Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de l'environnement, des sciences et technologies, ...

Modérateur : Équipe de modération

#4448878
Imaginons que demain, on roule tous à l'électrique, ça va être un drame, pourquoi ? Parce que si aujourd'hui, lorsqu'il y a un gros besoin énergétique, on est obligé d'importer de l'électricité d'ailleurs, imaginez le délire si tout le monde roulait à l'électrique, imaginez le nombre de centrale qu'il faudra construire, la quantité de déchets nucléaire qu'il faudra enfouir car d'où vient l'électricité que nous mettrons dans nos voitures ? Ben de centrale nucléaire.

Ils me font marrer ces écolos-bobos de merde qui roulent à l'électrique et gueulent après le nucléaire, ils sont contradictoire.

Bon imaginons qu'on supprime le nucléaire, faudra bien quelque chose d'aussi performant, ça va être ? 20 millions d'éoliennes par département ? On rouvre les centrales à charbon ? Faut être sérieux et réalistes à un moment donné.

Et les batteries quo'n met dans les voitures, sont-elles recyclables à 100% ? Non, pas du tout, elles sont pleines de saloperies qu'il faudra enfouir aussi.

Alors la solution, c'est quoi ?
- 1 : La fusion atomique et non la fission et l'usage d'autre chose que l'uranium, je ne suis pas expert mais je crois qu'il existe des substitue nettement plus efficaces en terme de rendements et bien moins dangereux pour la nature.
- 2 : L'hydrogène, voilà LA solution d'avenir, d'ailleurs il y a une boite chez s'intéresse de très près à cette technologie, c'est Air Liquide, à première vue, ça a l'air nettement plus intéressant à tous points de vue que l'électrique.

Donc pourquoi cet engouement pour l'électrique ? Je ne comprends pas.
Valmont France a/ont remercié ça
#4448901
Pourquoi les voitures électriques ?

Parce que les particules fines encrassent nos poumons donnant maladies respiratoires et baisse de l'espérance de vie
https://www.futura-sciences.com/sante/q ... sante-890/

Parce que le CO2 participe au réchauffement climatique
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l ... 7790748292

alors oui le nucléaire pose d'autres problèmes environnement, les batteries aussi, mais pas ces problèmes
#4449042
Au delà du problème énergétique se pose aussi la question de la consommation de métaux rares pour les fabriquer.
Celui qui pense qu'il y a encore un avenir pour la bagnole de masse est un ignorant.
#4449090
danielfr40 a écrit :
16 avr. 2018, 10:15
Pourquoi les voitures électriques ?

Parce que les particules fines encrassent nos poumons donnant maladies respiratoires et baisse de l'espérance de vie
https://www.futura-sciences.com/sante/q ... sante-890/

Parce que le CO2 participe au réchauffement climatique
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l ... 7790748292

alors oui le nucléaire pose d'autres problèmes environnement, les batteries aussi, mais pas ces problèmes
y a qu'à fumer, le goudron tapisse les poumons et protège les petites alvéoles des particules fines qui ne peuvent plus y rentrer. Imparable
#4449122
azaroth a écrit :
16 avr. 2018, 08:56
- 2 : L'hydrogène, voilà LA solution d'avenir
L'hydrogène n'est qu'un moyen de stockage. Donc vous retombez sur la question de la source d'énergie utilisée pour le produire.

