Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de l'Éducation Nationale, de l'Éducation et de l'École en général, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4619074
Effondrement des compétences en mathématiques au collège

Image

Entre 1987 et 2017 :
* Taux de réussite aux additions : 90% -> 69%
* Taux de réussite aux divisions : 74% -> 37%


Quelles explications ?
Plusieurs médias évoquent les méthodes abstraites introduites après 1968. Pourtant ces méthodes ont été abandonnées il y a longtemps.

Le nombre d'heures n'est pas non plus en cause : nous y passons autant de temps que nos voisins.

Certains médias mentionnent la faiblesses des instituteurs en mathématiques. Mais sans doute pas au point de ne pas savoir enseigner les additions !

Reste un facteur important, mais pas suffisant, mentionné dans aucun média : le remplacement des écoliers par d'autres. En moyenne les immigrés obtiennent des scores 15% inférieurs à la première génération et 10% à la seconde. Et encore ces chiffres sont-ils relevés pas les immigrés européens.
#4619082
Tout simplement le discours anti mathématique en France. En France, on n'aime pas les maths et on ne donne pas le gout des maths aux élèves.
#4619083
j'ai l'impression que le problème vient du fait qu'ils n'apprennent plus par coeur les tables de multiplications....
ils n'exercent plus leur mémoire et sont donc nuls en arithmétique ce qui entraîne le reste ....
mais comme l'élite des parents continue à savoir y faire, leur progéniture continue à intégrer l'X et diverses autres écoles d'excellence qui font que les Français ont des médailles ...
#4619084
1987 … c'est pas quand Morokon a commencé à enseigner ça? :D
#4619085
Va falloir expliquer comment des pays comme le France, l’Italie, L’Allemagne, l’Espagne et la Suède peuvent se retrouver en dessus de la moyenne. Pour l’Italie et L’Espagne je ne sais pas mais pour les 3 autres en matière de pognon balancé dans l'éducation, ce doit être pas mal. Gros manque d'efficacité.
#4619091
fussels a écrit :
06 avr. 2019, 15:33
Les gars de la téléréalité ou les footballeurs gagnent plus qu'un prof de maths, les jeunes l'ont bien compris, ils sont malins.
Pour réussir au foot, il faut des aptitudes physiques et pour "réussir" dans une émission de téléréalité, il faut des inaptitudes intellectuelles donc il reste quand même beaucoup de gosses qui doivent trouver une autre voie!
#4619094
Bonjour,

Seules l'addition et la soustraction sont nécessaires pour le élèves médiocres. Il faut réserver la multiplication et la division aux élèves doués. Et accessoirement aux banquiers.

Cordialement.
#4619097
La division est effectivement une spécialité des "élites" qui nous gouvernent.
Le petit peuple, et notamment celui issu de l'immigration, est plutôt spécialiste de la multiplication!
RestaurationRépublic a/ont remercié ça
#4619106
reminem2 a écrit :
06 avr. 2019, 15:44
Morokon le Hardi a écrit :
06 avr. 2019, 15:27
Collège unique, merci.
Certes mais ça n'explique pas la diminution du niveau en maths en sortie de CM2.
Si.

Collège unique, CM2 unique. Même menu pour tous : gros, maigres, anorexiques, tous la même louche de soupe.
#4619118
Je ne suis pas forcément fan du collège unique maisà ce qu'il me semble cela semble être un modèle européen assez rependu donc j'ai du mal à y voir la cause unique du mauvais niveau en math (même si je pense que çà a un rôle)
#4619136
La plupart des systèmes européens de collège sont des modèles construits selon la répartition en filières.
Certains ont certes évolué vers l'unicité, mais à pas feutrés (Allemagne). D'autres ont adopté une forme d'unité formative mais leur tissu social n'a rien en commun avec le nôtre (Pologne).

Quand la priorité affichée est de réduire les inégalités entre des gosses dont l'univers éducatif est constitué d'illettrés avachis sur des fauteuils bon marché, qui n'ont jamais ouvert un livre et dont le seul domaine d'intérêt est un téléphone, et d'autres qui sortent de milieux moins contraints, c'est toujours par la minoration.

Ou alors, il faut s'en donner les moyens, et être capable de soustraire des gamins à leur crasse sociale. L'URSS faisait ça très bien, c'est ainsi qu'elle est devenue une puissance incontournable : internats forcés à 3000 bornes du lieu de beuverie des parents.
#4619144
Bonjour,

Ceci étant sans préconiser des solutions soviétoïdes l'Irlande, l'Angleterre et d'autres arrivent à de bons résultats. La France sur ce point est significativement larguée.

Cordialement.
#4619153
Il n'y a plus ni femme, ni homme, ni pauvre, ni riche, ni sot, ni intelligent, .... Tout le monde est l'égal de tout le monde, un seul intellect, un seul cerveau. A bas l'inégalité de la vie (sociologique, intellectuelle, psychologique, ...).
#4619162
Morokon le Hardi a écrit :
06 avr. 2019, 16:42
reminem2 a écrit :
06 avr. 2019, 15:44
Morokon le Hardi a écrit :
06 avr. 2019, 15:27
Collège unique, merci.
Certes mais ça n'explique pas la diminution du niveau en maths en sortie de CM2.
Si.

Collège unique, CM2 unique. Même menu pour tous : gros, maigres, anorexiques, tous la même louche de soupe.
Classes par niveau dès la primaire?
Soral a (presque) toujours raison

Je n'aime pas Soral et je ne partage ni ses th[…]

Quoi que. Ca c'est pour la punition pour […]

Chronos rend séniles les orgueilleux.

Les Romains se rafraîchissaient l'halein[…]