
Image

Avant le début de la "transition énergétique" allemande, la France produisait deux fois moins de CO2 par habitant.
Au stade actuel de la "transition énergétique" allemande, la France produit... toujours deux fois moins de CO2 par habitant.

Conclusion: le président de Greenpeace France raconte des salades, totalement déconnectées des moindres réalités.
Et les corollaires:
Le nucléaire est bien un bon moyen de réduire la production de CO2.
Le "renouvelable" en terme de production de CO2, cela ne veut rien dire: le déploiement massif d'éolien et de solaire n'a pas affecté d'un iota la production de CO2 de l'Allemagne. Parce qu'il n'y a pas un "renouvelable" mais des renouvelables. L'hydro est un moyen de production électrique efficace et ne produisant quasiment pas de CO2. L'éolien et le solaire ne servent quasiment à rien dans cette optique, encore plus quand les creux de production de ces deux sources sont compensés par du fossile (ce qui est quasiment obligatoire par nature).

Sur leur site, ils sont encore plus rigolo les gars de Greenpeace: Accord de Paris : la transition en marche, la France à la traîne
Greenpeace a écrit :Le dépassement par les énergies renouvelables des capacités de production électrique à partir du charbon en 2015 fait partie de ces signaux qui donnent de l’espoir.
En lisant cette phrase, je me suis dit que les types de Greenpeace déraillaient complètement.
Puis j'ai fait plus attention à ce qu'ils écrivaient: ils parlent de "capacités de production", c'est à dire de puissance installée. Je ne vais pas prendre la peine de vérifier si cela est vrai, admettons.
En 2015, avec moins de puissance installée pour le charbon, il y a quand même eu DEUX FOIS PLUS d'électricité produite avec du charbon dans le monde. Ce qui montre donc qu'à puissance installée équivalente, les renouvelables ont un énorme problème (intermittence).
Petit bémol quand même concernant le rejet de CO2 par l'Allemagne et la France et leur baisse respective, l'Allemagne reste une puissance industrielle importante contrairement à la France qui s'est fortement désindustrialisée. La moindre baisse en Allemagne qu'en France peut aussi s'expliquer ainsi. Il est même surprenant dans ces conditions que les valeurs allemandes baissent.
#4183807
pour moi la seule solution de bon sens et la plus économique c'est de lisser les pics de consommation, qui sont dans les journées froides d'hiver entre 18h30 et 21 h .Pour cela, il faut :
-arrêter avec le chauffage électrique et se chauffer directement au gaz et fuel, ou au bois .
- Mettre des compteurs intelligents, qui vous compte les KW consommés au moment des pics de consommation et vous les facturent à un prix dissuasif (5 à 10 fois plus cher)
Modifié en dernier par agri-info-intox le 05 nov. 2016, 13:52, modifié 1 fois.
#4183810
Le "renouvelable" en terme de production de CO2, cela ne veut rien dire: le déploiement massif d'éolien et de solaire n'a pas affecté d'un iota la production de CO2 de l'Allemagne.

évidemment puisqu'en Allemagne, le renouvelable a pour objectif de remplacer le nucléaire et non pas les centrales à charbon.
Modifié en dernier par agri-info-intox le 05 nov. 2016, 14:51, modifié 2 fois.
#4183811
Petite question naïve, sur l'hydro-électrique.
Bon, rien de révolutionnaire, mais n'y a-t-il pas un (tout petit) peu de production électrique à aller chercher sur nos barrages existants (quitte à les retravailler) ?
Tous les barrages sont-ils éligibles à l'hydro-électrique, ou seules certaines classes sont concernées ?

Ceci sans forcément aller contre leur fonction première, mais en profitant et du débit naturel retenu et des délestages pour produire ?