Energies fossiles (réchauffement climatique et déficit commercial), nucléaire (risque et déchets), ou renouvelables (territoire français trop petit, déficit commercial et coût total élevé ) ?
Donc pourquoi cet engouement pour l'électrique ? Je ne comprends pas.
Avec l'hydrogène ce sont les seules solutions raisonnables pour lutter contre le réchauffement climatique. Les difficultés sont comparables dans les deux cas mais tout à fait surmontables.
#4449847
conan le cimmerien a écrit :
18 avr. 2018, 16:10
soit dit en passant je vois pas l interet du vélo électrique car au final les boboides s'en servent comme motobylette electrique
car si tu commences a pedaler bonjour la transpiration
Non a priori sans assistance c'est pas plus dur de pédaler qu'un vélo normal
Par contre j'ai pratiqué les mobylettes et je confirme que c'est dur de pédaler lorsqu'elles sont en panne
J'ai des collègues qui viennent de loin, le matin ça va, mais le soir des fois c'est un peu difficile surtout vent de face donc à ce moment-là ça les aides
Moi je n'ai pas beaucoup de trajet, ça me fait faire un peu d'exercice ça n'a pas d'intérêt pour moi
#4450008
allmen67 a écrit :
16 avr. 2018, 16:49
Au delà du problème énergétique se pose aussi la question de la consommation de métaux rares pour les fabriquer.
Celui qui pense qu'il y a encore un avenir pour la bagnole de masse est un ignorant.
Tirésias a écrit :Tout à fait !

Il faut réserver l'automobile à une élite. Il y a seulement 40 ou 50 ans, la majorité des foyers ne possédaient pas de voiture.

Pour rouler, c'était mieux...
En effet, du temps de Josepf V Staline, on n'était pas encombré par les voitures, on se déplaçait en train, à cheval ou à pied.
#4450024
non seulement , il faudrait doubler les centrales, mais aussi doubler le reseau de lignes et pylônes électriques.

en fait au dela quelques % de voitures, qu'on rechargerait la nuit ,pendant les heures creuses, la voiture électrique n'a pas d'avenir
#4450161
AMBERNDTSON a écrit :
18 avr. 2018, 17:59
Jai lu quil reste 80 piges d'uranium au rythme actuel, donc pas une solution non plus.
Il y a 50 ans il n'y avait que 30 ans de stock connu, maintenant il y en a 80. En réalité nous sommes encore loin de l'épuisement des ressources car nous n'avons sondé qu'une petite partie de l'écorce terrestre (la moins coûteuse à exploiter, certes).

Et puis il y a le mox et d'autres combustibles nucléaires que l'uranium. Et d'ici là on espère avoir maîtrisé la fusion, ce qui nous donnerait quelques millards d'années de combustibles rien qu'avec les ressources terrestres.

Enfin ajoutez le minage spatial, qui va faire ses débuts à moyen terme (cinq à vingt ans) et sera pratiqué à grande échelle avant un demi-siècle.
Modifié en dernier par france2100 le 19 avr. 2018, 10:29, modifié 4 fois.
#4450163
agri-info-intox a écrit :
18 avr. 2018, 21:18
non seulement , il faudrait doubler les centrales, mais aussi doubler le reseau de lignes et pylônes électriques.
Et alors ? Vous trouvez plus malin de continuer à brûler des carburants fossiles ?
en fait au dela quelques % de voitures, qu'on rechargerait la nuit ,pendant les heures creuses, la voiture électrique n'a pas d'avenir
D'ici cinquante ans la quasi-totalité du parc sera électrique et/ou à hydrogène.

Et puis vous n'avez pas besoin d'une nuit pour recharger. On pourrait échanger des batteries en trente secondes dans une station-service, et des super-chargeurs permettent une recharge en moins d'une heure. On en trouve sur les parkings de plusieurs entreprises californiennes. Elon Musk déclarait pr ailleurs espérer tomber à vingt minutes à court ou moyen terme.

Un peu d'imagination !
#4450212
maryvette a écrit :
19 avr. 2018, 11:42
Au fait, le moteur à eau, pourquoi il est "boudé" ?
http://www.letelegramme.fr/morbihan/mot ... 103016.php
Parce que si vous lisiez vos propres liens, vous constateriez qu'il ne s'agit en aucun cas d'un moteur à eau, mais d'un moteur à essence.
Il a installé un système Pantone, ce qui n'a rien à voir avec un moteur "à eau" (ie dont la source d'énergie serait de l'eau), et dont les effets sont largement discutés.

... Vous avez la pudeur mal placée (car[…]

et que c'est très multiple et subjectif.[…]

Si il y a déclaration d'état d'urg[…]

De nom seulement. Non, culturellement. Tu croi[…]