Trop compliqué (de gérer le flux entrant) ?
J'imagine surtout trop cher (€/production) ?
Modifié en dernier par dadais le 05 nov. 2016, 14:00, modifié 2 fois.
#4183813
Morokon le Hardi a écrit :
Vin-100 a écrit :Je ne comprends pas vraiment Greenpeace. Pourquoi s'en tenir au CO2 alors que le nucléaire rejette de la vapeur d'eau qui, elle aussi, provoque de l'effet de serre ?
Sans doute parce que cette ineptie (sauf mon respect, cher collègue) est tout de même trop conséquente pour eux, eux qui pourtant excellent en l'exercice.

Et d'une, 99% de l'eau de refroidissement utilisée retourne au condenseur, et donc la vaporisation est infime au niveau des aéroréfrigérants. Le panache observable en haut d'édifice, c'est guère plus en volume que la sueur d'un étage de fonctionnaires à Grenelle.
Et de deux, l'atmosphère renferme en permanence l'équivalent d'un cube rempli d'eau de 25 km d'arête. Faudrait vider instantanément tous les fleuves d'Europe par le feu du méchant atome pour qu'il y ait une incidence observable.

Ne donne pas des idées à Greenpisse, ils sont assez prolifiques en la matière, ce me semble.
Ok merci pour ces précisions.
#4183816
déjà, avant de parler, il faut commencer par comprendre comment s'équilibre consommation et production d'électricité en France.
http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/ec ... nergetique ............. faites varier les dates et les heures


-prenez l'exemple du 15 fevrier à 12h. Toutes les centrales nucléaires tournent à plein et produisent 55 000 mW ( 66%), mais c'est aussi un moment de grand vent et les éoliennes fournissent 6000mw, soit 7% du total produit en électricité .

-si vous vous placez au 15 sept, des réacteurs sont arrêtés, le nucleaire descend à 38800mw , mais fait 68% de la production, puisqu'il y a moins de consommation qu'en fevrier. En même temps, il y a peu de vent, seulement 866 mW en éolien, soit 2%.

-interessant aussi le 15 aout à 12h, jour férié avec peu de consommation, donc peu de production . Il faisait beau et chaud, à 12h le solaire représente 9 % de la production et le nucléaire avec seulement 36800 mw, représente cependant 75% de la production-consommation .

- aujourd'hui, 5 nov à 12h, le nucléaire n'est qu'à 41 000 mw de production, du coup les turbines à gaz tournent à plein et font 13% de la production ,éolien3%, solaire 2%
. Si on y rajoute le bio energie 1% et l'hydraulique 6%, cela nous fait quand même 12% de renouvelable, alors qu'il n'y a pas beaucoup de vent , ni de soleil ............mais, encore trés loin des 21% pour 2020



http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/ec ... nergetique ............. faites varier les dates et les heures.
on y resterait des heures à faire varier , les jours et les heures. La conclusion est simple : pour être sûr d'avoir de l'electricité à prix raisonnable , 24/24 et 12mois/12, il n'y a qu'une solution , mixer les moyens de production .



(PS: si , je vous ai fait découvrir quelque chose de très interessant, dites le en me remerciant :D [smilie=angel-smiley-008.gif])
Modifié en dernier par agri-info-intox le 05 nov. 2016, 14:53, modifié 11 fois.
Forkorth a/ont remercié ça
#4183842
agri-info-intox a écrit :- une maintenance de plus en plus couteuse, au fur et à mesure que les centrales vieillissent et produisent de moins en moins. Une bombe à retardement, puisqu'EDF n'a rien provisionné .
:roll:
Primo, il n'y a aucune raison qu'une centrale nucléaire veillissante produise significativement moins.
Deuxio, EDF a provisionné, c'est décrit extensivement dans le rapport de la Cour des Comptes sur la question.
Alors que contrairement au solaire, l'éolien produit surtout l'hiver et la nuit, quand les besoins d'électricité sont les plus élevés.
Image
Vous nous expliquerez où vous voyez un pic en hiver.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 43

Bonjour, Le côté sombre de Hollande […]

Souvent. Il était tout de même f&ea[…]

https://twitter.com/notrejeannedarc/status/1029445[…]

Ce n'est pas à la sexualité qu'il […]